Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
10 février 2017    /    

Les îles Shetland et Up Helly Aa : l’épopée viking  -

Découvrez les Iles Shetland, méconnues et merveilleuses

Up Helly Aa. Sans doute n’avez-vous jamais entendu ces mots qui claquent comme une voile dans le vent du nord.  C’est le nom du plus grand festival viking d’Europe : chaque année à Shetland, 900 hommes revêtent leurs costumes de viking, leurs casques ailés et leurs bottes fourrées, défilent dans la nuit avec des torches enflammées, et mettent le feu à un drakkar.

Up Helly Aa : festival viking à Shetland

Up Helly Aa, spectaculaire festival viking qui se tient tous les derniers mardis de janvier à Shetland, Ecosse

Fin janvier 2017, j’ai mis le cap plein nord, et j’ai suivi la lumière des flammes jusqu’aux îles Shetland, le point le plus septentrional de l’Ecosse. Et ce voyage restera un des plus incroyables, un des plus dépaysants de ma vie. Sur les traces des vikings, j’ai découvert la beauté sauvage de ces îlots battus par les vents, riches de cinq mille ans d’histoire.

Jarlshof Shetland aller à Shetland

Shetland compte des vestiges archéologiques uniques en Europe, comme ici le Jarlshof : un village de l’âge de fer recouvert par un village viking du 9e siècle

Laissez-moi vous donner envie de découvrir à votre tour les Shetlands, cet archipel méconnu et mystique. Nous partons pour une épopée viking inoubliable.

Aller à Shetland, au nord de l'Ecosse : dépaysement total, épopée viking et plages de rêve

Les paysages de Shetland : un dépaysement total

A la fin de l’article, retrouvez un carnet pratique complet pour organiser votre voyage aux Shetlands.

Les îles Shetland : au cœur du royaume viking

A trois cent kilomètres au nord de l’Ecosse, les dieux scandinaves ont semé quelques étoiles rocheuses dans les eaux glacées. L’archipel des Shetlands émerge au cœur de la Mer du Nord, à mi-chemin entre Bergen (Norvège) et les Iles Féroé. Si l’archipel constitue aujourd’hui le point le plus au nord du Royaume-Uni, c’est qu’il ne lui a longtemps pas appartenu : jusqu’au XVe siècle, les Shetlands étaient au cœur du royaume des Vikings.

VOyage à Shetland sur les traces des vikings

Shetland : au coeur du royaume viking

Pendant des siècles, on a parlé ici le vieux norrois, l’ancêtre des langues scandinaves. Aujourd’hui encore, le dialecte des Shetlands est émaillé de mots qui évoquent le Norvégien, et les paysages sauvages de ces îles me ramènent à mes souvenirs d’Islande.

Guide des Shetlands

Culturellement, les Shetlands sont plus proches de la Scandinavie que du reste de l’Ecosse.

Petite, j’ai trop lu les aventures de Thorgal et Aaricia, et mon imaginaire a été colonisé par le panthéon nordique. J’ai rêvé du marteau de Thor étincelant dans le ciel boréal, de l’arbre aux neuf mondes, des walkyries et des drakkars lancés sur la mer écumante. L’été dernier, je suis partie en Islande sur la trace des vikings. J’ai découvert l’histoire de ce peuple qui a su traverser les mers glaciales en suivant les étoiles, et se porter jusqu’aux Amériques, quatre cent ans avant Christophe Colomb. Je me suis promis de continuer à explorer leur royaume océanique, de la Norvège au Groenland, de l’Islande aux Orcades.

Aller à Up Helly Aa, aux îles Shetland

A la poursuite de mes rêves vikings à Up Helly Aa

Des profondeurs de la mer du Nord, un nom mythique montait à mes oreilles. Up Helly Aa. Cette année, je me suis jetée à l’eau. Mon épopée viking devait me conduire à Shetland.

Que voir à Shetland ?

En dehors des vikings, il y a à Shetland… plus de moutons que d’habitants ! Copains laineux, mer déchaînée et rochers pointus, paysage typique des Shetlands

Aller aux Shetlands : aventure en Ecosse, plein nord

Voyager est parfois presque trop facile. Les avions ont rétréci le monde et les océans se traversent en quelques heures. Mais partir aux Shetlands est déjà une aventure en soi, qui rappelle les voyages au long cours d’autrefois. Après avoir pris l’avion pour Aberdeen, sur la côte Est de l’Ecosse, j’embarque sur un ferry qui met cap au nord : Aberdeen – Lerwick, la capitale des Shetlands, quatorze heures de traversée. Un viking triomphant est dessiné sur la cheminée du ferry, épée tendue vers les aurores boréales.
Je voyage avec une amie très chère, Marie-Pierre, qui partage ma passion nordique. Nous prenons place dans notre petite cabine avec vue sur vagues, et dans la nuit marine, le roulis nous fait rêver d’odyssées insoupçonnées.

Aller à Shetland : ferry Aberdeen Lerwick

Notre cabine sur le ferry d’Aberdeen à Lerwick. Un petit air d’autrefois, de voyage au long cours. Aberdeen, la cité de granit, s’éloigne majestueuse dans le soleil couchant. Sur le pont, un couple enlacé regarde les lumières se perdre dans la nuit marine.

Nous nous réveillons à l’autre bout du mythe. Shetland, enfin.

Il n’y a pas d’arbres ici, une végétation rase couvre ces reliefs sur qui les vents s’acharnent. Les moutons semblent plus nombreux que les hommes. Les gens vivent de la pêche et du pétrole, les précieuses ressources de la mer du nord. De hautes falaises luttent avec les eaux tumultueuses, et des rochers aux formes elfiques se jouent de l’écume. L’imaginaire décuple la beauté de l’île.

Que voir à SHetland , que faire à Shetland

Un lever de soleil somptueux nous accueille à Shetland. Que j’aime la lumière du Nord les beaux jours…

L’exploration commence.

Blog Shetland. Road trip à Shetland

Road trip à Shetland, c’est parti….

Le sud des Shetlands, plages blondes et vikings endormis

Au sud de Mainland, l’île principale des Shetlands, les paysages sont plus doux et amènes que ce à quoi je m’attendais.

Je découvre avec stupéfaction d’innombrables plages de sable blond, qui dessinent des anses rondes au cœur des dunes moussues. La côte se disperse en virevoltes, ici la côte est basse et tendre, la pente douce. Je ne pensais pas voir une mer si bleue, un sable si clair, à ces latitudes isolées.

Plages de rêve à Shetland. Belles plages Shetland. Blog Shetland

Paysages magiques du sud de Shetland, autour de Sumburgh. Une douceur étonnante émane de ces terres si septentrionales, un air d’idylle balnéaire inattendue… Qui aurait cru que Shetland puisse avoir de si belles plages ?

Autour de Sumburgh, la pointe sud de l’île, ce paysage aurait des faux airs de station méridionale, si la végétation échevelée du nord ne trahissait sa vraie nature. A Sumburgh Head, les oiseaux nichent par milliers sur les hautes falaises. Sternes, guillemots, pingouins torda et cormorans font chanter la pierre. L’été, on voit ici aussi des macareux.

Sumburgh Head Shetland. Blog Shetland

Sumburgh Head : oiseaux dans les falaises, vues spectaculaires, et un épisode méconnu de la seconde guerre mondiale. La station radar de Shetland a pu prévenir l’Ecosse d’une attaque aérienne nazie massive, empêchant ce qui aurait été « le Pearl Harbor britannique ».

J’ai le coup de foudre pour St Ninian’s Isle, une petite île enchaînée à la côte par un tombolo de sable blanc. A marée basse, ce cordon lumineux permet de marcher au milieu des eaux, et de rejoindre l’île. Il paraît que les plages de Shetland sont régulièrement nommées parmi les plus belles du Royaume-Uni. Je rêve soudain de revenir ici l’été, et de me baigner dans ces tropiques du grand nord.

Plus belle plage de Shetland : St Ninian's Isle

Le tombolo de St Ninian’s Isle permet, à marée basse, de marcher jusqu’à la petite île. J’ai été captivée par la beauté de ce lieu. Histoire du soleil et de ses caprices dans le nord : première photo, un rai de lumière sur le tombolo. Puis il se cache durant une vingtaine de minutes, cachant les couleurs étonnamment claires et vives de cette plage miracle. Enfin, juste avant notre départ, un clin d’oeil éclatant….

 

tombolo saint ninian's isle shetland

Un instant radieux sur le tombolo de St Ninian’s Isle. Ce phénomène géologique rare s’observe aussi en France : à Hyères, sur la presqu’île de Giens !

Un autre lieu me touche extraordinairement : le site historique de Jarlshof, où les dunes et les mousses ont su préserver quatre mille ans d’histoire. On a déterré ici des villages néolithiques, datant de l’an -2000, où vivaient les fermiers et les marins de l’âge de fer. Ils bâtissaient des maisons rondes, à demi enfouies, au cœur desquelles brûlait le feu nourricier ; ils élevaient des moutons et des cochons, pêchaient poissons et coquillages, et vénéraient des idoles inconnues dont les visages fragmentés se reflètent sur les pierres.
Quelques pas sur le site, et c’est un bond de trois millénaires : voici maintenant un village viking, datant du 9e siècle de notre ère. Voici la maison du Jarl, le chef qui guidait les drakkars sur les mers mordantes… la mer si proche, lourde des échos de la nuit des temps.
Quelques pas encore, et c’est un château médiéval en ruine, demeure du seigneur du sud de l’île.
Les pierres de mémoire et les mousses de Jarlshof me resteront longtemps en tête. Jamais je ne me suis sentie aussi proche du fond des âges.

Jarlshof, à Shetland : site archéologique viking exceptionnel

Le Jarlshof, site archéologique exceptionnel

 

Le Jarlshof, incontournable aux îles Shetland. Blog Shetland. Que voir à Shetland. Voyage Shetland

Emotion immense face à ces vestiges moussus…

 

Découvrez un site viking exceptionnel aux îles Shetland : le Jarlshof. Unique au monde

Un seul conseil, allez-y !

Le nord des Shetlands sous la tempête : falaises d’Eshaness et rochers elfiques

Le mardi 31 janvier, jour d’Up Helly Aa, une tempête fait rage sur la mer du nord. Les ferrys sont annulés ou retardés, une houle monstrueuse se lève dans les eaux froides, et des paquets de mer furieuse viennent se jeter contre les falaises.

Le nord de Shetland, la région qu’on nomme Northmavine, est bien plus sauvage et désolée que le sud. Le paysage me rappelle l’Islande ou les Féroé, avec ces landes érodées par le vent et la mer, ces hautes falaises noires, ces rochers découpés qui semblent défier les flots dont ils émergent.

Les rochers du Ness of Hillswick ou l’arche monstrueuse du Dore Holm, face à Stennes, sont autant de bizarreries géologiques colossales, mais ces monstres assoupis ne dérangent pas les moutons laineux et les poneys des Shetlands qui galopent dans la lande. Je suis fascinée par l’épaisseur de leur fourrure, et par leur agilité sur des terrains aussi rocheux et abrupts. Le poney des Shetlands : têtu, coriace, tout terrain, fabriqué par cette île au climat extrême.

Northmavine sous la tempête. Le vent et la pluie se déchaînent et couvrent de brume et de gouttes mes photos. Troupeaux de moutons et de poneys auprès des maisons traditionnelles, rochers pointus dans la mer, arches monumentales au-dessus des vagues furieuses…

Le plus beau panorama des Shetlands, on le trouve aux falaises d’Eshaness, à la pointe occidentale de l’île. Mais au moment de descendre de voiture, je manque de m’envoler. J’ai grandi dans la vallée du Rhône, Dieu sait que je m’y connais en mistral – mais jamais de ma vie je n’ai connu un vent comme celui-là. Il est difficile de tenir debout, le vent nous ballotte sur la lande comme des montgolfières. Je voudrais m’approcher des falaises d’Eshaness, faire les photos sublimes qu’on voit dans les guides touristiques, 55 mètres de vide rocheux et la mer, mais c’est impossible dans ces conditions. Le vent est si violent qu’il pourrait facilement me jeter dans la mer, cinquante-cinq mètres plus bas. Je reste à une distance raisonnable du vide, et prends quelques photos en position accroupie, cherchant à limiter la prise que les bourrasques hurlantes ont sur moi.

Falaises d'Eshaness : incontournable du voyage à Shetland

Les spectaculaires falaises d’Eshaness, un paysage époustouflant (peut-être mon préféré en Ecosse à ce jour). Malheureusement, la météo m’a empêchée de descendre vers la mer et de rendre compte de leur majesté ! Sur les photos du bas, vous apercevez des cavités dans la roche : en temps normal, il y a ici une plage, et on peut visiter ces grottes…

Nous avons lu qu’un chemin mène au pied de la falaise, et qu’on peut y découvrir des cavités marines impressionnantes, les Hols o Scraada. Mais nous avons l’impression que la marée monte, et les conditions météorologiques extrêmes nous incitent à la prudence – avec raison. Les Hols o Scraada sont remplies par des vagues déchaînées et le niveau de l’eau continue de monter.
Voici ci-dessous la montée des eaux, en l’espace de trente minutes. C’est un souvenir que je garderai de Shetland : la violence imprévisible de la mer du Nord, la plus dangereuse d’Europe. Raison de plus pour admirer les Vikings qui en ont fait leur terrain de jeu.

Marée dangereuse falaises d'Eshaness à Shetland

Photo de mise en garde : voyageurs en Ecosse, FAITES ATTENTION aux marées en mer du nord. Elles ne plaisantent pas. 30 minutes seulement entre ces deux photos…

Up Helly Aa : le festival viking du feu à Shetland

Sur une île isolée, où les nuits d’hiver sont longues et froides, il faut des rituels qui fédèrent les cœurs et rapportent lumière et chaleur dans les ténèbres. Tous les derniers mardis de janvier, à Lerwick, a lieu un festival unique au monde : Up Helly Aa.

Ce sont plus de 900 hommes en costume viking, avec casque ailée, armure et bottes fourrées, qui défileront à la nuit dans les rues de Lerwick, la torche enflammée à la main. En chantant des hymnes marins, ils transportent à travers la ville un drakkar qu’ils ont passé l’année à concevoir et peindre avec soin. Puis au terme de leur procession, ils mettront le feu à ce drakkar, dans un déluge d’étincelles. Leurs chants commémorent leurs ancêtres vikings, le courage de ceux qui ont bravé les océans, et l’identité bien à elle de Shetland, l’île scandinave rattachée à l’Ecosse.

Up Helly Aa, le festival viking aux Shetlands, Ecosse

Up Helly Aa !

La veille d’Up Helly Aa, je vais parler au « Guizer Squad », l’équipe de vikings qui mène le cortège. Ils m’expliquent l’importance immense que le festival revêt dans leurs vies. A partir d’octobre, ils se retrouvent plusieurs soirs par semaine pour construire le bateau, et décider des couleurs de l’année. Un chef mène la procession : le Guizer Jarl. Pour devenir Guizer Jarl, il faut seize années de dévouement à l’organisation d’Up Helly Aa, seize années de menuiserie, de peinture et de pyrotechnie. C’est l’honneur ultime, et quand le bateau brûle, on voit souvent le Guizer Jarl de l’année verser une larme : il ne vivra un tel soir qu’une fois dans sa vie. Une fois le bateau brûlé, les Vikings rejoignent des soirées privées dans des tentes ou des maisons et partent pour douze heures de fête à la viking – la bière coulera à flots !

Ce qui m’a fait sourire, c’est la mode capillaire à Up Helly Aa : le Guizer Jarl a de longs cheveux et une longue barbe, et il commence à les faire pousser six ou sept ans avant que son tour vienne. Je rencontre des hommes aux longueurs de cheveux et de poils variées, et je peux deviner au degré de pousse si leur tour approche.

J’avoue à voix basse que je suis un peu amoureuse d’eux. Que voulez-vous, les Vikings, ça a toujours été mon truc, j’ai grandi en lisant Thorgal. (Et j’en épouse un en juin. On ne se refait pas.)

Aller à Up Helly Aa à Lerwick.

Les vikings apportent un soin méticuleux à la préparation du drakkar qu’ils vont crâmer le lendemain. Photos du bas : le Guizer Jarl 2017 fixe un blason à son effigie sur « son » bateau

J’ai vu Up Helly Aa dans les pires conditions possibles, sous une tempête de vent et de pluie. Je suis revenue trempée et glacée, et j’ai envié les heureux photographes locaux, que les habitants avaient accueilli dans leurs maisons. Eux jouissaient de la vue surplombante sur l’évènement qui a manqué à mes photos. Je n’ai pas pu me déplacer et voir l’ensemble du cortège, j’ai dû choisir un emplacement, et rester là d’un bout à l’autre. J’ai choisi de guetter tout près de l’endroit où le bateau brûlerait, et d’essuyer frénétiquement mon objectif, couvert de gouttes disgracieuses par les averses ininterrompues et le vent horizontal…

Comment aller à Up Helly Aa aux îles Shetland. Festival viking îles Shetland

Quelques photos catastrophiques, mais pour vous donner une idée de l’ambiance. A l’allumage, une lumière rouge monte dans les rues de Lerwick. Puis 900 torches remplissent l’air de lumière et de fumée. Puis le bateau brûle…

 

Aller à Up Helly Aa, festival viking du feu en Ecosse

Le bateau viking s’enflamme sous les chants nordiques !

Petite astuce utile si vous comptez un jour photographier Up Helly Aa : sachez que deux heures avant la « vraie manifestation » (celle des 900 adultes), vous avez le défilé des jeunes de 11 à 15 ans. Ils sont moins nombreux (une centaine), l’effet est moins saisissant, mais eux aussi défilent en costume viking et brûlent un petit drakkar. Les rues sont beaucoup plus vides, et il est plus facile de se déplacer… Certaines photos ont été prises durant la « petite » procession, et non la vraie. Je n’étais hélas pas dans les bonnes conditions pour capturer la beauté mystique des 900 torches qui tournoient.

Procession Up helly aa. Blog shetland

La procession des ados à Up Helly Aa

Mais il reste mes souvenirs, et quelques petites images de ce moment tellement unique et mystique, fragments d’une expérience que je n’oublierai pas

Up Helly Aa 2017 Lerwick

Up Helly Aa 2017, un souvenir impérissable pour moi…

Loutres, aurores boréales, cascades, Unst : mes regrets à Shetland

C’est difficile de venir hors-saison dans un lieu qui est déjà, par nature, peu touristique. Up Helly Aa m’a conduite à Shetland en janvier, et je ne regrette pas, mais sans doute aurais-je encore plus profité de l’île en été.

Shetland concentre la plus grande population de loutres d’Europe. Mais pour les voir, ces animaux discrets et malins, il faut un guide… guide qui ne se trouve qu’en été. Les loutres sont, paraît-il, visibles l’hiver, mais encore faut-il savoir où et quand les trouver. Ce savoir m’a manqué, et je n’ai pu photographier que les nombreux panneaux « otters crossing ». Je rêve de revenir à Shetland en juin ou juillet, et de guetter les loutres avec quelqu’un qui les connaît bien. C’est le minimum pour moi qui collectionne les peluches loutre depuis dix ans 😉

Voir les loutres à Shetland

Loutres de Shetland

A Shetland, on trouve une des plus hautes cascades d’Europe, les chutes de Lang Clodie Wick. Mais elles sont totalement inaccessibles en hiver. Pour les atteindre, il faut soit prendre un bateau, soit traverser l’âpre montagne de Ronas Hill avec un guide pour atteindre cette baie loin de tout. Les deux sont impossibles à l’époque du gel et des tempêtes.

Ronas Hill Shetland

Ronas Hill, montagne volcanique rouge, point culminant de Shetland. Sur ma droite, entièrement plongé dans la brume, le sommet. Il faut traverser (avec un guide) la montagne pour atteindre les cascades de Lang Clodie Wick

J’aurais voulu aller à Yell et Unst, les deux îles les plus au nord – mais l’hiver raréfie les ferrys et les hébergements disponibles.

Je quitte Shetland à la fois émerveillée et frustrée : je sais que l’archipel me cache encore des secrets, et qu’il faudra que je revienne, car elle ne lâchera pas prise. Je rêverai de Shetland pendant longtemps encore.

Et les aurores boréales ? A ces latitudes, il est tout à fait possible d’en voir l’hiver. Je ne les ai pas vues à Shetland, mais deux jours plus tard, à Orkney… Je compte bien vous en parler très vite !

Abonnez-vous à la newsletter pour avoir la suite du périple viking écossais !

Guide de Shetland : organiser son voyage aux îles Shetland

Pourquoi aller à Shetland ?

Parce que c’est une destination encore méconnue, sauvage, en dehors des sentiers battus.

Pour la beauté étonnante des plages de sable blond et des falaises découpées.

Parce que c’est au cœur du royaume viking, et que les vestiges historiques sont d’une qualité inégalable. On ne voit nulle part ailleurs ce qu’on voit à Shetland : des villages de l’âge de fer et des villages vikings, parfaitement préservés.

Pour la faune exceptionnelle : phoques, loutres, macareux, oiseaux en tout genre…

Pour Up Helly Aa, le festival viking.

Parce que Shetland réjouira tous les amoureux du Nord, de la nature et de la mer.

Blog Shetland

Et parce que les moutons sont adorables.

Aller aux Shetlands et se déplacer aux Shetlands

Vols pour les Shetlands

Il existe bien des vols pour les Shetlands, qui arrivent à Tingwall ou à Sumburgh, au sud de l’île, un petit aéroport dont les voitures peuvent traverser les pistes, à la façon des passages à niveau…

Mais les vols sont opérés par des petites compagnies locales, aux rotations imprévisibles et aux tarifs prohibitifs. Ce sont quasiment des vols privés.

Aller à Shetland en avion

La piste d’avion de Sumburgh, traversée en voiture !

De plus, il faut savoir qu’il est très difficile de louer une voiture aux Shetlands : les îles sont très sauvages, très peu touristiques. Les stations sont rares et les tarifs prohibitifs. Et ne croyez pas vous déplacer aux Shetlands sans voiture ! Imaginez l’Islande il y a dix ans, avant le boom touristique, cela vous donnera une petite idée… Les véhicules sont très rares sur les routes, surtout au nord de l’île – nous avons roulé des heures sans croiser personne. Faire du stop est exclu. C’est pourquoi la plupart des voyageurs arrivent à Shetland par le ferry, avec une voiture louée à Aberdeen.

Aller aux Shetlands en ferry : budget et planning

La compagnie qui effectue les rotations se nomme Northlink. Les ferrys partent d’Aberdeen autour de 17h, s’arrêtent à Kirkwall (Orcades) vers 23h, puis continuent vers le nord et atteignent Lerwick à 7h le lendemain matin. On passe donc toujours la nuit sur le ferry. Consultez le tableau des rotations sur le site : les ferrys sont fréquents en été, plus rares en hiver (deux fois par semaine).

Le ferry est spacieux et confortable, et compte un restaurant, un cinéma, une salle de jeux, un bar, une boutique, des salons.

Il est possible de réserver soit un siège inclinable, soit une cabine. Les prix pour la cabine sont assez élevés : pour deux personnes, une voiture, une cabine duo et le repas, nous avons payé 315 livres, soit un peu plus de 150 livres par personne. Je relativise en me disant que cela comprend le prix d’une nuit d’hôtel, et que nous en aurions eu pour bien, bien plus cher en prenant un avion pour Lerwick et louant une voiture là bas. Voici le détail de la facture : voiture 109 livres, 1 passager 27 livres, cabine duo 100 livres, repas + petit déjeuner 26 livres. Je n’ai absolument pas regretté d’avoir réservé la cabine, petite mais confortable. Nous avons bien dormi, sommes arrivées à Shetland en forme à 7h du matin et avons pu profiter de notre première journée d’exploration. Il faut savoir que les conditions dans lesquelles dorment les passagers qui ont réservé un siège inclinable sont catastrophiques : lumière vive, télé qui hurle, boucan des gens qui font la fête… Je vous recommande de faire l’investissement et de ne pas gâcher votre première journée à Shetland en ayant passé une nuit blanche.

Quelles îles visiter aux Shetlands ?

Aller à Shetland. Voyage à Shetland

Iles des Shetlands

Tout cet article est consacré à l’île principale, Mainland Shetland, qui est celle qui concentre les activités les plus attractives (plages, sites archéologiques, Up Helly Aa, etc).

On distingue trois grandes zones sur Mainland : le sud (Sumburgh, Sandwick), le centre (Lerwick et Scalloway) et le nord, appelé Northmavine (Hillwsick, Eshaness, Ollaberry). Toutes méritent d’être explorées.

Vous entendrez souvent parler de Northmavine comme d’une île à part entière, mais en réalité, Northmavine est la partie nord de Mainland, accessible normalement par la route via l’isthme de Brae.

Autour de Mainland, vous trouverez une myriade infinie de petites îles : Burra, Bressay, Hildasay, Oxna… et des dizaines d’autres. Shetland est comme un jet de confettis au milieu de l’océan. J’aurais adoré avoir un bateau et les explorer depuis le large.

Guide des Shetlands. Voyage aux Shetlands

Près de Whiteness, à l’Ouest de Mainland, point de vue spectaculaire sur une myriade d’îles

Si vous avez le temps, vous pouvez explorer les deux îles les plus au nord, Yell et surtout Unst, qui est paraît-il spectaculaire au niveau des paysages et de la faune sauvage. Pour aller à Unst, il vous faudra prendre un ferry pour Yell, traverser Yell, puis un autre ferry pour Unst. Ces ferry inter-îles sont fréquents et rapides, le trajet total devrait vous prendre environ 2h (en pleine journée, bien sûr, les ferrys s’arrêtent la nuit).

Si vous avez beaucoup de temps, vous trouverez deux îles encore plus isolées (et qui demandent une certaine logistique !) :

* à l’ouest de Shetland, à 3h30 de ferry, l’îlot Foula. Solitude totale assurée, et des falaises de 365m de haut !
* au sud de Shetland, à mi-chemin entre les Orcades et les Shetlands, Fair Isle, l’île la plus isolée du Royaume-Uni, à 4h de ferry de Shetland. On y trouve des oiseaux, des falaises de 200m et de sublimes plages.
Attention, il n’y a pratiquement aucune infrastructure touristique à Foula et Fair Isle, partez sur l’option camping et apportez des provisions…

Dormir à Shetland : hôtels, hostels et caravanes

Les hébergements ne sont pas très nombreux à Shetland, et il faut se méfier en période de pic touristique, par exemple au moment d’Up Helly Aa, ou en plein été. Si vous avez un van ou comptez faire du camping sauvage, vous pouvez vous permettre la spontanéité ; sinon, je vous recommande vivement de réserver vos hébergements à l’avance.

Backpackers : Mainland compte un hostel à Lerwick, Isleburgh House Hostel. Si vous comptez vous rendre à Unst, vous en trouverez aussi un là-bas, Gardiesfauld Youth Hostel.

Les emplacements pour camping cars sont nombreux : il semblerait que pour pallier le manque d’hébergements (et parce qu’il faut de toute façon arriver sur l’île en voiture), de nombreux voyageurs choisissent de venir à Shetland en camping car ou en van. Si je reviens à Shetland l’été, je pense que cela sera mon choix.

Bon à savoir pour les aventuriers : le camping sauvage est toléré à Shetland, à condition de se comporter de façon respectueuse.
L’île a la réputation d’être accueillante envers les marcheurs, les backpackers, etc. Le coin reste sauvage et saura plaire aux amateurs d’aventure hors des sentiers balisés.

Où dormir à Shetland. Guide de Shetland

Planter sa tente ici, au bord des lochs brumeux…

Hôtels : Nous avons dormi à Hillswick, au nord de l’île, dans un hôtel ancien appelé Saint Magnus Hotel. Je vous le recommande sans hésiter. C’est un manoir majestueux, légèrement effrayant, qui m’a rappelé la bâtisse rouge du film Crimson Peak. J’y ai lu des histoires de fantômes dans la nuit brumeuse et les chambres en velours cramoisi sont d’une élégance surannée, mais tout le confort est au rendez-vous. La nourriture est exquise, et le personnel extrêmement chaleureux et sympathique. Cet hôtel a été notre sauveur : TOUT était complet sur l’île au moment d’Up Helly Aa, des mois à l’avance. J’ai cherché pendant quinze jours un hébergement, avec une panique grandissante, avant de trouver St Magnus.

où dormir à shetland ? hôtel saint magnus

Hôtel Saint Magnus le jour de la grande tempête, à l’aube, dans une lumière mauve… A droite : leur crumble aux fruits rouges !!

J’ai également repéré de jolis hôtels de bon standing à Sumburgh et à Scalloway.
J’ai eu un vrai coup de cœur pour Sumburgh Hotel, qui se situe face à la mer, juste au-dessus du fabuleux site viking Jarlshof. J’y dormirai sans doute si je reviens à Shetland.

Où dormir à Shetland ? Guide des Shetlands

Sumburgh Hotel à côté du Jarlshof.

Le Scalloway Hotel ne jouit pas d’une localisation aussi pittoresque, mais m’a fait une bonne impression. Son restaurant semble extra.

Que voir, que faire à Shetland ?

La liste est loin d’être exhaustive, mais voici quelques idées. Ne manquez pas :

– La visite du Jarlshof, près de Sumburgh, au sud de l’île : un site archéologique fascinant
– Deux autres sites archéologiques majeurs : Old Scatness et Mousa Broch
– Les sublimes plages du sud, autour de Sumburgh, et le tombolo St Ninian’s Isle
– Réserver un « wildlife tour » pour voir les loutres, les phoques et les macareux
– Pour les héros : randonner sur Ronas Hill et Lang Clodie Wick
– Les curiosités géologiques de Northmavine : les sublimes falaises d’Eshaness, le rocher Dore Holm, toute la côte de Hillswick à Hamnavoe. Accessibles en voiture.
– La réserve ornithologique de Sumburgh Head
– L’autre réserve ornithologique, paraît-il plus belle encore, d’Unst. Unst, l’île la plus au nord de toutes, est aussi la plus sauvage.
– Le château de Scalloway, lui pour le coup typiquement écossais !
– Le musée des Shetlands à Lerwick : j’aurais adoré le voir, mais il était hélas fermé le 1er février, le lendemain d’Up Helly Aa – jour férié à Lerwick !
– Le Croft House Museum à Boddam : une maison typique des Shetlands, qui montre le mode de vie fruste et traditionnel qui a été celui des habitants jusque dans les années 1960.

Que manger et où manger à Shetland ?

Shetland vit de la pêche, les spécialités comportent beaucoup de poisson et de coquillages. J’ai adoré la soupe typique du nord de l’Ecosse, la Cullen Skink, à base de pomme de terre, crème et haddock. Le saumon de Shetland est excellent.

Comme partout en Ecosse, les fish and chips sont incontournables, et c’est un restaurant de Shetland qui a reçu le prix officiel du « meilleur fish and chips du Royaume-Uni » en 2015 : Frankie’s Fish and Chips, à Brae. L’endroit est simple, mais la nourriture vraiment extra – je vous recommande vivement leurs « crab cakes ».

où manger à Shetland

Crab cakes et autres au meilleur Fish and chips du Royaume-Uni !

Nombre de desserts comportent des fruits rouges (crumbles, sorbets, tartes, coulis…) ce qui m’a réjouie. Le restaurant de notre hôtel Saint Magnus à Hillswick a été mon préféré de tout notre séjour écossais, je vous le recommande sans hésiter – et notamment leur Cullen Skink, leurs entrées à base de crabe et de saumon, et leur fabuleux crumble aux fruits rouges.

Je ne l’ai pas testé, mais on m’a dit beaucoup de bien du restaurant de poisson du Scalloway Hotel.

Petite mise en garde concernant les guides de Shetland

Ne vous fiez pas au Guide Vert sur l’Ecosse concernant Shetland ! Je serais prête à parier que leurs auteurs n’ont jamais mis les pieds sur l’archipel. Ils ne consacrent que deux pages à Shetland, avec environ 0,5% des activités possibles… Globalement, je trouve les guides touristiques français très insuffisants sur Shetland, probablement parce que la destination reste en dehors des circuits touristiques chez nous. (Il y a plus de touristes anglais et néerlandais, mais quasiment aucun français, à ce que m’ont dit les hôteliers.) Je n’ai pas trouvé à ce jour de guide de Shetland satisfaisant en langue française.

Je me suis renseignée sur les îles en anglais grâce au site Visit Shetland, et surtout, avec les petits dépliants détaillant chaque zone géographique qu’on trouve sur le ferry d’Aberdeen à Lerwick. Ils portent les noms des différents districts de Shetland : West Mainland, South Mainland, Northmavine, Unst, etc. Ils sont extrêmement pratiques, car ils comportent des cartes beaucoup plus détaillées que la carte Michelin de l’Ecosse, qui est super pour le reste du pays, mais qui se réduit au strict minimum à Shetland… Essayez vraiment de mettre la main dessus, soit sur le ferry, soit à l’office de tourisme de Lerwick à votre arrivée. A Shetland, vous ne pouvez pas compter sur Google (la 3G est quasi inexistante, et même le réseau téléphonique tout court) ou sur un GPS, il vous faut absolument des cartes fiables.

Un souvenir typique de Shetland ?

Shetland est célèbre pour ses moutons, bien plus laineux que tous ceux que j’ai croisés ailleurs en Ecosse ! Les écharpes et pulls en laine sont des incontournables.

Guide des Shetlands. Blog Shetland

Shetland, j’adore tes moutons

En quelle saison aller à Shetland ?

Voir ci-dessus mon paragraphe « Mes regrets à Shetland ». Je suis venue en janvier, parce que je voulais voir Up Helly Aa (dernier mardi de janvier). L’expérience a été fabuleuse. Mais l’un dans l’autre, je pense que j’aurais malgré tout mieux fait de venir en été. Dans cette île soumise aux caprices de la météo et peu touristique, beaucoup de choses sont fermées l’hiver, et je pense que j’aurais plus profité de la beauté naturelle des lieux l’été, avec une mer plus calme, et la possibilité d’accéder à St Ninian, aux falaises de Lang Clodie Wick, de voir les loutres et les macareux, etc.
Cela dit, je dois préciser que même si les jours sont raccourcis par rapport à chez nous, cela n’est pas aussi extrême qu’en Islande : fin janvier, lors de mon voyage, j’avais de la lumière d’environ 8h45 à 16h15.

Un point concernant la température : il fait moins froid l’hiver que ce qu’on aurait pu penser, les îles étant situées en plein dans la trajectoire du Gulf Stream. Lors de notre séjour fin janvier, nous avions des températures d’environ 5 degrés. Néanmoins, la température ressentie était bien plus basse, en raison du vent violent.

Si je devais revenir à Shetland – ce que j’espère faire un jour –, je viendrais en juin, quand les jours sont très longs et le climat plus doux.

Vous ai-je donné envie d’aller à Shetland ?

J’en reviens encore plus éprise du grand nord, et avec des rêves plus vifs que jamais : la Norvège, le Groenland, sur les traces des Vikings encore !

Si vous voulez retrouver toutes les photos de l’article en grand format, voici ici l’album Google + Shetland.

Restez avec moi sous les latitudes boréales : regardez mes articles de blog sur l’Islande.
Et pour la suite du périple en Ecosse (Orcades, châteaux…), abonnez-vous à la newsletter !

Le guide complet des îles Shetland. Aller aux Shetlands, que voir, que faire ? Découvrez l'Ecosse plein nord, avec les vikings !

Epinglez moi !

 

Tout sur Up Helly Aa, le festival viking du feu aux îles Shetland, Ecosse

Epinglez moi !

Aller à Shetland. Guide de Shetland, voyage aux îles Shetlands. Que voir à Shetland ? Up Helly Aa, festival viking à Shetland, Ecosse. Comment aller à Up Helly Aa. Festival du feu Shetland. Festival viking Ecosse. Comment aller aux Shetlands . Budget voyage Shetland . Dormir aux Shetlands. Camping sauvage aux Shetlands. Blog Shetland. Blog Ecosse.

 

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

61 commentaires pour
“Les îles Shetland et Up Helly Aa : l’épopée viking  ”

  • Magnifique !! As-tu pu voir des Bergers des Shetland avec les troupeaux de moutons ? Ces chiens ressemblent à des Colley (race Ecossaise) mais c’est une autre race bien à part ^^

  • Non, hélas, on a pas vu de Shetlands (chiens) ! J’étais avec une amie qui a un berger des shetlands, une suuuper jolie chienne, du coup on était à fond et on espérait en voir, mais pas un seul hélas !

  • Oh la la, merci mille fois merci pour cette belle découverte. J’ai aimé ton récit, tes photos sublimes de ces paysages incroyables sous la brume qui contrastent tellement avec la couleur vive du feu ! J’ai pensé à toi l’autre jour car j’ai vu un article qui parlait de ce festival et je me suis souvenu de ton post facebook « devinez où je vais ». Spontanément, j’ai crié dans mon bureau, « ah mais c’est là qu’elle va » (on m’a regardé bizarrement, j’ai oublié que je n’étais pas seul ^^).
    Encore une fois, j’adore tes photos de campagne si sauvage, les vestiges vikings et les petits moutons. Ca fait du bien des articles comme ça 🙂 bravo !

  • Ahaha j’imagine la scène, je suis super heureuse et touchée de t’avoir fait passer pour un fou devant tes collègues de bureau 😉
    Merci beaucoup pour cet article, c’était un voyage vraiment spécial et unique pour moi, une expérience hors normes, je suis heureuse d’avoir pu communiquer ça !

  • ATTENTION, ce qui suit est un commentaire spécial photo. Mais j’ai lu l’article en entier quand même, je te jure ! (Tu as vu des aurores boréales ?! :D)

    -Up Helly Aa, spectaculaire festival viking qui se tient tous les derniers mardis de janvier à Shetland, Ecosse : l’une de mes photos préférée. Elle me rappelle « Le Viking qui voulait épouser la fille de soie », un roman de Katarina Mazetti (que j’adore) : c’est exactement les images qui me venaient à l’esprit quand je lisais!
    – Shetland compte des vestiges archéologiques uniques en Europe : la photo google ; une gestion de la lumière et des couleurs parfaite, je l’aime beaucoup !
    – Les paysages de Shetland : les couleeeeeeeeeeeeurs ! <3
    – En dehors des vikings, il y a à Shetland… : là, je retrouve parfaitement l'atmosphère de Skye ! 😉
    – Notre cabine sur le ferry d’Aberdeen à Lerwick. : toutes les photos d'Aberdeen, notamment les trois à la golden hour, me plaisent beaucoup. Mention spéciale Titanic pour le couple 😉
    – Un lever de soleil somptueux nous accueille à Shetland. : ALEXANDRA ! Je vais me fâcher, non mais ! Je veux voir les trois premières photos de ce montage en grand, en géant, en encadré et PARTOUT ! Elles sont superbes, vraiment, la deuxième (en haut à droite) est juste dingue et me rappelle le levé de soleil au Old Man of Storr. Alexandra, envoie moi vite cette image!
    -Road trip à Shetland, c’est parti…. : j'ai l'impression de commenter toutes tes photos… mais là, je suis bouche bée, je les aime toute. La lumière et la compo sur celle-ci <3
    – Paysages magiques du sud de Shetland, autour de Sumburgh. : là, ce sont les deux dernières qui me séduisent. Je veux les voir mieux, je veux les voir en plus grand! 😉
    – Le tombolo de St Ninian’s Isle permet, à marée basse,….: tout le côté gauche du montage <3
    – Up Helly Aa ! : le dragon et les flammes : comme j'aime cette photo et ce qu'elle évoque!
    -Quelques photos catastrophiques… : que j'adore ! J'ai envie de les voir mieux, mais si tu les considère râtées, je comprends que tu les ai placées dans ce montage 🙂
    – Up Helly Aa 2017, un souvenir impérissable pour moi… : photo miracle, elle est encore mieux que la première 😀
    -Ronas Hill, montagne volcanique rouge : j'adore cette atmosphère, et ce rouge !
    – Hôtel Saint Magnus le jour de la grande tempête : les deux photos à gauche sont superbes, vraiment 😀 j'adore cette architecture, et la magnificence de l'intérieur…

    Voilà, pour les autres commentaires, sur le texte et les infos, tu les auras en live 😉 (surtout que tu dois déjà savoir que je vais te dire que moi aussi, je veux voir les loutres et les oiseaux… 😉 )

  • J’ai vu des aurores boréales ! prochain article de la série 😉 mais tu verras, elles étaient pas aussi spectaculaires que dans le grand nord. J’étais dans un groupe FB de chasseurs d’aurores, et le soir où je les ai vues, des gens ont posté des photos d’Islande ou des Lofoten, et c’était carrément + impressionnant. Ca m’a vraiment donné envie de continuer plus haut ! Islaaaande !!
    Il faut absolument que je lise le roman dont tu parles. Moi la folle des Vikings 😉
    Merci pour la photo google, tu me fais hyper plaisir !
    Désolée désolée pour les photos et merci pour vos commentaires hyper détaillés sur les montages. J’ai rajouté en fin d’article un lien Google Photos avec l’album complet.
    Certaines photos me font penser aux tiennes à Skye oui ! ah l’Ecosse, quel pays de rêve !
    Merci pour les photos miracles 😉 celles qui sont pas miracles, je les ai mises en petit car franchement, elles méritent que ça… et encore, t’as pas vu les 400 que j’ai balancées, pires conditions photos de ma vie !
    Ah les loutres ! j’espère qu’un jour on en verra, ça serait le rêve !
    Merci Marion pour tes commentaires toujours hyper constructifs !

  • Ton article est merveilleux !! Déjà les photos sont belles, mais tes écrits m’ont régalée! Tu écris si bien, on ressent ta passion à chaque ligne.
    Bon sang tu collectionnes les peluches de loutres depuis 10 ans?! Ca c’est pas commun!
    14h de traversée il faut se les farcir quand même, mais étant donné ce qu’on voit à l’arrivée, je comprends ta motivation.
    Les plages sont magnifiques, il y en a une qui m’avait surprise moi aussi en Irlande, sable blanc et fin, eau turquoise, il ne manquait que le soleil pour se croire sous les tropiques.
    Merci de m’avoir fait voyager avec ce très bel article !

  • Cindy, tu es un ange, merci de tout coeur pour ton soutien et ta gentillesse, j’espère vraiment avoir l’occasion de te rencontrer un jour !
    14h de traversée dans un lit, ça va, ça se fait 😉 sans cabine j’aurais plus souffert. Là tu profites du départ, tu manges, tu lis un peu puis tu te couches et te réveilles à Shetland, c’est tranquille.
    Oui, la collection loutres a commencé avec le cadeau d’un ami qui connaît ma passion et j’ai continué, mais comme c’est rare, j’en ai finalement très peu ! mais j’ai pu compléter avec une petite nouvelle aux Orcades 😉

  • Rohlala ça fait des mois que je songe à faire un saut là-bas et tu me donnes encore plus envie d’y aller. Merci pour ce très bel article!

  • Je te le souhaite vraiment ! j’ai adoré ce voyage !

  • […] light and soft white sand beaches. If you do read French, you will find a big, big article about Shetland here – if you don’t, just have a look at the pictures […]

  • Magnifique reportage de ton périple aux Shetland !
    Ton CR m’a beaucoup beaucoup donné envie d’aller découvrir cette ancienne terre Viking 🙂 Tes photos sont justes magnifiques 😀

    Je te conseille vivement les Iles Féroé car tu sembles adorer les étendues sauvages et peu touristiques. Tu seras conquise car je crois que c’est encore un cran au dessus en termes de nature intacte !

    Bravo pour ce super récit. Prochain voyage ? 🙂

    Valentin
    courir-lemonde.com

  • Un grand merci, Valentin, tu me fais vraiment plaisir !
    Alors j’ai une amie qui vient des Féroé, et qui m’a dit que c’était vraiment exactement les mêmes paysages, que c’était deux îles soeurs, qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau ! du coup, pour changer un peu, là j’ai le Groenland en ligne de mire, ou les Lofoten… mais je suis déterminée à continuer mon exploration viking petit bout par petit bout 😉
    Prochain voyage ? Plein de choses en France et en Allemagne, ce qui me réjouit, mais le prochain hors de nos frontières, c’est encore en suspens !

  • Love reading this! So interesting

  • Je ne connaissais pas du tout cette destination! vraiment ça a l’air génial!! WAOUH

  • Merci ! oui c’est encore super méconnu mais ça vaut le détour !

  • Le Groenland et les Lofoten extra 😀 Ah d’accord tu vois je croyais les Féroé encore un peu plus sauvages. En tout cas ça me donne vraiment envie d’aller visiter les Shetland par moi même !
    Très bien, je serai attentif à tes prochains articles !
    Valentin
    http://courir-lemonde.com/

  • Si tu passes par les Féroé, tu me diras, on fera de la comparaison îlienne scandinave 😉 Au plaisir de suivre tes voyages à venir !

  • Alors là, oui ton article m’a donné envie d’y aller !! Tes photos sont vraiment magnifiques !
    Et dans ce que tu racontes, j’ai l’impression qu’il y a tout ce qu’on aime, de beaux paysages, des animaux, une grande histoire, des sites archéologiques (je suis époustouflée par Jarlshof)… (pas trop de monde aussi ! ^^)
    Déjà à Edimbourg on était un peu frustré de ne pas avoir le temps d’aller dans les Highlands, ça a l’air splendide.
    Ce festival viking, ça doit être génial aussi à voir ! J’aimerais beaucoup ! Mais je pense que si on a l’opportunité d’aller sur ces îles, ce sera plutôt en été ^^
    Merci beaucoup pour cette découverte en tout cas !

  • Ah, le voyage Highlands-Orkney-Shetland, vraiment je te le recommande, c’est le NORD, c’est beau, c’est vivifiant, c’est authentique, tu vas adorer ! Merci Mandy, ravie de voir qu’on partage la passion de l’Ecosse !

  • Extraordinaire portrait de territoires de confins mythiques et méconnus. Qui ne donne qu une envie : y foncer ! …mais en été. …Merci !

  • Merci beaucoup… confins mythiques et méconnus, c’est exactement ça, une ambiance de bout du monde !

  • Wahou tu me fais rêver à nouveau d’Ecosse. J’aimerais y retourner après une première tentative avortée (accident de voiture), et pourquoi pas aller le plus au Nord, et voir Thorgal !! Seul hic, l’organisation du transport…
    En attendant, je dois me contenter de tes superbes images. Qu’est ce que j’aime ces plateaux herbeux qui finissent dans le mer, quand un (seul) rayon doré les éclaire !!
    Bravo

  • Accident de voiture ? Ohlala, la cata ! je te souhaite de découvrir un jour ce pays merveilleux. Je connais ta sensibilité, tu adorerais ! Bisous !

  • WOW ! Ce festival plairait POUR SÛR à Ben (il est un peu trop fan des vikings haha)
    Bravo pour tes photos, elles sont superbes <3

  • Merci Amélie, ça me fait vraiment plaisir ! Je vous vois bien là bas, après l’Islande !

  • Bonjour,

    Je ne commente pratiquement jamais mais, pour cet article-ci, je suis obligé de sortir du bois. Quel contenu superbe et quel beau regard sur cet archipel génial qu’est celui des Shetlands.

    J’ai adoré mon périple personnel là-bas, quelques jours en 2012, à pieds en traversant Unst et en dormant dans les Böds. Ton récit m’offre un autre éclairage et me donne envie d’y retourner dès que possible.

  • Merci Cedric d’être sorti de ta réserve, ça m’honore et me touche vraiment ! Je suis très, très heureuse de savoir que cet article a su te plaire, toi qui connais Unst, qui sais la beauté sauvage de ces îlots du bout du monde. Je fonce lire tes articles sur Unst !

  • Je ne dirai qu’une chose : merci, merci et encore merci ! J’adore ta plume, les photos, tout. La manière dont tu racontes ton voyage, la description des ambiances. Très beau travail. Dans le genre je voyage tout seul derrière mon écran, tu ne pouvais par faire mieux ! Merci beaucoup !

  • Ah Paul, ça me va droit au coeur, merci !! Vraiment, ça me touche beaucoup !

  • je suis déjà fan de l’Ecosse, les îles Shetland me faisaient déjà envie, mais tu m’as donné envie de partir tout de suite! Je ne connaissais pas le festival viking, ça a l’air chouette

  • Merci Emilie, je suis super contente d’avoir pu te convaincre 🙂

  • WOW! C’est pas très cool, je voulais déjà retourner en Écosse, mais maintenant, je veux aller aussi par là-bas! Ça me rappelle un peu les Hébrides pour les plages (sérieux, qui aurait cru que des plages de sables blanc/blond et une mer turquoise se trouverait là-haut?!), mais les falaises, je suis retournée un peu en Islande aussi.
    Le festival a l’air chouette, ça doit être super impressionnant quand ça prend feu! Quand on était allé aux Lofoten l’hiver dernier, notre hôte nous avait montré les photos des « statues » de Vikings qu’ils faisaient bruler aussi en Janvier je crois… C’était plus petit vu que c’était fait au niveau des villages, mais l’ambiance reste la même.

  • J’ai tellement aimé tes articles sur Skye et les Hébrides, je sais qu’on se comprend sur la passion de l’Ecosse et du Nord en général, jusqu’en Islande et plus loin encore 😉
    Ca ne m’étonne pas qu’on trouve de telles traditions aux Lofoten ! à ce que je sais, beaucoup de peuples scandinaves font ça l’hiver, pour symboliser le passage de l’ombre à la lumière, et pour s’occuper pendant les longs mois sombres ! J’adorerais aller là bas, les Lofoten me fascinent complètement !

  • Très beau reportage comme toujours, le festival viking est très impressionnant,
    bravo pour ce blog, on voyage déjà avec les textes et images…

  • Merci Sylvie, ça me touche vraiment beaucoup, tu es adorable, et connaissant ton regard artiste merveilleux, je suis très heureuse de savoir que tu aimes mes photos ! Merci !

  • Quand je revois tes photos sublimes, des Shetlands, je repense à toutes les années où mon père à travaillé en Mer du Nord, à Aberdeen, comme chef de chantier sur des plates formes pétrolières. Combien de fois il a risqué sa vie là bas, avec les tempêtes et les vagues gigantesques. Il ne fallait pas avoir le mal de mer. Il préférait de beaucoup travailler sur des plateformes en plein déserts, (Syrie, Niger, Gagon…), même s’il fallait souffrir de la chaleur. Ton reportage m’a beaucoup plu, je n’aurais pas cru y voir de si belles plages. A bientôt. Martine.

  • Oh ton père a travaillé sur les plates-formes pétrolières d’Aberdeen ! ça me fascine complètement, j’ai lu l’histoire de la plate-forme détruite par des vagues de 30m, les monstrueuses tempêtes de la mer du nord, c’est vraiment la pire d’EUrope, les plus méchantes houles, les plus grosses vagues ! ton père devait avoir des histoires extraordinaires à raconter, heureusement qu’il s’en est sorti ! Merci beaucoup, Martine !

  • Merci infiniment pour cet article !
    Je suis, moi aussi, fascinée par les pays nordiques. Une destination rêvée à mettre à ma travel wishlist !
    Le Rois’

  • Ah, tu vas te régaler si tu partages ma passion du nord, des vikings, tout ça 😉 Tu vas t’éclater !

  • Superbe photos comme toujours, je ne connais pas du tout ce coin, c’est bien le premier article que je lis sur les Shetland ! Merci de nous communiquer ta passion, que l’on ressent vraiment à la lecture de ton article (même si pour moi, la visite ne sera à priori pas une option, le chéri n’ayant vraiment pas le pied marin 😣 )

  • Merci Aurelia, ça me fait plaisir ! En effet, les Shetlands sont encore en dehors des circuits touristiques français, il y a + d’Allemands et de Néerlandais (et bien sûr de Britanniques), mais ça reste quand même très sauvage et isolé !
    je comprends ton chéri, j’ai été malade à mort sur le ferry du retour, ça sera le sujet du prochain article 😉

  • Je rêve d’être une viking exploratrice, à bord de mon drakkar (en forme de Lykorne, si si) je braverai les océans déchaînés pour aller toujours plus au Nord, là où il y a le plus d’aurores boréales… Tout le monde tremblerait sur mon passage, je serai respectée (il faut que je trouve le moyen d’avoir de la barbe), et je changerai le monde une bière à la main ! Bref…… Ton article est, comment dire.. Génialissime !!!!!!!!! Cette île a l’air fabuleuse, c’est vrai que les paysages m’ont carrément rappelé L’Islande, les falaises me rappellent beaucoup la péninsule de Snaefellsnes et aussi celles de Dyrhoaley !! D’ailleurs j’ai connu aussi un épisode venteux extrême ou j’ai cru m’envoler plus d’une fois !! Tes photos sont magnifiques, les teintes ahurissantes et les contrastes détonnants !!!! C’est décidé, je veux découvrir Les Shetland <3 !!! Le festival doit prendre aux triples, ce doit être un moment fort !! Et hâte d'en savoir plus sur tes aurores boréééaaaaaaales !! Ton article est super complet et très bien écrit, comme à chaque fois, mais j'avoue que le thème m'a encore davantage touchée !!!!! Bisous !!!!

  • Je savais que c’était pour toi :))) J’adore ton commentaire ! Tu as mon respect éternel avec le Groenland et je veux tellement y aller ! tu es officiellement mon chef viking, mon Jarl, celui qui s’est aventuré à l’ouest sur son drakkar licorne et la mer de bière ! Toi et moi on va trouver le Vinland !! 😉

  • Vraiment extraordinaire ce beau reportage…qui donnerait bien envie de faire ce voyage !
    Gilbert

  • Merci beaucoup, Gilbert, je vous le souhaite!

  • Voilà, je me pose enfin un peu pour lire ton bel article. Et tu vois, j’en étais certaine que tu avais réussi tes photos. 😀 Magnifique !
    L’Ecosse est si belle. Et on ne voit jamais la même chose, les mêmes paysages. C’est extraordinaire ! ♥
    Tu m’as donné encore plus envie d’y aller ! (Alors, j’espère, bientôt… depuis le temps que j’en rêve ^^)

    Tu as pu voir des aurores boréales sur les Orcades ?! Génial ! 😀 J’ai hâte de voir ça ! ♥

    Si tu veux, et si tu ne connais pas encore, il y a une chouette série adaptée des romans d’Ann Cleeves (bouquins que je te conseille aussi soit dit en passant). Ça s’appelle tout simplement « Shetland » (une série policière de la BBC !) 😀

    J’ai tellement hâte de retourner en Ecosse. Et d’y habiter, un jour. 😉

    PS: Ah et puis faire le trajet en bateau… C’est aussi ce que je veux faire ! De toute façon, je suis une fille de la mer, tu le sais. Impossible d’aller dans les airs, haha ! ^^

  • Je t’imagine si bien vivre en Ecosse, toi la fille de l’Ouest, de l’océan, amoureuse d’ambiances pluvieuses et de mystères marins !
    J’ai entendu parler de Shetland, j’avoue que je ne suis pas très policiers (j’ai un manque d’intérêt fondamental pour la question « qui est le coupable », souvent je lâche en plein milieu car en fait je m’en fous, c’est très bizarre, mais mon cerveau n’accroche pas ^^), mais étant donné que c’est à Shetland, je vais jeter un coup d’oeil, surtout si tu me dis que c’est bien !
    Oui, tu seras super heureuse sur le ferry !
    Merci Clémentine!!

  • Ah les îles schetland, quel lieu magnifique! On irait rien que pour les paysages, les poneys et les loutres 😉 je ne connaissais pas ce festival mais il me tente bien!

  • Je suis d’accord, les loutres suffisent 😉 Merci !!

  • Ca fait un petit moment que l’on veut partir en Ecosse, et tes photos ne font que nous donner envie de faire nos valises dés maintenant 😉

  • Tu me fais vraiment plaisir ! Bon, je dois admettre que Shetland, ça ne ressemble pas du tout au reste de l’Ecosse, c’est + scandinave, mais c’est magnifique !

  • Juste deux mots : JE KIFFE (ma race) quelle belle région !!!

  • Merci Stéphanie !! Oui c’est un endroit magnifique.

  • Très bel article ! Particulièrement touchée par l’investissement du Guizer Jarl, quelle passion ! Ta photo avec le bateau qui brûle et l’homme au premier plan est vraiment très belle 🙂 Ca compense l’absence de photo de bébé loutre ! ^^ Au passage ces moutons ont l’air tout doux !

  • Désolée pour le bébé loutre 😉 mais tu vas voir j’ai une surprise dans l’article d’après !
    Oui, le Guizer Jarl est assez fascinant, 16 ans d’attente et 7 ans sans se couper la barbe, quel dévouement… 😉
    Merci beaucoup, Lauriane !

  • Waouh ! Je ne trouve pas les mots… j’ai bien failli y aller cette année et ton récit tombe à pic et me conforte dans l’idée que JE DOIS y aller ! Merci pour ces belles photos et ces conseils !

  • Toi qui adores le grand nord, je t’y vois bien, tu vas t’y plaire j’en suis sûre !

  • […] http://www.itinera-magica.com/aller-a-shetland/ […]

  • […] ferveur, cette solennité dans une fête qui fédère une ville entière : lors du festival viking Up Helly Aa, à Shetland, lui aussi réservé aux seuls habitants de Lerwick. Tout comme j’avais vu le chef viking pleurer […]

  • […] deux rêves de gamine, deux projets un peu fous qui me tenaient vraiment à cœur. En janvier, mon voyage aux îles Shetland m’a permis d’assister au festival viking Up Helly Aa, la fête du feu dans le grand Nord. Fin […]

Laissez un commentaire