Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
30 novembre 2017    /    

Au coeur de l’Aubrac, évasion à la française-

Au milieu du Massif central s’élève un haut plateau : l’Aubrac. Ici trois départements – Aveyron, Lozère et Cantal –  se touchent et se mélangent sur vingt-cinq mille hectares de solitude bucolique. C’est un pays de grands espaces, où on goûte le délicieux silence des chemins sinuant à travers les collines, et la clameur des chants sauvages dans les forêts de sapins. Le voyageur en quête de calme et de sérénité se sentira chez lui dans cette immensité paisible. Ici les cerfs brâment dans les bois, les vaches paissent autour des burons, et le paysage tout entier inspire la douce solennité des lieux riches d’une très longue histoire. Nous sommes entrés dans le vieux cœur d’une France éternelle. Bienvenue sur l’Aubrac, côté Aveyron.
Voyage en aubrac – découvrir l’aubrac – que voir en aubrac – aubrac blog – village d’aubrac – que voir à laguiole – laguiole blog – aubrac blog – que voir sur l’aubrac

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

L’Aubrac et ses vaches emblématiques

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Calme du soir à Laguiole, célèbre pour ses fromages et ses couteaux

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Dans les forêts profondes de l’Aubrac.

?

Voyage en Aubrac, un petit goût de très loin

itinéraire aubrac – tourisme aubrac – que voir en aubrac – que voir sur l’Aubrac – tourisme aubrac – découvrir l’aubrac

En roulant sur les routes désertes des monts de l’Aubrac, j’ai pensé à l’Ecosse, à l’Irlande, à la Norvège, autant de rivages lointains et nordiques. Un étrange sentiment d’insularité vous gagne ici, alors que vous ne pourriez être plus loin de la mer, dans ce paysage de moyenne montagne étrangement brute. On m’a dit qu’ici poussaient des fleurs qu’on ne voit qu’en Sibérie, et que des créatures rares et fascinantes subsistaient dans les tourbières, comme la belle loutre d’Europe. Ici se côtoient un monde façonné par les hommes – les pâturages des vaches Aubrac, les grandes étendues déboisées qui ont valu à ce massif le surnom de « tête chauve » –, et un monde sauvage et secret.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Je suis amoureuse des routes immenses de l’Aubrac, de cette sensation de solitude et d’infini.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Des airs d’Ecosse sur ce lac proche du village d’Aubrac.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Vache Aubrac au milieu des fleurs d’automne.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Colchique d’octobre. Au printemps, des fleurs plus rares couvrent la prairie.

Oui, nous sommes déjà en montagne, je le sens dans l’air du soir, dans les craquelures des pierres malmenées par le gel. Les monts émoussés par les millénaires d’érosion ne montent pas très haut, de 1100 à 1400 mètres d’altitude, mais le climat est rude en hiver. Nous sommes à la fin de l’automne, les vaches ne sont pas encore redescendues des estives. Mais je sais que bientôt, la neige recouvrira tout. Je vois les gens commencer à s’activer dans les stations de ski de l’Aubrac, à Laguiole et à Brameloup, tester les remontées au milieu des tranchées de sapins.

Brameloup, quel mot évocateur. Je suis dans un roman médiéval, plein d’animaux sauvages et d’ombres napées de brume. J’ai changé de monde. Dans les vallées du Lot et du Dourdou, j’étais dans un paysage de contes de fées, doux et policé, à la recherche des plus beaux villages du nord Aveyron, qui ressemblaient souvent à des villages de poupées. Mais désormais, sur ces routes entre Laguiole, Aubrac et Brameloup, je suis perdue au cœur d’immenses solitudes bosselées, je ne croise plus personne et un vent de liberté me grise. Je suis dans les grands espaces, au cœur du cœur de la France et pourtant déjà très loin. L’aventure frémit sous mes pas.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

La station de ski de Laguiole.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Pierres du village d’Aubrac

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Le village d’Aubrac dans le soir.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Entre champs et forêts.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Le soir tombe sur les montagnes.

Le brame du cerf dans les forêts de l’Aubrac

Fin septembre, les cerfs Elaphes entrent en rut dans les bois de l’Aubrac. Ils brâment dans la forêt obscure pour séduire les biches, frappent leurs bois contre ceux de leurs rivaux dans d’impressionnants combats. En fin d’après-midi, je me suis enfoncée dans les bois avec un guide de la Maison de l’Aubrac et un petit groupe de passionnés, espérant entendre ces bruits de passion et de lutte qu’on décrit comme spectaculaires : brames puissants, chocs brutaux, tumulte dans la pénombre… Malheureusement, je suis arrivée trop tard dans la saison – mi-octobre, beaucoup de cerfs se sont tus. Mais j’ai aimé cette aventure presque clandestine, ce petit groupe qui se perd dans le labyrinthe sylvestre sous les dernières lueurs du jour en quête de la cérémonie secrète… j’avais l’impression de vivre une initiation.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Dans les bois…

Entendre le brame du cerf en Aveyron : la Maison de l’Aubrac, à Aubrac (le village), propose des sorties accompagnées, en général les deux dernières semaines de septembre et la première semaine d’octobre. Le guide est passionnant et érudit. Habillez vous chaudement, vous attendrez immobiles dans la pénombre fraîche, à la nuit tombante – pensez à vous munir de gants.
Petite mise en garde importante : pensez bien à inspecter votre corps après la sortie. J’ai eu la mauvaise surprise de découvrir une tique fichée sur ma jambe. Les forêts françaises sont hélas touchées par des maladies liées aux tiques, il est donc important de vérifier qu’aucun insecte n’est resté accroché à votre peau quand vous vous êtes promenés dans les sous-bois (pas seulement en Aveyron, mais partout).

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

La belle Maison de l’Aubrac.

Autour du village d’Aubrac, le pays des burons

Les pierres noires évoquent le volcan qui a longtemps rugi dans cette région aujourd’hui si paisible. Ce fut une terre de feu. Traînées de basalte qui forment les murs séparant les prés, lauzes noires et pierres cendrées dans les maisons, les teintes du village d’Aubrac sont sombres comme un incendie éteint. Depuis le XIIe siècle, ces vieux murs accueillent les pèlerins sur les chemins de Compostelle. Je m’imagine cheminer en silence parmi ces terres si solitaires et solennelles – difficile d’être plus près de Dieu que sur l’Aubrac, la terre se met sur la pointe des pieds pour l’approcher.
Aubrac est tout petit, et d’une grande beauté. La Maison de l’Aubrac accueille des expositions et conférences sur ce pays singulier. Mais surtout, ce qui frappe le regard, ce sont les vaches. Les magnifiques vaches de race Aubrac, paissant au bord des étangs, se parant de roux au couchant. De mai à octobre, elles sont sur les estives, et leurs transhumances sont de grandes fêtes populaires. Le 25 mai, on les pare de fleurs pour les monter aux pâturages, et la manifestation semble superbe.
Ici, c’est le pays des burons, ces maisons de pierres noires où on fabriquait le fromage. Au XIXe siècle, tous les burons étaient actifs, habités par des pâtres gardant les troupeaux ; aujourd’hui un seul subsiste. J’ai un seul regret en Aubrac : ne pas avoir eu le temps de visiter le dernier buron en activité, le Buron de Camejane, où  on vous sert l’aligot préparé au feu de bois dans une délicieuse ambiance d’auberge d’antan.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Vaches près du village d’Aubrac

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Le dernier buron.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron #Aubrac #Aveyron #France #Occitanie #Auvergne

Colchiques et vaches paisibles

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

.

Une transhumance dans la vallée du Lot

Mais même si les burons ont disparu, la tradition fromagère se perpétue malgré tout en Aubrac.

Laguiole, ses fromages et ses couteaux

Laguiole (prononcez Layole), c’est la porte de l’Aubrac, le village seuil qui vous fait entrer dans le domaine montagnard. C’est aussi le cœur d’activité de cette région aux grands talents agricoles et artisanaux, réputée pour ses deux spécialités : ses fromages de lait de vache AOP, et ses couteaux. Je suis très curieuse des territoires qui parviennent à allier savoir faire traditionnel et techniques innovantes, et j’étais très heureuse d’aller à la rencontre des fromagers de Jeune montagne.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Laguiole le soir.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Laguiole de jour.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Sur la place du village, le taureau emblématique.

Les fromages de l’Aubrac à la coopérative Jeune montagne que faire à laguiole que voir à laguiole blog aubrac

Jeune montagne, c’est un exemple impressionnant d’un modèle agricole à la fois traditionnel et performant, qui parvient à défendre l’héritage ancestral, protéger ses agriculteurs, et produire suffisamment pour pouvoir faire bénéficier toute la France de ses produits. La coopérative naît en 1960 dans les burons de l’Aubrac, là où on a produit depuis le XVIIIe siècle la fourme et la tome, où on file l’aligot à la main dans de grands chaudrons. Son fondateur, c’est le paysan visionnaire André Valadier, « l’homme qui a sauvé l’Aubrac ». A l’heure de la modernisation agricole accélérée, il comprend qu’il faudra innover pour sauver le modèle aveyronnais, sans renoncer pourtant à la tradition. Il convainc une trentaine de paysans de vendre leur lait à la coopérative, et permet par cette union de sauvegarder le mode de production traditionnel. Le fromage Laguiole reçoit l’AOC en 1961, avec un cahier des charges très strict que la coopérative Jeune montagne respecte scrupuleusement. Il s’agit du lait de vaches Aubrac et Simmental, tout le lait provient du plateau de l’Aubrac exclusivement, les vaches sont aux pâturages tout l’été, au minimum quatre mois par an, nourries par les fleurs et les foins du plateau de l’Aubrac, sans aucun ensilage durant l’hiver afin de préserver le goût fruité du lait. Les veaux sont élevés avec la mère avec une alternance de traites par le veau et de traites manuelles pour le lait, et la production laitière de chaque vache ne doit pas dépasser 6000 litres par an.
La coopérative participe à la revalorisation laitière de la vache Aubrac – qu’on avait eu tendance à élever pour la viande exclusivement, lui faisant perdre ses qualités laitières – en encourageant financièrement les producteurs qui augmentent la part de vaches Aubrac dans leur cheptel. Jeune montagne, premier producteur de fromage Laguiole AOC, veut soutenir de façon active et engagée ses agriculteurs aveyronnais et leur permettre de perpétuer cette tradition pastorale, ce mode de production où la qualité passe avant tout. Encore une fois, les Aveyronnais montrent le chemin.
Mais cette exigence de qualité ne signifie pas rareté, et elle ne les empêche pas d’avoir démocratisé les produits aveyronnais, désormais accessibles dans tout le pays. Ce sont eux qui ont inventé, avec le soutien du chef étoilé Michel Bras, une technique afin de proposer l’aligot au rayon frais. Si vous trouvez des barquettes d’aligot dans votre supermarché, elles viennent de Jeune montagne. Ils m’en ont offert une dans un sac isotherme, que j’ai mangée avec Mr Viking à mon retour à Aix, et j’ai été impressionnée par la qualité du produit et son goût délicieux, presque aussi bon que celui qu’on déguste en direct dans les restaurants aveyronnais.
Vous pouvez visiter la coopérative, voir un film très touchant sur son histoire et les agriculteurs qui la font vivre, et assister au processus impressionnant de fabrication du fromage. Le lait cru venu des exploitations de l’Aubrac va d’abord être caillé dans de grandes cuves, égoutté et modelé plusieurs fois pour enlever le petit lait. Le produit qu’on obtient à ce stade est la tome fraîche, qui peut être consommée telle quelle. A travers de grandes parois en verre, vous pouvez voir les fromagers travailler, et soulever les énormes fourmes de cinquante kilos. Pour obtenir le Laguiole, la pâte sera salée, moulée et placée en salle d’affinage pour 4 mois minimum (et jusqu’à 24).
Et bien sûr, la visite finit à la boutique… Vous y trouverez l’aligot, la brouillade, plusieurs sortes de laguiole aux durées d’affinage différentes, le petit buronnier, et surtout mon nouveau fromage préféré : le petit Ecir. Si j’avoue que le Laguiole est un peu trop fort pour moi qui ai des goûts de bébé, le petit Ecir crémeux m’a totalement séduite. Je laisserai Jeune Montagne le décrire pour moi : « L’Ecir, vent glacial qui soulève la neige légère sur les montagnes d’Aubrac, a donné son nom à cette spécialité fromagère à pâte molle et à croûte fleurie. » Ca fait envie, non ? Je pense qu’on peut le comparer au Saint Marcellin ou au Saint Félicien (pardon aux puristes si jamais cette comparaison est impie). Je vous conseille vraiment de le goûter si vous passez par l’Aveyron.
Jeune montagne est devenu non seulement un moteur pour l’agriculture aveyronnaise, mais aussi un pôle touristique, et j’étais impressionnée par le nombre de touristes venus visiter la fromagerie. Moi qui avais été seule pendant tout le séjour en Aveyron, j’avais l’impression que tous les voyageurs s’étaient donné rendez-vous ici ! C’est devenu un incontournable des itinéraires sur l’Aubrac, un peu comme les caves de Roquefort au sud de l’Aveyron.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

L’emblème de la coopérative.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Mon chouchou, l’Ecir.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Assortiment de spécialités produites par Jeune Montagne

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Dégustation.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Fromage Laguiole.

Aveyron, pays du fromage – cela tombe bien, car novembre est le mois du fromage pour les blogueurs d’#EnFranceAussi, et vous retrouverez (presque) tous les fromages de France dans leurs articles collectés par Chacha Aventurière.

Les couteaux de Laguiole, un savoir faire qui mériterait d’être protégé vrai couteau de laguiole laguiole authentique

Le village de Laguiole a donné son nom à ce type de couteau pliant produit ici depuis le XIXe siècle, au point de spécialiser le village dans la coutellerie. Les plus belles pièces sont de vraies œuvres d’art, et en même temps des produits pratiques fiables et utiles, témoignant d’un travail méticuleux et rigoureux. Si vous vous promenez dans les rues de Laguiole, vous serez marqué par le nombre de boutiques de couteliers, l’autre grande attraction touristique de l’Aubrac. Là où le bât blesse, c’est que contrairement aux fromages qui sont protégés par une appellation contrôlée, les couteaux ne le sont pas… et c’est donc une foire un peu décevante pour le touriste en quête d’authenticité : les vrais couteaux de Laguiole, façonnés avec passion et savoir-faire par des artisans talentueux, côtoient les imitations bas de gamme made in China… Les artisans authentiques cherchent aujourd’hui à être protégés par une IGP qui réserverait l’appellation « laguiole » aux couteaux de la région, mais le chemin est encore long. Ne vous faites pas piéger, et n’hésitez pas à poser des questions précises aux marchands.
Dans cette jungle, une institution garantit la qualité du produit et l’ancrage local : La Forge de Laguiole. Chacun de leurs couteaux est une pièce faite main ici à Laguiole, au prix de longues heures d’un travail précis et exigeant. Ils sont à la pointe du combat pour la défense du couteau non seulement made in France, mais surtout made in Laguiole, et leurs pièces sont de toute beauté. Vous pouvez visiter leurs ateliers et apprécier le travail de l’acier, du manche en bois ou en corne finement ciselé, l’assemblage fiable et sûr.
Dans tous les autres domaines, les Aveyronnais ont su protéger leurs produits, leur identité, leur terroir – j’espère vraiment que les couteaux seront la dernière pièce du puzzle !

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Un superbe couteau de la Forge de Laguiole avec un manche volcanique.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Les ateliers de la Forge.

 

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Paysage de Laguiole

Un bel hôtel à Laguiole : le Best Western Relais de Laguiole où dormir à laguiole hôtel aubrac

Vous le savez, j’ai d’ordinaire tendance à privilégier les hôtels indépendants aux chaînes, car je regrette la standardisation de l’hôtellerie. Mais pour avoir dormi dans plusieurs Best Western ces derniers mois, notamment en Allemagne et à Chamonix, j’ai eu l’occasion de constater que la marque signifie la garantie d’un certain standing, mais non l’uniformisation des hôtels. Chaque hôtelier reste maître de son concept, de sa décoration, de ses installations, et vous n’avez absolument pas l’impression de vous retrouver dans le même hôtel décliné à l’infini (contrairement à d’autres chaînes connues). Je peux dire en toute honnêteté qu’après avoir eu des petites déceptions dans d’autres Best Western, le Relais de Laguiole m’a réconciliée avec l’enseigne, ou du moins convaincue de retourner dans cet hôtel-là à Laguiole : c’est mon Best Western préféré à ce jour. C’est un 3 étoiles qui en mérite davantage, le standing me paraît plutôt au niveau d’un 4 étoiles. Ma chambre était parfaite : spacieuse, lumineuse, avec une grande salle de bain et une literie extrêmement confortable. Le restaurant de l’hôtel proposait des spécialités aveyronnaises authentiques et un buffet des desserts qui n’a clairement pas arrangé le bilan calorique du séjour. Mais surtout, surtout, argument qui a conquis mon petit cœur d’aspirante sirène, le Relais de Laguiole comporte une fabuleuse piscine intérieure. Sincèrement, c’est une des plus belles que j’ai vues dans un hôtel : beaucoup trop d’hôtels appellent « piscine couverte » une espèce de pataugeoire minuscule sans intérêt, pas celui-là. La piscine est immense, presque 25 mètres de long, ce qui permet de faire de vraies longueurs, et ses horaires d’ouverture sont suffisamment étendus pour qu’on en profite vraiment (7h30-22h). L’espace compte également un spa proposant des massages et soins, un sauna et un grand jacuzzi chaud et bouillonnant. J’ai adoré ma nuit dans cet hôtel, qui a tout pour qu’on s’y détende et s’y sente bien – encore une belle expérience hôtelière en Aveyron, après mon merveilleux séjour au Castel d’Alzac en juin.

.

Que voir et que faire sur l'Aubrac ? Activités et choses à voir à Laguiole et Brameloup, brame du cerf, burons, fromages. Blog Aubrac, nord Aveyron

Parfois, on me demande si ça n’est pas trop dur d’être seule en voyage, de passer mes soirées en tête à tête avec moi-même. Je prends un air digne et résigné et je dis que je supporte.

 

Je reviendrai en Aveyron en avril, pour le salon des blogueurs de voyage WAT18 à Millau, et je m’en fais déjà une joie. Retrouvez mes autres articles sur ce pays magique : les merveilles du sud de l’Aveyron, les plus beaux villages du nord Aveyron, le gîte 5 étoiles unique en son genre qu’est le Castel d’Alzac.

Prochain article : la Haute Provence, autour de Forcalquier ! Inscrivez-vous à ma newsletter ?

Merci au CDT de l’Aveyron, et notamment à Jackie Bru et Jean-Luc Calmelly, de m’avoir permis de découvrir votre pays magnifique et si attachant. Vivement que j’y revienne !

Découvrez l'Aubrac, les grands espaces à la française. #Aubrac #Aveyron #Occitanie #Laguiole #Auvergne #massifcentral

Epinglez moi sur Pinterest ? A la découverte de l’Aubrac !

 

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

39 commentaires pour
“Au coeur de l’Aubrac, évasion à la française”

  • Je sens d’ici l’odeur des plaines et des forêts. Mais encore plus cette bonne odeur de fromage. Il est 8h24 du matin, et voilà que j’ai une irrépressible envie de Petit Ecir 😂

  • Plus tu publies d’article sur notre belle France plus je me rends compte combien je ne le connais que très peu, très mal !

  • Superbes photos et article très très bien écrit ! Ça donne vraiment envie d’aller y faire un tour. Je vais être honnête, si de base je n’y serais peut-être pas allée spontanément, ton article me fait clairement changer d’avis 🙂

  • Merci pour ce nouveau voyage au coeur de la France, j’adore tes articles qui me donnent envie de découvrir mieux notre hexagone. Au retour de voyage, je me ferai des petits weekends découvertes en suivant tes articles, c’est décidé !

  • Coucou !

    Encore une fois, je me suis régalée à te lire et à parcourir un petit coin de notre planète avec toi 🙂
    Je ne connaissais pas du tout l’Aubrac, et ces lieux résonnent en moi comme des bribes de romans de Pagnol, il y a ce petit côté campagne et vieille France si douce, si paisible, une vie au rythme des saisons et des terroirs. Je suis à la fois captivée par tes photos (c’est ce qui est le plus important pour moi en général, quand je lis des articles !) mais j’avoue que ta plume ne me laisse pas indifférente… Bien au contraire, je trouve que tu manies les mots avec élégance, c’est vraiment agréable de suivre tes réflexions et tes aventures. Et puis, l’humour est un petit plus non négligeable… » Parfois, on me demande si ça n’est pas trop dur d’être seule en voyage, de passer mes soirées en tête à tête avec moi-même. Je prends un air digne et résigné et je dis que je supporte. » Haha 😉
    Bref, encore une fois j’ai passé un chouette moment en ta compagnie, sur ton petit bout de toile si accueillant ♥
    A bientôt !

  • Tu nous racontes la région presque de façon poétique! Et toutes ces lumières d’automne magnifient l’endroit!

  • Merci Annabelle, ça me touche énormément !

  • Je suis norvégien et j’ai lu ton texte « Au coeur de l’Aubrac ». Je l’ai aimé beaucoup et je me souviens l’été quand je suis allé en voiture dans le Massif Central en France. Comme mon pays, la Norvège, la France et très variée. Maintenant on fait du ski dans ma région comme chez vous dans les Alpes et dans les Pyrénées mais la plupart des Francais préferent l’été, j’éspere. Mais c’es.t vraiment les saisons differentes qui font nos pays interessants. Pour un Norvegien c’est intéressant de visiter les regions differentes en France, la côte et les montagnes. J’y reviens l’année prochaine. Lire ton blog me donne des idées et des rêves où aller. Je te remercie!

  • Merci Sigurd pour ce message adorable ! Je vais découvrir la Norvège en janvier et je m’en fais une joie – nuit polaire, aurores boréales, ton pays semble merveilleux ! Merci beaucoup d’être passé ici !

  • Cela me rappelle un séjour dans une magnifique chambre d’hotes proche Laguiole et un dîner mémorable avec une super entrecôte de bœuf Aubrac accompagné d’un petit aligot pour calmer la faim !
    Merci pour ton bel article ; tu as raison d’y retourner, je pense que les paysages d’Aubrac s’adaptent à merveille à chaque saison.

  • Alain, j’ai adoré ton article sur la Haute Ardèche, cela m’a vraiment fait penser à ce que j’ai vu en Aveyron – l’unité géologique du massif central, je suppose ! on a des goûts communs en matière de France authentique !

  • Cela me fait plaisir de voir tous ces beaux paysages sauvages de l’Aubrac que j’ai traversé à pied du 24 au 27 Avril 2001, lors de mon premier voyage vers Compostelle… où le 26…j’ai raté à 1 journée près à une tempête de neige…c’était dans le journal le lendemain… que j’avais lu dans un Bar… et, ce que j’ai adoré, c’est les endroits de la 1ère photos…non pas sur des routes, mais un petit chemin au beau milieu des pâturages… c’était là, les paysages les plus sauvages !
    Cela doit être tout blanc aujourd’hui dans cette région, je suppose ?
    Bon Week-end
    Gilbert
    Gilbert

  • Merci beaucoup Gilbert ! oui, j’imagine que la neige a tout recouvert… jusqu’au printemps où les fleurs ressurgiront et vous pourrez reprendre vos escapades !

  • Tes photos sont superbes et j’ai adoré ton récit car je ne connaissais pas ce fromage et tu me donnes vraiment envie de le goûter (moi j’adore le fromage, surtout quand il est bien fort !).
    Et ces vaches sont de toutes beauté !! <3

  • Merci Mandy !! Moi aussi j’adore les vaches.

  • Ah et c’est rigolo car on a dormi dans un Best Western à Bryce Canyon, la déco était très sympa. Mais quand j’ai réservé je ne savais pas que c’était une chaine (je n’y connais pas grand chose en hotel ^^). Mais au final c’était bien !

  • C’est une chaîne souple, disons :)) je crois que j’avais aussi dormi à celui de Bryce ! c’est drôle !

  • Un très bel article accompagné de magnifiques photos qui me ramène à mes vacances d’août 2016.
    Pour voir et entendre le brame des cerfs, voir des biches à foison vous avez le domaine de Drulhe à saint Félix de Sorgue (vers Roquefort). Joëlle, la maman de Julie d’EMB

  • Je note précieusement ! Merci Joëlle pour votre passage qui me réjouit !

  • Vive l’agriculture qui permet de garder vivants les territoires les plus isolés de France, de leur donner une âme, une économie (des emplois !) et cette envoûtante beauté de paysages humanisés et travaillés que ce blog de voyages sait chaque fois transcender. Itinera Magica sublime l’amour de la géographie et du bien vivre ! Merci.
    Et je veux goûter l’Ecir avec un vrai couteau Laguiole dans les pâturages fleuris de colchiques de ce pays de l’Aubrac qui désormais m’attire pour des vacances rurales et reposantes.

  • Je suis infiniment d’accord ! merci pour ces mots si justes !

  • C’est magnifique! Mais c’est vrai que ça se mérite, ce n’est pas tout près…

  • Tu habites dans quel coin, tu es à quelle distance ? 🙂

  • Du fromage, du spa … le rêve ? Et tout ca au milieu des vaches !!! Je valide cet expérience ! Tout ce que j’aime 🙂

  • Merci Laetitia :-)) des bises !

  • Encore de très jolis coins…. Tes photos donnent envie d’y aller, elles sont souvent baignées d’une belle et douce lumière dorée, c’est magnifique !!! J’avoue que certaines peuvent rappeler des paysages islandais, ou l’image que je me fais de l’Irlande. Cette route qui serpente au milieu des champs est sublissime <3 !!! C'est beau de voir des villes qui arrivent à vivre de l'agriculture et fabriquent leurs produits locaux ! La renommée des Laguiole n'est plus à prouver, c'est même un gage de qualité : quand quelqu'un sort son couteau fièrement et te dit "c'est un Laguiole", tu ne peux qu'être émerveillé 😀 😀 😀 ! J'avoue être encore plus sensible aux fromages, alors je veux goûter l'Ecir maintenant !! J'avais mangé au buron de Chaudefour en Auvergne, mes papilles en salivent encore, l'Aligot, c'est une tuerie ! Alors je chercherai en supermarché, si c'est fait par Jeune montagne, je ne résisterai pas ! Hâte de découvrir l'Aveyron au WAT, merci pour ces superbes articles qui me mettent l'eau à la bouche !! Gros bisous <3

  • Je note le buron de Chaudefour, je suis à fond sur les burons ! Merci ma poulette, on va s’éclater à Millau toutes les deux, aligot poweeeer :-))

  • Tes photos ont des airs d’Ecosse <3
    J'avais beaucoup aimé les photos de mes parents (coucou maman haha) et ton article me donne encore plus envie de découvrir ce joli coin sauvage 🙂

    xx
    Julie

  • Ah merci Julie ! Oui j’ai pensé à l’Ecosse moi aussi, aux landes sauvages 🙂
    xx

  • Même l’Aubrac tu arrives à le rendre merveilleux Ariane, c’est dingue! <3

  • T’es un amour toi ! l’AUbrac le vaut bien 🙂

  • On dirait que le soleil doré était avec toi tout le séjour ! Superbe lumière. Ah les Laguiole, j’ai 3 couteaux de cette marque depuis l’adolescence. Mon petit coté garçon manqué ! j’adore les couteaux de poche. En tous cas, super article très étoffé, merci pour toutes ces descriptions et détails.

  • AH je te vois tellement bien avec un Laguiole 🙂

  • Bonjour, votre photo de la station de Ski c’est la Station de Ski de Brameloup et non celle de Laguiole Cordialement Claude Photographe Amateur

  • C’est bien celle de Laguiole, la photo suivante sur ma pellicule est celle du panneau 😉 Bonne soirée !

  • En effet elle se ressemble en y regardant bien autant pour moi désolé ,bonne soirée également merci 😉

  • Ça fait un certain nombre de jours que je voyais ton article dans mon feedly et que je me disais « il faut que je le lise » ! Entre les photos sublimes et le magnifique texte, c’est un superbe plaidoyer pour cette région pas forcément très connue. Les paysages me rappellent le Causse Méjean, où j’avais passé une semaine merveilleuse. Merci. Simplement merci.

  • Merci, ça me touche énormément !

  • Ces photos sont magnifiques! Tu as réussi à capter une lumière absolument fabuleuse! Tu as vraiment réussi à retranscrire la magie de l’Aubrac! J’y emmène les correspondants allemands chaque année: la coopérative fromagère et la coutellerie font toujours partie du programme!

Laissez un commentaire