Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
19 mars 2020    /    

Ce que je fais pour aller bien-

Comment garder calme et sérénité lorsque les évènements nous submergent ? Comment ne pas projeter nos angoisses et nos agacements sur les personnes qui nous sont proches, ne pas abîmer nos relations sociales faute de maîtrise de soi-même ? Comment lutter contre les moments de panique, les longues insomnies anxieuses, les instants de grande solitude où on se sent abandonné et livré à son triste sort ?
En cette période de pandémie et de confinement, où nous craignons pour la santé de ceux que nous aimons et où les indispensables restrictions sanitaires nous conduisent soit à une solitude forcée, soit à un continuel huis-clos avec nos proches, notre équilibre psychique est mis à rude épreuve. Il nous faut développer de nouvelles ressources pour assurer notre bien-être physique et mental et ne pas craquer.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Paradoxalement, j’ai en ce moment une certaine chance. Ceux qui me connaissent savent que depuis deux ans, j’ai subi de plein fouet une série d’épreuves très violentes qui ont bouleversé ma vie et qui m’ont obligée à apprendre à fonctionner malgré un haut niveau d’angoisse et de stress. J’ai été forcée d’apprendre à me rassurer, me calmer, m’apaiser, à revoir ma façon de communiquer avec autrui pour ne pas décharger sur eux la foudre de mes tensions accumulées. C’est pourquoi j’avais envie de partager aujourd’hui avec vous ce que je fais pour aller bien, ou le mieux possible, jour après jour. Voici les ressources auxquelles j’ai recours pour faire face – j’espère qu’elles pourront vous être utiles à vous aussi.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Bouger : prendre soin de son corps

Revenons aux fondamentaux. Pourquoi fait-on du sport ? Les avant/après sur Instagram, les photos de corps parfaitement sculptés peuvent parfois nous faire oublier l’essentiel. On ne fait pas du sport pour avoir un beau cul, pour être bonne en bikini, pour se la jouer sur la plage de Palavas. Cela peut être la cerise sur le gâteau, mais ce n’est pas le plus important. Il faut faire du sport parce que notre corps en a radicalement besoin. Nous sommes faits pour bouger. Notre cœur a besoin de battre fort, nos muscles ont besoin de travailler, nous avons besoin de marcher, de courir, de désencrasser cette magnifique machine qu’est le corps humain, et quand on ne le fait pas, quand on reste trop sédentaire, les problèmes de santé arrivent en cascade. De nombreuses études ont montré que la sédentarité est bien plus toxique que le surpoids, et que plutôt que de nous fixer des objectifs esthétiques (« je veux rentrer dans un 38 »), nous devrions nous fixer des objectifs d’activité. Bouger tous les jours est un but en soi.

De plus, les effets sur le mental sont spectaculaires. N’avez-vous jamais ressenti cela ? Vous êtes stressé, tendu, à cran, puis vous allez marcher, nager ou danser une heure, et vous en ressortez comme lavé à neuf. Vous relativisez, vous vous calmez, vos problèmes semblent tout à coup moins insurmontables. Faire du sport pousse votre corps à secréter des endorphines, l’hormone du bien-être. Et parce qu’après avoir fait du sport, on se sent plus fort et plus fier, cela renforce la confiance en soi, la maîtrise de soi, et notre croyance en notre capacité à résoudre les problèmes.

Marcher, courir, prendre l’air

Malgré le confinement, vous avez le droit de sortir prendre l’air, à condition de le faire seul, pas trop loin de chez soi, d’éviter tout rassemblement et de bien remplir votre autorisation de sortie dérogatoire. Allez courir ou marcher, vous oxygéner, promener votre chien si vous en avez un, cela fait un bien fou. Si vous voulez dynamiser un peu votre marche, regardez ces échauffements de marche nordique, ce sont de bonnes idées de mouvements à effectuer partout, sans matériel, pour dynamiser l’ensemble du corps.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Se (re)mettre au fitness

En temps normal, lorsque je suis chez moi dans la Drôme, je fréquente depuis plusieurs années un club de sport auquel je suis très attachée, Body’s Studio. Le club est bien sûr fermé en ce moment, mais pour ne pas abandonner leurs adhérents, les coachs proposent chaque jour sur la page Facebook de Body’s Studio un entraînement différent. Et surtout, ils ont mis en accès libre et gratuit, pour toute la durée du confinement, un accès à la plate-forme LesMills qui propose des cours de fitness de tous types et de tous niveaux de grande qualité.
Peut-être connaissez-vous déjà le système LesMills, car de nombreux clubs dans le monde suivent leurs programmes, et vous pourrez facilement retrouver ces cours dans un club près de chez vous après le confinement. Pour ceux qui sont fans de tai-chi et de yoga, je conseille le Body Balance, qui vous fera travailler la musculature profonde, les postures et la respiration. Pour ceux qui ont besoin de se dépenser très fort, je recommande le Body Attack, le Grit ou le Body Combat, des cours de cardio d’une grande intensité qui incitent à se dépasser. Le Body Pump est un super cours de musculation, mais il nécessite d’avoir un petit peu de matériel (barre + poids et/ou poids libres). Pour ceux qui ont envie de danser, le Sh’bam est une sorte de zumba, un cours rythmé et chorégraphié.

Pour de petites vidéos fitness courtes, efficaces et qui donnent la pêche, je vous recommande aussi de jeter un coup d’œil à la chaîne YouTube de Blogilates, que je suis depuis des années. Cassey est une coach survitaminée, ultra dynamique et punchy, et elle propose gratuitement des tonnes de vidéos de longueur et de difficulté diverses, pour renforcer le ventre, les bras, les cuisses, etc. Ses cours sont accessibles aux débutants. Et pour plus d’intensité, je recommande de jeter un coup d’œil à la chaîne YouTube de Fitness Blender, qui proposent notamment de nombreux entraînements HIIT (intervalles de haute intensité) qui vous laisseront lessivé et fier de votre performance.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Faire du yoga

Le yoga est non seulement un sport, mais aussi un art de vivre, une manière d’être. Toute une dimension méditative et spirituelle est associée au yoga : il s’agit de se reconnecter avec sa respiration, de renouer avec son corps, de créer un rapport plus harmonieux à soi et au monde. Un bon cours de yoga, ce n’est pas que du sport : cela intègre une dimension de méditation, de réflexion, et votre coach vous conduira à approfondir votre rapport à vous-même et à votre corps. C’est pour cela que je ne recommande pas les nombreuses vidéos de yoga sur YouTube qui sont uniquement axées sur le fitness : elles sont très bien sur l’aspect sportif, mais je trouve qu’elles manquent une dimension essentielle du yoga. Cela dit, si vous cherchez à faire du yoga pour faire du sport, et que cet aspect fitness et dynamique vous attire, je vous conseille la chaîne YouTube de Lucile Woodward, qui devrait bien correspondre à vos envies et qui est de qualité.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

 Je pratiquais occasionnellement le yoga depuis longtemps, mais celle qui m’a amenée à renforcer ma pratique et à considérer que le yoga était réellement un rituel à intégrer à mon quotidien pour être bien dans mon corps et dans ma tête, c’est la super prof canadienne Miss Yogi.  Ses cours étaient réellement une bulle d’oxygène pour moi et me faisaient un bien fou au corps et au cœur. Depuis que je l’ai rencontrée à Punta Cana en décembre dernier, je fais du yoga tous les jours, et j’en ressens les immenses bienfaits. Jetez un coup d’œil à la page Facebook Miss Yogi  : elle propose de nombreuses vidéos gratuites en français et en anglais. J’espère participer prochainement à l’une de ses retraites.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Toujours dans les ressources gratuites, si vous parlez anglais, je vous recommande très, très chaleureusement la chaîne YouTube Yoga with Adriene. Douce, bienveillante, intuitive, Adriene associe à sa pratique une véritable dimension spirituelle qui n’est pas superficielle, et qu’on sent ancrée dans une authenticité et un travail sur soi réels. En janvier dernier, Adriene a proposé un parcours de 30 jours de yoga intitulé Home, que j’ai suivi et que je recommence en cette période de confinement. Si vous parlez anglais, foncez, cela vous fera un bien fou.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Je finis enfin par un compte Instagram de yogi que je suis depuis longtemps et que j’adore, celui de Pauline alias Mermaid yogini. Ses textes magnifiques, sa dimension introspective, son amour pour la mer et les créatures mythologiques, me le rendent très attachant. Pauline propose des cours (payants) sur Skype et un cours en live samedi prochain – j’ai hâte d’y participer. Et Pauline vient d’ajouter un superbe flow de quarantaine sur sa chaîne YouTube – à tester pour s’entraîner gratuitement chez soi !

Se recentrer : prendre soin de son esprit

Le yoga est à mon sens une excellente transition entre ces deux pôles indissociables, corps et esprit. Pour lutter contre le stress, l’angoisse, la tension qui se mue en colère injuste contre ses proches, il faut aussi prendre soin de sa santé psychique. Je parlais de méditation dans le cadre du yoga, je sais que beaucoup de mes amis utilisent aussi l’application de méditation guidée Petit Bambou, que je trouve très bien. Mais à titre personnel, j’ai besoin d’une dimension spirituelle plus importante pour me sentir vraiment en harmonie avec mes valeurs et mon idéal de vie. Je suis croyante, et à vrai dire, je préfère souvent prier plutôt que de méditer. Dans mes lectures de développement personnel, je recherche aussi cette dimension spirituelle forte, et je vous conseillerai quelques titres qui m’ont touchée. Et enfin, pour continuer dans cette optique de développement personnel, je vous parlerai d’une démarche de coaching que j’ai choisi de suivre pour guérir pleinement mes blessures émotionnelles.

Prier et approfondir sa foi

Parce que je suis catholique, je puise dans ma foi une lumière et une force immenses, et me sentir enveloppée de l’amour de Dieu a changé ma vie de façon radicale et irréversible.

pèlerinage saintes maries
Pèlerinage aux Saintes Maries de la Mer

Si vous aussi, vous êtes croyant, vous pouvez comme moi ressentir douloureusement le fait de ne pas pouvoir aller à la messe en cette période de Carême, d’être coupé de la communauté des croyants. De nombreux diocèses ont répondu aux besoins des fidèles en mettant en place des évènements en direct sur Facebook : messes, prières du chapelet, veillées de prière, adorations du Saint Sacrement… n’hésitez pas à chercher sur la page Facebook de votre diocèse, vous trouverez sans doute des choses qui vous permettront de ne pas être totalement coupé de vos rites ordinaires. Vous pouvez rejoindre le groupe Facebook Messes en direct qui répertorie les paroisses ayant mis en place ce type d’actions.
Je partagerai donc ici deux ressources seulement pour ce qui est des messes en direct : vous trouverez ici des messes en forme extraordinaire (messe tridentine en latin) et ici en forme ordinaire (messe moderne en français).

saint antoine l'abbaye
Saint Antoine l’Abbaye

Si vous voulez mettre à profit le confinement pour approfondir votre foi, je vous conseille deux ressources vidéo et audio de grande qualité. D’abord le fabuleux cours de catéchisme pour adultes de l’Abbé Laguérie, qui est drôle, pédagogue et incisif. Puis, pour ceux qui veulent aller encore plus loin, les fabuleux topos théologiques de l’abbé de Massia, qui anime le groupe KT Sens avec qui je suis partie en pèlerinage en Terre Sainte. En temps normal, les topos ont lieu le lundi soir à Paris à Notre Dame du Lys, mais en ce moment, vous les retrouverez sur la page facebook de KTsens et sur le site de KT Sens dans l’onglet Formation.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Besoin de lectures spirituelles ? Je suis abonnée depuis quelques mois à la newsletter du site Aleteia, et je reçois chaque jour un mail de très grande qualité proposant des articles sur des sujets d’actualité et de société dans un prisme catholique, des prières, des méditations… c’est une incitation quotidienne à prendre un peu de temps pour se mettre en présence de Dieu.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière
St Etienne du Mont

Enfin, vous avez envie de spiritualité catholique, mais ne vous sentez pas l’énergie et la concentration pour un vrai cours de catéchisme comme je le proposais ci-dessus ? Alors je vous conseille un petit bouquin facile et très agréable à lire, que j’ai dévoré hier soir : 15 paraboles tournées vers l’essentiel, du père René Luc. Peut-être connaissez-vous déjà René Luc : ce prêtre est devenu célèbre il y a quelques années avec son magnifique livre Dieu en plein cœur , dans lequel il raconte son enfance de gamin né de père inconnu, élevé par un truand, mouillé dans des braquages, qui choisit de consacrer sa vie à Dieu. J’ai entendu René Luc prêcher un jour dans l’église des Saintes Maries de la Mer, et j’ai été frappée par son aura, par la puissance de foi et d’humanité qui se dégageait de lui. J’ai dévoré ses deux livres. 15 paraboles tournées vers l’essentiel est à la fois simple et accessible, et réellement profond, enrichi par des expériences de vie puissantes, et mu par une grande authenticité. Je vous le recommande chaleureusement.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Petit détail pour ceux et celles que cela intéresse : je lis sur une liseuse Kindle Paperwhite. Je l’ai depuis plusieurs années et je ne jure que par elle. Elle a décuplé le nombre de livres que je peux lire, notamment en déplacement (facilité, poids, autonomie de batterie, accessibilité permanente de ma bibliothèque, prix des livres à l’achat…).

Lire : du développement personnel en profondeur

Je vous le disais plus haut : en matière de développement personnel, les manuels et modes d’emploi ne me suffisent pas, et j’aime les livres qui souhaitent insuffler dans nos vies un changement mu par une spiritualité réelle. Je recherche la profondeur et l’ancrage dans une dimension plus élevée – pour changer notre quotidien par le haut.
A ce que j’ai pu constater, les livres de développement personnel authentiquement spirituels sont baignés des enseignements des deux grandes figures incontournables pour qui cherche à cheminer dans la lumière, Jésus et Bouddha.

Faisant la synthèse de leurs leçons d’être, ils recherchent in fine à répondre à deux grandes problématiques majeures :

1) Combattre la peur et la souffrance. Nous avons peur, tous, peur de la mort, de la maladie, de l’abandon, de ne pas être aimés, de ne pas nous accomplir, de ne pas être reconnus pour ce que nous sommes vraiment, de passer à côté de notre vie ou de la perdre. Qui va vers le développement personnel est souvent mu par cette angoisse fondamentale qui se traduit par une anxiété au quotidien, et par une grande souffrance.

2) Guérir nos relations aux autres. Nous cherchons l’amour ou nous déplorons sa perte, nous n’arrivons pas à exprimer nos sentiments à nos proches, nous nous sentons enfermés dans la solitude, la colère, le ressentiment, la jalousie, le sentiment d’être incompris, nous avons l’impression que toutes nos relations échouent, que nous reproduisons des schémas néfastes et que nous sabotons tout ce qui nous tient à cœur… Qui va vers le développement personnel est souvent en quête de paix, d’harmonie et de relations authentiques et apaisées.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Les grands livres de développement personnel sont, à mon sens, des variations sur ces deux thèmes fondamentaux.
Je commence par un classique absolu, qui tente de répondre au premier problème : combattre la peur et la souffrance. Le pouvoir de l’instant présent – Guide d’éveil spirituel, d’Eckhart Tolle, est un livre phare du développement personnel et spirituel, et de nombreux autres auteurs se réfèrent à lui. L’auteur propose de transformer radicalement notre vision du monde pour se débarrasser à jamais de l’angoisse et de tout ce que la projection dans le passé – regret, remords, ruminations – et l’avenir – attentes, anxiété, frustration – peut causer comme souffrance. Je ne suis pas toujours d’accord avec tout et le vocabulaire utilisé m’agace parfois un petit peu (« le corps subtil »), mais c’est un livre fondamental et puissant, incontournable, et une excellente manière de commencer son chemin dans le développement personnel.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Dans une même optique, je suis encore plus attachée à l’œuvre de David Hawkins, qui présente l’originalité d’être à la fois psychiatre et mystique, médecin et imprégné de spiritualités orientales et chrétiennes. Son œuvre touche à la fois aux deux grandes problématiques évoquées : il propose une « voie de l’illumination » visant à se détacher de la peur et de la souffrance, et à transformer nos relations aux autres. Le livre que j’ai le plus aimé de lui n’est malheureusement pas traduit en français, il s’agit de Letting go, the pathway to surrender. Mais vous trouverez de nombreux autres livres en français, notamment L’illumination.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Mon livre de développement personnel préféré, celui qui m’a le plus marquée et que j’ai le plus relu, est un ouvrage de Marianne Williamson intitulé Un retour à l’amour. Manuel de psychothérapie spirituelle : lâcher prise, pardonner, aimer. Marianne Williamson part, comme Eckhart Tolle, d’un manuel de développement personnel très à la mode dans les années 1960, Un cours en miracles, qui propose une relecture des enseignements spirituels de Jésus à l’aune de la psychologie moderne (je ne vous le conseille pas : il est abscons et difficile à lire. Les livres de Marianne Williamson en sont une vulgarisation beaucoup plus accessible et agréable). Mais à partir de là, Marianne Williamson parvient à un essai d’une beauté, d’une sincérité et d’une profondeur rares sur les relations interpersonnelles, sur notre façon d’interagir avec les autres, de saboter nos plus belles histoires d’amitié, d’amour ou de fraternité en projetant sur autrui angoisses, colères, jalousies et mauvaises interprétations. Elle propose une méthode d’amour radical et désintéressé pour guérir vraiment, soigner nos cœurs et nos relations. C’est exigeant, c’est difficile, mais tout sonne juste et vrai. Ce livre part de la première problématique évoquée plus haut pour développer pleinement la deuxième, et il a transformé ma façon d’interagir avec ceux que j’aime. Si vous aimez Marianne Williamson, je vous conseille de continuer avec Des larmes au succès : voyage spirituel de la souffrance à la lumière, qui est lui aussi très beau et inspirant.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Je finis par un livre qui est moins spirituel, et beaucoup plus pratique, mais que je conseille pour achever de soigner nos relations aux autres, et ne pas s’entretuer en période de confinement : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), Initiation à la communication non violente, de Marshall Rosenberg. Vous en tirerez des conseils précis, réellement utiles et efficaces, pour avoir des interactions constructives et harmonieuses avec ceux que vous aimez sans leur balancer le mobilier domestique à la figure.

Guérir : par le dialogue et le travail sur soi, avec un coach

Je parlais de peur, je parlais d’impasses, de schémas toxiques qui se répètent. Parfois, quand on se retrouve confronté à des blocages, à des situations complexes, et qu’on sent qu’il y a des choses en nous qui nous empêchent d’avancer, on peut avoir besoin de se tourner vers quelqu’un qui soit bienveillant et compétent et qui nous aide à dénouer l’écheveau. Je me suis toujours intéressée à la psychologie, au développement personnel, mais à un moment dans ma vie, j’ai senti que mes livres ne suffisaient pas et j’avais envie d’avoir en face de moi une personne qui puisse porter un regard neuf sur ma situation. Il n’y a aucune honte à faire appel à un coach ou un psy quand on ressent le besoin, pour résoudre un blocage, faire un choix, avancer dans sa vie, affronter une peur ou progresser dans un projet.  Après avoir tâtonné et pris le temps de trouver quelqu’un qui me corresponde, j’ai décidé d’avancer avec le coach de vie Benoît Richer. Pourquoi lui ?

sintra puits quinta blog test adn
Quinta de la Regaleira, Sintra. Plonger profond en soi-même

Parce que j’aime son approche, bienveillante et apaisante, avec beaucoup d’écoute, qui vous aiguille pour aller au bout de vos raisonnements et vos émotions. Parce que je le sens à la fois compétent et pas du tout « gourou » dans sa façon d’être – pas de concepts fumeux, de notions ésotériques, de promesses spectaculaires. Parce que je me sens écoutée et comprise, et qu’il me donne des outils pour remettre en question certaines choses, avancer sur d’autres, sans me brusquer ou chercher à prendre un ascendant sur moi. Il est comme l’ami intelligent, posé et bienveillant qui vous aide à cheminer et prend le temps de dissiper le brouillard pour y voir plus clair. Au bout de quelques séances, je ressens les effets positifs de ce dialogue, ses effets concrets sur ma façon de réagir à certaines situations, et je suis ravie de pouvoir continuer ce chemin.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Et enfin, un point non négligeable en sa faveur : il accepte de travailler avec moi via Skype, lors de sessions d’1h30. Cela était déjà essentiel avec ma vie chaotique d’avant l’épidémie, et cela le devient encore plus en ces temps de confinement. Sachez que si vous avez besoin d’un « SOS coach », d’une soupape de sécurité, de parler à quelqu’un de neutre, constructif et bienveillant, il consulte par Skype et peut vous recevoir virtuellement, en direct de votre quarantaine. Et en plus, il a une offre spéciale de découverte du coaching à vous proposer pendant le temps du confinement – les détails sont ici sur son compte Instagram.

Prendre soin de soi, aujourd’hui et demain

Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent : les questions de bien-être, de santé physique et mentale, sont toujours plus importants pour moi. Cette recherche d’équilibre, de lumière, cette réévaluation des priorités, je la vivais déjà avant le coronavirus, je vous en parlais déjà début janvier : deux années de cauchemar vous poussent à vous demander ce qui est réellement essentiel. La crise inédite que nous vivons actuellement continue de me pousser dans cette direction. J’ai la sensation que rien ne sera plus comme avant, et que nous ne pourrons pas, nous ne devrons pas, recommencer à vivre comme si de rien n’était une fois l’épidémie passée. Je crois que nous vivons une forme de recentrage, de retour à l’essentiel. Prendre soin de moi, prendre soin des autres – c’est la direction que j’esquisse. Comment, sous quelle forme ? Cela reste encore à inventer… mais j’ai déjà changé de vie par le passé, et peut-être que l’heure est venue pour moi d’une nouvelle métamorphose. Le temps le dira…

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Je veux finir cet article par un message de soutien profond et sincère envers les personnels soignants qui se battent nuit et jour pour sauver des vies dans cette terrible crise que nous traversons tous. Ma reconnaissance envers vous est infinie, vous êtes mes héros, et je prie pour votre santé, votre force et votre courage tous les jours.

ce que je fais pour aller bien : yoga fitness développement personnel prière

Et vous ? Qu’est-ce que vous faites pour aller bien, en ce moment et toujours ? Pensez-vous que la crise actuelle modifiera durablement vos habitudes de vie, vos valeurs et vos objectifs ?

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

30 commentaires pour
“Ce que je fais pour aller bien”

  • Très bel article, très utile en ce moment. Je partage ton amour et ce sentiment de besoin du sport, surtout que ça fait 2 mois que je me sens bloquée à ce niveau là… J’en ai besoin plus que jamais. Je fais des séances courtes de yoga, une le matin et une le soir, parce que ma capacité de concentration est trop courte et que mon pied est encore fragile, mais ça me permet d’étirer mon corps. Je joue à Just Dance sur Wii, ça parait bête mais ça me fait bouger et je ressens les effets bénéfiques directement.
    En ce qui concerne la spiritualité, aucune pour moi, mais plutôt des moments d’intense réflexions philosophiques, sur des sujets divers er variés. Et pour les livres, j’avais énormémément de retard sur ma pal, donc je rattrape : de la SF, un peu de thriller/polar, un peu de classique.
    Je passe beaucoup de temps à cuisiner aussi, ça me donne l’impression de faire qqc d’utile et de sain, et ça me fait apprécier plus ce que je mange.

    J’aime tes nouvelles photos avec Nevada, et j’adore la deuxième photo de l’article : les couleurs, la compo, la dynamique, la profondeur de champ. Pour les autres, je trouve la WB un peu trop roses, mais ça donne aussi une atmosphère douce et printanière qui va comme un gant à ces images. Et… La photo de St Antoine <3 super souvenir avec toi.

    Je t'embrasse, et bon courage ♥

  • Très bel article ! Et très utile aussi ! Le sport est important. Je tente de maintenir une routine “Pilates et yoga”. Je découvre Yoga with Adrienne grâce à toi. J’aime beaucoup. Merci ! J’ai vu qu’elle a mis en ligne une playlist “yoga for uncertain times”. Parfait pour cette période.
    J’ai beaucoup entendu parler de Marianne Williamson et je pense lire “Un retour à l’amour”. J’aime particulièrement les livres de Thich Nhat Hanh.
    J’espère aussi que quelque chose de positif sortira de ce cauchemar et que nous retournerons vers une vie plus authentique.
    Prends soin de toi ! je t’embrasse.

  • Merci beaucoup Céline pour ton mot adorable qui me touche beaucoup ! Je pense que nous vivons tous une période inouïe de nos vies… essayons d’en tirer le meilleur. Je t’embrasse affectueusement et te dis à très vite 🙂

  • Bonsoir,
    Le moins que l’on puisse dire est que cet article est exhaustif et concilie le corps et l’esprit.Ce sont des conseils utiles, ne serait-ce que le fait de marcher comme vous le dites et dont les effets sur l’anxiété, le mal-être sont indiscutables.En ces moments difficiles, nous devons absolument dominer nos émotions négatives, nos mauvaises pulsions, nos frustrations et surtout, ne pas nous défouler et montrer une mauvaise image de nous ( je n’ai jamais, pour ma part, exporté mes soucis personnels : si je suis mal luné, je ne le montre pas).Je pense entre parenthèses, que les Animaux sont une source de sérénité, d’empathie et de douceur qui nous imprègne et nous rend meilleur(e)s (je suis un fervent défenseur de la cause Animale et j’ai été touché de lire des commentaires de personnes âgées qui se faisaient du souci pour le futur de leurs compagnons à quatre pattes, si jamais elles étaient amenées à décéder du fait de cette pandémie).Bravo pour cet article.Je reviendrai bientôt ( trop pris depuis des mois).
    P.S : en vous lisant, je pense que vous auriez pu pratiquer le karaté, le vrai, celui qui ne met pas de côté la dimension spirituelle de l’humain (refus de la violence et respect d’autrui).Cela vous aurait plu.Bonne fin de semaine, à bientôt !

  • Merci cher Trevor ! Je suis d’accord avec vous, les animaux sont une source de sérénité incroyable, et ils sont une bonne leçon de gestion émotionnelle, justement : ne pas décharger sa mauvaise humeur, ses angoisses et ses tensions sur autrui, les animaux le font naturellement…
    Je ne connais pas les arts martiaux, je l’avoue, ni le karaté ni un autre, mais vous me donnez envie de m’y intéresser ! Merci beaucoup d’être passé ici. A bientôt j’espère !

  • difficile de se recentrer en effet en ces périodes troublées … j’avoue que j’ai un peu de mal … pour le moment j’avance sur mes articles de blog ! Merci pour les conseils et vivement les nouveaux voyages …

  • je te comprends <3

  • Très beau billet comme d’habitude et toujours aussi belle en rose ! <3
    Perso je me concentre sur le blog et après j'avais tendance à m'écrouler sur mon canapé à regarder des séries mais j'ai vite arrêté car ce n'est pas très bon.
    Tu le sais je ne suis pas sport mais faut que je m'y mette du coup j'ai commencé un programme ou c'est un mélange de cardio et de danse. Les objectifs sont sur 8 semaines et je compte m'y tenir afin de sentir mieux physiquement & mentalement !
    Surpassons nous ! 🙂

  • Merci pour ton commentaire Jen ! tu me manques, j’aimerais te revoir après ce confinement. C’est super que tu bosses sur le blog !
    Le programme, c’est Figure 8 ? ca a l’air vachement sympa !
    plein de bisous <3

  • Très bel article Ariane. Je fais beaucoup de choses de mes mains en ce moment (travaux dans la maison de la mère qui nous héberge pendant le confinement), cuisine, pain etc. Je prends le temps de méditer et d’écrire. C’est tellement bien de se réapproprier son temps. Des bisous !

  • Merci Cécile, ça me touche beaucoup ! tu fais partie de ces gens qui savent cultiver l’essentiel au coeur de leur vie et j’admire cela <3

  • merci pour cet article qui fait du bien. En cette période très anxiogène j’ai du mal à prendre de la distance, surtout car je ne fais plus de sport. J’allais dans une salle participer à des cours, mais toute seule chez moi je n’arrive pas à me motiver. Merci pour tes conseils, je viens de m’inscrire au programme de 30 jours de yoga avec Adrienne, on y croit!

  • Merci Emy, je suis heureuse qu’il te plaise ! je comprends tout à fait, cette période cause beaucoup d’angoisses et de mal être, et c’est génial que tu te remettes au sport. Adriene est douce et bienveillante, j’espère que cela te correspondra 🙂

  • Pour être tout à fait honnête avec toi, pour le moment je n’ai pas encore réussi à trouver un équilibre qui m’apaise. J’ai un besoin de changement sans vraiment pouvoir pointer par quel côté commencer, le fait que je suis un éternel indécis n’arrange rien.
    Je lis, roman comme développement personnel, je prie (parfois, je l’avoue, et probablement pas autant que je le devrais). J’ai également un profond besoin de calme et de tranquillité que je ne peux pas avoir dans mon appartement et à Paris en cette période de confinement. Dieu merci, aucune grosse épreuve ne m’affecte en ce moment car elle serait difficile à gérer, physiquement comme émotionnellement.
    En tout cas, merci pour tes recommandations, je vais me plonger dans certaines d’entre elles 🙂

  • Je sais que tu es quelqu’un qui a une vive spiritualité, même s’il y a toujours des vagues, des moments de vide, d’éloignement ou de lassitude ! je comprends que ce moment soit particulièrement compliqué, mais oui, tu as raison, c’est important de se souvenir qu’actuellement nous allons bien, de se recentrer sur les grâces reçues… et de continuer à cheminer vers plus d’équilibre. J’espère de tout coeur que tu y parviendras, j’espère que ce confinement te donnera du temps pour toi !

  • Bel article !
    J’ai vu une psy pendant quasi 2 ans, elle m’a bcp aidé. Le suivi s’est arrêté malgré mois car ma psy est tombée malade – avant le covid – mais elle avait déjà commencé à me parler de l’arrêt.
    Cette période particulière est assez compliquée, avec un bébé tout neuf à la maison – très demandeur – le grand qui a besoin de moi et doit me partager, ne pas pouvoir voir ma mere,ma grand-mère… Et avoir cette peur que tout ne bascule à cause de ce virus…
    Quand tout ça sera fini, je vais avoir besoin d’aller me recentrer à la mer …

  • J’imagine bien combien la situation est stressante pour toi : confinement, peur pour ses proches, bébé tout neuf, arrêt de la psy… J’espère que tu vas trouver les ressources de l’apaisement malgré tout, réussir à aller bien dans cette période complexe, et oui, je te rejoins, la mer, la mer, on se jettera dessus quand on aura le droit ! Merci d’être venue ici, prends bien soin de toi <3

  • * elle m’a bcp aidée
    * malgré moi

    Désolée je ne peux pas laisser des fautes ^^

  • Ne dit-on pas que reconnaitre que l’on a un problème c’est déjà la moitié de la guérison (ou un truc dans le genre)? Voir un thérapeute ne peut pas faire de mal (sauf au portefeuille), ça ne peut que faire du bien. Et j’en sais quelque chose.
    De mon côté, ce confinement confirme juste ce que j’ai entrepris juste avant : un changement de vie pour ne plus vivre dans l’angoisse.
    La seule chose pour laquelle il faut encore que je me motive pour prendre soins de moi, c’est faire du sport. Je vais aller voir quelques un de tes liens, ça va peut être déclencher la motivation….

  • Je te le souhaite ! hésite pas à venir en discuter, je peux t’aider à trouver ce qui te correspond si tu veux <3
    Prends bien soin de toi, de toutes les choses dont tu as besoin pour trouver ton équilibre... je t'embrase affectueusement

  • Bonjour,
    Je fais juste une petite remarque sur ce que j’ai dit à propos du karaté traditionnel qui, j’ai oublié de le dire, prête une attention primordiale aux techniques de respiration, pour la casse, pour les coups de pied sautés, pour l’utilisation de l’énergie “vitale” (dans l’ancien temps, au Japon, il en existait plusieurs, dont l’une, servait à supporter la torture…mais tout ceci se perd) : les techniques de respiration, dans les thérapies cf le stress, la spasmophilie…ont une grande utilité.Enfin, pour finir, je précise que je n’aurais jamais pratiqué un sport où l’on doit frapper l’adversaire (boxe, mma…).Ce n’est pas ma tasse de thé.

  • C’est très intéressant ! En yoga et en pilates, on travaille beaucoup sur la respiration et différents types de respirations, on apprend vraiment à moduler son souffle et la position de son ventre et de sa cage thoracique en fonction de l’effet désiré, c’est quelque chose auquel je m’intéresse de plus en plus.
    Quel dommage que la torture se perde, nous avons dilapidé des ressources utiles 😉
    Merci beaucoup pour ces précisions ! Je vais regarder quelques vidéos de karaté pour me faire une idée plus précise de ce sport que je connais très mal.

  • Coucou Alexandra, de mon côté, je me suis mise au yoga et ai fini un programme de pilates (je pense en recommencer un autre d’ailleurs). Pour le yoga je suis aussi les vidéo d’Adriene en anglais ou d’Ariane en français 🙂 Je me suis également mise à la méditation et c’est loin d’être facile car le mental vagabonde. Mais cela m’aide bien en ce moment alors je vais persévérer! Bon courage à toi !

  • Ah toi aussi, on est raccord <3 J'espère que cela t'aide en cette période difficile et compliquée, j'espère de tout coeur que tu vas bien et que tu prends bien soin de toi !

  • Pour ma part, après une semaine passée en mode “glande”, je m’occupe maintenant à me trouver une activité physique par jour. Rien de trop intensif pour garder la motivation, ms genre zumba lundi, fitness mardi, aujourd’hui yoga, demain je pense courir un peu dans la résidence de l’immeuble.
    Justement pour éviter la sédentarité 🙂

  • Jete comprends, je m’y astreins aussi tous les jours, c’est important en ce moment ! Prends bien soin de toi 🙂

  • Bonjour Alexandra, merci pour tous ces conseils et surtout pour ces lectures qui vont m’inspirer. J’ai vécu la première semaine de confinement en état de sidération et de peur pour mes proches. Maintenant j’essaie de relativiser mais c’est difficile. Je pratique le Yoga et je commence la méditation guidée. Et surtout je me suis mise en retrait des réseaux sociaux, une envie de me “retrouver en conscience”. J’espère que nous sortirons tous plus forts de cette crise. Je te souhaite une belle semaine

  • Merci beaucoup Corinne. Moi aussi, sidérée, terrifiée, angoissée… j’ai encore de grosses crises d’anxiété mais je fais de mon mieux pour les gérer. J’espère que cette mise à distance te fait du bien. Prends bien soin de toi, je t’embrasse.

  • Bon, en ce moment, c’est vrai qu’il est difficile “d’aller bien”. Enfin, vraiment BIEN.
     
    Après mon burnout et la rupture de mon contrat de travail, je pensais passer à autre chose, recroquer la vie à pleines dents, me lancer dans plein de projets et voyager, voyager, voyager.
    Le stress et les crises d’angoisse me fatiguent beaucoup, et la situation en elle-même aussi. On est sortis hier, pour faire les courses, et ça sera la seule sortie pour les 3 prochaines semaines, je pense. Voire un mois, si on arrive à tenir avec ce rajout de courses ! (on ne fait pas partie de ceux qui paniquent et font des stocks de dingue… la preuve, il nous reste un paquet de rouleaux de PQ, haha !)
     
    En ce moment, c’est un peur dur donc… Je fais du sport à la maison, mais j’aimerais aussi faire un peu de yoga (j’ai un super livre avec des mecs en kilt héhé), je cuisine, je fais du tri, je range, je joue au jeux vidéo, …
    Puis bon, j’ai quand même un avantage. Avec mon long arrêt maladie, j’ai appris à ne plus culpabiliser parce que je faisais “rien”. ☺ C’est déjà ça ! Haha !

  • Ma belle Clémentine, je sais, tu as eu une année lourde et compliquée, avec beaucoup d’angoisse, de stress, de tension…
    J’espère que tu arrives à prendre soin de toi.
    Je veux voir ton bouquin de yoga avec les mecs en kilt ;))
    Je t’embrasse fort et j’ai hâte de te lire ! prends soin de toi 🙂

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.