Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
30 août 2016    /    

Hyères, le soir et la nuit-

Quand l’or et la pourpre du soir l’habillent, Hyères semble remonter le temps. Dans l’eau des salins se reflètent les navires grecs et romains qui venaient y accoster, et la vieille ville médiévale retrouve les ombres des chevaliers des Templiers et du bon roi Saint Louis. Tout le vieux cœur d’Hyères invite à la découverte – tout semble brûler de vous révéler un secret. Voyage entre chien et loup dans la ville azuréenne que je préfère, à l’ombre des palmiers.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Crépuscule sur Hyères-les-Palmiers

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Hyères, le soir

Petite, je ne voulais jamais quitter Hyères à la fin d’une journée de mer, quand nous remontions vers notre Provence plus au nord, et je vivais comme un déchirement le crépuscule qui enflammait la pointe des palmiers, et me chassait loin du rivage. J’aurais voulu rester jusqu’à ce que le soleil disparaisse, voir la nuit sur la côte d’Azur, au lieu de dire adieu à la forêt de palmes qui s’éloignait dans le rétroviseur. Aujourd’hui je reste. La nuit descend et Hyères est à moi – plus douce, plus feutrée que le jour.
que faire à Hyères

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Crépuscule à l’Almanarre

Coucher de soleil au jardin Olbius Riquier

Hyères est la ville jardin sur la Côte d’Azur, celle dont la luxuriance évoquait aux poètes romantiques « les oasis de Libye ». Le castel Sainte Claire et la villa de Noailles sont sertis dans des jardins remarquables qui s’illustrent par leur beauté et leur richesse. Je vous avais déjà montré un crépuscule orageux au Castel Sainte Claire, avec un panorama fabuleux sur tout Hyères. Voici l’autre jardin hyérois qui a su me conquérir : le parc Olbius Riquier.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Jardin fabuleux

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Yuccas et pins déclinent les Méditerranées

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Porte du songe

Avec ses serres remplies de plantes tropicales fragiles, ses forêts fantasmagoriques de cactus, d’agaves et de yuccas, ses haies de palmiers et de bambous où les enfants et les canards viennent jouer, c’est à la fois un grand parc populaire et un jardin secret, à mi-chemin entre le jeu et le songe.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Canards au coucher du soleil

Je repense à la Californie au pied des arbres de Josué, à l’Arizona sous les cactus – ceux qui ont lu mon article sur le désert d’Arizona savent mon amour pour les succulentes, ces plantes grasses équipées pour survivre à l’aridité extrême, aux longs étés sans eau et au soleil brûlant.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Cactus fantastiques

Le jardin Olbius Riquier est un petit morceau d’ailleurs, une épopée au pays de la nature échevelée et insolite, fidèle à l’idée de ceux qui l’ont créé, en 1872, comme « jardin d’acclimatation », où on tentait d’apprivoiser les herbes et fleurs lointaines et les convaincre de s’établir sous nos latitudes. Hyères leur a plu, la beauté proliférante du jardin Olbius Riquier en témoigne.
que faire à Hyères

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Petit morceau d’ailleurs

En pratique : le parc Olbius Riquier est public, d’accès libre et gratuit. Plusieurs attractions (petit train, terrain de jeux…) le rendent particulièrement adapté aux familles.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Olbius Riquier, un des plus beaux jardins sur la côte d’Azur

Entre chien et loup aux Vieux Salins

Y a-t-il une affinité particulière entre les salins d’Hyères et les couchers de soleil ? « Le sel du ciel, la lumière de la Terre », disait Novalis, renversant la parole biblique – j’aime à la folie ces instants où les miroitements des marais semblent décupler le spectacle. Dans mon précédent article, j’évoquais les couchers de soleil mythiques à l’Almanarre et aux salins des Pesquiers, sur la presqu’île de Giens. L’heure mauve, quand le soleil a disparu et que son sillage coloré s’attarde dans le ciel, est peut-être plus belle encore. Il faut rester sur la dune, au milieu des lys des sables, et voir les eaux des salins prendre la couleur des flamants roses qui les peuplent.
que faire à Hyères

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

La lune se lève

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Coucher de soleil sur l’Almanarre

Mais j’ai voulu découvrir aussi les Vieux salins, ceux qui, dès le Moyen-Âge, ont associé le nom d’Hyères à l’or blanc. Tout à l’est de la commune d’Hyères, c’est un petit port calme, entouré de grandes plages familiales, au sable moins fin et à l’eau moins translucide qu’à Giens, mais dont l’ambiance est chaleureuse. Les gens boivent en terrasse et jouent à la pétanque sous les pins – il y a ici quelque chose d’authentiquement provençal, une simplicité estivale idyllique.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Plage des vieux salins

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Crépuscule sur le port

C’est ici que je découvre le restaurant de plage parfait, celui qu’on met en fond d’écran au mois de janvier, pour se souvenir du bonheur, celui où on mange face à la mer, les pieds dans le sable, scruté par les petits crabes curieux, et où l’été semble ne jamais vouloir finir.
L’endroit s’appelle La Baie des Vahinés, c’est beau, bon et abordable – surtout, surtout, pensez bien à réserver, car j’ai dû m’y reprendre à trois fois avant de décrocher le Graal. Je n’ai pas regretté. que faire à Hyères

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Plage privée de la Baie des Vahinés

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Baie des Vahinés

Visite nocturne de la ville médiévale

Je l’ai souvent ressenti : voir une ville de nuit, quand les rues se vident et que les lumières tremblotent sous les verres, que les ombres s’allongent et que les pas résonnent, c’est remonter le temps. Et la ville haute d’Hyères, la citadelle médiévale, s’y prête à merveille.
Lors de ma dernière visite à Hyères, j’avais découvert la ville basse, la ville 19e, celle des villas exubérantes, des fontaines et des allées bordées de palmiers. L’ambiance est radicalement différente aujourd’hui – une Hyères secrète et qui m’était encore inconnue se découvre au fil des ruelles étroites, une ville fortifiée, basse, faite d’escaliers étroits, de portes et de porches, de tours et de couloirs cachés. J’ignorais qu’Hyères puisse avoir ce visage – je croyais connaître la ville, et je la découvre sous une nuit entièrement nouvelle.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Vue depuis le belvédère qui fait face à la collégiale St Paul

Le monde qui s’entrouvre à moi naît au VIe siècle de notre ère, quand les habitants quittent la ville gréco-romaine d’Olbia et montent sur les hauteurs pour se mettre à l’abri des incursions barbaresques, et meurt au XVe siècle, quand la Provence soumise doit dire adieu à son indépendance, intégrer le royaume de France, et que le château du Seigneur rebelle est détruit en représailles. Mille ans de Moyen-Âge. Mille ans derrière les créneaux et les mâchicoulis, à la lueur des chandelles, à craindre les raids ennemis, chercher la protection des chevaliers, et espérer les miracles de la sainte Eglise. J’ai souvent la chair de poule au cours de cette marche nocturne, lorsqu’on me montre les boulets de canon restés fichés dans un mur, les arches romanes de très vieilles maisons préservées, ou des dédales secrets dont j’ignorais totalement l’existence.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Le soir s’abat sur la vieille ville

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Sublime porte Massillon à la tombée de la nuit – une des nombreuses portes de l’ancienne enceinte médiévale

Je découvre sur les places et dans les ruelles l’histoire des savonniers d’Hyères, qui fabriquaient leurs produits à partir de l’huile d’olive, de la soude obtenue des cendres de salicorne brûlée, de la saponaire et de l’eau douce apportée par des canaux jusque dans la vieille ville, à l’intérieur des callades (des rues raides et pavées, où on marche avec précaution).

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Mystérieuse rue des Porches

La tour des Templiers témoigne d’un passé qui continue à susciter fascination et fantasmes – je connais encore de doux rêveurs qui cherchent le trésor de l’ordre mythique… Carrefour maritime à l’extrême sud de la France, Hyères était au XIIIe siècle un lieu hautement stratégique pour l’ordre des Templiers en route vers Jérusalem. Siège d’une des quatre commanderies du Var, la tour des Templiers témoigne de l’époque où les chevaliers de la « Sainte Milice » avaient fait de la Provence leur fief.
Je suis touchée par la voûte bleue étoilée de la collégiale Saint Paul, qui arbore ces couleurs depuis le XIIIe siècle, lorsque le roi Saint Louis, revenu épuisé de croisade, a été piégé par une tempête, et s’est réfugié dans la rade d’Hyères afin de sauver sa flotte mal en point. Depuis, des étudiants en art et des passionnés continuent de repeindre régulièrement la voûte, afin d’entretenir la mémoire du plus aimé des rois français.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Voûte étoilée de la collégiale St Paul

Tout en haut de la ville, au pied du fabuleux Castel Sainte Claire et des ruines du château, la porte des princes est une arche majestueuse ouverte sur le rêve, et je suis fascinée par la petite rue du Paradis, où des maisons romanes à l’architecture tellement typique (murs lourds et épais, peu d’ouvertures, si ce n’est une magnifique fenêtre géminée) me ramènent au temps des chevaliers et des moines.

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Porte des Princes

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Au coeur de la vieille ville

Je quitte cette visite fabuleuse avec une seule envie : la refaire de jour, pour rapporter de meilleures photos !

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Coucher de soleil à la porte Massillon

En pratique : Visites nocturnes d’Hyères avec une guide conférencière de l’Office du Tourisme, les mercredis d’été à 21h. 9 euros pour les adultes, 4 pour les enfants, 30 personnes maximum. Réservation en ligne ici ou en personne à l’office du tourisme. Des visites historiques sont également proposées en journée.

Soirée festive au Magicworld

Après ce merveilleux voyage dans le temps, j’aurais pu rester sur les places, explorer les bars d’Hyères et me plonger dans la foule attablée – mais un autre lieu m’attirait plus encore. Depuis toute petite, je suis fascinée par les fêtes foraines. J’ai dû voir trop de films d’horreur et de séries, de Destination Finale, Caravane de l’étrange ou Supernatural : les fêtes foraines sont toujours pour moi un lieu aussi terrifiant qu’irrésistible, rempli de monstres et de secrets, où on peut rester perdu à jamais dans la galerie des glaces, rencontrer un clown maudit ou tomber dans les griffes d’une voyante sorcière…

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Grand 8 boomerang au Magicworld

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Shlos, château hanté du Magicworld. (La germaniste que je suis ne peut s’empêcher de signaler que “château”, en allemand, s’écrit Schloss. Mais on a saisi l’esprit. L’allemand fait peur, c’est bien connu.)

Les stroboscopes, la musique kitsch et vaguement inquiétante, les odeurs de sucre et d’huile mécanique m’attirent comme un papillon vers l’ampoule, et je ne résiste jamais. Le Magicworld d’Hyères n’est à vrai dire pas un décor de film d’horreur – c’est un parc plébiscité par les familles et les jeunes en quête de sensations fortes, à l’atmosphère festive. Mais qui sait… qui sait ce qui se trame dans le train fantôme ? Laissez-moi me faire peur. que faire à Hyères

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Lumières perçantes

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Monde enchanté

En pratique : Magicworld d’Hyères, ouvert du 28 mai au 3 septembre, tous les jours de 20h à 2h du matin. Parking et entrée gratuite, attractions payantes. Mes attractions préférées ? Le « slingshot » (boule projetée dans les airs par des élastiques) et la « Colorado River », montagne russe sur l’eau où on prend place à bord de troncs d’arbre. Le parc est grand et très riche en attractions, c’est une des meilleures fêtes foraines que je connaisse.

Finir la nuit la tête dans les étoiles

« Nuit d’été », les mots évoquent un Van Gogh. Les étoiles filantes pleuvent dans notre atmosphère et la voie lactée ouvre son immensité nébuleuse à nos regards sidérés. Tous les vendredis soir, l’Observatoire du pic des fées ouvre ses dômes aux visiteurs jusque tard dans la nuit, et c’est une ambiance envoûtante : imaginez une nuit noire, et des coupoles entrouvertes sur l’espace infini, une atmosphère de lune lointaine, de vaisseau spatial échoué, où le regard bascule dans l’immensité des constellations. J’ai vu Mars et Saturne se lever à l’horizon, le Scorpion, le Sagittaire et la Croix du Sud darder leurs flèches sur la nuit, et des amas d’étoiles déjà mortes nous témoigner, à des millions d’années lumières, les derniers soubresauts de leur vie déjà engloutie dans le noir. Il faut les plages d’Hyères pour se remettre de l’angoisse cosmique – l’espace me terrifie, mais la Côte d’Azur me console. A la fin de ma plongée dans la nuit hyéroise, le soleil se levant sur les salins chasse les fantômes et appelle au bonheur. que faire à Hyères

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Domes magiques du pic des fées

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Domes sur un autre monde

 

Quand la nuit tombe, Hyères est encore plus belle... Découvrez la ville du crépuscule à la nuit étoilée, dans les rues de la citadelle médiévale et au bord de l'eau.

Yucca et voie lactée

Ma série « Un été à Hyères », à la découverte de ma ville varoise préférée, s’achève ici : retrouvez les articles précédents ici, pour tout savoir sur Giens, Le Levant, les sorties en mer ou Porquerolles. Mais je ne dis certainement pas adieu à Hyères – je vous en reparlerai sans doute bientôt, car elle ne m’a pas encore livré tous ses secrets. Et j’ai aussi d’autres destinations à vous révéler : l’Islande, les Açores ! Si vous voulez me suivre, n’hésitez pas, abonnez-vous à la newsletter.

Hyères – blog Hyères – que faire à Hyères – activités à Hyères – Magic World Hyères – observatoire du pic des fées – hyères by night – hyères la nuit – olbius riquier – vieux salins

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

8 commentaires pour
“Hyères, le soir et la nuit”

  • J’aime tellement cette ville !
    Pour le festival à la Villa Noailles notamment mais aussi avant et après l’été pour profiter des jolies plages désertées des touristes <3 les paysages y sont tellement variés.

    Julie

  • Merci beaucoup Julie, j’ai eu beaucoup de plaisir à faire un tour sur votre joli blog et je comprends pourquoi la Villa Noailles te plaît autant, elle est tellement dans l’esprit de votre joli univers ! Totalement d’accord avec toi, j’adore Hyères en toute saison, mais mai/juin, septembre/octobre, c’est la perfection 🙂
    Merci pour ta visite !

  • Je crois que mes deux paragraphes préférés sont la visite de la ville médiévale et celle de la fête foraine. Encore une fois, nos obsessions se rejoignent !
    Les villes/quartiers médiévaux me passionnent depuis petite, mais c’est surement parce que j’ai eu la chance de grandir à St Antoine et d’assister en tant que “fille du forgeron” aux fêtes médiévales d’antan… Je dis d’antan, parce qu’avant, elles n’avaient rien à voir avec celles d’aujourd’hui. Toutefois, si nous sommes toutes les deux dans le coin pour le weekend du 10 août prochain, je serais ravie de t’y emmener !
    Quant-aux fêtes foraines, c’est encore un truc de gamine : mes parents adorent les manèges à sensations, et j’ai eu un grand oncle forain… Mais mes parents ont toujours réchigné à m’y emmené, par faute de temps, et d’argents dépensé “en l’air” (c’est le cas de le dire). Du coup, à chaque fois qu’ils acceptait, j’avais l’impression d’avoir décroché la lune : les reflets des manèges brillaient dans mes yeux, et je n’arrivais pas à choisir que faire. Je vous un amour dévoué aux maisons hantées, car comme toi j’ai été abreuvé de cinéma d’épouvante (petite, j’allais me promener la nuit pour chasser les vampires). Tes mots m’ont envoûté – encore une fois !

    Pour les photos :
    – Porte du songe : pour la compo, le cadre naturelle, la silhouette, la perspective. Bravo !
    – Crépuscule sur le port, ta photo de couverture : j’adore le sujet et le point de vue, j’aime également beaucoup ces tons bleutés, les couleurs et la lumière sont superbes !
    – Baie des Vahinés : je trouve le montage très évocateur et très en harmonie, alors je l’aime beaucoup ! (et j’ai faim!)
    – Vue depuis le belvédère qui fait face à la collégiale St Paul : j’adore cette vue, et la roche sur la droite : j’ai l’impression que tu es en train d’escalader une falaise et que tu te retournes sur la ville pour prendre une photo, loin de tout, perchée dans la nature.
    – Sublime porte Massillon à la tombée de la nuit : ma photo coup de coeur, malgré le magasin à gauche. J’adore ce genre de prise qui collent parfaitement avec l’idée du “les rues se vident…”
    – Coucher de soleil à la porte Massillon : deuxième photo coup de coeur, qui visiblement à été prise au même endroit… Je crois que j’aime cette porte en fait. Là, c’est l’originalité de la photo qui me plait, et le coup d’oeil de la photographe : bravo !
    – Grand 8 boomerang au Magicworld : on en parlait la denrière fois avec Julie : couper le “bas” pour éliminer les éléments parasites. Sur cette image, je trouve ça parfait, j’adore la géométrie dessinée par les lumière de fête. Pour les autres par contre, j’aurais bien vu une pose longue avec les gens en mouvement, parce que c’est l’image typique que j’ai de la fête foraine (un peu comme sur “Monde enchanté” mais avec un flou plus marqué 🙂 )
    – Les photos d’étoiles : je pense que la principale difficulté que tu as rencontré c’est le rapport temps d’ouverture/ouverture. Si tu fermé le diaphragmme, tu perdais de la lumière donc tu compensais avec un temps d’expo plus long. Mais le temps d’expo long entrainait un léger filé des étoiles, le transformant en flou, donc tu le diminuais tout en ouvrant un peu ton diaphragme pour garder de la luminosité. En tout cas, une chose est sûre : tes images ne sont pas bruitées. Tu étais à combien, en ISO ? Peut-être aurais-tu pu te permettre de les monter en peu, quitte à retravailler le bruit en post-prod, pour augmenter la luminosité sans avoir se problème de flou ? La photo la plus réussie por moi est “Domes sur un autre monde” : pourquoi n’est-elle pas au même format que les autres ? C’est très difficile de faire une photo de ciel avec un premier plan, mais celle-ci me parait correct : j’aime le dome ouvert, la lumière de vie qui s’en dégage, comme si c’était un peu “l’étoile” de la Terre, ce que les “habitants d’ailleurs” voient de nous.
    Je t’embrasse, à très vite!

  • Ah, je me doutais que la ville médiévale te plairait, mais la fête foraine, je ne savais pas, et ça me fait super plaisir qu’on arrive encore à se découvrir des points communs !
    J’adore les fêtes médiévales, il y en a une à Châteauneuf du Rhône tous les deux ans qui me fascine complètement : le village est magnifique, et la mise en scène vraiment superbe, je plonge complètement dans l’atmosphère. J’imagine à St Antoine, ça devait être génial !
    Un oncle forain, c’est génial ! J’ai toujours toujours été obsédée par les grands 8, les parcs d’attraction et les fêtes foraines, j’adore ça, Europa Park et Disneyland font partie de mes endroits préférés au monde 😉
    J’adore l’histoire de la promenade nocturne pour chasser les vampires, je n’osais pas, j’étais trop trouillarde (toujours eu peur du noir), mais j’alimentais mes terreurs avec des films d’horreur regardés en secret !

    Merci beaucoup pour tes avis sur les photos. On a parlé des photos d’étoile tout à l’heure, je suis d’accord avec toi, j’aurais dû monter + en ISO et je vais essayer (pour avoir + de profondeur de champ), mais je crois que mon plus gros problème était la mise au point… il faut absolument que je retente. J’adore ta description de “Domes sur un autre monde”, on dirait une pépite de science fiction, c’est la plus belle description de photo qu’on puisse me faire ! dommage que la photo soit floue…
    La porte Massillon est magnifique, c’était facile d’être inspirée par elle !
    Tu as totalement raison, j’aurais dû faire une photo de foule en longue exposition à la fête, c’est juste que… j’avais pas pris mon trépied pour pouvoir faire des manèges (je voulais que tout rentre dans le petit sac photo)… la honte je sais, photographier ou brailler dans des montagnes russes, il faut choisi 😉 Je me dis que j’aurai d’autres occasions de faire des photos de fête, surtout que je vais passer pas mal de temps en Allemagne bientôt, où elles sont géniales.
    Merci pour porte du songe, c’est ma préférée, je suis ravie qu’elle te plaise !
    Merci pour tes conseils qui me font toujours avancer – la lutte pour la photo étoilée reprend !

  • Bonjour. Hyères est une de mes villes préférées de la Côte d’Azur, tout y respire l’authenticité ! Je connais bien aussi le parc dont tu parles plus haut. Magnifique au coucher du soleil ! Connais tu le jardin de la villa de Noailles, où l’on a une vue plongeante sur les toits de Hyères, jusqu’à la presqu’île de Giens. On y trouve, aussi, beaucoup de plantes tropicales. Mes grands parents habitant à Cavalaire, nous allions souvent à Hyères, pendant mes vacances, que je passais tous les ans chez eux, pour faire aussi son marché typiquement provençal ! J’adore les couchers de soleil, je suis entrain de finir un article sur la chapelle Ste Croix à la Couronne, tu y verras un beau coucher de soleil aussi. (on y a été à Noël). A bientôt et merci pour ton partage ! Martine.

  • Moi aussi, j’ai un coup de coeur pour Hyères !
    Le jardin de la villa de Noailles est superbe, je l’ai visité en septembre ! Je vais voir tout de suite ton article sur la chapelle Ste Croix. Je sais que nous avons l’amour du sud en commun !

  • Bravo pour ce post sur Hyeres ou j’habite depuis 2008 en alternance avec la banlieue de New York et dont je ne me lasse pas et ..dont je fais la promotion aupres d artistes francais ou internationaux pour venir en residence a LM Studio et qui a chaque fois tombe sous le charme et ne reve que d’une chose c’est de revenir..Merci

  • Merci chère Laurence, votre message me fait vraiment plaisir ! Hyères mérite qu’on parle d’elle 🙂 Je vous souhaite une belle continuation entre ces deux rives.

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.