Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
25 août 2017    /    

Capri, plus que jamais-

Toutes les fées se sont penchées sur le berceau de Capri. Ruelles lumineuses, criques secrètes, grotte bleue, Faraglioni, jardins à fleur de falaise, visions vertigineuses sur le golfe de Naples, la perle de l’Italie du Sud mérite mille fois sa réputation mirobolante. Sans doute avez-vous déjà entendu monts et merveilles au sujet de Capri ? Mais vous ne serez pas déçus. Voyage sur l’île divine que le monde s’arrache, à la recherche des plus beaux sites de Capri et des secrets de la dolce vita.

Que voir à Capri ? Blog voyage Capri. Les plus beaux sites de Capri. Grotte bleue, Faraglioni, Mont Solaro. Que faire à Capri ? Week end à Capri ?

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Au sommet du Mont Solaro, vue sur l’île des Dieux.

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Capri, plus que jamais ! Vue sur la Via Krupp. Epinglez moi sur Pinterest ?

Capri, c’est fini ?

Peut-être pensez-vous que Capri n’est pas pour vous. Trop touristique, trop jet set, trop clinquant ? Peut-être vous êtes-vous approprié la chanson d’Hervé Vilard que tout le monde ne peut s’empêcher de fredonner, même si cette blague-là est plus antique encore que les ruines du temple de Jupiter : « Capri, c’est fini, je ne crois pas que j’y retournerai un jour… » Et puis le bateau s’approche de l’île.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Capri dans la lumière du soir… L’île magique surgit des flots.

Capri surgit, abrupte et escarpée, une montagne magique au milieu de la Méditerranée, un empire de roche criblée de fleurs, tortueuse, secrète, éblouissante, et le charme opère. Ne croyez pas ceux qui vous disent que Capri, c’est fini, que c’est superficiel et surfait, et tous les autres persiflages proférés par les jaloux. Elle est incomparable. Les gens sont beaux, les jardins débordent de couleurs, les gens mangent et boivent des choses exquises au pied des murs colorés et dans le dédale des petites rues, la mer est d’un bleu profond, joyeux, lourd de promesses. Tout est tel qu’on l’a laissé dans la bibliothèque des souvenirs imaginaires, la dolce vita, l’Italie riante et rêvée, l’été sans fin, car Capri ne connaît jamais le gel, jamais rien ne vient fendiller l’écorce épineuse de ses figuiers de barbarie… une certaine idée du bonheur. Capri, plus que jamais.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Coucher de soleil sur Capri

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Port de Capri

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Dans les rues de la ville

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Sur la Piazzetta, centre névralgique de la vie nocturne

Se perdre dans les rues de Capri

Du port, on monte en funiculaire vers la ville haute, c’est une ascension directe au paradis. Là-haut, on découvre un balcon sur la Méditerranée, et l’ambiance nous happe aussitôt : sur la Piazzetta rouge et or, c’est le tumulte de l’été, du bonheur de vivre au soleil. Le coup de foudre est immédiat, mais le véritable enchantement opère petit à petit…
Se perdre dans les ruelles. Chercher les points de vue, la solitude, vers la Fenêtre d’Azur, la Villa Jovis ou le Mont Solaro. Découvrir que Capri n’est pas une île, mais un continent immense de six kilomètres sur trois, une forteresse secrète, où on ne se déplace qu’à pied, au rythme lent des découvertes, entortillé dans mille impasses et passages clandestins. J’ai l’impression que je pourrais passer trois mois à explorer cette île sans la connaître.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Derrière les grilles, des îles de félicité…

Chaque pan de côte révèle des criques, des calanques et des grottes profondes, chaque chemin conduit à un jardin secret, chaque ruine préserve le secret d’un Dieu déchu ou d’un roi fou.  Derrière les portails, un regard à la dérobée révèle des oasis de luxe infini, des villas princières suspendues au-dessus de l’azur, qui ont cet aura de mystère que confère la très vieille richesse. J’imagine la vie des dynasties retranchées à Capri, la tristesse douce des conquérants frustrés – que peut-on encore atteindre dans la vie quand on hérite d’une maison au septième ciel ?

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Capri au coucher du soleil

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Sur les hauteurs de l’île, vers la villa Jovis, paysages du paradis ordinaire

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Bonheurs à la dérobée : hôtel Floridiana

Promenade sur la Via Krupp

Capri a connu mille fous, mille bâtisseurs de châteaux de carte. Ses flancs sont couverts des ruines de la mégalomanie des hommes. L’empereur Tibère y a construit une dizaine de villas, afin de déjouer la vigilance de ses ennemis : il lui fallait dormir ailleurs chaque soir. La plus belle de toutes, la Villa Jovis, est un promontoire prodigieux au-dessus des falaises blanches, un nid d’albatros. Les Sarrasins ont édifié des forteresses, des tours de guet sur la mer qui scandent le tour de l’île. L’industriel allemand Krupp, qui passait ses hivers à Capri, était agacé de ne pas pouvoir accéder facilement à son bateau amarré à la Marina Piccola : il a donc fait construire une route délirante, la Via Krupp, un grand S à flanc de montagne. A Capri, on s’accoutume à la démesure tranquille.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Via Krupp, où quand tu en as assez de mettre des plombes à rejoindre ton bateau : tu construis une route, c’est réglé !

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Vue depuis la villa Jovis

Trop de bonheur donne le vertige.
J’ai toujours craint de faire partie de ceux que la beauté – ou son souvenir – afflige. Si vous étudiez les visages des gens attablés, vous trouverez nombre de mélancoliques à Capri. La douceur de l’été, les rires des enfants et des amoureux, la beauté poignante des fleurs et de la mer, le soleil qui nous rappelle que nous ne sommes sur Terre que pour une saison – tout cela accable ceux qui ont été heureux et qui ne le sont plus, ou craignent de ne plus l’être. Il ne faut pas retourner à Capri si on a perdu l’amour ou la joie. Tant de douceur achève les cœurs blessés.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Au vol, dans le télésiège vers le sommet du mont Solaro

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Paysages fantastiques, jungle méditerranéenne

L’île est plus belle encore depuis le bateau qui enlace sa côte comme un amant tenace, qui révèle tout le secret des calanques et des éperons rocheux. C’est un déluge de bleu ensoleillé. L’île est belle, si belle. L’italien dit « Isola », et on entend à nouveau l’étymologie : isolée, seule, loin du monde. Tout cœur est une île, et le mien appartient à la mer.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Capri en bateau

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Les nombreux forts sarrasins qui font le tour de l’île

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Port de Capri

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Marina Piccola et Via Krupp

A mon retour de Capri, j’ai passé une journée chez des amis, dans une maison remplie d’enfants. Alors que je triais mes photos, Daphné, adorable gamine de dix ans, s’est glissée derrière moi. « Ton métier, c’est de regarder la mer ? » Elle visait trop juste, je n’ai pu que dire oui.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Vue sur les Faraglioni di Capri depuis la terrasse de l’Hotel Luna

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

« Adorazione del Mare », adoration de la mer, euvre de Karl Wilhelm Diefenbach exposée à Capri, dans la Certosa di San Giacomo

Carnet pratique – Organiser son voyage à Capri

Capri est située au sud de l’Italie, dans le golfe de Naples. On y accède par un ferry depuis Naples ou Sorrente. Pour aller à Capri, l’itinéraire est donc simple : vol direct depuis Paris pour Naples, puis bateau pour Capri.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Capri, au large de Naples

L’île se compose de deux villes principales : Capri, le cœur de l’action, et Anacapri, un peu plus tranquille, plus rurale. Autour des villes, de nombreux petits villages perpétuent un mode de vie pastoral îlien.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Capri et Anacapri

Se déplacer à Capri

En arrivant au port, on rejoint les hauteurs par un funiculaire. De là, on peut rester à Capri, ou prendre un bus ou un taxi pour Anacapri.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

La route entre Capri et Anacapri est fabuleuse

Capri est une île tortueuse, pleine de routes minuscules et de chemins secrets. Il est interdit aux touristes de louer une voiture pendant la haute saison. On se déplace en bus, en taxi (taxi rétro, style années 50, décapotable et minuscule, la spécialité de Capri !) ou à pied : le fouillis des rues et les échappées vers la nature invitent à l’exploration.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Vue sur les Faraglioni

Se loger

Capri est chère, c’est la vérité. Mais je vous recommande vivement d’y passer une nuit. La journée, dès l’arrivée des ferrys, les rues sont prises d’assaut, la ville est bondée – le soir et le matin, elle retrouve son calme idyllique.
Si je décidais de faire une folie, je retournerais à Capri et je dormirais à l’Hotel Luna, qui offre une vue sublime sur les Faraglioni (les rochers iconiques de Capri).

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Hotel Luna

Mais pour épargner son budget : l’astuce est de dormir à Anacapri, moins chère, et où on trouve plus de petites pensions, chambres d’hôtes, et autres logements bon marché. En revanche, il n’existe à ma connaissance pas de camping sur l’île.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Petite boutique à Anacapri

Que voir, que faire à Capri : les plus beaux sites de Capri

Je suis restée deux jours à Capri, après avoir vu Naples et la côte amalfitaine, et j’aurais voulu y passer deux mois. Je n’ai vu qu’une fraction des merveilles de l’île, centre archéologique extraordinaire, qui regorge de ruines, de temples, de palais, d’églises monumentales, et sur laquelle courent des centaines de chemins de randonnée éblouissants. Voici un petit aperçu – cette liste n’est pas exhaustive, elle n’est qu’un début ! Car contrairement à Hervé Vilard, je sais que je retournerai à Capri un jour.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Comme Grasse, Capri est un haut lieu de la création de parfum

Faire le tour de l’île, voir la Grotte Bleue et les Faraglioni

L’attraction incontournable, c’est le tour de l’île en bateau. Depuis la mer, on admire la Marina Piccola, les falaises, les nombreux forts sarrasins, et bien sûr les rochers les plus célèbres du monde, les Faraglioni di Capri.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Faraglioni di Capri !

Souvent le bateau s’arrête à la Marina Piccola pour un verre dans ce port un peu secret, au pied de la Via Krupp. On y accède également à pied par celle-ci.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Marina Piccola et tour sarrasine

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

A l’entrée du port, statue du « garnement de Naples », gamin qui fait signe au bateau. Un sémaphore porterait bonheur – j’ai gesticulé vigoureusement, bien sûr

La Grotte bleue de Capri

La grotte bleue est un phénomène naturel fabuleux : la réflexion des eaux sur les roches crée des teintes azurées surréalistes. Lors de mon tour en bateau, la grotte était inaccessible à la navigation, car la mer était trop haute, et l’espace qui permet aux barques de se faufiler dans la grotte est très étroit. Alors le capitaine m’a dit : « il est interdit de sauter à l’eau et d’y nager, mais si tu le fais, je fermerai les yeux »… J’ai nagé dans la grotte bleue et j’en garde le souvenir d’une expérience mystique, une communion océanique païenne. Je me suis sentie néréide, fille de l’Antiquité sur l’île des dieux.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Une autre grotte.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Près de l’entrée de la Grotte bleue.

Je n’ai pas de photo de la grotte bleue, puisque j’y suis allée à la nage. Mais j’ai acheté ce petit tableau, pour me souvenir de l’émerveillement.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Grotte bleue de Capri, par un artiste de l’île

La Villa Jovis

A la pointe de l’île, sur un promontoire vertigineux, les ruines de la villa de l’empereur Tibère révèlent à quel point Capri a été aimée des Dieux et des hommes. Faites bien attention aux horaires : la villa est ouverte de 11h à 15h seulement, et j’ai deux fois trouvé porte close (d’où l’absence de photos…) … Assez ardue, la marche vers elle vaut toutefois le détour : une véritable plongée dans le Capri secret, loin de la ville, au cœur des jardins des élus.

Les jardins d’Auguste, la Via Krupp et la Marina Piccola

Des jolis jardins d’Auguste, où les nymphes de marbre se baignent au milieu des fleurs, part la Via Krupp, chemin anguleux et raide qui mène jusqu’à la « marine des riches », la Marina Piccola, ravissant petit port où les yachts sont amarrés. Les restaurants de la Marina Piccola donnent sur une crique turquoise et sont délicieux.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Via Krupp et Marina Piccola

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Jardins d’Auguste

Le monastère San Giacomo et les tableaux de Diefenbach

La Certosa di San Giacomo, monastère en ruine, abrite les tableaux de Karl Wilhelm Diefenbach, un peintre allemand illuminé, pionnier du nudisme et du végétarisme, tenant d’une profonde mystique de la nature. Il a fini sa vie à Capri, où il meurt en 1913. Ses œuvres m’ont fascinée : mystiques, grandioses, se tenant au plus proche du mystère de la mer…

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Certosa di San Giacomo

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

A travers les bougainvilliers…

Le Mont Solaro, à Anacapri

D’Anacapri part un télésiège (oui, comme au ski !) à une place, par lequel on monte jusqu’au sommet du Mont Solaro (589m). La vue sur Naples, Sorrente et les îles est un ravissement. Et l’ascension en télésiège en plein été a quelque chose de délicieusement exotique.

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Au sommet du Mont Solaro, tout le golfe de Naples

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Mont Solaro

 

Capri est la perle du golfe de Naples. Tout voyage en Italie du Sud doit passer par cette île de rêve, entre Méditerranée et jardins. Capri, la dolce vita !

Vue sur Anacapri depuis le télésiège

Continuer le voyage en Italie du Sud

Ne partez pas sans avoir vu la côte amalfitaine, de Sorrente à Amalfi, en passant par Positano. Pourquoi ? Regardez donc ici ! 

Blog Capri – voyage à Capri – week end à Capri – blog Italie du sud – roadtrip Italie du sud – Naples Sorrente Capri – que voir à Capri – bons plans Capri – séjor Capri – blog voyage Capri

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

35 commentaires pour
“Capri, plus que jamais”

  • Ton article m’a permis de voyager, une fois de plus! Tu as dû passer un très bon séjour, les photos sont magnifiques, sa fait envie! Tu m’as donnée envie d’y aller pour tout te dire 😀
    Bisous!

  • Merci beaucoup ! Ah, Capri, vas y, ce n’est pas très loin, c’est tellement beau ! Un vol Paris Naples, un ferry, et hop, le paradis… Toi qui es blogueuse lifestyle, mode, beauté, tu te régalerais là bas, c’est hyper photogénique et les gens sont beaux, inspirants, leurs tenues tellement étudiées !

  • de très belles photos
    j’apprends qu un touriste ne peut louer de voiture en haute saison c est fou ça
    en tout cas ça donne envie d’y aller, moi aussi j ai la chanson en tête

  • Ah oui, la chanson, on ne la quitte plus 😉
    Pour la haute saison, je comprends : les routes sont très rares et si étroites, ça serait un embouteillage monstrueux… Merci beaucoup pour ton commentaire !

  • Quel article fabuleux ! J’ai toujours rêvé d’aller à Capri et là je suis totalement convaincue. Et les photos prises du Mont Sorrento sont à tomber !💔

  • Toi qui aimes la Côte d’Azur, la Corse et les côtes radieuses, tu te régaleras à Capri ! Merci beaucoup Marieke 🙂

  • Les bleus sont juste remarquables!!

  • Le bleu Capri est très spécial, je suis d’accord 🙂 Merci !

  • Magnifique encore une fois!

  • Merci beaucoup, Anne-Lise !

  • Je commence à me remettre à jour, tout doucement 🙂

    En deux semaines, j’avais presque oublié à quel point j’aimais te lire, imaginer ces lieux si particuliers à travers tes mots. Je ne connais pas Capri, mais je rêve à présent de, comme toi, découvrir la grotte bleue à la nage. 🙂

    « « Ton métier, c’est de regarder la mer ? » Elle visait trop juste, je n’ai pu que dire oui. » J’ai tellement adoré, les enfants son géniaux, et celle-ci très perspicace 🙂

    Niveau photos :
    – « Au sommet du Mont Solaro, vue sur l’île des Dieux. » La composition et les couleurs de cette photo sont parfaites. Le titre, en accord avec l’image, me laisse particulièrement songeuse…
    – « Capri dans la lumière du soir… L’île magique surgit des flots. » : Cette image a quelque chose de magique, et c’est pourquoi je l’aime tant, malgré ses défauts (la surexposition à droite notamment). J’aime ce point de vue, les ondulation de l’eau et cette aura lumineuse qui entoure l’île d’un sentiment mystérieux.
    – « Coucher de soleil sur Capri »: pour la lumière, les couleurs et la compo, c’est une photo de carte postale qu’on ne peut trouver que réussie. Bravo !
    – « Sur la Piazzetta, centre névralgique de la vie nocturne » : la distorsion est assez forte, et pour moi, le ciel est trop « bleu foncé » (luminance?). Mais les jeux géométriques me plaisent, les lignes qui mènent vers l’horloge, cela fait que la photo me ravie.
    – « Sur les hauteurs de l’île, vers la villa Jovis, paysages du paradis ordinaire » : je suis restée longtemps à contempler cette image… La ligne d’horizon penche légèrement à gauche, mais ce qui me dérange le plus est la vibrance des couleurs. C’est une question de goût, j’aurais simplement apprécié plus de douceur pour cette photo, plutôt que la vivacité de ces magnifiques couleurs déjà si évidentes 🙂
    – « Via Krupp » et « Au vol, dans le télésiège vers le sommet du mont Solaro » sont des photos qui m’ont impressionnées tant elles m’ont donné le vertige !
    – « Vue sur les Faraglioni » : sur celle-ci, j’aime les couleurs vive ! En regardant la photo, je sens la chaleur du soleil, les odeurs de l’été et l’air maritime. Superbe!

    Je continue ma mise à jour de ton blog très vite !

    Je t’embrasse,
    Marion

  • Merci beaucoup beaucoup, Marion, pour tous tes commentaires, te lire est toujours un bonheur !
    – Tu as raison pour la Piazzetta, j’ai peut être exagéré la sous exposition (j’étais face au soleil, je voulais compenser…) La distorsion me gêne moins sur cette photo, car elle est très géométrique, mais je suis d’accord avec toi, j’ai exagéré sur la baisse de la luminance, je ferai attention.
    – Totalement d’accord avec toi, la photo de l’île est surexposée à droite, mais je suis heureuse de voir que tu ressens la même chose que moi, j’ai adoré cette photo quand je l’ai découverte sur mon ordi, la surexposition avait un côté mystique, c’est pour ça que je l’ai choisie elle, alors que j’en avais d’autres qui n’étaient pas surexposées, mais qui ne rendaient pas du tout pareil, on ne retrouvait pas ce mysticisme du soleil couchant qui inonde tout !
    – Totalement d’accord avec toi pour les hauteurs de l’île, vers la villa Jovis : c’est une photo à l’iphone, car j’étais partie courir et je suis tombée sur la villa Jovis presque par hasard, je n’avais que mon téléphone. Comme les photos d’iphone sont souvent voilées en lumière rasante (lumière du matin), j’ai corrigé le voile à mort et saturé, en JPEG forcément ça fait très cartoon tout de suite 😉 mais je l’aimais bien quand même.
    Merci pour tous tes commentaires qui me font vraiment réfléchir, toujours. Hâte de te lire à nouveau !! Je t’embrasse

  • Vraiment magnifiques tes photos ! Ces rochers escarpés et ces grottes sont un véritable émerveillement, en plus avec ce ciel bleu et cette mer transparente, c’est juste sublime ! On comprend, aisément, pourquoi les artistes et les écrivains immortalisent la beauté et l’histoire de Capri, depuis des siècles. Tes photos me font vraiment rêver, encore une escapade à faire prochainement ! A bientôt. Martine.

  • Merci Martine, cela me fait vraiment plaisir !

  • Avez-vous vu la Villa Malaparte ? Cette villa a été conçue par l’architecte Adalberto Libera pour l’écrivain Curzio Malaparte, on se demande même comment la construction a pu être réalisée !

  • Je ne l’ai pas vue, hélas, j’ai dû faire des choix, mais je me promets de revenir !

  • […] Capri ou Positano. Incontournables. Prenez l’avion pour Naples, puis le ferry pour Capri ou la voiture […]

  • Super article, cela m’a bien rappelé ce que j’ai ressenti lorsque j’y suis allée il y a longtemps, en voyage latiniste sur la côte amalfitaine. Le bleu de tes photos fait rêver, comme déjà un début de voyage ! Je rêve d’y retourner avec mes yeux d’adulte et le regard de photographe que je n’avais pas à cette époque, et qui m’attire vers de nombreux petits détails que je ne remarquais pas avant. Entre ton témoignage et mes souvenirs, je suis sûre que les lieux se prêtent parfaitement au jeu !

  • Je me souviens de Capri… ! Quand j’étais à l’école.
    On n’a malheureusement pas pu tout visiter, et c’était assez court comme excursion…
    Quand je suis partie à Malte, j’avais parfois l’impression de retrouver cette belle île.

    Ce que j’ai le plus aimé, c’était le bateau. Et voir le Vésuve se dégageait peu à peu de la brume (de beau temps). 😉

    xx

  • 35 années de fréquentation de Capri (où je me suis marié) n’ont pas tari mon enthousiasme pour cette île, bien servie par vos photos. Votre rapide passage ne vous permet pas d’éviter toute erreur, en particulier vos « forts sarrasins » qui furent souvent construits…par les troupes de Napoléon (il y eut une incroyable bataille avec les Anglais en 1808). Mais bravo pour votre description !

  • Merci beaucoup, Philippe, pour la précision ! Se marier à Capri… quelle belle idée, quel bonheur !

  • […] Comme tout le monde ou presque, je rêvais de voir le Grand Canyon, les rochers mythiques de Capri ou les tortues et les plages des […]

  • On est des grands amoureux de l’Italie avec Alex. On a déjà fait les Cinque Terre, la Toscane, Rome, Venise…. et bientôt les Dolomites probablement. On bien tentés par le sud et Capri, mais on a tellement peur du monde tu n’as pas eu ce souci ? 🙂 En tout cas tu fais rêver avec tout ce bleu et cette dolce vita !

  • Dolomites, c’est sur ma liste aussi, j’y vais en octobre ! tellement hâte 🙂 Capri, j’y étais allée fin mai/début juin et c’était nickel. Je pense que c’est encore mieux début mai ou début octobre, sur les marges de la saison touristique. Je vous souhaite cette île, je l’ai adoré !

  • C’est vraiment trop joli comme coin! j’adore ! toutes tes photos et tes mots m’ont littéralement emporté en Italie! Une mine de merveilles! Merci pour ce beau voyage!

  • Merci ma Laetitia t’es un amour !

  • Ca a l’air d’être à la hauteur de sa renomée ! c’est une merveille !
    Et puis avec toute cette eau qui entoure l’île c’est encore plus fabuleux 🙂

  • Je trouve que tout ce qu’on dit d’élogieux sur Capri est vrai !

  • Capri, comme pour le reste de l’Italie, ne peut se visiter qu’hors saison et il y aura encore trop de monde …
    Je suis passé par là un début de novembre, une autre fois un début mars (sur mon chemin vers la Sicile), le temps était beau et la visite … de rêve.

  • J’ai visité Capri debut juin et c’était merveilleux 🙂

  • Toutes ces belles photos me donnent envie de retourner à Capri!..

  • Superbe article et qui donne envie en effet de voir Capri. Au mois de juin avant la foule c’est un bon plan. Nous aimons les îles et nous allons mettre celle-ci dans la liste, Merci pour cette jolie suggestion

  • Ma-gni-fique! J’ai toutes les infos. Y’a plus qu’à! 😉

  • Comment tu viens de pourrir ma journée avec la chanson d’Hervé toi …. Pffff

    ET puis tes photos …. t’as gagné j’vais me coucher

  • MDR désolée.

Laissez un commentaire