Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
20 octobre 2018    /    

Coup de cœur : Rouen, ville aux mille facettes-

On dit souvent de Rouen qu’elle est « la ville aux cent clochers », mais pour moi, c’est aussi et surtout la ville aux mille facettes. Saviez-vous tout ce que Rouen peut offrir ? Un patrimoine historique exceptionnel, un cœur de ville d’une beauté inouïe, une ambiance incroyablement festive et dynamique… c’est simple, j’ai eu un énorme coup de cœur pour Rouen, que j’ai trouvée extraordinairement belle et joyeuse. Il fait vraiment bon vivre en Normandie – après avoir adoré Caen, je vous embarque pour un week-end à Rouen, pour continuer à explorer cette région qui ne cesse de me surprendre par sa beauté, sa variété et son dynamisme. Je vous le dis, on va tous finir en Normandie.

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ?

Rouen la belle.

Un week-end à Rouen : visiter Rouen.

Rouen, belle, joyeuse, étonnante.

 

Un week-end à Rouen : visiter Rouen.

Perspectives de Rouen.

Rouen est géniale : sept bonnes raisons d’aller passer un week-end à Rouen

Je veux commencer tout de suite avec quelques arguments rapides pour vous convaincre de donner sa chance à Rouen. Il faut bien qu’on s’avoue quelque chose : nous les Français, on a une grande tendance à trouver génial tout ce qui est hors de nos frontières, et à négliger un peu les merveilles de chez nous. On rêve de week-ends d’escapade à Barcelone, Prague ou Munich, mais on oublie que Rouen, Strasbourg ou Aix-en-Provence, c’est merveilleux aussi. Et pourtant, je vous jure qu’il y a autant de beauté, de dépaysement et d’excitation à rechercher dans ces villes françaises merveilleuses. Voici quelques très bonnes raisons de vous planifier un petit « city trip » sur un week-end à Rouen :

  • Le cœur de ville, entièrement piéton, est d’une beauté inouïe. Vous pouvez passer des heures à flâner dans Rouen avec l’impression d’être revenus au Moyen-Âge, d’être entrés dans un décor de film. Vous imaginez qu’il y a à Rouen 3000 maisons classées? Que la plus vieille auberge de France est à Rouen – La Couronne existe depuis 1345 ? Et ce n’est pas la seule – les maisons datant du XIIIe siècle sont nombreuses dans le cœur de ville. Que les bombardements de la Seconde guerre mondiale aient épargné ce labyrinthe de colombages, de bois sculpté, de ruelles pittoresques me met en joie. Rouen est une capsule temporelle ­– je vois beaucoup de villes, mais sincèrement, des villes comme Rouen, j’en connais très peu. J’ai passé des heures à me promener sans but précis, juste à savourer la beauté incroyable de ce cœur historique intact à l’ambiance magique.
Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ?

Merveilleux coeur de ville de Rouen

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ?

Rouen, un charme fou

 

Découvrez Rouen.

La Couronne, depuis 1345

Et pour les plus connectés d’entre nous, je tiens à signaler que Rouen est tout aussi aussi « instagramable » que Prague ou Barcelone, avec tout un tas de vues iconiques qu’il faut avoir photographiées, comme par exemple la rue du Gros-Horloge. J’ai eu plein de likes sur la photo ci-dessous, d’ailleurs.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Voyage🌎Travel✈️Reise🌞Ariane (@itineramagica) le

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ?

Le Gros horloge, aimant à visiteurs, à raison.

  • Le patrimoine religieux est absolument exceptionnel – j’aime toujours les églises, partout où je vais, mais franchement, à Rouen on est dans du christianisme de compétition. Ce n’est pas pour rien qu’on a souvent dit de Rouen qu’elle était « la ville aux cent clochers». Commençons par la cathédrale : avec sa flèche de 151 mètres, elle détient le record de la plus haute église de France (et deuxième d’Europe, juste derrière Cologne). La façade principale de la cathédrale, qui mêle le gothique rayonnant et le gothique flamboyant, est inouïe. Parmi les innombrables églises de la ville, je veux en signaler deux autres que j’ai adorées, Saint Ouen et Saint Maclou, dont les façades claires et la beauté lumineuse m’ont enchantée. Et surtout, je veux parler de l’église la plus originale et insolite de France : l’église Jeanne d’Arc. Sur la place où Jeanne a été brûlée, une église extraordinaire a vu le jour dans les années 1980, dont l’architecture totalement inédite imite les flammes de son martyre.
Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

L’impressionnante église Jeanne d’Arc

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Façade principale de la cathédrale de Rouen

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Des petits airs de Harry Potter au coeur de la cathédrale.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

.

 

Voici maintenant quelques coups de projecteurs sur des coins que j’ai aimés, des expériences particulières à vivre, des bonnes adresses à retenir. Que faire à Rouen ? Quelques idées pour un week-end parfait en Normandie Le long de la Seine, à pied et en péniche J’étais contente comme une gamine quand on m’a proposé une croisière fluviale : remonter le cours de la Seine de Rouen jusqu’à Elbeuf, sur une jolie péniche lumineuse, avec un excellent déjeuner normand comprenant poissons, fruits de mer et spécialités de pomme. La sortie dure environ trois heures et promet une évasion douce et ensoleillée, au rythme lent du fleuve, le long des berges couvertes de peupliers. C’était le premier déjeuner-croisière de ma vie, et j’ai bien aimé cette ambiance un peu rétro, le charme de cette promenade champêtre au fil de l’eau. C’est avec le bateau l’Escapade, l’équipage est adorable, et cela coûte 84 euros pour l’ensemble (croisière et déjeuner). Si jamais cela est un peu trop cher pour vous, allez quand même voir la Seine : partez vous promener sur les quais de Seine de Rouen. Un peu comme les quais de Saône à Lyon, c’est l’exemple typique d’un ancien quartier de docks et de hangars un peu moches qui s’est transformé en district à la pointe de la hype, avec des tonnes de bars, de restos, de bâtiments à l’architecture un peu futuriste et novatrice, où les hipsters vont dîner et les familles vont flâner. Je suis une réac de l’architecture, je préfère toujours les cœurs de ville gothiques aux ports industriels rénovés, mais je dois bien avouer que j’ai trouvé ça très, très sympa, et que l’ambiance montrait à quel point Rouen est vivante, jeune et dynamique. Admirer le spectacle projeté sur la cathédrale de Rouen Tous les ans de juin à septembre, la cathédrale de Rouen prend vie avec un son et lumière d’une qualité remarquable. Au moment de ma venue, deux spectacles s’enchaînaient : les vikings, ancêtres des Normands, à la conquête de ces terres qu’ils ont si profondément influencées (vous imaginez combien ça m’a plu, moi qui suis complètement obsédée par ces guerriers du nord), et la saga de Guillaume le Conquérant, grand roi de Normandie. C’était de toute beauté, alliant le divertissement le plus réussi à la qualité de la narration historique. Vraiment, ne manquez pas ce spectacle si vous passez par la Normandie, c’est Disneyland meets Arte et ça vaut vraiment le coup. Le petit Canada : un match de hockey sur glace à Rouen La Normandie ne cesse de me surprendre. En allant à Rouen, j’ai appris que cette ville pleine de charmes inattendus possédait le premier club de hockey sur glace de France, et qu’ils prenaient l’ambiance à la patinoire très au sérieux. Les Dragons de Rouen, nom de cette ardente équipe de hockey, ont le don d’enflammer la glace (ok, je suis désolée, mais il fallait que je le place, ce jeu de mots pourri, c’était la seule occasion de ma vie de le faire, vous comprenez ?). Je me serais crue dans une série américaine, façon Friday Night Lights. Le stade vibrait, chantait, sautait, hurlait, réalisait une petite danse de la victoire complètement kitsch à chaque but, huait les mauvais joueurs et tambourinait sur les tribunes, j’étais tellement à fond que j’étais à deux doigts de m’acheter une écharpe des dragons. A défaut, je me suis contentée de manger la première poutine de ma vie, vous savez, cette spécialité canadienne éminemment diététique, à base de frites au fromage et à la sauce brune. Rouen les soirs de match, c’est un petit Canada, avec le bon rock qui tâche, la poutine et la passion, et j’ai adoré cette ambiance. Le hockey sur glace, je dois vous prévenir, c’est un sport viril. Ca va à toute vitesse, ça se fracasse, ça castagne, ça s’entrechoque, ça plaque, et quand deux joueurs ont un différent, ils n’hésitent pas à se tabasser en beuglant et se frappant casque contre casque comme de gros scarabées courroucés, parce que de toute façon ils savent qu’ils vont se faire sanctionner, alors autant régler son compte à l’adversaire pendant qu’on y est. Après, l’arbitre signale qu’il y a eu « dureté » entre MacCostaud et MacBiscoto, dureté étant un euphémisme délicat qui signifie grosse baston dopée à la testostérone, et ils sont envoyés au coin pendant quelques minutes. En effet, quand un joueur de hockey est puni, il va en « prison », une espèce de cage sur le banc de touche, du coup les matchs de hockey sur glace ressemblent parfois à une manif révolutionnaire en Amérique latine, avec tout le stade qui hurle « MacGrosMuscles en prison ! », mais avec Bon Jovi et Bruce Springsteen au lieu de Che Guevara. Bref, je me suis éclatée. Le hockey sur glace à Rouen, je recommande. Partir sur les traces de Jeanne d’Arc : l’église, l’historial et le panorama XXL C’est à Rouen que Jeanne d’Arc fut jugée, faite prisonnière et brûlée en place publique, et la ville a su cultiver l’héritage de l’illustre héroïne, figure fascinante de l’histoire de France. J’ai toujours été intriguée par la figure de cette prophétesse et guerrière capable de ramener son roi sur le trône et d’inspirer le courage à une immense armée, et j’ai adoré partir sur ses traces à Rouen. Je vous recommande très, très vivement l’historial Jeanne d’Arc, juste à côté de la cathédrale. Dans les lieux mêmes où elle fut jugée, une installation vidéo immersive magnifique vous fait déambuler de salle en salle et revivre sa vie, ses combats, son procès, son exécution et sa réhabilitation post-mortem. C’est impressionnant, passionnant et esthétiquement superbe. Pour continuer à voyager dans le temps, je vous recommande l’exposition Rouen 1431 au panorama XXL (l’énorme tube bleu posé sur les quais de Seine). Difficile d’expliquer la nature de cette installation à qui ne l’a pas vu, je n’ai moi-même pleinement compris qu’en la visitant : il s’agit d’une immense toile composée de milliers de vraies photos, formant des effets de perspective hallucinants au fur et à mesure qu’on monte dans la tour. Pour réaliser le panorama, l’artiste a utilisé des milliers de figurants dans les rues de Rouen, monté des centaines de scènes, recréé la ville à l’aube du XVe siècle, avec ses dédales, ses bateaux, son atmosphère. C’est saisissant et assez unique. A noter que les expositions tournent au panorama XXL, et que Rouen 1431 pourra être remplacé par d’autres fresques, comme par exemple la grande barrière de corail. Enfin, pour retourner au temps de Jeanne d’Arc, allez jeter un coup d’œil à la tour où elle fut retenue prisonnière, et surtout à l’incroyable église Jeanne d’Arc, dont le toit ondulant évoque les flammes du brasier. Novatrice et insolite, je l’ai trouvée très belle. Un magnifique point de vue sur Rouen : la colline Sainte Catherine J’ai dit au revoir à Rouen sur cette belle colline d’où les peintres aiment immortaliser Rouen, depuis le Moyen-Âge. Une belle façon d’apprécier la multiplicité des tours et la beauté de la cathédrale immense… Flâner dans le cœur de ville Je sais, je vous l’ai déjà dit, mais permettez-moi d’insister lourdement : même si vous ne vouliez rien visiter, rien manger, pas dépenser un centime, vous pourriez trouver votre bonheur juste en marchant pendant des heures dans les rues de Rouen. Rouen, c’est pour moi Paris avant Haussmann, le Paris du Notre Dame de Paris de Victor Hugo, médiéval, authentique, sinueux et envoûtant. Rouen, c’est le XIXe siècle, les impressionnistes flânant sur les quais de Seine, Monet et Caillebotte, le désordre des clochers, la pluie sur les pavés et les robes blanches des dames élégantes. Rouen, c’est la ville de Flaubert, c’est Madame Bovary avec son amant lancée dans un carrosse à tout allure sur les hauteurs de la ville ouverte en amphithéâtre, le charme intemporel d’une région où les héros de roman sont partis se réfugier en villégiature entre mer et bocage. La Normandie, c’est un petit monde préservé où le monde semble resté plus beau. Trois hôtels de charme à Rouen Pour un hôtel un peu rétro et charmant, avec une cour fleurie et une façade à colombages, l’Hôtel de la Cathédrale est un 2 étoiles de charme en plein cœur de ville. Pour être tout contre la cathédrale, avec tout le confort d’une grande chaîne et le charme de Rouen en plus, choisissez le Mercure Centre Cathédrale. Ce fut mon hôtel et j’ai adoré la vue extraordinaire que j’avais depuis ma chambre au 5e étage sur les toits de Rouen – tous les levers et couchers de soleil étaient un enchantement. La chambre était douillette, lumineuse et jouissait d’une vue vraiment rare – un 4 étoiles confortable et très agréable. Pour une folie 5 étoiles, une escapade de grand luxe à Rouen, choisissez l’hôtel de Bourgtheroulde, qui a su proposer un spa très haut de gamme et un aménagement ultra design au sein d’un bâtiment classé – un incroyable château Renaissance de toute beauté. J’ai trouvé l’endroit exceptionnel. J’espère vous avoir convaincus de la beauté et du charme rares de Rouen. Cette ville a quelque chose d’unique… Rouen a su me conquérir et je suis sûre d’y revenir un jour, pour une escapade romantique dans cette ville qui figure à mes yeux parmi les plus belles de France. A suivre : la Manche, Dijon, les îles Féroé, le Gard, l’Alsace… Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer ? Un très, très grand merci à Rouen Tourisme et notamment à Samir pour la qualité de l’accueil et l’originalité de tout ce qui m’a été proposé. Je suis repartie avec l’impression d’avoir vraiment vécu quelque chose de spécial à Rouen. Mission accomplie, je suis conquise… comme toujours en Normandie !

Superbe église Saint Ouen.

  • Si vous êtes passionné d’histoire, Rouen vous donnera le vertige, avec notamment tout l’héritage de Jeanne d’Arc, qui a été jugée, enfermée et brûlée ici. Et si c’est l’art qui fait battre votre cœur, sachez que le musée des Beaux-Arts de Rouen. Je vais vous faire un aveu : je ne l’ai pas visité. Il faisait tellement beau que j’ai voulu passer tout mon temps dehors comme une ignare junkie du soleil, et j’assume. C’est simple, il ne pleut jamais sur moi en Normandie, cette région m’a à la bonne. Je vous jure : j’ai vu deux fois Caen, Cabourg et toute la côte fleurie, tout le Cotentin, Granville et Chausey, Rouen évidemment, sans jamais sentir une goutte d’eau. Mais si vous n’avez pas la chance d’être élu des dieux normands comme moi et que vous vous prenez la flotte, sachez que ce musée est considéré comme l’un des plus riches et complets de France, avec notamment une superbe collection d’œuvres impressionnistes (on en en Normandie, je vous rappelle).
Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ?

Le musée des beaux-arts (enfin, son café, vu que je me suis arrêtée là).

  • A Rouen, vous êtes à 1h15 de train de Paris, direct depuis Saint Lazare. Moi qui suis provençale et bien enracinée dans mon Sud, ça ne m’avance pas à grand-chose, on est d’accord, mais étant donné qu’1/6e de mes compatriotes vivent en Ile de France et qu’il y a donc une probabilité élevée que toi lecteur, tu sois parigot ou assimilé, je me dois de le mentionner. Aller passer un week-end à Rouen depuis Paris, c’est un truc à la fois génial et fastoche, on a vraiment aucune raison de s’en priver.
  • L’ambiance, l’ambiance ! Savez-vous que Rouen compte le plus grand nombre de bars par habitant en France? Que dis-je, cette ville est un bar géant. Partout, partout, des pubs, des estaminets, des cafés, des petits restos, des comptoirs, c’est réellement impressionnant. Rouen fait la fête tout le temps. Et une particularité la rend plus festive encore : Rouen a le plus gros club de hockey sur glace de France et prend ça très au sérieux. Les soirs de match, l’ambiance est incroyable. Je suis allée voir un match et j’ai adoré voir les Rouennais déchaînés, je vais vous en dire plus très vite.
Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Rouen, ville vivante et dynamique

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

.

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Un des nombreux bars

  • Les boutiques non standardisées pour un shopping qui ne ressemble à aucun autre. C’est quelque chose que je veux vraiment mentionner, car cela m’a énormément séduite. La plupart des villes de France sont très normées au niveau de l’offre commerciale, on retrouve les mêmes grandes chaînes dans tous les cœurs de ville (et je ne jette la pierre à personne, moi aussi j’achète des fringues chez Mango et Morgan et du maquillage à Sephora). A Rouen, en dehors de la rue principale, la Rue du Gros-Horloge, où on retrouve ces enseignes classiques, les boutiques indépendantes sont innombrables et je vous assure que cela transforme l’ambiance du cœur de ville. Rouen est célèbre pour la concentration folle d’antiquaires, de luthiers, de cabinets de curiosité, de boutiques d’art. Si vous aimez Flaubert, souvenez-vous qu’il était rouennais, souvenez-vous de ce qu’il raconte de l’ambiance dans les rues de Rouen… tout est toujours vrai. Rouen vous fait vraiment remonter dans le temps.
Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Rue Eau de Robec, rue des artistes

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Un des innombrables ateliers

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

J’adore cette vision : l’artisan repeint délicatement la vitrine du cabinet de curiosités

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Chez le luthier

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

.

  • Ceci vaut pour toute la Normandie : on mange vraiment bien dans cette région. Dans mon article sur mes adresses gourmandes à Caen, je vous racontais ma rencontre avec la blogueuse cuisine Isabelle alias Dans mon panier rouge. Isabelle me disait que la Normandie était la meilleure région de France pour être « locavore », c’est-à-dire, se nourrir de produits locaux exclusivement. Avec ses produits laitiers (le beurre, la crème, le fromage de Normandie, c’est exceptionnel – souvenez-vous que c’est le pays du camembert), ses fruits, ses produits de la mer (coquilles St Jacques, harengs, poissons et coquillages…), ses alcools à base de pomme, son nombre fou de fermes et petits producteurs, la Normandie est vraiment un bastion de la gastronomie française authentique, enracinée dans un terroir incroyablement riche. A Rouen, j’ai eu la joie de découvrir les produits locaux sur le marché avec l’adorable Frédérique, greeter passionnée de gastronomie et de bonnes choses. J’ai adoré les Halles et les marchés, et j’ai été impressionnée par la variété et la qualité des produits proposés. Un week-end à Rouen, c’est une expérience gastronomique à part entière.
Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Les innombrables primeurs de Rouen.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Fraises des bois ! pas chères et exquises…

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Les halles de Rouen

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Sur le marché

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Que serait la Normandie sans fromage ? le Neuchâtel, fromage AOC en forme de coeur.

Voici maintenant quelques coups de projecteurs sur des coins que j’ai aimés, des expériences particulières à vivre, des bonnes adresses à retenir.

Que faire à Rouen ? Quelques idées pour un week-end à Rouen, en Normandie

Le long de la Seine, à pied et en péniche

J’étais contente comme une gamine quand on m’a proposé une croisière fluviale : remonter le cours de la Seine de Rouen jusqu’à Elbeuf, sur une jolie péniche lumineuse, avec un excellent déjeuner normand comprenant poissons, fruits de mer et spécialités de pomme. La sortie dure environ trois heures et promet une évasion douce et ensoleillée, au rythme lent du fleuve, le long des berges couvertes de peupliers. C’était le premier déjeuner-croisière de ma vie, et j’ai bien aimé cette ambiance un peu rétro, le charme de cette promenade champêtre au fil de l’eau. C’est avec le bateau l’Escapade, l’équipage est adorable, et cela coûte 84 euros pour l’ensemble (croisière et déjeuner).

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

En croisière fluviale sur la Seine avec le bateau l’Escapade

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Jolie ambiance.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

.

Si jamais cela est un peu trop cher pour vous, allez quand même voir la Seine : partez vous promener sur les quais de Seine de Rouen. Un peu comme les quais de Saône à Lyon, c’est l’exemple typique d’un ancien quartier de docks et de hangars un peu moches qui s’est transformé en district à la pointe de la hype, avec des tonnes de bars, de restos, de bâtiments à l’architecture un peu futuriste et novatrice, où les hipsters vont dîner et les familles vont flâner. Je suis une réac de l’architecture, je préfère toujours les cœurs de ville gothiques aux ports industriels rénovés, mais je dois bien avouer que j’ai trouvé ça très, très sympa, et que l’ambiance montrait à quel point Rouen est vivante, jeune et dynamique.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Quais de Seine

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Petit impressionniste en herbe sur les quais de Seine.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Rouen plage.

Admirer le spectacle projeté sur la cathédrale de Rouen

Tous les ans de juin à septembre, la cathédrale de Rouen prend vie avec un son et lumière d’une qualité remarquable. Au moment de ma venue, deux spectacles s’enchaînaient : les vikings, ancêtres des Normands, à la conquête de ces terres qu’ils ont si profondément influencées (vous imaginez combien ça m’a plu, moi qui suis complètement obsédée par ces guerriers du nord), et la saga de Guillaume le Conquérant, grand roi de Normandie. C’était de toute beauté, alliant le divertissement le plus réussi à la qualité de la narration historique. Vraiment, ne manquez pas ce spectacle si vous passez par la Normandie, c’est Disneyland meets Arte et ça vaut vraiment le coup.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Comme à Disney, mais version intello, gratuite et normande : vive Rouen.

Le petit Canada : un match de hockey sur glace à Rouen

La Normandie ne cesse de me surprendre. En allant à Rouen, j’ai appris que cette ville pleine de charmes inattendus possédait le premier club de hockey sur glace de France, et qu’ils prenaient l’ambiance à la patinoire très au sérieux. Les Dragons de Rouen, nom de cette ardente équipe de hockey, ont le don d’enflammer la glace (ok, je suis désolée, mais il fallait que je le place, ce jeu de mots pourri, c’était la seule occasion de ma vie de le faire, vous comprenez ?). Je me serais crue dans une série américaine, façon Friday Night Lights. Le stade vibrait, chantait, sautait, hurlait, réalisait une petite danse de la victoire complètement kitsch à chaque but, huait les mauvais joueurs et tambourinait sur les tribunes, j’étais tellement à fond que j’étais à deux doigts de m’acheter une écharpe des dragons. A défaut, je me suis contentée de manger la première poutine de ma vie, vous savez, cette spécialité canadienne éminemment diététique, à base de frites au fromage et à la sauce brune. Rouen les soirs de match, c’est un petit Canada, avec le bon rock qui tâche, la poutine et la passion, et j’ai adoré cette ambiance. Le hockey sur glace, je dois vous prévenir, c’est un sport viril. Ca va à toute vitesse, ça se fracasse, ça castagne, ça s’entrechoque, ça plaque, et quand deux joueurs ont un différent, ils n’hésitent pas à se tabasser en beuglant et se frappant casque contre casque comme de gros scarabées courroucés, parce que de toute façon ils savent qu’ils vont se faire sanctionner, alors autant régler son compte à l’adversaire pendant qu’on y est (quitte à être puni, autant que ça soit pour une vraie beigne, vous comprenez ?). Après, l’arbitre signale qu’il y a eu « dureté » entre MacCostaud et MacBiscoto, dureté étant un euphémisme délicat qui signifie grosse baston dopée à la testostérone, et ils sont envoyés au coin pendant quelques minutes. En effet, quand un joueur de hockey est puni, il va en « prison », une espèce de cage sur le banc de touche, du coup les matchs de hockey sur glace ressemblent parfois à une manif révolutionnaire en Amérique latine, avec tout le stade qui hurle « MacGrosMuscles en prison ! », mais avec Bon Jovi et Bruce Springsteen au lieu de Che Guevara. Bref, je me suis éclatée. Le hockey sur glace à Rouen, je recommande.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Friday Night Lights, ou le hockey sur glace à Rouen

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

La poutine !

Parce qu’une photo ne rend pas justice à l’ambiance, voici une minute de vidéo :

 

Partir sur les traces de Jeanne d’Arc à Rouen : l’église, l’historial et le panorama XXL

C’est à Rouen que Jeanne d’Arc fut jugée, faite prisonnière et brûlée en place publique, et la ville a su cultiver l’héritage de l’illustre héroïne, figure fascinante de l’histoire de France. J’ai toujours été intriguée par la figure de cette prophétesse et guerrière capable de ramener son roi sur le trône et d’inspirer le courage à une immense armée, et j’ai adoré partir sur ses traces à Rouen. Je vous recommande très, très vivement l’historial Jeanne d’Arc, juste à côté de la cathédrale. Dans les lieux mêmes où elle fut jugée, une installation vidéo immersive magnifique vous fait déambuler de salle en salle et revivre sa vie, ses combats, son procès, son exécution et sa réhabilitation post-mortem. C’est impressionnant, passionnant et esthétiquement superbe.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Je n’ai pas pu faire de photos de la projection dans l’historial, mais vraiment, allez voir par vous mêmes ! Cette oeuvre symbolise le procès de Jeanne.

Pour continuer à voyager dans le temps, je vous recommande l’exposition Rouen 1431 au panorama XXL (l’énorme tube bleu posé sur les quais de Seine). Difficile d’expliquer la nature de cette installation à qui ne l’a pas vu, je n’ai moi-même pleinement compris qu’en la visitant : il s’agit d’une immense toile composée de milliers de vraies photos, formant des effets de perspective hallucinants au fur et à mesure qu’on monte dans la tour. Pour réaliser le panorama, l’artiste a utilisé des milliers de figurants dans les rues de Rouen, monté des centaines de scènes, recréé la ville à l’aube du XVe siècle, avec ses dédales, ses bateaux, son atmosphère. C’est saisissant et assez unique. A noter que les expositions tournent au panorama XXL, et que Rouen 1431 pourra être remplacé par d’autres fresques, comme par exemple la grande barrière de corail.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Panorama XXL.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

A l’intérieur du panorama. Ca ne rend pas du tout en photo, je vous jure que c’est top en vrai.

Enfin, pour retourner au temps de Jeanne d’Arc, allez jeter un coup d’œil à la tour où elle fut retenue prisonnière, et surtout à l’incroyable église Jeanne d’Arc, dont le toit ondulant évoque les flammes du brasier. Novatrice et insolite, je l’ai trouvée très belle.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Tour où Jeanne fut enfermée

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Statue de Jeanne sur le bûcher, dans l’église qui porte son nom

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Etonnante église Jeanne d’Arc

Un magnifique point de vue sur Rouen : la colline Sainte Catherine

J’ai dit au revoir à Rouen sur cette belle colline d’où les peintres aiment immortaliser Rouen, depuis le Moyen-Âge. Une belle façon d’apprécier la multiplicité des tours et la beauté de la cathédrale immense…

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Colline Sainte Catherine !

Flâner dans le cœur de ville : la plus belle façon de visiter Rouen

Je sais, je vous l’ai déjà dit, mais permettez-moi d’insister lourdement : même si vous ne vouliez rien visiter, rien manger, pas dépenser un centime, vous pourriez trouver votre bonheur juste en marchant pendant des heures dans les rues de Rouen. Un week-end à Rouen, c’est un tour de manivelle dans la machine à remonter le temps. Rouen, c’est pour moi Paris avant Haussmann, le Paris du Notre Dame de Paris de Victor Hugo, médiéval, authentique, sinueux et envoûtant. Rouen, c’est le XIXe siècle, les impressionnistes flânant sur les quais de Seine, Monet et Caillebotte, le désordre des clochers, la pluie sur les pavés et les robes blanches des dames élégantes. Rouen, c’est la ville de Flaubert, c’est Madame Bovary avec son amant lancée dans un carrosse à tout allure sur les hauteurs de la ville ouverte en amphithéâtre, le charme intemporel d’une région où les héros de roman sont partis se réfugier en villégiature entre mer et bocage. Rouen, c’est la Belle Epoque, avec tout un quartier profondément 1900, où on imagine les ballerines danser parmi les volutes d’absinthe. La Normandie, c’est un petit monde préservé où le monde semble resté plus beau.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ?

Vous avez trouvé le chat ?

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Le charme du coeur de ville

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Boire un verre à Rouen

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Le Gros Horloge

Trois hôtels de charme à Rouen

Pour un hôtel un peu rétro et charmant, avec une cour fleurie et une façade à colombages, l’Hôtel de la Cathédrale est un 2 étoiles de charme en plein cœur de ville. Avec des nuits autour de 80 euros, c’est une option à budget raisonnable et très jolie.

Pour plus de luxe et être tout contre la cathédrale, avec le confort d’une grande chaîne et le charme de Rouen en plus, choisissez le Mercure Centre Cathédrale. Ce fut mon hôtel et j’ai adoré la vue extraordinaire que j’avais depuis ma chambre au 5e étage sur les toits de Rouen – tous les levers et couchers de soleil étaient un enchantement. La chambre était douillette, lumineuse et jouissait d’une vue vraiment rare – un 4 étoiles confortable et très agréable. Comptez de 120 à 180 euros environ pour une chambre.

Vue sur la flèche de la cathédrale

Ambiance dorée

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Qu’est ce que j’ai aimé cette chambre !

Pour une folie 5 étoiles, une escapade de grand luxe à Rouen, choisissez l’hôtel de Bourgtheroulde, qui a su proposer un spa très haut de gamme et un aménagement ultra design au sein d’un bâtiment classé – un incroyable château Renaissance de toute beauté. J’ai trouvé l’endroit exceptionnel. J’ai vu un premier prix à 160 euros, mais les tarifs peuvent aller bien plus haut.

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

L’hôtel de Bourgtheroulde.

 

Un week-end à Rouen : que voir, que faire à Rouen ? Visiter Rouen en Normandie

Le hall d’accueil.

J’espère vous avoir convaincus de la beauté et du charme rares de Rouen. Cette ville a quelque chose d’unique… Rouen a su me conquérir et je suis sûre d’y revenir un jour, pour une escapade romantique dans cette ville qui figure à mes yeux parmi les plus belles de France. Ce fut un vrai, vrai coup de coeur, un de ces moments qui me font adorer le métier que j’ai choisi : quand le blog me pousse à découvrir un lieu que je n’aurais pas forcément vu sinon, et que je tombe vraiment amoureuse. Allez passer un week end à Rouen, en solo, en amoureux, en famille, je vous promets que vous ne le regretterez pas, ne passez pas à côté de ce plaisir facile, multicolore et surprenant.

A suivre : la Manche, Dijon, les îles Féroé, le Gard, l’Alsace… Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer ?

Un week-end à Rouen ? Cette ville sublime saura vous surprendre. Visiter Rouen en #Normandie. #France #Rouen

Epinglez-moi !

Un immense et chaleureux merci à Rouen Tourisme et notamment à Samir pour la qualité de l’accueil, la gentillesse dont j’ai été entourée et l’originalité de tout ce qui m’a été proposé. Je suis repartie avec l’impression d’avoir vraiment vécu quelque chose de spécial à Rouen. Merci d’avoir si bien pris soin de moi. Mission accomplie, je suis conquise… comme toujours en Normandie, ce petit monde magique que j’aime toujours davantage ! Petit clin d’oeil : eh les Normands, il me reste plein de choses à voir chez vous, comme par exemple Falaise, Etretat, l’Eure, Bayeux, Lisieux, Fécamp… faites-moi signe 😉 

 

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

26 commentaires pour
“Coup de cœur : Rouen, ville aux mille facettes”

  • une interesante et magnifique visite qu’on souhaite voir et revoir

  • “c’est Disney meets Arte” : j’adore la comparaison !!!
    Concernant Rouen, je n’ai fait qu’y passer quelques heures et regretté de ne pas avoir plus de temps à y consacrer lorsque j’y étais passée… ton récit et tes photos donnent envie d’y retourner !

  • Je suis allée une fois à Rouen, étant fascinée par l’hisoire de Jeanne d’Arc et j’avais été super déçue par la fameuse place où elle est sensée avoir été brûlée. J’avais trouve l’église ultra moderne ultra affreuse et je m’attendais à ressentir une atmosphère particulière que je n’ai pas trouvée finalement. Mais ça reste une très belle ville!

  • et voilà, j’ai encore envie de voyager !! si ça continue je vais me reconvertir en blogueuse voyage !!! merci pour ce beau voyage virtuel en tout cas, en attendant de pouvoir le faire en vrai un de ses 4 !

  • Ce merveilleux article est une immense source de culpabilité pour le Parisien que je suis qui n’a jamais pris la peine de s’arrêter à Rouen en allant régulièrement et banalement à Deauville.
    Je vais rattraper vite cette faute. Merci à Itinera Magica

  • J’adore ton article! La Normandie se trouve bien haut dans ma wish-list et tu me confirmes ici que j’aimerais beaucoup Rouen: de l’histoire, de la culture, des fraises, un fleuve et du hockey pour me sentir un peu comme à la maison! Et cette église Jeanne-d’Arc est carrément fascinante!

  • Tu est un soleil, c’est normal qui ne pleuve pas sur toit en Normandie!
    Ma collègue de boulot m’avait dit que c’était une belle ville mais là tu viens de le confirmer! J’ai vraiment envie d’y aller maintenant!

    J’ai trouvé le chat!

    J’ai déjà vu un match de Hockey à Gap, je comprends tout à fait l’ambiance décrite!

    Merci pour ce bel article et ces magnifiques photos!

  • Rouen et ses maisons à colombages… C’est sublime ! Tu devrais aimer la ville de Troyes, plus petite mais dans la même veine médiévale. As-tu eu l’occasion de découvrir l’Aître Saint-Maclou ? C’est plutôt macabre mais étonnant.

  • Bonjour. Je suis né à Rouen, c’est en effet une très belle ville.

  • Honte à moi, Normande, native de Dieppe, je n’ai jamais foutu les pieds à Rouen. Il va falloir que je répare cette faute grave et ton billet me conforte dans l’idée que je dois réserver mes billets de train très vite ! ^^

  • On m’avait plusieurs fois parlé de Rouen et de ces milliers de maisons à colombages. Ton article fait vraiment honneur à la ville. Le panorama XXL me tente beaucoup car ça doit être impressionnant ! Et la croisière sur la Seine, ça doit être tellement bien <3 Que dire sinon que la Normandie est peut-être la région parfaite ^^

  • J’ai ouïe dire que Rouen serait un ville très agréable à vivre, et tes photos, ton texte, tout ça me le confirme. Mes parents vivent en Normandie, il faudrait que j’aille y faire un (dé)tour un de ces 4. Je pense en effet que je finirai en Normandie. 2h de Paris, un très beau patrimoine, de la verdure, de quoi faire des potagers et des chambres d’hôtes … J’y pense !

  • Ah la la, quel bonheur pour les yeux ! Je déménage à Paris fin du mois et j’ai déjà mis Rouen sur ma liste il y a quelques semaines grâce à tes photos. Ton article ne fait que renforcer mon envie d’y aller ! Mais peut-être faudrait-il que j’attende l’arrivée du printemps pour aller la visiter, histoire de pouvoir profiter de toutes ses terrasses (j’adoooooore boire un verre en terrasse !) :). C’est exactement le genre de villes où je ne peux pas laisser mon appareil photo tranquille plus de 3 secondes ahah ! J’ai hâte de la découvrir de mes propres yeux :). Bisous !

  • WOAW *o* Je ne connais pas du tout Rouen mais tu m’as donnée envie d’y aller !! L’architecture est magnifique et mon dieu cette cathédrale !!! C’est tout à fait le genre de ville que j’adore.
    Merci pour cette belle découverte 😉

  • Je ne suis pas neutre car j’y habite depuis trois ans et j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ton article, tu as un enthousiasme communicatif et j’ai retrouvé tous les sentiments que j’ai pu éprouver au fil de ces découvertes. Tu as décrit cette ville avec talent et passion, bravo, elle le mérite.

  • Rue de la seille, il y a une façade fleurie un peut ignorée, mais jolie.
    Ce n’est pas le centre ville sans doute..
    Autrefois, même le petit train y passait..

  • Une fois de plus un très beau reportage bien documenté avec de superbes photos !!! J’ai visité Rouen deux fois et j’adore la ville et le ressenti. J’ai dîné à la Couronne et l’intérieur en vaut la peine ; il y a aussi le sublime Palais de justice dont je n’ai pas vu la photo. Bravo à vous et continuer à nous faire partager votre passion.

  • Sincèrement si je ne fais pas Rouen en 2019 je pense que je rate ma vie! C’est vraiment sublime ! La lykorne m’avait déjà éblouie avec son article et tu continues à faire de même, à m’envoûter avec tous ces colombages! Ici dans mon sud, les colombages ça n’existe pas tellement alors je t’avoue que je commence à en rêver la nuit hihi.

  • Coucou Ariane, quel plaisir d’avoir à nouveau de tes nouvelles! Décidément la Normandie ne t’a vraiment pas laissée indifférente !
    Si tu repasses à Caen, je serai ravie de te revoir… J’espère que tu vas bien et à bientôt peut-être en Normandie pour de nouvelles aventures ! Amicalement Florence

  • Quel magnifique article ! Tu m’as transportée à Rouen, et tu m’as vraiment donné envie d’aller la découvrir. La ville a l’air charmante, et l’histoire de Jeanne d’Arc, ça doit être très intéressant. Je ne connais pas du tout la Normandie, c’est loiiiin, mais là, je sais qu’il faut qu’on y aille !

  • Tu prêchais à une convaincue, mais une fois de plus ton article donne envie de faire ses valises tout de suite !!
    Merci de rappeler que l’on peut être totalement dépaysé en France aussi, c’est tellement vrai ! Il faut juste s’enlever de la tête que sans passeport/vol de plusieurs heures on ne peut pas l’être 😀

  • Bluffée par les façades à colombage et surtout par ce bel escalier taillé dans la cathédrale. J’avoue ne pas être fan des villes, mais si je passe par là, il faudra au moins y flâner quelques heures !!

  • Superbe article. Je suis ravie de découvrir Rouen à travers ton expérience. Maintenant je vais y aller la découvrir et ceci grâce à toi. Je me vois déjà flâner dans ses rues

  • Tu m’as convaincue. Je pense y aller pendant l’Armada 2019. Mais j’ai peur qu’il y ait beaucoup de monde 🙁

  • Mais quelle balade! De quoi effectivement revenir enchantée! Et pourtant, je connais Rouen avec une mère et une marraine normande mais je ne l’avais jamais vue sous ce jour…
    Revoir mes classiques! 😉 je prends note, comme d’hab’!

  • […] françaises auxquelles tu n’aurais pas forcément pensé spontanément, tu vas à Douai, à Rouen, à Millau, et tu deviens accro à la France. J’ai toujours trouvé mon pays plutôt sympathique, […]

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.