Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
17 février 2017    /    

Sur la route de Ouarzazate-

Serpentant à travers les sommets du Haut-Atlas, la route de Ouarzazate restera l’une des plus belles de ma vie. Entre torrents, cimes enneigés et villages traditionnels, la magie se renouvelle à chaque village. Mais d’autres routes du sud du Maroc méritent qu’on les arpente : je vous parlerai aussi de la route vers les cascades d’Ouzoud, ou d’une belle rencontre sur la route d’Essaouira. Partons ensemble pour un roadtrip en photos autour de Marrakech.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc

Rouler vers l’Atlas enneigé

Sur la route de Ouarzazate, franchir le col du Tizi N’Tichka

La route de Marrakech à Ouarzazate est mythique. Elle passe par le plus haut col du Maroc, le Tizi N’Tichka, et ouvre à la longue chaîne des oasis qui traverse le pays de part en part. Dès qu’on aborde la montagne, c’est une succession de villages traditionnels typiques, accrochés aux pentes accidentées, et de lacets vertigineux. Les couleurs sont fabuleuses – tout est baigné dans une douce lumière rouge qui rend les sommets enneigés plus éclatants encore.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc

En route vers la haute montagne.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc

Sur la montée vers le Tizi N’Tichka.

 

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka

La neige surgit soudain…

Puis c’est le Haut-Atlas. Le thermomètre descend, les paysages changent.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Haut-Atlas

Montagnes du Haut-Atlas

Le Tizi N’Tichka est le plus haut col du Maroc, à 2260m d’altitude. Il a pour moi un petit air himalayen, avec les drapeaux colorés qui flottent sur des bâtiments faits pour les films d’aventure, le bric à brac exposé sur les bords de route, et tous ces cailloux colorés qu’on essaie de vous faire passer pour des pierres précieuses.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka

Au sommet du plus haut col routier du Maroc, le Tizi N’Tichka

Le paysage est envoûtant. Au-dessous de nous, dans un culbutis de canyons, coulent les fleuves qui abreuvent le désert. La plaine de Ouarzazate se devine déjà à l’horizon. La montagne se jette dans les bras des oasis.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka

La descente vers Ouarzazate.

Puis la descente vers Ouarzazate, le paysage plus désertique, toujours plus teinté d’ocre et de rouge. Ouarzazate, le « Hollywood marocain », séduit avec ses décors géants, ses pyramides égyptiennes, ses palais de bric et de broc, ses hôtels où on cultive la trace d’hôtes célèbres. Partout des affiches de cinéma, des studios, des témoignages de la fascination que ce lieu exerce sur les cinéastes.
Je pense à Palm Springs, dans le désert californien. Ici aussi, j’imagine des stars un peu mélancoliques, livrées à elles-mêmes dans la torpeur de l’après-midi. Alanguies au bord d’une piscine, se demandant combien de temps les spotlights continueront de les caresser.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka

Ouarzazate, le grand kitsch se mêle à l’histoire authentique

 

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc.

Piscine de l’Oscar Hôtel.

 

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc.

La kasbah historique de Ouarzazate.

Ouarzazate m’a plu. J’aurais voulu rester ici quelques jours, jouer moi aussi à la star désœuvrée, explorer le désert. Je voudrais revenir au Maroc, dans cette région là, qui peuple les rêves des hommes depuis si longtemps.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka

Sur la route du retour vers Marrakech, crépuscule spectaculaire dans le Haut-Atlas

Sur la route d’Essaouira

Je vous ai parlé de la merveilleuse et photogénique Essaouira dans un précédent article, de ses remparts, ses mouettes et son port. Mais je ne vous ai pas montré le chemin qui y mène.
La route vers Essaouira a d’abord été pour moi un festival animalier. Des chèvres montent aux arbres pour manger les jeunes pousses, et le berger me met un bébé chèvre dans les bras contre quelques dirhams. Le chevreau est si doux, si vulnérable. J’ai toujours adoré les chèvres.
Pour la millième fois, je me souviens de pourquoi je ne mange pas de viande.

Chèvres Maroc

Je peux le garder ?

 

Maroc, chèvres dans les arbres

Chèvres dans les arbres : un classique du Maroc

Avant d’arriver à Essaouira, en haut de la colline, un point de vue nous offre un premier aperçu de la ville. Des chameliers attendent pour prendre la pose.  L’un d’eux a les yeux vairons, comme Bowie. Bisous à Ziggy le chameau.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka

Chameau au dessus d’Essaouira

Au retour, c’est une vision plus rare que je surprends à la volée – des femmes portant des fagots de bois sur leur tête. Etrange contraste entre le Maroc si moderne des villes, et la vie encore traditionnelle des campagnes.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka

Femmes portant des fagots de bois.

Sur la route vers les cascades d’Ouzoud

Les cascades d’Ouzoud. Depuis que je suis revenue d’Arizona sans avoir pu voir celles d’Havasu, faute de permis de camping, elles sont un peu mon lot de consolation. Ce sont les petites sœurs marocaines d’Havasu Falls : elles aussi, elles jaillissent au cœur d’un canyon rouge vif, dans un lieu loin de tout. La route est longue, surtout quand on choisit de traverser les gorges par le nord avant d’arriver à Ouzoud. Je n’arrête pas de penser à l’Arizona, à mon expédition sur l’Apache Trail. De nouveau, une piste, des cactus, des gorges rouges, et la promesse d’une chute.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc.

Sur la route d’Ouzoud, les gorges rouges.

Les cascades m’enchantent. Si vous avez lu mes articles sur l’Islande, vous savez combien je les aime, et celles-ci ont tout pour entrer à mon pathéon. 110m de haut, plusieurs rubans qui se rejoignent, et l’étrange contraste de la roche rouge et d’une forêt verdoyante. En bas, dans l’oued Tissakht au pied des chutes, se déploient des barques molletonnées de rose, des tables flottantes pour entraîner les visiteurs au plus près de la cascade, cocktail à la main. Des restaurants s’organisent en escalier sur la pente, comme un gigantesque amphithéâtre convoqué à applaudir la chute. L’endroit frappe l’imagination.

Les cascades d'Ouzoud, au sud du Maroc

Spectaculaires cascades d’Ouzoud

 

Ouzoud. Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc.

Lumière du soir sur la gorge d’Ouzoud

 

Cascades d'Ouzoud, Maroc

Eblouissantes chutes d’Ouzoud

Au retour, c’est encore une fois l’Atlas enneigé qui me fascine, décor presque irréel sur lequel se détachent les minarets des villages. Que le Maroc est beau.

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc, autour de l'Atlas

Villages de l’Atlas

 

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc, autour de l'Atlas

L’Atlas majestueux

Rouler au Maroc, quelques conseils pratiques

Prendre la route au Maroc est une expérience magnifique mais déroutante.
Même si les axes touristiques sont systématiquement rénovés depuis quelques années, il serait imprudent de prendre trop de vitesse. Il faudra souvent ralentir pour céder le passage à un âne, une charrette, ou un piéton qui a un peu trop de foi en vos plaquettes de frein… Les temps de trajets annoncés par Google sont rarement respectés – pour nous, ils ont même été souvent doublés. Car quand vous êtes coincé derrière un tracteur, votre vitesse moyenne rivalise avec celle des escargots… Prenez votre temps. Et essayez d’être arrivé à votre destination avant la nuit.
En effet, il convient de redoubler de prudence dans l’obscurité, où les piétons et animaux imprudents se fondent aux ombres longues… Sachez que les gens comptent sur le fait que vous allez vous arrêter. Même si vous ne les voyez pas, parce qu’il fait noir et qu’ils sont habillés en noir. Prenez votre temps. La sécurité routière reste un des plus grands problèmes du Maroc, comme le raconte cet article. La rénovation des routes est une bonne chose, mais elle ne suffit pas à enrayer les comportements dangereux… Ne prenez pas de risques inutiles, soyez prudent. Conduire au Maroc (en dehors des villes) n’est en soi pas difficile, mais demande de l’attention et des bonnes marges niveau temps de parcours !

Ma série Maroc s’achève ici – mais j’ai plein d’autres belles destinations en réserve. Ecosse, Provence, Californie, Caraïbes… inscrivez  vous à la newsletter !

Sur la route de Ouarzazate ou des cascades d'Ouzoud, road trip dans le sud du Maroc. Tizi N'Tichka, Haut-Atlas...

Epinglez-moi !

road trip sud maroc – route de ouarzazate – route des cascades d’ouzoud – conduire au maroc – rouler au maroc – franchir le tizi n’tichka – route essaouira à marrakech – chèvres dans les arbres maroc – ouarzazate – que voir à ouarzazate

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

18 commentaires pour
“Sur la route de Ouarzazate”

  • Ouah, j’adore la montagne enneigée c’est magnifique. Les chèvres dans les arbres m’ont fait beaucoup rire, en Inde elles restaient aux sols les petites x) . Il me tarde ton voyage en Ecosse, c’est une destination qui me fait rêver, mais pour l’instant je ne peux pas y aller faute de temps et de budget. Je me consolerai avec ton article 🙂

  • Merci Eden, tu es adorable !! Les chèvres sont géniales, quel animal attachant.
    Si tu veux voir l’Ecosse, le premier article est sorti, c’est les Shetlands et tu vas voir, c’est ultra dépaysant ! merci beaucoup !

  • Magnifique !
    Tu m’a fait rêver.
    Le road trip au Maroc est sur la to do également. Pourquoi on a si peu de congés !!

  • Je suis bien d’accord 😉
    Merci Aurore, c’est super sympa !

  • Fabuleux paysages !

  • Merci beaucoup !! 🙂

  • J’adore ! Ces couleurs sont magnifiques et j’ai été émerveillé par les cols enneigés. Je ne m’attendais pas à les voir. Ca l’air tellement reposant ce coin du Maroc… C’est toujours un plaisir de voyager avec tes articles 🙂

  • J’ai été surprise moi aussi de découvrir l’Atlas enneigé comme ça ! Merci Alex !

  • Haha la conduite au Maroc, ça me rappelle de grands moments! XD
    J’ai fait une mission d’un mois à Casablanca avec mon travail, je profitais donc des wkd pour visiter le pays. J’avais prix un billet d’avion AR pour Ouarzazate car je voulais aller aux portes du désert. Royal Air Maroc a annulé le vol faute de remplissage au dernier moment, j’étais vraiment dégoutée…
    Tes photos confirment l’idée que je m’en faisais à l’époque, j’aimerais beaucoup avoir l’occasion d’y aller prochainement.

  • Oh non, j’imagine combien tu as été dégoûtée !!! Merci Cindy, je tre le souhaite !

  • Ah ben bravo! Voilà, tu m’a donné envie d’y retourner!
    Tu as encore une fois bien réussir à décrire ce que peut évoquer le Maroc.
    Si tu veux y retourner, on y va quand tu veux (j’ai les clés! ;)) on ira faire le Nord (Chefchaouen!) avec la nouvelle route sur la côte méditerranéenne de Tanger à Saïdia à la frontière algérienne.

  • Ah tu me fais rêver ! j’ai super hâte de découvrir le Nord, normalement ça sera fait en mai, j’ai super hâte ! ravie de savoir qu’on a ce point commun méditerranéen toi et moi !

  • Quel superbe road trip et paysages merveilleux! Je prépare un voyage au Maroc pour l’automne 2017… Je m’en réjouis déjà. Je connais très peu du Maroc, donc je prends note et j’espère passer par tous ces beaux coins 🙂

  • Oh fabuleux, tu vas te régaler !

  • Comment ne pas tomber sous le charme de cette région de l’Atlas, avec ses cimes enneigées. Combien de fois ma mère m’a parlée, lorsque j’étais jeune de ces chèvres qui montent aux arbres, comme sur tes belles photos. Il va falloir que l’on programme, prochainement une petite excursion, en camping car, dans cette belle région, aux multiples facettes ! Bon dimanche à toi. Martine.

  • Ah je vous imagine tellement bien là bas ! vous allez adorer !

  • Mais que c’est beau !!! Magnifique, magique, que dire … ???

  • Merci Stéphanie !! tu me fais très plaisir !

Laissez un commentaire