Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
25 décembre 2017    /    

Les plus beaux glaciers et icebergs du monde-

Si vous aussi, vous rêvez d’admirer la dérive des icebergs, l’immensité de la banquise ou la pâleur mortelle des grands glaciers, cet article va vous rendre fou. Mettons cap sur les latitudes les plus extrêmes et les territoires les plus inhospitaliers, entrons dans le royaume de la glace éternelle, loin des terres des hommes. Au cœur du froid le plus mordant s’élève une beauté inhumaine. Le cœur humain bat plus fort face à l’immensité – nous partons explorer ce qui défie notre entendement. Douze blogueurs de voyage ont accepté d’évoquer leurs éblouissements glaciaires. La fascination de l’inouï les conduira du Svalbard à l’Islande, de l’Alaska à l’Antarctique en passant par la Patagonie, du Groenland aux Alpes européennes, en quête des plus beaux glaciers et icebergs du monde. Chaussez vos moon-boots, enfilez vos moufles, il va faire très froid. Où voir des icebergs ?

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Entrons dans le royaume des glaces.

Les plus beaux glaciers de Scandinavie : Islande, Groenland, Svalbard
plus beaux glaciers du monde – où voir des icebergs ? – voir des icebergs – aller au groenland

Je ne peux pas m’empêcher d’attaquer cette série par l’objet de ma plus haute fascination, le grand nord scandinave. Il ne faut pas laisser les gamins lire compulsivement Thorgal, on se retrouve avec des filles qui rêvent d’épouser des vikings et de brandir le marteau magique dans la lueur des aurores boréales. Commençons en beauté avec la destination qui m’obsède en ce moment, le Groenland, ultime frontière des amoureux du nord, avant de partir en kayak au Svalbard, et de marcher sur un glacier islandais…

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Jökulsarlon.

La capitale des icebergs, Ilulissat
où voir des icebergs? – comment aller à ilulissat – glaciers ilulissat – avion pour ilulissat – baie de disko blog

Betty raconte : “Il y a peu, j’ai eu l’occasion de me rendre sur la côte ouest du Groenland et j’ai été profondément marquée par l’un des endroits les plus beaux qu’il m’ait été donné de voir. Ilulissat, un village situé dans la baie de Disko qui signifie littéralement “capitale des icebergs” en langue locale, est connu pour son fameux fjord glacé, classé au patrimoine mondial de l’Unesco tant il est exceptionnel. Des icebergs monumentaux se détachent du glacier Sermeq Kujalleq, et mettent parfois plus d’un an pour sortir du fjord, qui est long de 60 kilomètres, avant d’errer dans la baie de Disko, jusqu’à disparaître. C’est lors de randonnées sur des chemins rêvés, et durant quelques trajets en bateau que j’ai eu l’occasion d’admirer au plus près ces géants de glace. Véritable paradis polaire glacé aux couleurs pastels, Ilulissat mérite merveilleusement bien sa renommée !

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Les icebergs d’Ilulissat, photos par Betty de Trip in Wild.

Comment aller à Ilulissat : Bien que la côte ouest du Groenland soit la partie la plus accessible du pays, les villes et villages sont généralement isolés et il faut savoir qu’il n’existe aucune route qui les relie entre eux. Pour venir à Ilulissat, il faudra donc prendre l’avion depuis Nuuk la capitale, ou Kangerlussuaq. Bien qu’on voit déjà de très jolis icebergs depuis le village, je conseille grandement d’aller voir l’Icefjord, qui se situe à quelques minutes d’Ilulissat. Afin de pouvoir observer le fjord glacé, trois sentiers de randonnée ont été balisés et sont libres d’accès. “

Partez pour un trekking à Ilulissat sur le blog Trip in Wild.

Et en hiver alors, c’est comment ?

Escapade hivernale dans la baie de Disko, fjord d’Ilulissat
Groenland en hiver – aller au groenland en hiver – sud ouest groenland – groenland via islande

Amandine raconte : « Si le Groenland était un film, je l’appellerais “Cold Finger”.
Si c’était  un dessert,  je l’appellerais “boule de glace meringuée et son île gelée flottante”.
Si c’était une chanson, j’entonnerais sur le champs à tue-tête “Je m’en iraiiiii dormiiiiiir daaaans le paaaaraadiiiis blaaaaaannnnnccc” (oui je chante faux, et alors ?)
Bref…. Ilulissat se situe dans la baie de Disko (non ce n’est pas l’endroit où John Travolta danse la fièvre du samedi soir…), au sud-ouest du Groenland : très photogénique pour ses innombrables icebergs, le fjord d’Ilulissat est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004.
Les fragments de glace proviennent du vêlage du glacier Sermeq Kujalleq (faisant partie de l’Inlandsis) : il produit à lui seul modestement 10% des icebergs groenlandais… En effet, 20 millions de tonnes d’icebergs tombent quotidiennement dans la baie, soit l’équivalent des besoins en eau de la ville de New-York sur une année entière ! Ce glacier dérive aujourd’hui de 20 mètres par jour, conséquence directe du réchauffement climatique.

La vue sur le fjord et ses magnifiques icebergs est tout simplement spectaculaire. Par -25 degrés pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de passer la majeure partie de mon temps dehors pour pouvoir admirer ces sculptures de glace (mes moufles s’en souviennent encoooore !!! Ah mince je rechante) et d’en saisir la beauté à chaque instant, avec chaque lumière… Les parties émergentes de l’iceberg ressemblent tantôt à des têtes de dragons, des tortues géantes, des chamallows flottants (comme pour les nuages, c’est l’imagination qui parle…), et la partie immergée apparaît dans un halo d’un bleu vif détonnant… Ce qui rend les paysages uniques, c’est qu’ils sont fragiles et éphémères, ceux que j’ai vus il y a presque deux ans maintenant n’existent plus qu’en photos, et ceux que vous découvrirez si vous y allez seront tout aussi beaux mais différents encore quelques mois ou années plus tard ! Le plaisir égoïste et l’illusion d’avoir des icebergs façonnés par le glacier rien que pour nous, c’est ce qui donne peut-être encore plus de saveur à ces moments…

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Ilulissat en hiver, photos par Amandine de La Lykorne Illettrée.

Aller au Groenland via l’Islande : Ilulissat est accessible seulement en bateau ou en avion (ou en Lykorne magique) : si vous voulez découvrir de vos propres yeux les icebergs dans la baie de Disko, vous pouvez vous envoler de l’aéroport domestique de Reykjavik via Air Iceland. Une fois sur place, je vous conseille les randonnées qui longent le fjord d’Ilulissat (parcours jaune, rouge et bleu, le jaune étant le plus facile), elles vous permettront de profiter de la vue sur les immenses masses de glace (qui ressemblent au mur de Game of Thrones vu d’en haut)… Des excursions en bateaux sont organisées chaque jour et vous permettront de jouir des paysages au milieu des icebergs… Magique également…. »

Retrouvez un fabuleux voyage à Ilulissat en hiver sur le blog La Lykorne Illettrée.

Les fjords de Nuuk, au Groenland : Space Oddity 

Alizée raconte : « Glacé. Stupéfiant. Irréel. De notre première rencontre avec eux, voilà les mots qui en ressortent. Mais comment décrire les émotions ressenties ce jour-là ? Ces émotions liées aux colosses des mers glacées.
Ils sont là, paisibles, imposants, puissants. Le silence se mélange à ce bleu infini. Le nuancier s’étire du blanc étincelant du ciel au profondeurs noires de l’Océan. Tout semble s’accorder. L’harmonie parfaite. Rien ne vient entacher ce paysage. Que dire face à ces merveilles ?

Tout semble inanimé autour de nous. Immobile. La mer est lisse. Elle laisse apparaître leurs reflets. Aucune ondulation ne vient perturber cette aquarelle. Un paysage lunaire se dessine autour de nous à mesure de notre avancée. Nuuk est maintenant loin. Nous nous enfonçons dans les fjords. Le calme nous berce, le vent glacial qui brûle nos visages nous emporte avec lui, près d’eux. On laisse nos regards divaguer, nos pensées s’envolent.
Ne reste que l’instant présent. Un instant entre eux, et nous.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Nuuk au Groenland, photo par Alizée du blog Nineteen Pa.

Explorer les fjords de Nuuk : Pour plus d’infos sur les expéditions dans les fjords de Nuuk, consultez Tupilak Travel. Vous y retrouvez des infos sur les expéditions dans les fjords mais aussi toutes les autres activités possibles autour de Nuuk. Le tour qui a été réalisé a duré quatre heures, pour une centaine d’euros. Sur le bateau, comptez maximum 12 personnes (il y a en tout quatre bateaux). Réservation directement disponible à l’office du tourisme de Nuuk, qui se situe au centre-ville. »

Partez explorer Nuuk au Groenland sur le blog Nineteen Pa.

La lagune de Jökulsárlón en Islande : la bouche du rêve

C’est là que pour moi tout a commencé. Quand j’avais dix ans, mes parents m’ont emmenée en Islande pour la première fois (je vous avais montré mon carnet de voyage islandais d’enfant). Ce jour-là, j’ai su que le virus scandinave me poursuivrait toute ma vie. Même si je suis une vraie sudiste. Même si je hurle à l’âge de glace quand le thermomètre descend sous 7 degrés, même si j’hésite à sacrifier mon mariage pour pouvoir dormir en chaussettes de ski. Mon imagination ne s’embarrasse pas de tels détails textiles et bondit gaiement dans les étendues glacées, fait du trampoline sur les icebergs et gambade avec les Walkyries.
Puisque je n’ai pas encore vu le Groenland et le Svalbard, qui pourraient peut-être la détrôner, la lagune de Jökulsárlón est à ce jour le plus bel endroit du grand nord à mes yeux, l’incarnation du mythe. Je l’ai revue en 2016 et l’émotion était intacte. Imaginez un immense glacier recouvrant la moitié de l’Islande, le Vatnajökull, qui vient buter en muraille de glace sur l’océan glacial arctique, et recrache ses icebergs à la dérive dans les vagues noires. C’est d’une beauté à pleurer – ou à monter sur un drakkar.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

La plus célèbre lagune glaciaire du monde, Jökulsarlon.

Aller à Jökulsárlón : C’est l’endroit où les icebergs sont les plus accessibles pour nous Européens. Aujourd’hui, le voyage en Islande s’est démocratisé et l’île est devenu très (trop ?) touristique. Avec IcelandAir, vous trouverez des vols directs depuis Paris, avec WowAir depuis Lyon. Il vous faudra ensuite louer une voiture et rouler en direction du sud pour atteindre la lagune. C’est une route sublime et facile (un 4×4 n’est pas nécessaire), jonchée de cascades spectaculaires et passant par la belle plage de sable noir de Vik – en ligne directe depuis Reykjavik, cela durerait quatre heures, mais la beauté est telle que je vous conseille de faire ce trajet en plusieurs jours, et d’en profiter le plus possible. Le Sud de l’Islande est fabuleux.
Une fois à Jökulsárlón, vous pouvez découvrir le glacier soit tout simplement à pied, soit par bateau-camion amphibie, soit casser votre tirelire pour emprunter un bateau rapide qui mène jusqu’au fond de la lagune. C’est ce que nous avons fait, et nous ne l’avons pas regretté. J’ai eu la sensation d’être plongée dans l’univers de Game of Thrones.

Mais l’Islande réserve encore bien d’autres glaciers…

De glace et de feu : le glacier Sólheimajökull, en Islande

Eloïse raconte : « Des glaciers en Islande, il y en a des tonnes ! Ils sont tous plus impressionnants les uns que les autres. Mais je dois avouer que j’ai eu un petit faible pour Sólheimajökull.

La cendre volcanique qui le recouvre le rend très graphique. Le noir de la cendre et la transparence de la glace forment un contraste des plus photogéniques. Ce n’est pas le premier que nous ayons vu, cela faisait un petit moment que nous étions dans le sud et même si l’on y voit beaucoup de glaciers, chaque rencontre est unique et mémorable. Ils sont tous différents alors il ne faut pas hésiter à aller les observer (en aucun cas il ne faut s’aventurer seul sur un glacier sans équipement, c’est très dangereux). En tout cas je ne regrette pas cette découverte, le Sólheimajökull est juste magnifique, et unique ! Le glacier le plus noir que nous ayons vu !

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Solheimajokull, par Eloïse du blog L’oeil d’Eos.

Aller au Sólheimajökull : Il fait en plus partie des glaciers les plus accessibles du sud de l’Islande. Il suffit de prendre l’embranchement de la route 221 depuis la route circulaire lorsque l’on se rend vers Vik. Une fois sur le parking du Arcanium Café Glacier vous n’aurez que 800 mètres à faire pour arriver au glacier et admirer ses formes singulières. »

Partez à la rencontre des glaciers islandais sur le blog L’œil d’Eos.

Encore plus d’aventure scandinave, encore plus extrême ? J’ai ce qu’il vous faut, du kayak en autonomie au pays des ours polaires, au milieu des glaciers…

Kayak au royaume des ours : l’aventure Svalbard

Marion raconte : « En 2014, j’ai effectué mon premier voyage vers les Terres Froides : j’ai découvert l’Islande, et j’ai été émerveillée par ces paysages de feu et de glace. Un an plus tard, je réitérais l’expérience, plus haut, plus au nord encore. Le Svalbard, surnommé à juste titre Royaume des Ours par Philip Pullman, est un archipel perdu au milieu de l’Océan Arctique, au-dessus de la Norvège, au-delà du cercle polaire. Une terre faite de pierres et de glaces, un Arctique désertique, où aucun arbre ne pousse. À perte de vue, des collines de roches grises, brunes et ocres, surplombant l’infinité de l’océan. Et parmi ces falaises sans vie, le bleu hypnotisant des glaciers meurtriers.

Le premier que nous rencontrons est le Nordenskiöldbreen, long de vingt-cinq kilomètres pour onze kilomètres de large. Les phoques et les fulmars nous tiennent compagnie et rendent encore plus exceptionnel le spectacle qui se déroule sous nos yeux. Nous avons peine à croire que des gens se sont un jour installés ici, sous la menace d’un géant instable et colérique.

Un peu plus au sud de l’Isfjorden, tout au bout du Tempelfjorden, règne le glacier Tunabreen. À peine moins long que son voisin, sa beauté ensorcelle. Il fut notre voisin pendant deux jours : une immensité de bleu, et des murmures dans le vent… Comme si, de ces grondements déchirants, le glacier nous appelait à lui. Nous avons essayé de le rejoindre, guidés par une colonie de bélougas : en kayak d’abord, puis par la voie terrestre, en vain. C’est ainsi que dans une ultime tentative, nous nous sommes jetés à l’eau. Nous avons nagé dans l’océan arctique, parmi les méduses et les icebergs, au pied d’un glacier spectaculaire de vingt-trois kilomètres de long. Je crois que c’est aujourd’hui ma plus belle expérience avec le Froid.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Kayak au Svalbard, photos par Marion du blog La faute au graph.

Aller faire du kayak au Svalbard : Pour des soucis de praticité, nous avons choisi de passer par une agence pour nous rendre au Svalbard : un séjour de douze jours, dont dix jours d’itinérance en kayak autour de l’Isfjord, proposé par 66° Nord. Nous avons apprécié l’autonomie et le système de voyage participatif : tout le monde aide, tout le monde travaille. Contrairement à ce que l’expression « voyage organisé » laisse penser, cela n’a pas été un voyage de tout repos. Mais les souvenirs d’une expérience hors du commun valent bien toutes les courbatures du monde ! »

Retrouvez les glaciers du Svalbard sur le blog La Faute au Graph.

Après nous êtres approchés au plus près du Pôle Nord, pourquoi ne pas mettre cap à l’extrême sud, là où ondulent les aurores australes ?

Glaciers et icebergs du grand sud : Patagonie, Terre de feu et Antarctique
plus beaux glaciers de l’hémisphère sud – aurores australes – blog icebergs

C’est le parfait symétrique de mes rêveries scandinaves : le pays des pingouins et du bout du monde, d’Ushuaia à l’Antarctique…

Le Perito moreno, plein les yeux en Patagonie
aller au perito moreno – glaciers patagonie – plus beaux glaciers du monde

Laura et Sébastien racontent :  « Quel voyageur sur les routes d’Amérique latine n’a jamais eu envie de découvrir ce colosse de glace, cette légende givrée ? Le Perito moreno est sans nul doute un des incontournables lors d’un voyage dans cette région du monde. Nous n’avons pas dérogé à la règle d’aller lui faire un petit coucou pour voir si sa réputation était méritée. En arrivant en bus déjà, le paysage est grandiose et met en appétit. Avant de le rencontrer, nous devons emprunter une passerelle en bois. Fébriles, nous prenons notre temps pour savourer encore plus l’instant. Soudain, il se dévoile et la magie opère illico. Nous sommes transis de froid autant que d’amour, le coup de foudre est immédiat. Nous scrutons les moindres nuances de bleu, les interstices, les reliefs de cette merveille. Cette beauté froide est aussi vivante, le perito moreno se déplace lentement. Les craquements et les fracas de la glace nous le confirment. Malgré le froid, nous avons continué à l’observer, à guetter les signes de rupture de la glace, à regarder son horizon se fondre avec le ciel, à nous en brûler la rétine.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Le Perito Moreno, photos par Laura et Seb du blog Les Globe Blogueurs.

Aller admirer le Perito moreno : « Si vous aussi, vous voulez vivre cette expérience, rien de plus simple. Rendez-vous à El Calafate en Argentine. De là, il y a des navettes qui partent tous les jours. Les horaires sont disponibles à la gare routière. Différentes excursions sont aussi proposées en ville et incluent d’autres activités pour appréhender le glacier telles que des balades en bateaux ou des randonnées sur le glacier. De quoi le voir sous toutes les coutures.

Partez pour le Perito Moreno en Patagonie avec les Globe Blogueurs.

Rendez vous en Terre de feu
Croisière terre de feu – glaciers terre de feu – tierra del fuego blog – allée des glaciers

Marion raconte : « La terre de feu ou “Tierra del Fuego “, un nom donné par les premiers navigateurs venus explorer cette zone en raison des petits feux de bois aperçus au loin et dispersés ici et là. Aujourd’hui la terre de feu est un archipel quasiment vierge, encore loin d’avoir été totalement exploité, divisé entre l’Argentine et le Chili, et seulement habité par de gigantesques glaciers, une flore endémique préservée et une faune protégée (albatros, lions de mer, pingouins, condors). Je vous laisse imaginer l’excitation et les émotions qui vous envahissent lorsque vous savez que l’heure est proche, que vous allez vous sentir seule au monde, face à cette nature vierge et immense. On a le sentiment de perdre nos repères, on s’interroge, on se questionne, on sourit et on hurle de joie. Ce n’est qu’une fois dans notre cabine avec cette immense vue sur l’océan que nous réalisons la chance que nous avons d’être ici et de vivre un rêve !

Faire une croisière en Terre de feu : C’est donc à bord de l’Australis, un bateau de croisière à taille humaine que nous avons découvert pendant quatre jours la Patagonie Chilienne. Le lieu étant reculé et difficile d’accès, vous n’avez pas d’autres choix. L’itinéraire est précis, sous forme d’une boucle et commence soit par Punta Arenas soit par Ushuaia, la ville du bout du monde… L’organisation à bord est parfaite : les excursions se font en petit groupe dans de gros zodiaques, les repas sont copieux et raffinés, l’exigence est au rendez-vous. Ici, on prend le temps de se ressourcer et d’admirer depuis les coursives et du pont arrière, la variété des paysages qui s’offrent à nous : des glaciers bleutés, des mers aux couleurs émeraudes, des plaines aux reflets orangées, Il n’y a aucun stress, juste du temps pour soi et son chéri.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Croisière en Terre de feu, par Marion du blog Mademoiselle voyage.

Lors d’une croisière, il peut s’en passer des choses car vous êtes totalement dépendant de Mère Nature. Vous ne pouvez rien prévoir et vous croisez souvent les doigts. Nous avons eu quelques rayons de soleil qui ont transpercé ces glaciers et qui ont laissé apparaitre ce bleu dans les crevasses mais nous avons également eu, un ciel gris qui nous a donné l’impression de faire des photos en noir et blanc, une tempête de neige lorsque nous marchions près d’un glacier, des vagues agitées et déchainées qui ne nous auront pas permis de débarquer sur l’île du Cap Horn, ce nom mythique et mystérieux à la fois. La Terre de Feu est unique et se mérite alors chers aventuriers, soyez prêts pour cette aventure hors du commun.”

Retrouvez une fabuleuse croisière en Terre de feu sur le blog Mademoiselle Voyage.

Au plus loin du monde : croisière en Antarctique

Lucie raconte : « 25 décembre 2013. Sans doute le jour de Noël le plus fou et le plus marquant de ma vie. Je viens déjà de passer plusieurs jours en Antarctique, à la découverte de ses icebergs, de ses paysages surréels et de sa faune abondante. Le soleil brille plus haut que jamais, perçant sans difficulté à travers le trou de la couche d’ozone. Un vent froid balaye la poudreuse lorsque nous mettons pied à terre à Neko Harbour. Au-dessus de moi, j’aperçois les petits points jaunes, formés par les manteaux des passagers de notre expédition, sur une corniche, très haut, très loin au-dessus de moi. Je me décourage presque à la vue de la difficulté de cette randonnée, mais vaille que vaille, je prends mon courage à deux mains et me lance sur la piste formée par les passagers précédents. La montée est rude, je tombe maintes fois dans la poudreuse, mais cette marche est plus facile que ce que j’imaginais au premier abord. J’arrive enfin en haut, sur la corniche et contemple l’un des plus beaux paysages que j’ai pu voir de ma vie. L’Antarctique est faite de glace, de neige, d’icebergs et de terres noires, presque à s’ennuyer de la monotonie de paysages blancs et noirs. Mais à Neko Harbour, cette falaise de glace est remarquable et unique. Sous le soleil chaud de décembre, les reflets bleus de la glace tombent à pic dans une eau bleu turquoise. Plus haut, la fonte des glaces a formé un coeur, comme un hommage à la beauté de la Terre et du continent blanc. Depuis les hauteurs du glacier, on aperçoit l’horizon et l’immensité du continent, le tout petit navire sur lequel nous sommes arrivés et le parhélie autour du soleil, un phénomène si rare. Je m’assois au bord du précipice, pour contempler le paysage à mes pieds. J’en pleurerais presque devant la beauté immaculée, fragile et spectaculaire de ce paysage. Un bloc de glace tombe dans la mer sous nos yeux éberlués ! Nous bronzons un peu sous le soleil de l’Antarctique, avant de redescendre vers notre navire et vers la réalité. Joyeux Noël !

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Croisière en Antarctique, photos par Lucie du blog Voyages et vagabondages.

Une croisière en Antarctique : J’ai eu la chance de voir Neko Harbour et ses glaciers à perte de vue lors d’une croisière en Antarctique de dix jours, partant et revenant depuis Ushuaia en Patagonie Argentine. Le continent blanc est changeant et il n’y a aucune garantie de voir exactement le même paysage que j’ai vu, mais tous ces glaciers et icebergs sont fascinants et il y a toujours de magnifiques paysages à découvrir, année après année.”

Pour en savoir plus sur l’Antarctique, ses glaciers et comment préparer votre voyage en Antarctique, c’est sur le blog Voyages et Vagabondages.

Remontons maintenant tout le long de la côte pacifique, dans le grand nord américain…

Into the Wild : les glaciers d’Alaska

Zoë raconte : « Notre road trip en Alaska fut rempli de découvertes toutes plus extraordinaires les unes que les autres, et pour la première fois dans un de nos voyages nous avions enfin la chance de nous approcher des glaciers, que ce soit en bateau, en hélicoptère ou par la route tout simplement.

C’est le cas du glacier Matanuska, qui est soudainement apparu devant nos yeux ébahis alors que nous roulions à la recherche d’un endroit où dormir avec notre camping car. Ce monstre de glace est le plus grand glacier des Etats-Unis à être accessible depuis la route, avec ses 39 kilomètres de longueur et 6,4 kilomètres de largeur le glacier est encore actif est avance de trente centimètres chaque jour.

Arriver à la première heure de la journée (et un jour férié !) n’a pas forcément été du goût du propriétaire de l’accès privé qui mène au glacier. C’était sans compter mon charme ravageur et mes plus beaux yeux doux, et après négociation nous avons finalement eu la chance de pouvoir accéder au glacier pour notre plus grand bonheur. Le silence le plus total, la brume qui se faufile sur les forêts entourant le glacier, le bruit de la neige sous nos pas, nous étions seuls avec le Matanuska.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Glaciers d’Alaska, photos par Zoë du blog Few miles away.

Aller admirer le Matanuska en Alaska : Le glacier Matanuska a la particularité d’être un des glaciers les plus faciles à explorer en Amérique du Nord. Pour cela il suffit de prendre la route et de suivre Glenn Highway direction nord-est au départ d’Anchorage. Après deux heures de voiture, vous le verrez sur des kilomètres avant d’atteindre le parc d’État de Matanuska Glacier (au kilomètre 102). C’est un parc privé qui offre le seul point d’accès au glacier (entre mars et octobre) pour la modique somme de $30,  il faudra payer un peu plus si vous voulez une visite guidée ou escalader le glacier. Une fois que vous avez payé votre droit d’entrée, vous pouvez conduire sur un petit chemin jusqu’au glacier.

Retrouvez un merveilleux road trip en Alaska sur le blog Few Miles Away.

L’Antarctique, l’Alaska, tout cela est si loin… et chez nous, alors ? Heureusement pour les amoureux des glaciers, nous avons les Alpes…

Les glaciers des Alpes, en France, en Suisse et en Autriche

Vous connaissez mon amour pour les Alpes, et l’état mystique dans lequel elles savent me plonger. C’est notre infini polaire à portée de mains, là où la glace tutoie les cimes…

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

L’Aiguille du midi et son glacier, à Chamonix.

Chamonix, le paradis des glaciers

Mon paradis glaciaire en France, c’est Chamonix-Mont Blanc, véritable nid aux monstres glacés. Pas moins de six langues glaciaires sont visibles depuis la vallée de Chamonix, sans même parler des glaciers suspendus aux cimes de l’Aiguille du midi. La superstar, c’est bien évidemment notre Mer de glace, le plus grand glacier français, qui a su fasciner toute l’intelligentsia européenne depuis les années 1800, et ouvrir la voie à la fascination du froid en Europe. Chamonix, c’est plus qu’une station, c’est un mythe, une plongée enivrante dans l’imaginaire des poètes et des artistes. Les fidèles lecteurs de ce blog savent que j’en ai déjà souvent parlé, aussi me contenterais-je de vous renvoyer à mes articles sur Chamonix en hiver  et sur les randos estivales autour des glaciers de Chamonix .

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Chamonix Mont Blanc, la plus grande concentration glaciaire en France.

Mais il est temps de découvrir un autre glacier français…

Le glacier blanc, dans le parc national des Ecrins

Lauriane raconte : « Lors de ma première escapade au Glacier Blanc dans le Massif des écrins, j’ai tout de suite aimé le coin paisible. Dès l’arrivée, le Pré de Madame Carle et la forêt de mélèzes m’apaisent. Si vous avez de la chance, vous pourrez même entendre le sifflement des marmottes en arrivant tôt. A ma première venue, je n’ai pas pu effectuer la randonnée jusqu’au bout, mais la seconde fois fut la bonne ! La randonnée qui mène au Glacier Blanc commence au Pré de Madame Carle, puis très vite, ça ne fait que monter, encore et encore jusqu’à une descente qui mène au pied du Glacier Blanc, majestueux. Sur le chemin, nous croisons quelques marmottes et je suis aux anges, mais surtout des magnifiques paysages, une vue sur le Glacier Noir (glacier recouvert de sable) et sur les montagnes environnantes à couper le souffle.

Et parlons-en de souffle coupé ! A la deuxième partie de la randonnée jusqu’au refuge du Glacier Blanc, on commence à prendre de l’altitude, l’ascension se corse un peu, mais le passage au Lac Tuckett est magnifique. Les marmottes sont encore nombreuses, et on aperçoit de plus en plus les chocards, sorte de merles, et enfin nous arrivons au refuge du glacier blanc, où tous les randonneurs qui prévoient de marcher sur le glacier passent en général la nuit, pour partir aux aurores. En discutant avec les gens sur place, je me sens transportée par l’ambiance qui règne. Quand j’habitais en Auvergne, j’ai souvent rencontré des randonneurs (j’ai même été amoureuse de l’un d’entre eux…), et j’ai toujours admirer la façon dont chacun se dépassait, cet amour de la montagne, ces expériences vécues… Là-haut, je me suis promis de revenir au Glacier Blanc y dormir et faire moi aussi partie de ces gens qui marchent sur le Glacier Blanc… La suite en 2018 !

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Le glacier blanc, photos par Lauriane du blog Un pied dans les nuages.

Comment accéder au Glacier Blanc ? Mieux vaut venir en voiture au Glacier Blanc, en vous garant au pré de Madame Carle en rejoignant Vallouise, Pelvoux puis Ailefroide. En été, il est possible de prendre un bus depuis l’Argentière la Bessée jusqu’au Pré de Madame Carle.”

Pour préparer votre randonnée au Glacier Blanc, c’est sur le blog Un pied dans les nuages.

Saviez-vous que la Mer de glace avait une grande sœur suisse, le glacier d’Aletsch ?

Aletsch, le plus grand glacier d’Europe

Audrey raconte : « Le glacier d’Aletsch nous donne le privilège immense de côtoyer une force de la nature telle qu’on en voit peu en Europe. C’est un géant, le plus grand glacier des Alpes, du haut de ses 128 km². C’est pourtant un colosse apprivoisé, facile d’accès aux randonneurs du dimanche qui rêvent de toucher du doigt l’héroïsme de Balmat et Paccard, l’ivresse des cimes. Niché entrée la vallée du Rhône et le massif de la Jungfrau en plein cœur du Valais suisse, il s’offre aux randonneurs de tout niveau par deux petites montées en télécabines depuis Mörel. Rien ne laisse deviner sa présence jusqu’au débarquement de la télécabine de Moosfluh, à 2300 mètres d’altitude, au sommet du monde.

Et puis c’est l’émotion sublime et terrible, le chavirement face à ce glacier émouvant à fond de vallée, diminué par le changement climatique, qu’on aurait envie de caresser comme un bon gros géant qui sommeille paisiblement. Mais à s’y frotter de plus près après une petite heure de descente sur un sentier facile, il nous pétrifie de son souffle glacé et rappelle par quelques grincements bien sentis que les crevasses sont vivantes et que ce n’est pas là un endroit pour les profanes. On ne peut garder un silence religieux en le contemplant, minuscules devant cette langue gelée. Mieux vaut ne pas le sous-estimer, ce glacier assoupi qui a creusé les montagnes, et se contenter finalement de l’observer de loin, pour prendre la pleine mesure de la beauté des Alpes. »

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Aletsch, Suisse, photos par Audrey du blog Arpenter le chemin.

Pour une randonnée sur le glacier d’Aletsch, c’est sur le blog Arpenter le chemin.

Partons maintenant pour une république alpine que j’adore explorer, l’Autriche.

La grotte glaciaire d’Hintertux, et sa rivière souterraine

Hintertux est un domaine skiable prisé des Autrichiens : à 3250 mètres, au sommet du glacier, l’enneigement est constant, et les paysages grandioses. Je l’ai d’abord découvert pour la qualité de sa neige et ses fêtes « après-ski » bien arrosées dont les Autrichiens ont le secret, avec musique kitsch boum boum, odeur horrible de chaussettes et convivialité authentique. Mais Hintertux avait un secret presque surnaturel : une grotte glaciaire traversée par une rivière souterraine, épargnée par la glaciation en raison de la force de son flux, et qui coule au milieu de murailles de glace à dix mètres sous terre… Je me serais crue dans la gueule d’un monstre. C’est une de mes plus belles expériences alpines à ce jour.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Glacier d’Hintertux et sa rivière souterraine.

Visiter la grotte glaciaire d’Hintertux : Il vous faudra monter en télécabine tout au sommet du glacier, à 3250m, puis acheter votre ticket pour la grotte de glace. Les visites guidées ont lieu tout l’après-midi en saison. Attention, il ne faut pas être claustrophobe : il s’agit d’entrer sous terre, au cœur d’un univers de glace, dans des boyaux sombres et étroits où la lumière du jour ne pénètre pas… Plus d’infos sur le glacier d’Hintertux.

Les glaciers de Sölden en Autriche

Amélie raconte : « Au cœur du Tyrol autrichien nous avons découvert un peu par hasard les glaciers de Sölden. On a emprunté la Panoramic glacier road pour accéder aux glaciers de Rettenbach et de Tiefenbach, puis deux télécabines. Le silence en haut de ces géants de glace est maître. Au même niveau que le vertige et le vent glacial qui se faufile dans les moindres failles de tissu. Mais il y a de ces moments magiques où finalement les douleurs du corps ne nous touchent plus. Seul l’esprit persiste pour essayer tant bien que mal de communier avec cette nature époustouflante. On observe timidement les failles qui nous impressionnent autant qu’elles nous terrorisent. Nous sommes à l’affût du moindre petit bruit qui viendrait perturber ce silence roi. Comme ces craquements et ces quelques pierres qui tombent. Les éclaircies qui changent toutes les secondes et mettent un lumière un nouveau décor, à chaque fois. Une peinture impressionniste. Je ne m’en lasse pas. Je ne m’en lasserai jamais. La nature n’a pas besoin d’artifice, de se cacher, de s’adapter aux modes. On la prend, on l’accepte comme elle se présente. L’Autriche est une belle destination nature à deux pas de chez nous, et les glaciers du Tyrol, mon plus beau souvenir”.

Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ?

Glaciers de Sölden, Autriche, par Amélie du blog Hello la roux.

Retrouvez une randonnée glaciaire à Sölden sur le blog Hello la Roux.

L’avenir des glaciers au temps de la fonte des glaces

Les glaciers sont-ils condamnés à disparaître sous l’influence du réchauffement climatique ? Ceux des Alpes, probablement, hélas : il se peut qu’ils aient tous fondu d’ici 2050. L’Arctique fond aussi, ouvrant de nouvelles voies maritimes dans le grand nord, et des conflits géopolitiques pour le contrôle des routes et des ressources entre Norvège, Russie, Danemark et USA… Le monde change, le réchauffement est une réalité que nous ne pourrons sans doute pas endiguer, quand bien même nous cesserions toute émission de CO2 aujourd’hui. Mon cœur d’amoureuse des immensités glaciaires saigne à l’idée de la disparition des continents blancs, mais peut-être faut-il aller au-delà de la lamentation.
J’ai été marquée par ce que j’ai lu au Glaciorium de Chamonix, et au musée des glaciers du Grossglockner en Autriche. Ils racontent tous deux que – bien que l’influence humaine sur le climat soit indéniable, et la lutte contre la pollution, une absolue nécessité – la Terre a connu des ères glaciaires et des ères chaudes depuis des dizaines de milliers d’années. Il y a trente mille ans, les glaciers alpins allaient jusqu’aux portes de Lyon, et la France était un territoire nordique gelé. Une période chaude a suivi, permettant le développement de la culture humaine : Lascaux a été peinte il y a dix-huit mille ans durant une ère plus douce. Puis il y a treize mille ans, une nouvelle glaciation a décimé la mégafaune européenne, des mammouths aux tigres à dents de sabre. Le Moyen-Âge fut une période exceptionnellement chaude : si les Vikings ont pu s’installer en Islande et au Groenland, dont le nom signifie « terre verte », c’est parce que les glaces avaient considérablement reculé. C’est cette ère chaude qui a permis la navigation arctique. Le XVIIIe siècle a connu un nouveau petit âge glaciaire, durant lequel les glaciers alpins ont considérablement grandi – à cette époque, Chamonix était véritablement tenue dans les mâchoires de la Mer de glace. Nous sommes aujourd’hui en phase de réchauffement accéléré, c’est indéniable. Mais de nombreux scientifiques estiment que de nouveaux âges glaciaires viendront… dans trente mille ans peut-être, la France sera de nouveau glaciaire. Nous ne serons pas là pour le voir, mais les dégâts que nous causons à la Terre ne peuvent malgré tout pas suspendre ses cycles naturels.
Le réchauffement climatique, qui sera un drame pour les habitants des îles pacifiques sans relief, sera peut-être une chance pour d’autres territoires aujourd’hui pris dans les glaces, comme la Sibérie. Notre planète va changer de visage, et peut-être pas seulement pour le pire. J’espère juste qu’il restera encore quelques glaciers pour les ours, les phoques et les rêveurs…

Fonte des glaces.

Chamonix.

Les plus beaux glaciers du monde : la liste continue…

J’ai bien conscience du caractère non exhaustif de ma liste. Il manque notamment le glacier Franz Josef et le glacier Tasman en Nouvelle Zélande, ceux du Mont Elbrouz en Russie, les glaciers de l’Himalaya, la route des Glaciers et le glacier Columbia au Canada… qui sait, peut-être y aura-t-il une partie deux ?
Merci de tout cœur à tous les blogueurs qui ont participé à cet article qui me tenait à cœur – merci pour vos récits et vos images superbes.

Glaciers de Chamonix.

Textures des glaciers. Ce qu’on voit sur la première photo, ce sont les bandes de Forbes, causées par les déformations de la glace sous le poids du glacier qui avance, et qui s’ajoutent d’année en année, indiquant l’âge du glacier, à la manière des cernes des arbres.

Je vous réserve dans un prochain article à paraître bientôt un autre glacier autrichien mythique, que j’ai choisi de ne pas dévoiler déjà ici…
Inscrivez-vous à la newsletter pour retrouver avec moi les Alpes, Oman et beaucoup d’autres belles destinations ?

 

Les plus beaux glaciers et icebergs du monde : Islande, Groenland, Patagonie, Svalbard, Antarctique, Alpes... #icebergs #glaciers #islande #antarctique #groenland #patagonie #alpes #voyage

Epinglez-moi !

Summary
Les plus beaux glaciers et icebergs du monde
Article Name
Les plus beaux glaciers et icebergs du monde
Description
Où voir les plus beaux glaciers du monde ? Où voir des icebergs ? Une collection de beautés glacées, en Islande, au Groenland, au Svalbard, en Patagonie, en Alaska, en Antarctique et dans les Alpes.
Author

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

63 commentaires pour
“Les plus beaux glaciers et icebergs du monde”

  • C’est vraiment magique!! J’aimerais beaucoup voir ceux d’Islande!

  • Ahhh superbe ! Je suis ravie d’avoir pu apporter ma contribution avec le Groenland, un de mes pays préférés au monde <3 Les glaciers sont fascinants, j'en connais quelques-uns dans cet article, et j'ai déjà hâte d'en découvrir d'autres en 2018 🙂

  • Merci beaucoup pour ces belles photos des quatre coins du monde ! Moi aussi cela me brise le cœur de voir fondre à vue d’œil ou presque les glaciers alpins. J’aimerai avant ton optimiste en ce qui concerne le réchauffement climatique, car j’ai l’impression que l’on va droit dans le mur .
    Si tu es intéressée par les nouvelles voies maritimes qui vont bientôt s’ouvrir en Arctique, je te conseille le livre “Passer par le Nord” d’Eric Orsenna et Isabelle Autissier que j’avais beaucoup aimé (mais ce n’est pas forcément un grand moment d’optimisme… ).

  • Très joli les glaciers au Groenland, ça donne envie 🙂 (et je connais déjà ceux d’Islande^^)

  • Superbe article, je suis très heureuse d’avoir pu partager mon expérience sur ton blog !!!!!! Cet article glacé réunit tout ce que j’aime, et me donne envie de découvrir la Patagonie, l’Alaska… J’avais lu le post de Marion sur le Spitzberg, ça a l’air tout aussi dingue ! Puis bah l’Antarctique, que dire…. Ça représente le rêve ultime pour moi… En France également c’est vrai que nous avons aussi de beaux glaciers, j’avais adoré tes articles sur Chamonix !! Bref, ça ne va pas t’étonner de ma part mais ce thème me passionne et je trouve ta façon de mettre en lumière ces destinations avec tes témoignages et ceux d’autres blogueurs super sympa !! Ta conclusion te ressemble, avec une note d’optimisme, que je partage également !!! Le monde continuera de se transformer d’ères en ères, ce n’est que l’Histoire avec un grand H ! Il faut tout de même essayer de ménager notre nature, mais je crois que les consciences commencent à changer !! Merci pour ton bel article, je m’en vais rêver de glaciers, d’icebergs et de cimes enneigées !!! Gros bisous

  • Toutes ces masses froides me font rêver. Islande, Groenland, voilà des objectifs qui sont maintenant réalisables. Merci pour ces précieuses tranches de vie.

  • Un mot, un seul : MAGIQUE ! Cet article collaboratif réunit des perles de beautés. Vos photographies sont toutes plus belles les une que les autres! Petit coup de coeur pour Amandine et son escapade au fjord d’Ilulissat, Lucie et sa découverte glacée de l’Antarctique un rêve ou encore Alex et ses photos de chamonix! Beau travail à tous, de jolies et majestueuses découvertes que je m’empresse de garder dans un coin de mon carnet de note 😉

  • Magnifiques! Celui en Autriche a l’air incroyable!

  • Magnifique article!

  • J’adore <3 Tous ces paysages fascinants, ces étendues blanches qui semblent si inhospitalières, ces déserts de glace… tout ça, ça me rend également fou ! Je suis en transe en lisant ton article et ces formidables collaborations ! Bravo à tous !

  • Wow ton article est magnifique, c’est la où l’on se dit qu’il y a pleins de magnifiques choses à voir dans le monde 😊. Le Groenland doit être vraiment merveilleux, dommage que le prix du voyage est assez cher.

  • Je rattrape doucement mon retard, mais je commence quand même par cet article parce que j’étais trop impatiente de le voir 😀 Je rêvais déjà de froid, mais là, c’est fini, je vais travailler Vincent pour qu’il craque (ça devrait pas être trop dur) pour que notre prochaine destination soit glacière! J’hésite entre l’Amérique latine ou le Groenland, qui sont au top de ma liste. Mais en lisant l’article, l’Autriche m’a beaucoup intriguée : j’ai trop envie d’une expérience comme la tienne dans une grotte, c’est trop dingue!
    Je t’embrasse, encore merci pour ce bel article, je suis très heureuse d’y avoir contribué.

  • Je veux aller au Groenland avec toiiiii !
    Et l’Autriche, oui c’est top : pas loin, pas cher, fun ! Je t’embrasse, merci encore d’avoir participé avec ces merveilleuses photos et histoires du Svalbard.

  • Chouette article collaboratif ! C’est absolument fabuleux tous ces paysages, d’une beauté incroyable. Pour autant, j’avais cette discussion avec Monsieur, même si j’aimerais les voir de mes yeux, l’idée du froid me paralyse bien trop pour envisager de tels voyages. Je préfère prévoir des road trips dans des déserts bien chaud que des déserts de glace !

  • Je suis super frileuse moi aussi, mais avec grosse doudoune et moufles, ça passe 😉 Merci Aurore !

  • Article formidable sur les glaciers, icebergs et autres mondes des glaces qui ne resteront maintenant que dans mes rêves… car, il est hors de question que j’emmène mon épouse dans ces régions polaires… elle ne rêve que de pays chauds maintenant ! Bon, au passage, j’ai vu le Glacier blanc l’été dernier, sous les Ecrins, où nous avons été randonner au pied ! là encore, début Juin, ça passe !
    Bonne fin d’Année et à l’Année prochaine,
    PS : je ne vois toujours pas comment s’inscrire à ta Newsletter ? Je coche bien la petite case ci-dessous…mais ça ne donne rien !
    Gilbert
    Gilbert

  • Merci Gilbert, tu me fais vraiment plaisir !
    Mince pour la newsletter, je vais t’inscrire moi-même.
    Evidemment que t’as fait le glacier blanc, je n’attends pas moins de toi 😉 des bises !

  • Ma première “émotion glacier”, c’était en Norvège… J’avais été impressionnée par le glacier en lui-même mais surtout émerveillée par la glace bleue, et la rivière qui coulait depuis le glacier…

  • Oh ça devait être absolument fascinant… vive la Norvège <3

  • En voilà un article magnifique avec de superbes photos !
    Ca donne vraiment envie d’aller explorer ces paysages enneigés et affronter le froid ! #frileux
    Plusieurs destinations citées nous font de l’oeil 🙂

  • Hâte de voir où cela va vous emmener !

  • Cet article est sublimissime ! Et pourtant, je suis loin du délire Reine des neiges, mais ça donne tellement envie de découvrir ces beaux endroits (avant qu’ils disparaissent peut-être effectivement….) ! L’escapade en Autriche a l’air folle.
    Un peu moins héroïque peut-être, si un jour je devais découvrir “le grand froid”, ce serait à Rovaniemi en Laponie ! Le village du Père Noel et ses aurores boréales ! hihi

  • Ah je vais en Finlande bientôt ! je suis super heureuse de découvrir ça, je te comprends !

  • Wouaaaa tellement beau, presque irréel, je n’ose m’imaginer un jour là bas …

  • Je t’imagine très bien en Alaska ma Chacha !

  • Je n’ai jamais encore vu de glaciers de ma vie et j’en suis triste rien que d’y penser. Toutes ces merveilles font rêver. Des pays que je rêve secrètement de visiter. Le froid ne me fait pas peur j’affronte tout pour voir de tels paysages! Je connaissais déjà l’article de ma licorne adorée! Super qu’elle fasse partie de ton blog, j’adore!!

  • La vie est longue et belle et je sais que tu iras <3
    Amandine a du succès ! elle le mérite, cette fille est une perle <3

  • C’est envoûtant tout ce bleu… je suis vraiment fascinée et pleine de rêves maintenant. Merci <3

  • Merci beaucoup, Amandine !

  • Oh, le bleu du Groenland me fait de l’oeil, quelle couleur incroyable!

  • Moi aussi !

  • Très belle sélection, tous ces lieux laissent rêveurs… Pour ma part, j’ai pu observer des icebergs et des glaciers en Alaska comme Zoé, un merveilleux souvenir… Et maintenant grâce à toi, j’ai très envie de découvrir la grotte glaciaire d’Hintertux, ça m’intrigue cette histoire de rivière souterraine !

  • Merci beaucoup Maud, oh l’Alaska quel rêve… Hintertux vaut le détour !

  • C’est de toute beauté ! Vraiment incroyable et ces photos !!! Maintenant j’ai envie d’aller voir les glaciers du Nord, on fait comment ?! Hein ? Amandine prête sa Lykorne magique tu crois ?
    A part ça, mon esprit chauvin est satisfait de voir que tu as parlé des glaciers suisses ;o)

  • Amandine te donnera plein de bons conseils en tout cas, elle est top 😉
    Ahaha la Suisse, what else!

  • Bonjour,

    Super article ! Ca y est, j’ai fait l’Islande, le Svalbard, je vis à 1h de Chamonix et me reste encore le Groenland et la Sibérie a faire.

    J’aimerais sinon revenir sur un point, le Svalbard ce n’est pas la Norvège … tout le monde se plante, tout le monde débat la dessus et NON ce n’est pas Norvégien. C’est depuis peu, sous la juridiction Norvégienne grâce à Ségolène Royal ministre des Pinguins et manchot elle même mais … pour faire court, les pôles sont des territoires internationaux. L’arctique, l’archipel du Svalbard, ne fait pas exception. Il y a une ville Norvégienne en effet, la plus connu et celle qui comporte l’aéroport, il y a des villes russes, il y a des bases scientifique française (2° plus grosses communauté), et chacun à ses loi et monnaie propre a son pays.

    Tchou.

  • Merci Pauline, je sais que le sujet fait débat et qu’il y a des revendications russes sur l’Arctique, notamment dans les eaux du Groenland et du Svalbard, mais il me semble que le Svalbard est bien norvégien, comme le détaille un commentaire plus bas… c’est aussi ce que j’avais lu.
    Merci pour ton passage en tout cas 🙂 et bonnes explorations !

  • Waouh mais quel splendide article! Les photos font rêver! Quelle chance tu as eu <3
    Les glaciers c'est vraiment quelque chose que j'ai envie d'explorer!

  • Merci beaucoup Amélie, je te le souhaite !

  • De glaciers, je ne connais que le Perito Moreno, fabuleux d’Argentine, et ai vaguement côtoyé ceux de Chamonix… L’Antartique me fait désormais de l’oeil et risque fort d’être un rêve à réaliser lors d’un prochain séjour en Patagonie… ça tombe bien, on y retourne à la fin de l’année!
    Merci pour cette balade dans le froid et la beauté millénaire, de quoi vagabonder dans notre imagination avant d’y laisser libre court dans la vraie vie…

    Belles balades!
    Jul’

  • Merci Julie, la Patagonie, quel rêve, je te souhaite l’Antarctique !

  • Spectaculaires géant de glaces. Ça me fascine. Et je suis si triste, pour eux… Le réchauffement climatique me fait peur. Ils sont impuissants face à lui.
     
    J’aimerais les voir, au moins une fois. Et je ne peux imaginer un monde sans eux… ?! 
     
    J’adore ces articles dans lesquels tu donnes la parole à d’autres, pour partager leurs souvenirs. C’est un concept génial. Bravo Alex ! ♥ xx

  • Merci Clémentine, ça me fait vraiment plaisir que ça te plaise, j’adore ces articles collab! toi qui adores les ferrys, tu peux faire Aberdeen-Shetland-Féroé-Islande 😉 Tu y verras des icebergs !

  • Tout cela me rappelle mon voyage en Islande, où j’ai découvert les icebergs de Fjallsarlon et Jokulsarlon. Quelle merveille… J’ai rarement vu quelque chose d’aussi beau, c’est empreint d’une telle sérénité et d’une telle puissance mêlées….

  • Je ressens tout pareil que toi. Merci Cindy !

  • Un bel article qui résume pour moi bien des voyages ces douze dernières années : celui au Svalbard, celui au Groenland nord-ouest et en la Terre d’Ellesmère au fond de la Mer de Baffin, celui le long de la péninsule de Kenaï ou au cœur du Prince William Sound en Alaska, autant de découvertes faites en voilier, mais encore la découverte de la Péninsule de Graham en Antarctique sur un bateau d’explorations polaires russe ou bien de l’archipel des Kerguelen avec les TAAF.
    L’article se termine avec un surprenant contraste en nous ramenant en Europe qu’évidemment le vieil alpiniste connaît…
    → Il me faut rectifier l’erreur commise par Pauline (4 janvier à 10 H 27) : le Traité de Paris signe le 9 février 1920 à attribué le Svalbard à la Norvège dont la souveraineté sur l’archipel est complète et absolue. Le Svalbard fait bien partie intégrante du royaume de Norvège mais tous les pays signataires du traité (plus de 40 aujourd’hui) peuvent y exercer une activité économique moyennant le respect de la législation en vigueur. Ségolène Royal n’a strictement rien à voir dans cette affaire !
    Merci pour ce billet.

  • Quels voyages fabuleux vous avez entrepris… j’en frissonne presque en lisant ce chapelet de noms mythiques. Maintenant j’ai envie d’une soirée photos au coin du feu où vous raconteriez tout ça, ce voyage aux portes de l’extrême !
    Merci beaucoup pour la précision sur le Svalbard, c’est bien ce qu’il me semblait mais j’ai eu un doute.
    Très bonne journée à vous, grand explorateur !

  • Les amoureux des grands espaces, qui ne craignent pas le grand froid, peuvent se lancer dans un tour du monde des plus beaux glaciers et icebergs de la planète. La nature est capable de faire des choses magnifiques ; en voyant ton reportage, cela fait rêver ! Les icebergs taillés par le vent et l’eau, sculptés par le froid, accrochent des couleurs impressionnantes : une vraie féerie ! Bonne journée à toi.

  • Merci Martine, je sais que la passion des lointains te travaille aussi !

  • Un superbe article, une petite rétrospective en somme des plus belles étendues glacées qui parsèment le globe. J’ai pu découvrir de chouettes blogueurs et apprécier de voir ceux que je connais dans ton article (Lykorne ♥)
    Et puis, ces photos sont magiques, tout simplement. Un appel au voyage et à l’évasion. Le Groënland, la Patagonie et l’Antartique sont sur ma liste de rêves à réaliser, sans aucune hésitation !
    A bientôt !

  • Ah oui Lykorne elle est géniale <3
    Merci pour ton commentaire adorable, on a des rêves en commun !

  • Quel bel article. On était tombés amoureux de l’Islande et de ses paysages glacés à couper le souffle. Voilà donc une belle sélection pour nous permettre de continuer sur cette lancée, et apprécier d’avantage la beauté et la force de la glace, qui nous fascine. ♥

  • ho lala ! c’est fèerrique magique !incroyable c’est vraiment epoustouflant je n’en revient pas de la beauté de ces glaciers .

  • Ok j’ai choisi ! je veux faire le glacier d’Argentine et celui de l’Antarctique ! MAGNIFIQUES !!!!!

  • Ah oui :)))

  • […] beaux glaciers et icebergs du monde sur le merveilleux blog de mon amie Alexandra, c’est par là : au programme, découverte de l’Alaska, la Patagonie, le Groenland bien sûr et plein […]

  • Coucou !

    Je ne découvre cet article que maintenant, mais je me suis régalé à lire et à venir voir ses magnifiques paysages. Même si je vis dans les tropiques depuis déjà assez longtemps, les paysages nordiques et froids me fascinent toujours autant !

    Sylvain

  • Merci beaucoup Sylvain, ça me fait plaisir !

  • Merci pour votre article formidable
    L’Iran est aussi une nouvelle et bonne destination pour votre voyage

  • Oh c’est chouette tout ça! Iceberg Alley au large de Terre-Neuve et Labrador au Canada vaut le coup d’œil aussi 😉

  • […] les plus beaux glaciers et icebergs du monde * les icebergs d’Ilulissat au Groenland, ou encore Nuuk, sa capitale * les forêts et les rennes […]

  • Ces paysages m’appellent un peu plus chaque jour. Ils sont d’une tel beauté. Cet article et photos font rêver. Et de belles découvertes en prime

  • Merci beaucoup Sonia 🙂

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.