Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
1 mars 2018    /    

Désert et tortues: expériences magiques à Oman-

Dormir dans un camp au milieu du désert Wahiba Sands et voir le soleil se lever sur les dunes, dans le silence doré.
Assister à la ponte des tortues marines sur une des plus belles plages d’Oman.
Se baigner dans une piscine à débordement au bord du vide, au-dessus du grand canyon du Moyen Orient.
Ce sont quelques-unes des expériences, luxueuses ou insolites, que j’ai eu le bonheur de vivre au sultanat d’Oman, et qui ont fait de ce voyage l’un des plus beaux de ma vie. nuit dans le désert à Oman

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

Une nuit dans un camp au coeur du désert : une des choses à vivre à Oman.

Après vous avoir parlé des plus beaux paysages d’Oman et des raisons pour lesquelles ce pays hors-normes mérite qu’on le découvre, je vous propose quelques coups de projecteur sur des moments et des lieux magiques.

alila jabal akhdar oman

Au bord du grand canyon d’Oman, un hôtel extraordinaire…

Contrairement au précédent article, consacré à la magie d’Oman et à une vision d’ensemble du pays, cet article sera plus orienté « pratique », afin de répondre à des questions que je me posais moi-même  lors de la préparation du voyage. Je vous souhaite de tout cœur de découvrir Oman !

Une nuit dans le désert à Oman
camp désert oman – dormir wahiba sands oman – quel camp choisir à oman

C’était un des rêves qui avaient donné vie à ce voyage : passer une nuit dans le désert Wahiba Sands, comme au temps des caravanes et des nomades arpentant l’immensité. Mais où aller, quel camp choisir ? Comment trouver son chemin au cœur du désert ? Nous appréhendions cette étape avec un mélange d’excitation et d’angoisse… Une nuit dans le désert à Oman ? Récit et conseils pour choisir votre camp dans le désert du Wahiba Sands à Oman. 

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

Pas de voyage à Oman sans passer par le Wahiba Sands…

Choisir son camp dans le désert du Wahiba Sands nuit dans le désert oman

La porte d’entrée dans le Wahiba Sands est la ville d’Al Wasil, à deux heures de route au sud de Mascate.
Parce que la nuit dans le désert est un des incontournables absolus du voyage à Oman, les camps sont nombreux, et j’ai passé de longues heures à écumer les sites et les avis en ligne pour trouver celui qui nous conviendrait le mieux.
Je pensais au début aller au plus célèbre d’entre eux, le luxueux Desert Nights Camp, camp 5 étoiles de toute beauté qu’on voit souvent passer sur Instagram. Les installations semblent superbes… mais ce qui m’a dissuadée, c’est la proximité de la ville d’Al Wasil. Le même argument m’en a fait rejeter beaucoup d’autres : la plupart des camps dans le désert du Wahiba Sands sont très proches de la ville, tels que l’Arabian Oryx Camp ou le Desert Wonders Camp.
Apparemment, la proximité de la ville est particulièrement dérangeante pendant le week-end, quand les Omanais font faire la fête et du « dune bashing » (voler sur les dunes en 4×4) dans le désert. Si vous rêvez de calme, de silence, de lever de soleil mystique dans le désert, évitez absolument d’y aller pendant le week-end des omanais, soit le jeudi soir et le vendredi soir. Nous avons choisi notre nuit de séjour en fonction de cet impératif.
Et nous avons décidé d’aller au cœur du cœur du désert : au 1000 Nights Camp, à ma connaissance le camp le plus loin d’Al Wasil, à une heure de piste au milieu du désert. Mais une angoisse demeurait : comment trouver le camp ?

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

1000 Nights Camp, au coeur du désert.

Accéder au 1000 Nights Camp avis camp dans le désert oman

Nous arrivons à Al Wasil à la tombée du jour et voyons avec angoisse le soleil descendre à toute vitesse vers l’horizon. On nous avait dit de rejoindre la station essence Shell d’Al Wasil, et que nous serions guidés à partir de là. Effectivement, un homme nous aborde et nous propose de nous conduire jusqu’au camp. Le tarif demandé est un peu cher : 40 rials omanais. Mais nous ne sommes pas en position de négocier. La nuit va tomber, et nous n’avons aucune idée du chemin. Nous acceptons et suivons notre guide. A l’entrée du désert, il nous fait dégonfler nos pneus. Et puis c’est parti pour une heure de piste au cœur de dunes grandes comme des raz de marées, toujours plus sombres et vertigineuses avec l’adieu à la lumière. La nuit nous enveloppe. Nous dépassons les premiers camps et continuons toujours plus loin dans le désert, sur des pistes que nous n’aurions jamais trouvées par nous-mêmes. Nous avons déjà la sensation de vivre quelque chose d’inouï, une incursion dans le secret.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Il fait nuit noire quand nous arrivons au camp, et un groupe d’hommes en tenue traditionnelle bédouine discute à la lumière des lampes. Le ciel est constellé d’étoiles et nous devinons les dunes immenses à la noirceur qu’elles projettent sur ce tissu lumineux. L’atmosphère est inouïe.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Le 1000 Nights Camp, le lieu dont tu n’aurais osé rêver camp désert oman nuit désert oman

Ma sœur et moi nous réveillerons à l’aube pour escalader la dune et voir la lumière inonder le désert. C’était un moment de pure magie. Seules, dans le silence du Wahiba Sands. C’était exactement ce dont je rêvais. Le calme et l’immensité.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Ce n’est qu’à la lumière du jour que je comprendrais vraiment à quel point ce camp est étrange et inouï.
Des oryx, des impalas et des chameaux entourent les bâtiments aux allures de fort médiéval. Deux dunes immenses encadrent le camp, situé dans une espèce de vallée entre les murailles de sable. L’eau de la piscine est d’un vert surnaturel, et je pense aux films des années 50, où des stars hollywoodiennes déchues viennent faire des overdoses au milieu de nulle part. Mais il n’y a pas de tapage et de vedettes intoxiquées. Juste d’autres touristes émerveillés par l’étrangeté, l’exotisme de cet endroit loin de tout. Le restaurant a des airs de caverne d’Ali Baba. J’ai l’impression d’avoir réveillé le génie de la lampe.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

1000 Nights Camp, au coeur du désert.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

.

Les niveaux de confort au 1000 Nights Camp sont très variables, de la rustique « Tente Arabe » (vraiment rudimentaire) aux maisons « Ameer » et « Maisons de sable », en dur et très luxueuses. Nous avons dormi dans l’option intermédiaire : la tente « Sheikh », en toile, mais avec une salle de bain en dur… sans toit et sans eau chaude. Etrangeté de cette douche à ciel ouvert au milieu du désert. Ma tête se remplit d’images qui ressemblent à des extraits de film. Oui, ce lieu est hollywoodien. Et je vous le recommande.

Passer une nuit dans le désert à Oman, quel camp choisir dans le désert à Oman ?

Ma salle de bain !

1000 Nights Camp, nuit à partir de 80 euros (tente arabe), 150 pour la tente Sheikh. Au retour, nous retrouverons notre chemin sans problème, et ferons regonfler les pneus à la sortie du désert pour quelques rials.

Le plus beau cinq étoiles d’Oman ? Alila Jabal Akhdar, enchantement sur grand canyon

C’était la folie de ce séjour, la nuit hors de prix, mais impossible à regretter. Partout, j’entendais parler de l’Alila Jabal Akhdar comme d’un hôtel inouï, rare, à découvrir absolument. Un 5 étoiles d’un luxe infini, mais sans ostentation, sans aucun bling-bling, inscrit dans la plus pure tradition omanaise. La pierre, le bois, l’eau qui coule, les lampes ouvragées et les tissus précieux dessinaient une oasis au milieu de la montagne, s’intégrant harmonieusement dans le décor millénaire du grand canyon du Moyen Orient. Au bord du vide, émergeant d’un réseau de falaj et de fontaines, la piscine à débordement vous faisait flotter à fleur de falaise.
Et en effet – ce fut un des plus beaux hôtels de ma vie.

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

.

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

.

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

Fabuleuse piscine sur grand canyon.

 

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

Un décor profondément apaisant.

 

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

.

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

.

La route de montagne menant à l’Alila, autorisée aux 4×4 seulement en raison de la raideur de la pente, était un premier enchantement. Nous avions l’impression de nous préparer à un alunissage. Puis l’Alila surgit dans son décor minéral et intriqué, comme sculpté dans la matière même de l’ombre et de la lumière, et le miracle opère. Je pensais à Space oddity, cette chanson de David Bowie que j’aime tellement : « Far above the world… » L’Alila propose des cours de yoga, de méditation, des massages relaxants, et cela ne m’étonne pas du tout – moi qui avoue n’avoir aucune sensibilité aux spiritualités orientales, je me suis dit que si un lieu devait ouvrir mes chakras, ça serait bien celui-ci.

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

Sur la route montant vers l’Alila.

 

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

Le canyon.

 

alila jabal akhdar plus bel hôtel d'oman

.

Parce que vous êtes au cœur de la montagne, au milieu de nulle part, l’hôtel vous propose automatiquement la demi-pension le soir. Etant folle des spécialités de cette région du monde, j’attendais avec impatience le repas… J’ose à peine l’écrire (par peur de vexer ma grand-mère d’origine libanaise qui cuisine divinement !), mais ce dîner était juste le meilleur de ma vie. La perfection culinaire absolue, tout en fraîcheur, créativité et respect absolu de la tradition moyen-orientale.
Bref, cet hôtel est une merveille absolue, et j’aurais voulu y passer deux semaines.

Alila Jabal Akhdar, autour de 350 euros la nuit avec dîner et petit-déjeuner.

Ras al Jinz, la réserve des tortues

C’est la pointe orientale de la péninsule, le premier endroit où le jour vient éclairer le monde arabe. Et c’est aussi le pays des tortues. Toute la région de Sour joue sur la présence des tortues vertes marines, qui viennent pondre sur les plages. Cela peut être assez déconcertant au début, car d’autres lieux, comme Ras al Hadd, jouent de façon assez mensongère sur la présence potentielle des tortues sur leurs littoraux. Ne vous faites pas avoir. En réalité, il n’y a qu’un seul endroit où vos chances d’observer des tortues sont très hautes : la réserve de Ras al Jinz, à environ 40 minutes de route au sud de Sour.
L’hôtel, qui s’appelle tout simplement Ras Al Jinz Turtle Reserve, ressemble à une carapace de tortue posée au milieu de nulle part. Aucun autre bâtiment ne l’entoure, les villages côtiers sont loin, de nouveau le sentiment de solitude est impressionnant. La plage, sublime avec ses formations rocheuses qui me rappellent l’Algarve, est à une dizaine de minutes de marche dans une vaste étendue sablonneuse aux airs de no man’s land. A Oman, on s’habitue vite à être seul dans des terrains immenses et majestueux.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

Lever du jour sur la sublime plage de Ras al Jinz.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

L’hôtel vu depuis la plage.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

.

Ras al Jinz, outre son centre de recherche, propose un passionnant musée des tortues et surtout, des visites sur la plage des tortues, le soir autour de 22h et le matin autour de 5h du matin. Elles sont comprises dans le prix de la chambre pour les clients de l’hôtel, payantes pour les visiteurs extérieurs – mais étant donné l’isolement de l’hôtel, loin de tout, je vous conseille vraiment de dormir sur place si vous voulez voir les tortues. Je n’aurais pas eu envie de subir 30 minutes de route à 4h30 du matin.
Les tortues pondent toute l’année, mais je sais que début décembre, nous sommes un peu dans la saison creuse. Nos chances sont relativement plus faibles. Mais le site est tellement exceptionnel que nous ne serons pas déçus : à la visite du soir, nous verrons trois tortues déposer leurs œufs dans le sable. L’effort colossal fourni par ces créatures miraculeuses et fragiles me touche profondément.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

La ponte des tortues dans le noir.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

La ponte des tortues en gros plan, alias Alien ! (Bonjour, photo à 16 000 ISO !)

Le lendemain matin, la visite de 5h du matin est annulée : les tortues ne sont pas au rendez-vous. Je me bénis d’être allée à celle du soir. Mais je décide d’aller malgré tout sur la plage, pour assister au lever du soleil. Et c’est là que je vois un spectacle qui me brise le cœur. Les mouettes déterrent les œufs pondus par la tortue au prix de peines inouïes et dévorent les embryons. La plage est un cimetière de bébés tortues. Ce ne sont pas les humains qui sont en cause. Ce sont les mouettes, et les crabes. Il paraît que seul un bébé sur cent survivra. Malgré la splendeur du paysage, de ces monolithes dorés baignés par l’écume de l’océan Indien, j’en ai les larmes aux yeux.
Je ne suis pas experte en matière de conservation animale. Mais je ne peux pas m’empêcher de me demander pourquoi les scientifiques ne viennent pas ramasser les œufs, afin de faire éclore les bébés à l’abri. Apparemment, ils le font parfois – je verrai des bébés tortues au centre de recherche, qui venaient de naître et devaient être relâchés à la nuit, pour minimiser les risques d’attaque par les prédateurs. Mais je me dis que tant de choses s’opposent à la survie des tortues… et j’espère vraiment que les générations suivantes continueront de pouvoir les admirer.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

Les oeufs sont déterrés et dévorés.

réserve tortues oman ras al jinz hotel

Cimetière…

réserve tortues oman ras al jinz hotel

J’espère que ces bébés survivront…

A propos de l’hôtel de la réserve Ras al Jinz, quelque chose d’important à savoir : L’hôtel est simple, mais propre, confortable, bien chauffé, d’un standing tout à fait correct, les chambres sont agréables et on y dort bien. MAIS il faut éviter un piège. A consulter le site, on a l’impression que les « tentes éco de luxe » (pour 218 euros la nuit) sont plus haut de gamme que les « chambres standard carapace » (155 euros). Surtout, ne croyez pas avoir mieux en prenant la tente éco de luxe, restez sur la chambre carapace. La tente est située à plus de 600 mètres de l’hôtel (ce qui signifie que vous avez 1,2 km à parcourir pour aller à la visite des tortues, au dîner ou au petit déjeuner…), au milieu de nulle part, sans vue mer, et a des murs de toile qui la rendent beaucoup plus froide et moins confortable. Aucun intérêt de payer beaucoup plus cher pour avoir beaucoup moins bien. Nous avions réservé une tente, et demandé à changer pour une chambre carapace située dans le bâtiment principal – heureusement, il en restait une.

Le Shangri La Barr Al Jissah de Mascate, magnifique escapade balnéaire

Il est considéré comme l’un des plus beaux hôtels de Mascate, et j’en garde un souvenir impérissable. A quelques encablures de la célèbre corniche et des majestueux « fjords d’Arabie » qui caractérisent la côte nord de Mascate, le Shangri La jouit d’un décor unique, sur une des plus belles baies d’Oman. Encadré par des falaises de roche dorée, dans un amphithéâtre minéral impressionnant, l’hôtel déploie sa plage magnifique, ses piscines et rivières artificielles dans un jardin édénique, au milieu des palmiers et des bougainvilliers. L’architecture est saisissante et convoque tout l’imaginaire exotique de l’Arabie rêvée, et le lieu, préservé, unique, invite aussitôt au bien-être en bord de mer. C’est un hôtel à la fois romantique et familial, avec tout le luxe qu’on attend d’un Shangri La. Nous y avons fini notre séjour en beauté…

réserve tortues oman ras al jinz hotel

Le sublime Shangri La deMascate.

shangri la mascate

Entre la corniche et l’hôtel, le paysage sublime des “fjords d’Arabie”.

 

shangri la mascate

.

shangri la mascate

.

shangri la mascate

.

shangri la mascate

Le Shangri La organise régulièrement des soirées omanaises avec artisans, chants, danses et présentation des chameaux… Touristique ? Evidemment, mais magnifiquement réalisé. 

Shangri-La Barr Al Jissah Resort & Spa, à partir de 200 euros/nuit en chambre double. Piscines, toboggans, rivière à courant, salle de fitness et cours de sport, spa, plusieurs restaurants délicieux et un bar rooftop.

Ici s’achève le récit de mon merveilleux voyage à Oman. Rendez-vous très bientôt pour des aventures alpines et polaires. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer ?

Une nuit dans le désert à Oman ? Récit et conseils pour choisir votre camp dans le désert du Wahiba Sands à #Oman.

Epinglez moi !

 

Dormir dans le désert ou sur le grand canyon d'Oman, voir la ponte des tortues, se baigner sur la plus belle plage d'Oman... expériences insolites et luxueuses à #Oman !

Epinglez moi !

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

41 commentaires pour
“Désert et tortues: expériences magiques à Oman”

  • Wouah, ça me rappelle tellement de souvenirs cet article !!!! J’ai encore des étoiles dans les yeux en repensant à ce lever de soleil sur les dunes au-dessus du 1000 nights camp… le rêve absolu ! Et cette route pour monter sur le plateau de Saiq, beauté grandiose même si j’ai cru mourir 10 fois, surtout en redescendant. J’étais seul dans la voiture faut dire et je ne conduit presque jamais dans la vraie vie. Je veux vraiment retourner à Oman !!!! J’ai grand plaisir à lire ton voyage là-bas en tout cas ! Merci…

  • Merci Paul, ça me fait tellement plaisir que ça te plaise, et qu’on partage cette passion omanaise ! je sais que tu comprends la magie de ce lieu !

  • Je crois qu’ils ont choisi d’intervenir le moins possible sur le cycle des tortues, et de les protéger sans agir autrement. Ils doivent craindre que l’éclosion hors sol ne perturbe le cycle. Et de toute façon, le contact avec les humains perturbe l’empreinte des animaux, donc ils sont moins craintifs ensuite, et risquent davantage.
    L’hotel El view est pas mal aussi, et nous étions dans un camp bédouin que j’avais choisi parce qu’une piscine au milieu du désert me semblait une hérésie! Mais c’est sur que c’est beau!

  • Oui, c’est ce que je me suis dit, ils doivent faire ça pour cette raison… mais par exemple au Costa Rica je les avais vus récupérer les oeufs et faire éclore à l’intérieur. Je ne saurais pas dire ce qui est mieux, je ne suis pas compétente, mais en tout cas ça m’a beaucoup attristée de voir ce carnage.
    Pour la piscine, je ne l’ai pas choisi pour ça (d’ailleurs je ne me suis pas baignée, trop froid ^^), mais j’ai adoré ce camp ! je retiens El view, je regarderai 🙂

  • Ahhh trop beau ! Les tortues… <3
    Depuis le Maroc, je rêve de repasser une nuit au milieu des dunes…

  • Et moi j’adorerais le faire au Maroc! un grand merci Betty 🙂

  • Ah génial!!!! Ça fait tellement longtemps que je songe à aller à Oman. Ca fait rêver!

  • Ah mais je t’y vois tellement ! tu adorerais !

  • superbe article! Il va falloir économiser 🙂 Moi aussi ça m’aurait vraiment fait de la peine cette attaque de bébés tortues …

  • Oups, des décors fabuleux comme je les adore !
    Merci pour ces superbes images et la folle envie que tu nous communiques d’aller y voir à notre tour.

  • wow, tes photos sur Insta me donnait déjà l’envie de découvrir Oman mais là ton article finit de me convaincre. Et les tortues, ça doit être tout simplement magique et que dire du lever de soleil seule dans l’immensité du désert…tu me fais rêver.

  • J’aurais jamais cru trouver des tortues à Oman! Une destination remplie de surprises!
    Merci pour ce bel article 🙂

  • Tout le pays semble absolument sublime! Et cette nuit au milieu du désert, quelle belle expérience!

  • Le passage sur les bébés tortues m’a mis les larmes aux yeux… Pauvres petites créatures fragiles. Mais quel privilège d’avoir pu assister à leur ponte, même si un centième seulement survivra !

    PS ta géolocalisation sur Google m’a fait sourire : ce marqueur au milieu de rien… si on en doutait encore, à Oman, on est loin de tout (et on a la paix) !

  • Je crois que je n’ai plus les mots..ces paysages…et les tortues…waw.
    http://maevasmapamundi.wordpress.com

  • oalalalalalaaaaaaa …. j’en reste bouche bée, c’est tellement beau !!!! vous avez pu faire et voir tout ça en 8 jours? ça me donne vraiment envie !

  • C’est magnifique!! Petit coup de cœur pour le camp en plein milieu du désert. Je vois que c’est assez abordable, les prix sont variables, c’est cool! Une chouette bonne adresse. Je retiens l’idée si un jour je vais à Oman, et au vue de la beauté des paysages j’espère y aller un jour. Merci pour ses belles découvertes.

  • Superbe… Tu me donnes envie de découvrir Oman. Tes photos me rappellent beaucoup notre voyage en Jordanie, une destination que je te recommande si tu ne la connais pas encore.

  • Petites créatures précieuses ces tortues. Comme toi ça me crève le cœur de voir les œufs dévorés. Mais ça reste la loi de la nature. Quand c’est la faute de l’homme c’est une autre histoire. Tes photos du desert sont sublimes.

  • Je me suis vraiment régalée avec toutes ces magnifiques photos d’Oman, c’est sublime et ces hôtels aux milieux de nul part j’adore, vraiment superbe!! Merci pour ce partage 😊

  • Bonjour Itinera,
    Nous l’avons fait de dormir dans le désert lors d’une randonnée en dromadaire dans le Sud tunisien, vers Douz, aux portes du Désert… mais, sous une grande tente ouverte à tous les vents sur les bas de la tente… du coup, je me suis réveillé vers 4 h du matin et malgré les grosses couvertures, j’étais gelé ! n’y tenant plus, j’ai allumé ma petite lampe de poche ( très précieuse dans ces aventures, ainsi qu’une boussole phosphorescente… ), j’ai enjambé tous les dormeurs… et je suis sorti de la tente… j’ai trouvé un bâton vers un buisson… alors, j’avais décidé de partir marcher dans le désert vers 4h30 … je suis revenu vers 7 h juste avant l’aube ! avant de partir, sur la 1ère dune, j’avais repéré la lumière verte du grand Minaret de Douz dans le lointain… ils éteignent jamais la nuit… et, avec ma boussole je suis parti vers l’Ouest… cela a été un moment très fort pour moi, j’en rêvais depuis tout jeune, marcher dans le désert sous cette immense voûte stellaire qui semble nous écraser ! quand je suis revenu, et qu’il était encore un peu tôt, dès que j’ai vu notre campement en haut d’une dune, j’ai allumé un petit feu en ramassant des buissons secs et de l’alpha… les jeunes tunisiens travaillant dans ce campement, m’ont tout de suite repéré en haut de ma dune… en allumant un grand feu pour faire cuire les galettes de pain dans la braise, un Délice ! Ces deux jeunes l’ont dit après à notre guide… et, à l’Oasis Marine de Zarzis où nous étions, on m’a appelé : Gilbert…le fils du Désert !
    Au fait, reçois-tu ma Newsletter… je pense que mon hébergeur a des problèmes avec ma messagerie Yahoo… plus vos commentaires qui ne viennent plus dans ma messagerie… plus mes photos qui ne se mettent plus dans l’ordre de marche de mes balades… ça fait beaucoup !
    Alors, faut trouver des solutions pour se suivre…
    Si c’est le cas de non réception de la News… en tapant : http://www.stjacquespassion.com
    On arrive dans ma Page de garde ( Début de mon blog )..là, à gauche de l’écran, aller dans le Mois en cours…et, cliquer sur les dates bleutées ! à faire uniquement lorsqu’il y a eu une visite d’un ou d’une de nos amis… pour rendre la visite !
    Amitiés
    Gilbert

  • Simplement… beau!
    Quelques raisons de plus d’arriver à mettre Oman sur ma liste de futurs voyages…

  • Quelle expériences inouïes…. Celle qui me fait le plus rêver est ta nuit sous tente au milieu du sable et des étoiles…. Ça doit être fou, fort, sublime… Et tes photos me confortent dans cette idée !! Et voir le lever du soleil avec ta sœur, quelle magie, ça doit laisser un souvenir inoubliable ! Ta photo de la route tracée dans le désert est sublissime !! Et jolies photos de nuit aussi !!!
    L’hôtel au milieu du Canyon est super photogénique, ça doit être très impressionnant !
    Je partage ta tristesse pour les tortues, ça a dû être un spectacle macabre au lever du soleil… Et pourtant, en effet, c’est la nature, on est bien impuissants face à ça !!
    J’étais en effet dans Aladdin avec le génie au milieu de ces décors Ali Ababesques 😀 !!!
    Encore un superbe article Omanais qui me donne encore plus plus plus envie d’y aller <3 !!! Bisouuuus

  • Quelle expériences inouïes…. Celle qui me fait le plus rêver est ta nuit sous tente au milieu du sable et des étoiles…. Ça doit être fou, fort, sublime… Et tes photos me confortent dans cette idée !! Et voir le lever du soleil avec ta sœur, quelle magie, ça doit laisser un souvenir inoubliable ! Ta photo de la route tracée dans le désert est sublissime !! Et jolies photos de nuit aussi !!!
    L’hôtel au milieu du Canyon est super photogénique, ça doit être très impressionnant !
    Je partage ta tristesse pour les tortues, ça a dû être un spectacle macabre au lever du soleil… Et pourtant, en effet, c’est la nature, on est bien impuissants face à ça !!
    J’étais en effet dans Aladdin avec le génie au milieu de ces décors Ali Ababesques 😀 !!!
    Encore un superbe article Omanais qui me donne encore plus plus plus envie d’y aller <3 !!! Bisouuuus

  • Magnifique ! C’est là que je vais aller passer ma lune de miel, 350€ pour un 5* c’est honnête ! Mais je me demande si je ne préférerai pas ce camp en plein milieu du désert ahah !
    Concernant les tortues, c’est triste mais je crois qu’il y a une raison à ça. Les crabes et les oiseaux déterrent les nids mal faits, pas assez profonds. Les petites tortues qui ont des chances de survie sont celles dont la maman a bien fait le travail (et qui possèdent donc ce potentiel en elles). Les scientifiques vont à l’encontre de cette sélection naturelle quand le site de ponte ou l’espèce sont très menacés.
    Parfois, les efforts fournis pour sauver des animaux moins adaptés à la survie en milieu sauvage en voulant à tout prix sauver l’individu (ce qui est humain !) m’interrogent.

  • On ira tous à Oman. Même moi. Pas d’autre possibilité après avoir lu cet article si incitatif ! Bravo et merci.

  • Le Désert m’a toujours fasciné, car c’est un endroit vivant, qui bouge en permanence, et aux différentes heures de la journée, il nous offrent mille teintes différentes ! et, quelque part, son silence fait peur !
    Bonne semaine
    Gilbert

  • OMG j’ai encore plus envie d’y aller ! Ces hôtels ont l’air fou ! Bon je le tâte vraiment à planifier Oman pour février prochain …

  • Génial ton article Alexandra. Je suis contente de voir que toi aussi tu aimes t’accorder quelques petits plaisirs en vacances. Parfois j’ai l’impression de lire beaucoup trop de récits d’aventuriers qui dorment tous les soirs dans une tente et ne mangent que par nécessité alors je me reconnais beaucoup plus dans ton style de vacances. Les hôtels ont l’air incroyable sans pour autant avoir ce côté hyper luxueux justement, je valide complètement.

    Pour les tortues, ça doit fendre le cœur d’assister à une telle scène. J’avais vu un reportage à ce sujet qui démontrait qu’effectivement un tout petit pourcentage de bébés tortues parvenaient ne serait-ce qu’à atteindre la mer où, là encore, ils sont menacés par de nombreux prédateurs… C’est la loi de la nature mais c’est tellement triste !

  • Merci beaucoup pour ton commentaire qui me touche beaucoup <3 Je sais que mon style de voyage "aventurière pépère" a un public aussi et ça me fait plaisir de savoir que tu vois les choses comme moi !
    Oui, les tortues, ça m'a brisé le coeur...

  • Ca a l’air incroyable ! Quelle diversité dans les paysages ! Je pensais pas qu’on pouvait voir tout ceci à Oman. Pour les tortues ça devait être trop triste de les avoir vu fournir tant d’effort la veille et d’être témoin de ce spectacle le lendemain…

  • Je suis toute contente d’avoir enfin lu cet article 😀 Il m’a fait rêver, tes photos sont toutes plus belles les unes que les autres. Gros coup de coeur pour les dunes au coucher du soleil, mais aussi pour les tortues (quelle tristesse pour le repas des mouettes 🙁 )… Un voyage comme celui là doit être exceptionnel! Et même si nous, à la base, on est pas branché luxe, tous les hébergements que tu présente sont tellement wouahou que je troque volontiers ma tente contre l’une de ces chambres avec vue.
    Je te félicite aussi pour tes photos nocturnes, je te le redis, tu as énormément progressé, c’est un véritable plaisir de parcourir tes images. Merci pour ce beau dépaysement, j’avais besoin de chaleur en ce jour pluvieux! ♥

  • Bonjour
    Je comprends qu’il soit plus commode d’aller dans un camp pour passer une nuit dans le désert, mais pour ma part le choix aurait été un bivouac loin de tout ! Ce doit être ma nature un peu aventurière …
    Mais quel chouette coin que Oman !
    Amicalement

  • Le camp et les hôtels ont l’air déments !
    Ça fait un moment que j’ai envie de découvrir Oman, j’ai toujours entendu dire que ce pays mêle à la perfection tradition et modernité, ce que ton article me confirme 🙂

  • J’ai eu des frissons tout le long de cet article… J’avais l’impression que le soleil caressait ma peau. (Attends, tu te souviens, quand je t’ai dit qu’à part le ciel bleu, je ne voyais pas de palmiers ? Et bien il est parti, le ciel bleu. Au revoir le soleil.) 
    Que ce doit être bien, de se retrouver seul·e, face à ce désert, immense, sans fin… Au lever du jour. Sur cette dune, la nuit, face aux millions d’étoiles qui éclairent le ciel sombre.

    Ou de rencontrer des bébés tortues. Bébés que j’aimerais adopter, élever et relâcher dans la mer, pour qu’elles puissent survivre ! ♥ (oui, Clémentine, bien sûr… continue de rêver, haha)
     
    Je m’excuse pour le retard, dans mes commentaires… J’espère que tu ne m’en voudras pas. Ce n’était pas trop ça, en ce moment…
    J’espère que toi, tu vas bien. ♥ Je t’embrasse ma belle Alexandra ! xx

  • C’est tellement beau !! Tu me donnes envie de découvrir ce pays un jour. C’est magique ces ambiances. Dormir dans le désert c’est une expérience que je voudrais absolument faire ! Comme d’habitude tes photos sont toutes plus canons les unes que les autres !
    Et sympa pour les infos pratiques, j’espère que ça me servira un jour 😀
    Des bisous !!

  • Ton article est magnifiquement bien rédigé. Je prends tellement de plaisir à te lire à chaque fois.
    Ça fait rêver et ça me donne tellement envie d’y aller…
    L’histoire des bébés tortues est bien trop triste, mon copain me l’avait raconté aux Bahamas… Heureusement que je n’ai pas assisté à ce carnage, ça m’aurait comme toi, littéralement brisée!!

  • Attends mais c’est tout simplement superbe !!! Tes photos me font trop rêver. C’est les iles et une nuit et la terre promise en même temps. Sans compter que le Shangri c’es tout à fait mon style. Je valide.

  • Ah je vous y vois bien tous les deux 🙂 merci beaucoup !

  • Bonjour,
    Un immense MERCI pour ce passionnant article. Nous partons à Oman en Sept pour notre voyage de noces et sommes impatients d’y être !
    En 10 jours, voici notre itinéraire
    – Arrivée (très) matinale à Mascate pour deux nuits : visite de la mosquée et de la ville, puis le lendemain excursion aux îles Daminiyat.
    – J 3 : départ pour trois nuits à la montagne (Alila) et visites des environs
    – J 6 : ??
    – J 7 : nuit à Ras Al Jinz
    – J 8 : retour sur Mascate avec visite des Wadi Shab et Tiwi, installation à Mascate pour 2 nuits balnéaires avant de repartir.
    Nous avons d’ailleurs choisi certains de vos hôtels (Alila, Shangri La) et sommes donc à la recherche de notre parcours pour les J6 et J7 (entre la montagne et les tortues ..). Nous n’arrivons pas à nous décider : une nuit dans le désert fin sept vaut elle le coup ? Si oui, où ? Prolongeons nous notre partie montagnes pour dormir vers Ibra et ne faire qu’un passage dans le désert en allant rejoindre Ras Al Jinz …?
    Pour le désert, j’ai tendance à penser que s’il faut y aller c’est pour la fin de journée et les émotions du matin … (j’ai déjà vécu ces expériences en Afrique du Nord à plusieurs reprise). Côté nuitée : j’avais peur que le 1000 night camp soit “trop gros” et perde du côté “seuls au monde”..
    Mille mercis pour tous vos avis !

  • Bonjour Lauren!
    Je pense que OUIIII la nuit dans le désert vaut absolument le coup. C’est mon coup de coeur absolu. Entre Ras al Jinz et le désert, je choisirais le désert. Personnellement, j’ai vraiment adoré le 1000 Nights Camp, qui était loin de tout (une heure de piste), féerique, complètement perdu et sublime, c’était le camp parfait à mes yeux, le sentiment de solitude est intact et c’est grandiose ! je le recommande sans hésiter 🙂
    Un très bon voyage à vous !

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.