Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
16 mars 2018    /    

Carnets de Rovaniemi, Laponie finlandaise-

La Laponie. Cette région culturelle mythique s’étend au-delà du cercle polaire arctique, en Norvège, Suède, Finlande et sur un petit morceau de Russie occidentale. C’est le pays des aurores boréales, des rennes et des sapins enneigés. Ici l’été dure deux mois, la neige est reine d’octobre à mai, le thermomètre tutoie parfois les -40, les densités de population sont incroyablement faibles et les gens branchent leurs voitures (non électriques) à des résistances pour éviter que l’huile de moteur gèle. Bienvenue dans un autre monde.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Bienvenue à Rovaniemi.

Rovaniemi, capitale de la Laponie finlandaise

La plupart des gens qui découvrent le grand nord européen commencent comme moi par Rovaniemi, la capitale de la Laponie finlandaise, première destination mondiale pour ce type de tourisme à moonboots et quatre épaisseurs. J’ai le bonheur de participer à ce voyage de presse organisé par Scanditours en Laponie finlandaise, et je suis extatique.

Ce n’est pas Rovaniemi qui me bouleverse, c’est tout ce qu’il y a autour. L’immensité des forêts de Laponie.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Il faut dire la vérité : Rovaniemi elle-même n’est pas belle, du moins, le centre urbain ne l’est pas. Détruite en 1944, Rovaniemi n’a pas été reconstruite en beauté. Les journalistes du groupe rivalisent de comparaisons élogieuses : « ça me rappelle la banlieue de Varsovie », « y a une scène comme ça dans Goodbye Lenin », et « on dirait une station de ski mais sans les Alpes ». Personne ne se promène à Rovaniemi. Les touristes ne viennent ici que pour dormir et manger, et passent leurs journées le plus loin possible du cœur de ville.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Rovaniemi.

Car heureusement, Rovaniemi n’est pas que ce cœur de ville disgracié. C’est la plus grande municipalité d’Europe, plus grande encore que Paris, Londres ou Berlin. Un carré de 80km sur 80, avec certes une verrue urbaine au centre, mais tout le reste n’est que forêt et immensités sauvages. Densité de population hors du cœur de ville : 3 habitants au kilomètre carré. Nous sommes pile sur le cercle polaire arctique, Napapiiri en finlandais.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Napapiiri, cercle polaire.

La taïga, ou forêt boréale, recouvre tout. Vu d’avion, le spectacle est saisissant : un immense gazon de sapins gelés, encapuchonnés de neige blanche. Atterrir à l’aéroport de Rovaniemi, c’est négocier un créneau au milieu d’une armée de troncs enneigés. Il n’y a que deux tapis à bagages, et on vous annonce que vous êtes à « l’aéroport officiel du Père Noël ». Un traîneau couvert de cadeaux et des posters du bonhomme rouge et blanc vous mettent dans l’ambiance. Le thermomètre affiche -17. Il paraît que la semaine dernière, c’était dix degrés de moins. Bienvenue à Rovaniemi, destination numéro 1 du tourisme hivernal en Laponie. Village du Père Noël, motoneige, chiens de traîneau, igloos de verre, hôtels de glace, pêche blanche, il y a tout ici.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Aéroport officiel du père Noël.

Il paraît que les gens vont en Norvège et en Islande pour voir l’hiver, et en Finlande pour vivre l’hiver. La Laponie finlandaise n’a pas de fjords majestueux comme la Norvège, pas de volcans, geysers et cascades comme l’Islande, mais elle a cette immense forêt de sapins et une créativité insatiable en matière d’activités hivernales. Depuis quelques années, le grand nord a le vent en poupe. Tout le monde s’est mis à rêver d’aurores boréales. Les gens ont découvert qu’on pouvait enfiler des combinaisons thermiques pour résister au blizzard au lieu de s’infliger l’épreuve du bikini juste après le réveillon. Le grand nord européen dans son intégralité profite de la vague, mais personne ne l’exploite mieux que Rovaniemi. Toutes les idées baroques que vous verrez sur Instagram, les igloos transparents, les rennes, les motoneiges, les toboggans de glace, les traîneaux, sont nés ici.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Arctic Snow Hotel, le genre d’endroit où tu dors pour qu’on te donne un diplôme à la fin.

Le village du père Noël

Le village du Père Noël est à deux pas de l’aéroport, pour se mettre aussitôt dans le bain. Les bâtiments sont tout ce que Rovaniemi n’est pas : pittoresques et charmants, avec des tourelles de bois, des lampadaires qui marquent le passage précis du cercle polaire arctique à 66° Nord, des rennes et des couleurs de Noël. C’est un minuscule Disneyland de l’avent perpétuel, où Douce nuit est carillonné en boucle toute l’année, où les employés ont des costumes et des bonnets pointus de lutins, et où on fait la queue pour voir le père Noël, dans un décor de parc à thème. On peut visiter la poste du Père Noël, où il reçoit les lettres, et en envoyer soi-même avec un tampon estampillé Père Noël. L’entrée est gratuite, mais la photo avec le Père Noël coûte 40 euros. C’est leur modèle économique. Le village du père Noël est charmant – mais tout n’est qu’un gigantesque centre commercial, et le matraquage aux rennes et aux sapins finit par me fatiguer. On vient en Laponie pour la nature, alors enfuyons-nous, partons dans les bois.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Village du père Noël. Ces colonnes marquent le passage du cercle polaire arctique.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Notre rencontre avec le Père Noël.

 

En motoneige parmi les sapins

Mieux vaut partir en pleine nature. En motoneige, donc. Depuis que les traîneaux tirés par les rennes sont tombés en désuétude, elle est l’un des modes de transport préférés de la région. Ici, on ne déneige pas les routes, on se contente de les damer. Les voitures roulent avec des pneus cloutés sur les grands axes, et on se déplace en motoneige sur les chemins. A l’extérieur de Rovaniemi, le long de l’immense rivière Ounasjoki, on voit les habitants des jolies maisons isolées rejoindre le cœur de ville en motoneige, en fonçant sur cette rivière transformée en gigantesque patinoire par 80 cm de glace. Il faut entre cinq et dix centimètres de glace pour qu’un homme puisse marcher en sécurité, entre quinze et vingt-cinq pour y mettre une motoneige, et un mètre pour faire atterrir un avion. Les excursionnistes s’en donnent à cœur joie sur la rivière gelée, c’est le lieu des pointes de vitesse. Puis on se perd dans l’immense réseau de chemins tracés au milieu de la taïga et roule entre les sapins. Les sensations sont fabuleuses.

Pratique : La motoneige est facile à conduire, avec des sensations assez proches du jet ski. Il faut avoir dix-huit ans et un permis de conduire valide pour être au guidon. Nous étions pris en charge par le partenaire finlandais de Scanditours (qui organisait ce voyage), Lapland Safaris, pendant les deux journées d’excursion motoneige, et j’ai adoré la qualité des expériences proposées.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Déjeuner en pleine nature dans la kota

Les excursions en motoneige comprennent souvent le déjeuner dans une kota, sorte de tipi typique du grand nord, authentiquement finlandaise. Chaque prestataire a une ou plusieurs kota dans des lieux isolés et idylliques, au cœur de la forêt ou au bord d’un lac gelé. L’effet est saisissant. On se fraie un chemin au milieu de plus d’un mètre de neige, et entre dans ce tipi de bois, entièrement clos et sans fenêtre, où la seule lumière provient du feu ouvert placé au centre. (Une cheminée évacue la fumée, évidemment.) Le cuisinier prépare les légumes et le saumon ou le renne directement sur la flamme, ainsi que le thé et le café dans de grands récipients de métal. On mange et boit dans un silence recueilli, pétri de l’atmosphère authentiquement laponne.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Kota finlandaise.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Saumon à la flamme.

Pêche blanche sur un lac gelé

On peut aussi pratiquer la pêche blanche, ou pêche sur glace. Le guide dégaine alors sa perceuse à glace, une grande spirale dont les hélices sont munies de lames, et qui porte ici le nom de « kaïra » (prononcez caillera, comme dans le 9-3). Pour creuser la glace, épaisse de près d’un mètre sur le lac où nous sommes, il faudra longuement mouliner, dans un déluge de copeaux de glace, jusqu’à atteindre la dernière couche et enfin, l’eau étrangement jaunâtre du lac. Puis mettre sa canne à pêche dans le trou, et attendre. Longtemps. Le guide va se mettre au chaud dans la kota. Le touriste s’allonge sur la glace, méditatif. On lui a dit que le Finlandais pouvait y passer des heures. Au bout de dix minutes, le touriste en a marre. Il n’a jamais pêché de sa vie chez lui car il trouve ça trop soporifique, et passé l’excitation de creuser la glace, il réalise que c’est exactement la même chose en Laponie. Pas de poisson. Il rentre dans la kota. Le guide a mis des saucisses sur le feu depuis longtemps – il savait.

Pêche blanche

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Notre guide, Corentin, avec la kaïra et la canne à pêche.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Manger ce qu’on a pas pêché.

Les rennes, animaux des Sami

L’autre attraction incontournable, c’est de visiter une ferme de rennes, et de faire un tour en traîneau. Aucun animal n’est plus consubstantiel à l’identité laponne que le renne. Et pour parler des rennes, il faut parler des Sami.

Les Sami, parfois orthographié Same, constituent le peuple indigène du grand nord norvégien, suédois, finlandais et russe occidental – le seul peuple indigène d’Europe reconnu par ses instances officielles. Ce sont eux qui ont donné leur nom à la région culturelle autrefois sans frontières qu’on nomme Laponie : Lapon, du suédois « lapp », signifie haillon. Les Lapons, c’était le peuple perçu comme sauvage et primitif, vêtu de peaux de rennes et passant d’un pays à l’autre dans le grand nord. Si le terme « Laponie » est universellement accepté, on se gardera bien d’appeler un Sami « Lapon » : au niveau de la charge émotionnelle et historique, c’est comme traiter un Noir de nègre. Et les Sami eux-mêmes ne disent pas Laponie, mais Samiland. On estime qu’ils sont cent mille aujourd’hui, dont dix mille en Finlande. On suppose les Sami originaires d’Asie, arrivés en Europe via le nord de la Russie. Après des décennies d’oppression culturelle et d’assimilation forcée, après un véritable génocide culturel – en Finlande et en Scandinavie, on a interdit leur langue, leur religion, brûlé leurs objets de culte, saisi leurs terres – les Sami ont aujourd’hui perdu ce physique asiatique, et un Sami peut être blond ou brun, grand ou trapu. Mais le sens vivace d’une identité culturelle commune n’a pas disparu. Pour être reconnu comme Sami, il faut se soumettre à un test ADN, et prouver qu’on a quelques gouttes au moins de sang Sami. En Norvège (où vivent aujourd’hui la majorité des Samis) et en Suède, cela donne droit à un privilège particulier : le droit de posséder des troupeaux de rennes, ce qui est interdit aux citoyens ordinaires. En Finlande, cette loi n’a pas droit de cité, mais les rennes restent indissociables de la vie de ce peuple. Plus loin au nord, à Saariselkä, où la taïga s’amenuise et devient toundra, vivent les derniers Sami nomades de Finlande, suivant le mouvement des rennes. Il y a des milliers d’années, les Sami sont venus dans le grand nord justement à cause des rennes : ce sont eux qui les ont domestiqués. Ils leur ont appris à traîner des charges, ils ont utilisé leur viande, leur lait, leurs bois, leur fourrure, leurs os, leur corne. Encore aujourd’hui, on ressent quelque chose d’étrange en Laponie : l’omniprésence du renne, ami, outil et nourriture, à la fois adoré, célébré, utilisé et dévoré.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Renne sur un tambour en cuir de renne, issu de l’artisanat Sami.

 

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Lustre en bois de renne à l’Arctic Light Design Hotel

Les rennes se font caresser dans les attractions touristiques et tirent les traîneaux – nous allons visiter une ferme de rennes, faire un tour en traîneau, caresser ces bêtes dociles et gentilles, et les nourrir de lichens ramassés à la fin de l’été. Je suis toute surprise de les nourrir de mousses et non de foin. Les rennes sont l’emblème de la ville. Les hôtels ont des lustres en bois de renne (qui tombent tous les ans), des tentures en peau de renne, les restaurants servent du sauté de renne ou de la langue de renne fumée, et tous les objets artisanaux, couteaux, tambours, colliers, etc, sont fabriqués en cuir, corne ou bois de renne.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Rencontre avec les rennes.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

.

Irene et Ari Kangasniemi, merveilleux artistes Sami

Nous allons rendre visite à un couple d’artistes Sami très reconnus, Irene et Ari. Quiconque recherche de l’artisanat Sami de grande qualité se tournera vers eux. Ari fabrique les couteaux et les lustres en bois de renne pour les hôtels de luxe. Il nous montre la qualité du bois, variable en fonction du statut reproducteur du renne mâle : les bois du mâle castré sont beaucoup plus friables et creux que ceux du mâle entier. Mais seuls les mâles castrés pourront être utilisés pour le transport et l’agrément. A l’automne, saison du rut, on trie les rennes. Les troupeaux continuent de vivre en semi-liberté, identifiés seulement par des marques au niveau des oreilles. Ce sont les mâles eux-mêmes qui reforment les troupeaux à l’automne, en rassemblant une vingtaine de femelles. Le velours irrigué qui couvre leurs bois tombe, laissant place à la dureté de la corne pour les combats. C’est à ce moment-là que les éleveurs récupèrent et trient leurs bêtes.  On sélectionne les rennes les plus doux et dociles pour l’usage véhiculaire et récréatif, et il faudra trois ans pour les entraîner à la perfection. Ceux-là sont des amis. Ils ne seront pas mangés. Quand elle voit le minibus qui nous a amenés chez elle, Irene embrasse la photo du renne qui le décore : « Je le connais. C’est un renne très spécial et si gentil. » Les plus beaux rennes entiers seront les reproducteurs, notamment si leurs bois sont imposants. Chaque renne a des bois qui lui sont propres, qui tombent au printemps et repoussent chaque année à l’identique – c’est la signature de chaque individu. Ari raconte avoir mis cinq ans à constituer un lustre pour un client de très grande valeur : celui-ci voulait acquérir un lustre parfaitement symétrique. Cinq ans, cinq bois du même renne, pour honorer la commande. Les rennes qui ne sont ni beaux ni gentils seront mangés. Dans l’atelier d’Irene et Ari, chaque morceau du renne est valorisé, même le cerveau, bouilli pour fabriquer des onguents de maroquinerie.

Irene et Ari portent de grandes bottes en peau de renne qui leur donnent un air de lutin, et à la ceinture (Ari) ou en boucle d’oreille (Irene) les deux emblèmes de la Laponie : le couteau en bois de renne, et la kuksa, une sorte de bol à anse taillé dans le bois très fin d’une excroissance de bouleau causée par un champignon parasite. Ils brandissent haut et fier le flambeau de cette culture ancestrale qu’on a tenté d’anéantir. Irene nous montre le portrait d’un homme aux cheveux longs, aux airs de vieux sage amérindien. « C’est mon arrière-grand-père. Il était le plus puissant des chamanes. Ils l’ont tué ». Tous les tambours sacrés des chamanes ont été brûlés à la fin du XIXe siècle, à l’exception de seize d’entre eux, précieusement conservés dans des musées en Finlande et en Scandinavie. Irene et Ari fabriquent ces tambours placés au cœur de la spiritualité millénaire de leur peuple. Animistes, les Sami peuplent la nature d’esprits, et croient en la coexistence de trois mondes, le nôtre, le ciel et le monde souterrain, où vivent les morts. En frappant le tambour, le chamane en transe se projette dans les hautes sphères, communique avec les morts et recueille leur sagesse. Chaque tambour est décoré de signes signifiant dieux, animaux et vertus ; le principe de la divination chamanique consiste à faire rebondir un petit objet sur le tambour au gré des pulsations, et à interpréter la série de ses chutes successives. Le tambour est en cuir de renne tendu, évidemment.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Irene, talentueuse artiste Sami, exposée au musée Arcticum.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Bois et corne de renne, dans l’atelier d’Ari.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Atelier d’Irene.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Tambour chamane.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Tambour divinatoire.

Saumon, renne et baies : gastronomie de Laponie finlandaise

La nourriture laponne est simple, mais elle me plaît beaucoup. Je me reconnais dans son caractère brut et frais. Du pain plat, cuit au feu de bois. Du saumon, du poisson blanc d’eau douce type omble chevalier, du renne (que je n’ai pas goûté). Des carottes et des patates, qui viennent en cette saison du sud de la Finlande, où elles poussent sous serre. Et surtout, des baies. Des baies à ne plus savoir qu’en faire. Partout on vous sert un jus de baie chaud, sorte d’infusion aux airelles, myrtilles, framboises et « mûres arctiques », cloudberry en anglais : une sorte de framboise jaune qu’on ramasse à la fin de l’été, au milieu des marécages infestés de moustiques, et qui est considérée comme la plus précieuse de toutes. Fin août, début septembre, les différentes baies sont partout, au bord des routes, dans les jardins, dans les forêts. Tout le monde peut les ramasser, selon cette loi nordique (qui s’applique aussi en Suède et en Norvège) qu’on appelle « droit de tout un chacun » : même si la terre ne vous appartient pas, vous pouvez camper, ramasser du bois, pêcher, cueillir des baies ou des champignons. Partout dans la forêt finlandaise, on trouve des kotas (tipis) avec une hache pour couper du bois et faire le feu. Personne n’irait voler la hache. Le but est bien que chacun puisse la trouver quand il en a besoin. Il n’y a pas de vols en Laponie. Le sentiment de communauté est fort et la nature généreuse, durant le bref laps de temps de soleil. A la fin de l’été, donc, les habitants de Laponie se précipitent dans les champs et les forêts, et ramassent des dizaines de kilos de baies qu’ils congèleront pour toute la durée de l’hiver. Chez Irene et Ari, le couple Sami, on nous fait entrer dans une cuisine de poupée, toute de bois assemblé comme un lego sans vis, et on nous sert sur une nappe rouge et blanche du fromage de renne avec de la confiture de mûre arctique. C’est un vrai régal au goût d’inédit.

Les attractions touristiques les plus connues, ce n’est qu’un petit bout de Rovaniemi, un mal nécessaire pour que l’argent vienne, mais la vraie vie, elle est juste un petit peu plus loin, dans les chemins de traverse, les forêts immenses, les lacs grands comme des mers intérieures. Le temps s’écoule lentement. Chaque saison est savourée comme un fruit mur. Les fantômes animistes des Sami hantent tous les habitants de Laponie finlandaise, qu’ils soient autochtones, finlandais ou français. La nature s’écoute et se célèbre, la vie est lente et intense. La joeku, chant traditionnel des Sami, guttural et solennel, est devenue l’hymne de Laponie, et inspire à une sorte de méditation ancrée dans le sol, dans chaque plante et chaque caillou. Tout le monde est un peu chamane ici.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Mangeoires pour les oiseaux au coeur de l’hiver.

Tous les gens d’ici nous parlent avec passion des fruits et des légumes de l’été. Ils nous disent : vous n’avez aucune idée de ce goût, tous les autres fruits et légumes du monde vous paraissent fades à côté de ceux qu’on cueille à la fin de l’été, en Laponie. Ils n’ont que deux mois pour pousser, mais deux mois de soleil continu, deux mois de fièvre, de croissance frénétique, gorgée de lumière et de sucre. On nous dit que les mûres, les myrtilles, les framboises, les carottes de fin août en Laponie sont à se damner. Les sorbets, les confitures, les jus de baie nous en donnent une idée – un peu de fin d’été lapon conservé à travers les longs mois d’hiver.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Chez Irene et Ari : baies (dont les cloudberry en jaune), fromage de renne, saucisson de renne.

 

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Jus de baie chaud dans une kuksa finlandaise.

Bonnes adresses à Rovaniemi : découvrir la gastronomie de la Laponie finlandaise

Trois adresses où je me suis régalée à Rovaniemi :

Arctic Sky Restaurant, situé sur une colline au-dessus des cimes des arbres. La vue est sublime, et il est considéré comme l’un des 10 meilleurs restaurants de Finlande.

Arctic Light Design Hotel, à Rovaniemi. Le restaurant est fabuleux et la déco a un charme fou, avec notamment des lustres en bois de renne fabriqués par Irene et Ari.

– Goûter de baies et de fromage de renne chez Irene et Ari Kangasniemi, après la visite de leur atelier : sur rendez-vous seulement, réservez votre visite auprès de l’office du tourisme de Rovaniemi.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Arctic Sky Restaurant : vue majestueuse et mon meilleur souvenir culinaire de Finlande.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Arctic Sky Restaurant

Arctic Light Design Hotel, un excellent resto et un très beau cadre.

Dessert merveilleux à l’Arctic Light Design Hotel

L’Arcticum, musée de l’Arctique à Rovaniemi

Il est difficile a priori de comprendre pourquoi les peuples se sont installés en Arctique, et pourtant certains instants ici ont un goût de certitude tellement marquant qu’on en vient à les comprendre. Nous visitons l’Arcticum : un fabuleux musée de l’Arctique, inauguré il y a vingt-cinq ans pour célébrer l’anniversaire de l’indépendance finlandaise. C’est un immense tunnel de verre orienté plein nord, qui rassemble à la fois des expositions historiques, culturelles, scientifiques et artistiques. La grande exposition sur les peuples de l’Arctique est celle qui me passionne le plus. A l’entrée de la salle, un globe immense, couché sur le côté. Vue du dessus, sur le cercle polaire, de la Russie à l’Alaska en passant par la Finlande, la Scandinavie, l’Islande, le Groenland et le Canada. L’Arctique, c’est la région au-dessus des 66°32N, définie par ce principe tout simple : il faut qu’il y ait au moins une journée d’été où le soleil ne se couche pas, et une journée d’hiver où il ne se lève pas. Le pôle nord géomagnétique se déplace lui sans cesse, et se situe actuellement dans le Nunavut, où les aurores boréales seraient plus intenses que partout ailleurs.

J’imagine continuer la découverte. Quand on monte vers le nord, en partant de Rovaniemi, on tombe sur des mines d’améthyste, sur les grandes communautés Sami de Saariselkä, et sur les lacs immenses de la région d’Inari ou de Kipisjarvi. Il paraît que ce sont des road trips merveilleux. Je me surprends à rêver de revenir début septembre, pour les baies et les premières aurores boréales, qu’on dit plus intenses : éperonnées par la proximité de l’équinoxe, qui rapproche le soleil de la Terre, et favorisée par les cieux plus clairs et cléments de la fin de l’été.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Arcticum, orienté plein nord : fabuleux musée de l’Arctique

L’hôtel que j’ai préféré à Rovaniemi : Santa’s Arctic Igloos

J’ai eu la chance de découvrir plusieurs hôtels originaux à Rovaniemi, qui surfent sur la vague du tourisme dans le grand nord : igloos de verre ou de glace (où on dort en combinaison de ski dans la neige), cabanes dans les bois, hôtels design. Beaucoup ont du charme, mais je préfère ne vous parler que de mon plus grand coup de cœur. L’hôtel Santa’s Arctic Igloos est situé tout près du village du Père Noël, mais loin de la route, en lisière de forêt, comme si nous étions seuls au monde. La proximité de l’attraction touristique ne se devine pas, le calme est total. Les igloos de verre sont de toute beauté, grands et confortables. Dans mon grand igloo entièrement ouvert sur le ciel, j’ai un sauna et vue sur la forêt. Ma chambre, 768, est la dernière avant le lac et les arbres. Il n’y a rien d’autre devant moi que la nature, les sapins enneigés. Les aurores boréales sont là, les prédictions l’affirment, mais célèbrent leur danse derrière un rideau impénétrable de nuage. Activité solaire KP3, couverture nuageuse 100%. Malchance. Je scrute malgré tout le ciel depuis mon lit, apaisée par cette coupole de verre ouverte sur l’immense.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Santa’s Igloo Arctic Circle, mon hôtel coup de coeur à Rovaniemi

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Igloos ouverts sur la forêt.

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

La nuit, à guetter l’aurore qui ne viendra pas…

Pour moi qui n’aime pas les villes, mais la nature, les animaux et la solitude confortable, la Laponie a quelque chose d’évident, de rassurant. Je comprends cette sanctification de la nature, cet attachement au cycle des saisons, aux gestes répétés, aux routines tranquilles de ceux qui vivent souvent dehors et regardent beaucoup le ciel. Je sais que je reviendrai en Laponie. Ce qui m’a séduite, ce ne sont pas les gadgets, les villages du Père Noël, igloos de neige et autres parcs d’attraction. Ce sont les instants les plus authentiques, les plus préservés, la solitude et l’immensité. Je reviendrai en Laponie, sans doute en Norvège. De Lofoten à Tromso en passant par Senja, elle incarne mon prochain rêve nordique. Mais sans doute aussi en Suède, et plus au nord en Finlande, plus au nord de Rovaniemi. Loin du Père Noël. Dans le silence des sapins, et l’attente toujours recommencée des aurores boréales.

Contexte de ce voyage : J’ai eu le bonheur de participer, en tant que journaliste, à un voyage de presse organisé en Laponie finlandaise par Scanditours, spécialiste des voyages dans le grand nord. C’était une expérience fabuleuse. Je n’étais pas là en tant que blogueuse, et cet article n’est pas sponsorisé : rien ne m’obligeait à parler de ce voyage sur Itinera Magica. Mais cette expérience était trop forte pour ne pas vous la raconter, et j’avais juste envie de partager mes impressions et mes coups de cœur dans le grand nord finlandais.

D’ici la fin du mois de mars, je vais avoir le bonheur de repartir dans le grand nord… n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter si les neiges éternelles vous fascinent autant que moi !

Expériences magiques en Laponie finlandaise : rennes, igloos, motoneige... tout ce qu'on peut faire à Rovaniemi. Blog Laponie finlandaise

Epinglez-moi !

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

58 commentaires pour
“Carnets de Rovaniemi, Laponie finlandaise”

  • Quel beau voyage dans le grand Nord! La laponie un lieu qui me fait rêver… J’aurai adoré approcher les rennes comme tu l´as fais et faire un tour en renne de traineau ^^ Et ce déjeuner en pleine nature dans la kota devait être unique!
    Chapeau pour la motoneige, pas certaine de tenir longtemps dessus si je devais le tenter!
    Merci pour tes jolis mots 😘

  • Merci beaucoup pour ton message adorable, oui, ça a été une expérience inoubliable ! Je t’embrasse 🙂

  • Sublime ! Ça vend du rêve ce séjour ! Et ces igloos ! Juste waouh !
    Encore une fabuleuse expérience

  • Merci beaucoup ! ravie que ça te plaise !

  • Superbes instants que tu partages ici… Entremêlés de froid polaire et de chaleur humaine 🙂
    J’aurais sans doute adoré moi aussi dormir dans un igloo de verre, manger dans une kota et flatter les rennes emblématiques de cette région du monde…

  • C’est quelque chose que je te souhaite de tout coeur ! Merci Julie !

  • hahaha j’imagine les pauvres employés qui entendent la musique de Douce Nuit toute la journée et tous les jours. Ils ne doivent plus la supporter !

  • C’est comme les gens qui bossent à Disney ;))

  • Bien évidemment, que j’ai aimé cet article! Et tu sais quoi, je viens avec toi en septembre pour ramasser les baies. Quelle découverte, vraiment! J’ai vu pas mal de reportage sur le peuple Sami, ça m’avait fascinée, et en lisant ton article je me rends compte que tout doucement, un nouveau rêve est en train de naître. Comme toi, ce n’est pas pour les activités touristiques, les villages du Père Noel tout ça, mais plus pour cette communion avec la nature. Le fait que les saisons et ton environnement dictent ton rythme de vie, que ce soit à toi de t’adapter à la nature et non l’inverse… Tout ça, ça me parait en accord avec mes valeurs.
    Merci pour ton honnêteté dans cet article, pour le cynisme avec lequel tu dépeint la mode des pays du Nord – aussi beaux soit-ils – et le commerce qui en est fait. J’ai beaucoup ri pour le diplôme qu’on te donne après avoir dormir dans l’hôtel de glace, ainsi que pour le repas non péché. Tu as cet humour que j’adore.
    “La nuit, à guetter l’aurore qui ne viendra pas…” cette photo, et l’emplacement/design de ta chambre, m’ont complètement enchantée : je comprends pourquoi ce fut un coup de coeur pour toi.
    “Arcticum, orienté plein nord : fabuleux musée de l’Arctique” : pour te féliciter de la construction de cette photo géométrique, avec cette architecture minimaliste majestueuse.
    Et bien évidemment, la neige, les rennes, les portraits, le feu et les objets Sami ♥
    Merci de m’avoir transportée, je t’embrasse!

  • Merci Marion, ton commentaire me touche énormément. Je connais ton amour du grand nord et j’adorerais y retourner avec toi un jour, revoir des aurores boréales, explorer la nature, cueillir les baies, s’imprégner de ces cultures si authentiques et proches des saisons, je sais qu’on serait comme des poissons dans l’eau toi et moi ! je t’embrasse affectueusement !

  • Ça ressemble beaucoup à mon coin de campagne en hiver, les rennes en moins! Je crois que je m’y sentirais chez-moi!

  • Je t’y vois bien, toi la Québecoise héroïque 😉

  • Itineramagica a une capacité certaine à nous entraîner sur ses terres et nous donner l’impression que nous voyageons à travers elle ! Mais là je me contenterai de lire. Demasiado frio para mi. Too cold for me. Je vote Oman ou Les Bahamas parmi ses dernières destinations. Bravo quand même pour cette expérience hors norme.

  • Merci infiniment ! Promis, bien équipé, il ne fait pas si froid !

  • Bonjour
    Le village du Père Noël à Santa Clara est pittoresque peut-être mais à fuir sans ménagements, on se croirait dans le grand centre commercial d’une ville de l’hexagone !
    Heureusement, il y a tout le reste, la forêt où se perdre en hiver (en été c’est le domaine des moustiques et y circuler y est fort difficile), les sames à découvrir et la richesse de leur artisanat. Le musée Artikum est une bonne entrée en matière pour une découverte du grand nord encore que je préfère le Siida à Inari plus au nord…
    Merci pour cette escapade hivernale.

  • Je ne connais pas le Siida, je suis très tentée ! l’Arktikum m’a passionnée… Merci Christian pour ton passage ! A très vite !

  • Wahouuu rien à faire, la Laponie Finlandaise me fait toujours envie. Pendant mon séjour au ski où il faisait presque -20 je me suis dit que je ne pourrais finalement jamais y aller, mon corps ne résisterait pas… à la maison, ils ont même statué sur le fait qu’ils iraient sans moi et me feraient suivre les photos^^^
    Bref, quand je lis ton retour sur expérience, je me dis que c’est une expérience que je dois vivre au moins une fois dans ma vie… le grand Nord 😉
    En attendant, merci pour cette balade au grand air que j’ai découverte au coin du feu 😉

  • Si tu es bien couverte, ça se fait, je te jure ! je suis frileuse aussi ! on s’équipe autrement que pour le ski 🙂 des bises Céline !

  • Et dire que mon CE organise un voyage en Laponie pour 2019 et que je ne pourrais pas y aller……….
    Merci pour ces belles photos et ce dépaysement (quoi que pas trop en ce moment vu le temps)…

  • Le CE va en Laponie ! il déchire ton CE !!

  • Et bien que dire ! Que j’ai adoré ton récit bien loin de ce que l’on raconte sur Rovaniemi. Tu as completement raison, Rovaniemi n’a pas grand interet mais les alentours oui. J’ai aimé que tu t’attardes sur les samis avec justesse. Nous vivons en Laponie et apprenons tous les jours de ce peuple genereux. Nos meilleurs amis ici sont sames et cela nous enchante d’entrer dans leurs vies et d’apprendre de leur culture.
    Petite précision qui devrait t’interesser 🙂 Pendant longtemps j’ai dit “une kota” et récemment j’ai appris qu’on disait “un” kota. Je trouve ca étrange mais c’est ainsi…
    Concernant la gastronomie, je n’ai vécu qu’en hiver ici mais cette année, je compte vivre le printemps et l’été. Et j’espère bien aller cueillir les baies et champignons 🙂
    Je vais partager ton article car j’ai vraiment beaucoup aimé ta vision et la façon dont tu as raconté ton voyage ! Bonne soirée à toi 🙂

  • Merci beaucoup pour le kota, je ne savais pas du tout ! Je suis très touchée et heureuse de savoir que ma façon de parler de la Laponie ne t’a pas choquée, toi qui y vis et qui la connais par coeur. Merci pour ce mot qui me touche, j’adore te lire, et peut-être reviendrai-je n jour en Laponie avec toi…

  • Tout juste arrivés en Laponie avec notre fourgon, cet article tombe à pic. Il est vraiment bien écrit et nous donne les premières clefs de la culture Sami. C’est marrant comme l’arrivée à l’aéroport est si différente de celle en fourgon. Difficile d’imaginer cette ville quand on est arrivé en Laponie après des milliers de kilomètres de forêts et seuls quelques hameaux traversés.

  • J’imagine votre fabuleux voyage en van au milieu des aurores… j’adore !

  • La lecture du bouquin de Roger Frison-Roche, “Le rapt”, dans mon adolescence m’avait enchanté. Les dons de conteur de cet auteur prodigue m’avaient fait découvrir avec délices ce monde étrange de la Laponie et des éleveurs de rennes. Alors merci de faire remonter à la surface ces bons souvenirs de lecture et de me conforter d’aller voir ces paysages et modes de vie du grand nord.
    Dommage qu’il y fasse si froid !

  • Merci Alain, je t’assure, le froid est supportable quand on est bien équipé, c’est promis ! Merci pour ton passage ici.

  • Il y a tellement de rêve et de poésie dans ton article ! Je suis transporté avec toi au milieu de ces étendues blanches et peuplées de sapins, de rennes et de baies (j’adore les baies). La kota est superbe et les paysages invitent aux promenades apaisantes. Ça me tente tellement 🙂 🙂 🙂
    Comme à ton habitude, tu proposes un article passionné et passionnant, j’aime tes mots et tes idées, et c’est toujours un plaisir de te lire.

  • Merci beaucoup Alex, ça me touche beaucoup !

  • Changement radical. Après le désert et la chaleur… La neige et le froid ! ❄️
     
    Dommage pour Rovaniemi. J’aurais aimé penser qu’elle avait le charme d’une petite ville finlandaise. Avec des maisons colorées. Pleine de charme et de caractère. Mais c’est une verrue… Bon. Ça arrive, malheureusement. Et c’est dommage. Mais c’est comme ça.
     
    Une amie, Fanny, est partie en Finlande pour son échange Erasmus. Il y a deux ans, je crois. Elle avait été voir le Père Noël, elle aussi. Et les rennes. Et elle avait adorait ce pays !
    Bon, et puis, elle avait vu des aurores boréales… Jalouse, je suis ! 😉
     
    Ce fromage de renne, avec de la confiture de mûre arctique, me donne envie… Tout comme cette région du monde, que j’aimerais beaucoup découvrir. ☺
    L’année prochaine, peut-être. Pas cette année, comme on déménage (très bientôt) (pas loin de notre appart actuel, alors tu peux toujours venir faire un tour en Bretagne, quand tu le veux ♥)
     
    Je note : igloos de verre. Je VEUX absolument tester ça quand j’irai !

  • Clémentine, merci pour tous tes merveilleux commentaires, ils m’ont vraiment touchée, j’adore tes histoires, tes anecdotes, ton enthousiasme, j’ai hâte de te voir <3 Je t'embrasse fort !

  • Même si tu n’avais pas l’obligation de parler de ce séjour sur ton blog, tu l’as fait et je t’en remercie. J’aime énormément ton style d’écriture et une fois de plus tu as réussi à m’imerger dans un autre univers. Cette fois beaucoup plus froid que Oman et plus froid que ce que je recherche d’habitude (même si je rêve de visiter ces contrées plus froide un jour), mais tu nous fais encore découvrir cette destination avec passion !! 😄

  • Merci beaucoup Candie, tu es adorable, ça me touche !

  • Vivre ce voyage au travers de tes mots a été simplement fabuleux…
    C’est sans nul doute un voyage que je ferais un jour, comme toi j’adore le Grand Nord, tu sais à quel point mes deux croisières en Norvège m’ont comblée, et je pense faire la prochaine en 2019…
    De plus, cet article évoque pour moi de merveilleux souvenirs…
    Mon Papi chéri, ma Mamie et mon Oncle y sont allés une année, ils avaient dormi chez l’habitant et passé quelques jours merveilleux, absolument incroyables …
    Ils m’ont envoyé des cartes postales et m’ont si bien raconté chaque instant de ces quelques jours de bonheur que j’ai eu l’impression d’y être allée avec eux…
    Et j’espère y aller un jour à mon tour et rencontrer les ombres évanescentes de ces jeunes gens qu’ils étaient encore au détour d’une forêt de sapins …

  • Merci Meghann pour ton message adorable… Je te souhaite de faire ce beau voyage sur les traces de ton Papi que tu aimes tant, de retracer le rêve et le souvenir… Je t’embrasse fort.

  • C’est tellement beau !
    Et la rencontre avec le père Noël c’est quand même quelque chose à vivre 🙂
    Gros coup de cœur pour les rennes, trop chous <3

  • Tu as vu, on est comme des gosses à Disney !

  • Cela doit être magique de faire et de vivre ces beaux moments extraordinaires dans ces Pays nordiques… mais, ça m’étonnerait fortement que je puisse décider mon épouse à monter là haut… dans ces froids polaires… dans un Pays du Sud, aucuns problèmes…là où il fait bien chaud !
    Alors grand Merci pour ce beau reportage Itinera pour me fait découvrir tout cela !
    Gilbert

  • Merci beaucoup Gilbert pour ce commentaire adorable ! Bien couvert, tout se passera bien 😉

  • La Laponie nous tente de plus en plus mais étant de très frileux, on hésite…;)
    En tout cas , tes photos donnent envie de partir explorer ces superbes paysages enneigés 🙂

  • Bien équipés, il n’y aura pas de souci !

  • Encore un article qui laisse rêveur… Alors que j’ai déjà froid par les douces températures parisiennes de ce début de printemps, je n’ose me projeter jusqu’en Laponie… Et pourtant, avec tes mots et tes photos, tu sais attirer même le plus frileux et lui faire connaître l’envie et la joie que ce serait d’être là-bas, en moonboots et en combi de ski ultra performante, blotti.e au coin du feu, une tasse de thé à la main, le jus des baies dégoulinant sur le menton… à découvrir, à vivre, à comprendre ce qui fait qu’un peuple a décidé de rester dans ce froid polaire et l’a apprivoiser…
    Toujours aussi ravie de te lire, donc, et hâte de voir où te portent tes prochaines aventures arctiques…

  • Merci pour ton mot adorable et si évocateur, je suis très touchée !

  • Cela me rappelle de bons souvenirs : il y a exactement cinq ans de cela, je faisais mon voyage de noces à Ivalo/Saariselkä, légèrement plus au Nord en Laponie finlandaise. Rennes, neige, luge et belles étendues gelées ont ponctué notre voyage en amoureux. Je vois que tu es repartie pour l’Islande, j’espère que tu en ramèneras de belles images d’aurores boréales (sur pellicule ou dans ta tête, finalement c’est le plus important…) !

  • Ivalo / Saariselkä, cela me fait rêver, tellement sauvage et beau, j’imagine votre fabuleux voyage !

  • j’étais déjà sous le charme de La Laponie avec l’article de Maud “Enmaudvoyages” et le tien tient aussi ses promesses! Motoneige, Kota et village du père Noel.. je suis toujours aussi enchanté par la destination.. un jour j’irais c’est sur!

  • Je te vois tellement là bas , avec ton enthousiasme pétillant !

  • J’ai pu me rendre en Laponie en famille il y a 5 ans, et c’était juste magique ! Sans doute l’un de mes plus beaux voyages, je rêve d’y retourner !
    Merci pour cet article qui m’a rappelé de très bons souvenirs 🙂

  • Merci beaucoup Marine !

  • Tu as l’air d’avoir passé un séjour magique !
    Je suis très étonnée de l’aspect de la ville de Rovaniemi, je n’imaginais pas ça comme ça du tout ! En effet ce n’est pas très joli…Mais je suppose que l’on ne vient pas ici pour ça !
    Par contre les 3 habitants au kilomètre carré, ça me plait beaucoup 😀

  • Je pense que tu adorerais !

  • C’est un très bel article, bien que la ville de Rovaniemi ne le soit pas. Si on m’avait dit que la plus grande municipalité d’Europe était en Laponie, je ne l’aurais pas cru. En tout cas merci pour ce beau voyages que tu proposes à travers ces (trop courtes) lignes.

  • Merci beaucoup, Alexandra !

  • Je veux troooop y aller ! lol
    J’ai des amis qui le font en Janvier prochain en plus je suis tellement jalouse !
    Ca a l’air enchanteur. Merci de nous faire voyager avec toi ça met des étoiles dans les yeux !

  • Ah Lucie je te le souhaite tellement, il y a une douceur, une sérénité en Laponie quit e correspondraient bien ! Merci !

  • […] Retrouvez mon article complet sur la Laponie finlandaise. […]

  • Nous sommes littéralement transportés par ces paysages de neige et si le Père Noël est aussi au rendez-vous, c’est un cadeau supplémentaire qui ne faut pas manquer et qui ajoute encore de la magie à ce voyage. Merci pour nous avoir apporté du rêve et amenés, avec ces magnifiques photos, là-bas en Laponie avec toi ; nous en avons des étoiles plein les yeux !

  • C’est décidé, c’est vraiment la Laponie finlandaise que je choisirais si je devais aller dans le grand Nord! Avec les enfants, je me dis que ce serait le mieux. Le côté kitsch du du village du Père Noël me séduit (je reste une fan inconditionnelle de Disney;-) Ca doit être magique! J’adore les photos des rennes.

  • Salut à tous,

    Super article agréable à lire et qui va surement donner envie à plus d’un de visiter la Laponie finlandaise. C’est vrai que c’est une région vraiment unique…surtout en hiver.

    Pour ceux qui veulent des bons plans concernant les activités à Rovaniemi, jetez un coup d’œil au site suivant: http://rovaniemifinland.com/

    Vous y trouverez des comparatifs de prix, des randonnées et des info utiles…

    Bon continuation à tous les voyageurs 🙂

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.