Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
3 novembre 2019    /    

Les 10 villages les plus instagrammables de France ?-

Quels sont les dix villages les plus « instagrammables » de France, soit les dix qui sont le plus souvent mis en valeur sur le plus célèbre réseau social de partage d’images au monde, Instagram ? Et qu’est-ce que cette liste révèle sur nos goûts, nous autres voyageurs français ?

Villages les plus instagrammables de France
Ce village est dans le classement…


J’ai reçu récemment un communiqué de presse de Holidu, un moteur de recherche proposant des locations de vacances, établissant le classement des dix villages et petites villes de France les plus souvent mentionnés sur Instagram. Leur méthodologie est simple : ont été prises en compte 1300 villes françaises comptant entre 500 et 12 000 habitants, et dont le nom est univoque. On a donc exclu tous ceux dont le nom signifie autre chose (comme Etalon dans la Somme, Faucon dans le Vaucluse ou Hérisson dans l’Allier, ou encore Chirac en Charente), et ceux dont le nom représente aussi un produit ou une marque (comme par exemple Roquefort, Maroilles ou Camembert. Ce qui, dans notre beau pays accro aux produits laitiers, signifie qu’on renonce à toutes les villes à fromage. Snif).

Un week-end en Normandie : découvrez l'Orne. Que voir dans l'Orne ? Blog sur l'Orne.
Vaches de Camembert (Orne, Normandie) très choquées par cette nouvelle.


Les résultats m’ont intéressée et m’ont inspiré ce petit billet de réflexion sur nos goûts de voyageurs, et sur ce qu’Instagram signifie aujourd’hui dans le monde du tourisme. Je préviens d’office : bien que critiquer Instagram soit très à la mode, ce n’est pas au programme du jour. J’aime beaucoup Instagram. Si vous attendiez un règlement de comptes sauvage, de l’hémoglobine et des dents qui sautent, vous serez déçus.

Villages les plus instagrammables de France
Saurez-vous deviner qui est le village le plus instagrammable de France ?

Les dix villages les plus instagrammés de France

Voici donc la liste des dix villages et villes de France les plus mentionnés sur Instagram :

  1. Cassis
  2. Val-d’Isère
  3. Morzine
  4. Megève
  5. Eze
  6. Honfleur
  7. Dinan
  8. Collioure
  9. Chamonix
  10. Dinard

Première observation : toutes ces villes, sans exception, sont situées à la mer (Cassis, Eze, Honfleur, Dinan, Collioure, Dinard) ou à la montagne (Val d’Isère, Morzine, Megève, Chamonix). Dans notre pays qui a la chance inouïe de compter trois façades maritimes et plusieurs massifs montagneux spectaculaires, la sacro-sainte dichotomie mer/montagne reste donc très forte. Lorsque nous allons en vacances, nous allons nous dorer sur les littoraux, ou grimper à l’assaut des sommets. Si la Méditerranée au Sud et la Manche au Nord sont aussi représentées côté mer, les Alpes l’emportent pour ce qui est de la montagne – et malgré mon amour pour toutes les montagnes françaises, je peux le comprendre, les Alpes restant à mes yeux insurpassables, tant pour le ski que pour la rando. Pardonnez mon chauvinisme de fille née en Rhône-Alpes.

Calanques de Cassis
Morzine, savoyarde authentique

J’aurais bien aimé avoir la liste des 20 ou 30 premiers villages, pour voir comment les campagnes se défendent. Les chiffres de l’évolution du tourisme en France montrent une revalorisation très forte du tourisme rural, des belles campagnes françaises, une tendance que j’applaudis des deux mains : moi qui ai adoré l’Aveyron, la Lozère, l’Orne, la Loire, la Saône-et-Loire, la Côte d’Or, l’Alsace, la plaine de Versailles, le Lot, le nord de la Bourgogne (articles à suivre), je ne peux qu’encourager les voyageurs à se mettre au vert et à découvrir la richesse du patrimoine architectural et naturel de ces territoires.
La célèbre émission de Stéphane Bern, Le village préféré des français, a d’ailleurs montré cet attachement aux beaux villages ruraux : Saint Cirq Lapopie a gagné en 2012, Eguisheim en 2013, Cordes-sur-Ciel en 2014, Kaysersberg en 2017, Cassel en 2018 – autant de petites villes qui ne comptent ni mer ni montagne et qui ont su marquer les esprits.

Que voir en Alsace à l'automne ?
Vue sur le vignoble alsacien depuis le château du Haut-Koenisgbourg.

Deuxième observation : à l’exception peut-être de Val-d’Isère, qui est avant tout une station de ski et qui doit sa renommée à l’amour de la poudreuse, tous les autres villages cités ont une identité forte, des monuments emblématiques, une longue histoire et une allure immédiatement reconnaissable. Même lorsque nous venons nous détendre au soleil ou croquer les cimes, nous valorisons la beauté des sites, l’histoire des villages et leur caractère typique.

Les plus beaux sites de la Côte fleurie
Le port de Honfleur, mythique et mille fois immortalisé

Ce qui me conduit au point suivant : je trouve qu’Instagram a plutôt bon goût.

Le grand méchant Instagram ?

Il est de bon ton de critiquer Instagram, de lui imputer le tourisme de masse (comme si les gens avaient attendu Instagram pour visiter les calanques de Cassis) et la destruction des sites naturels (quelques épiphénomènes regrettables, comme la triste histoire de l’arbre-brocolis). En réalité, ce que montre cette liste, c’est qu’Instagram surfe sur les tendances déjà existantes : les dix premiers villages étaient des destinations touristiques bien avant leur célébrité sur le réseau social, qui n’a fait que renforcer un phénomène préexistant. Ce qu’on voit le plus souvent apparaître sur Instagram, ce sont des lieux qui jouissaient déjà d’une vraie célébrité avant même le lancement du réseau.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Voyage🌎Travel✈️Reise🌞Ariane (@itineramagica) le

La gestion du surtourisme est une problématique à laquelle les destinations sont confrontées depuis longtemps et qui est, je le crois, plutôt efficace en France, où nous avons une forte tradition de protection du patrimoine. Cassis, par exemple, est aujourd’hui MIEUX protégée qu’avant, avec le statut de parc national attribué aux calanques, la fermeture des massifs en cas de risque d’incendie, l’activisme luttant contre la pollution par les boues rouges et eaux usées… Quant à la vallée de Chamonix, les maires des communes concernées ont pris des mesures fortes pour mieux les protéger ces dernières années, notamment la limitation de l’accès au Mont-Blanc. Il m’est arrivé de visiter des pays qui n’ont pas cette culture de protection, et d’être très heureuse de vivre en France, qui reste, je le rappelle, la première destination touristique mondiale depuis les années 1980 sans que nous ayons assisté à la destruction de notre patrimoine.

On compte 112 millions de publications hashtaguées #Paris sur Instagram. Paris est encore là.

Je ne crois pas au surtourisme dans l’absolu, sauf pour des sites naturels particulièrement fragiles. Je crois en revanche que certaines destinations n’ont pas cette culture de protection et que même un petit nombre de touristes y est problématique, car ils n’ont pas les infrastructures et les réglementations nécessaires pour accueillir, canaliser, réguler le flux. Pour un village sur une île perdue dans un pays pauvre, qui n’a pas de système d’assainissement des eaux usées, de traitement des déchets, ou de lois protégeant un patrimoine fragile (interdisant, par exemple, de ramasser les étoiles de mer ou d’escalader les ruines d’un temple), tout visiteur est une menace. Pour une destination équipée, formée, prête à recevoir les touristes, ils sont une chance.

Instagram, une chance pour les destinations

J’en reviens à la liste des villages les plus instagrammables de France. Ce que cette liste ne montre pas, en revanche, c’est le nombre de villages qui ont su tirer leur épingle du jeu grâce à ce réseau, qui ont pu être découverts par davantage de touristes grâce aux belles photos partagées sur Instagram. Moi-même, j’ai souvent ajouté des destinations à mon itinéraire grâce à l’inspiration fournie par un post qui m’a touchée. Lorsque je construis un itinéraire de voyage, c’est souvent vers Instagram que je me tourne avant tout pour décider si je m’arrête dans tel ou tel village. Tous les villages et sites de France ne bénéficient pas de la promotion d’un office du tourisme, mais tous ont déjà été immortalisés sur Instagram, et c’est pour moi une source perpétuelle d’information et d’inspiration visuelle. Les professionnels du tourisme l’ont bien compris et encouragent de plus en plus les visiteurs à utiliser tel ou tel hashtag pour mettre en valeur leur région, car ils savent l’ampleur de la visibilité offerte par ce réseau. Je le constate à mon échelle : je reçois tout le temps des messages sur Instagram de personnes me disant « j’ai eu envie d’aller à XYZ grâce à tes stories, et j’ai une question / je te remercie ».

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Voyage🌎Travel✈️Reise🌞Ariane (@itineramagica) le

On reproche souvent à Instagram la standardisation du goût esthétique – un compte très bien fait, Instarepeat, montre de façon amusante notre tendance à répéter les mêmes mises en scène. Cela est indéniable, et a été bien analysé notamment dans le domaine de l’outdoor dans cet article publié par les Others. Les créateurs de contenu sont de plus en plus conscients de ce fait et cherchent en permanence le bon équilibre entre ce qui est « instagrammable », et l’expression personnelle de leur créativité.

Découvrez les Dolomites à l'automne.
Un lieu vu mille fois sur Instagram : le lac de Sorapis dans les Dolomites

Mais je pense que cette tendance a aussi des effets vertueux, et pour les destinations, et pour les instagrameurs.

Pour les destinations tout d’abord : Instagram les encourage à se faire plus belles et plus riches en expériences. Les critères qui rendent un village instagrammable sont souvent les mêmes que les critères permettant d’accéder au label « Plus beau village de France », ou encore « Village fleuri » : propreté, patrimoine restauré et préservé, accessibilité aux monuments, présence de fleurs… Pour avoir plus de succès sur Instagram, vous devez tout simplement rendre votre village plus beau, plus accueillant, plus attrayant. Cela passe bien sûr aussi par les expériences proposées. Le canoë est à la mode sur Instagram ? C’est une aubaine pour les prestataires d’activités qui proposent d’explorer les rivières françaises à la pagaie. Instagram aime les petits cafés mignons remplis d’insolites et de jolies choses ? C’est une aubaine pour les restaurateurs qui se lancent et cherchent à dynamiser des petites villes françaises. Un monde instagrammable, c’est un monde rempli de beaux points de vue, de monuments préservés, de bistrots où on sert des produits locaux avec des fleurs et des bougies sur la table. Franchement, il y a pire.

village instagramable
Martel, dans le Lot
 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Voyage🌎Travel✈️Reise🌞Ariane (@itineramagica) le

Comment avoir du succès sur Instagram ?

Et pour nous, les instagrameurs, cette exigence est aussi une chance. Instagram nous pousse tous à devenir de meilleurs photographes. Oublions une seconde les « gimmicks » à la mode sur le réseau : quelles sont les publications qui ont du succès ? Les belles photos bien composées. Les règles à respecter pour qu’une photo soit « instagramable » sont, très souvent, les règles générales à respecter pour faire une bonne photo : avoir une composition claire où le sujet est placé sur les lignes de force de l’image. Veiller à avoir une belle lumière. Faire en sorte que le sujet de la photo soit évident, que quelque chose dans l’image attire le regard. Avoir un premier plan. Les blogueurs de voyage qui ont le plus de succès sont aussi d’excellents photographes – je pense par exemple à un duo dont j’adore le compte Instagram et qui est un exemple pour moi, les Bestjobers.
Instagram nous pousse tous à nous améliorer, nous dépasser. Admirer les belles photos des autres ne me pousse jamais au plagiat ou au découragement, mais est pour moi toujours une source d’inspiration et de saine émulation. Comment avoir du succès sur Instagram ? En devenant toujours meilleurs.

Que voir à Bellagio sur le lac de Côme ? Bellagio et les jardins de la villa Melzi à l’automne, la plus belle villa sur le lac de Côme. Bellagio blog
Une photo qui a eu beaucoup de succès sur mon Instagram : un matin au lac de Côme

Les villages les plus instagrammables de France ?

Impossible de conclure cet article sans quelques images tirées de la liste… et quelques autres.

Je partage la passion collective pour Cassis. Les calanques, cette citadelle de dentelle blanche où des pins funambules viennent se pencher au-dessus des eaux que la transparence des fonds peint en turquoise, font partie des plus beaux paysages de France à mes yeux.

Morzine a la beauté du bourg savoyard traditionnel, et a su préserver à merveille son patrimoine baroque vieux de plusieurs siècles. Le site naturel est superbe, avec vue sur le Mont Blanc et les Dents du Midi, et le village a un charme fou.

J’ai visité Eze et son jardin exotique au sommet d’un éperon rocheux par une belle St Valentin. Je garde un souvenir inoubliable de ce site, une des plus belles vues de la Côte d’Azur.

Honfleur allie la beauté riante de la côte fleurie normande et la solennité d’un vieux port qui me rappelle les plus belles villes du nord de l’Europe, je comprends pourquoi Victor Hugo l’aimait tant.

Les plus beaux sites de la Côte fleurie
Honfleur, morceaux d’antan

Plus qu’une ville, Chamonix est un mythe, le symbole de la haute montagne et de ses défis, de l’alpinisme et du vertige.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Voyage🌎Travel✈️Reise🌞Ariane (@itineramagica) le

Et ce sont sans doute les plus belles randonnées des Alpes françaises : je me souviendrai toujours de ma découverte du Lac Blanc, du Lac des Chéserys et de la Mer de glace…

Et d’autres villages instagrammables encore…

J’ai envie de compléter cette liste avec dix autres, totalement personnels : dix villages que j’adore et que j’ai envie de poster sur Instagram encore et encore.

Le Mont Saint Michel reste à mes yeux un mythe absolu, un lieu de légende et de foi à la puissance évocatrice inégalée. Et esthétiquement sublime, surtout quand la lumière du matin drape le rocher perdu au milieu des marées…

C’est à mes yeux le plus beau village de Provence : niché entre deux pitons rocheux, à deux pas du lac de Ste Croix et des incroyables gorges du Verdon, Moustiers Sainte Marie allie splendeur naturelle et richesse culturelle exceptionnelle. Je vous en parlerai plus longuement dans un article très bientôt.

Je continue avec les sites où la beauté naturelle est réhaussée par la puissance de la foi : Conques, lieu de pèlerinage incontournable sur le chemin de St Jacques en Aveyron, m’a fascinée visuellement et spirituellement. Ce village est rare et précieux.

Que voir dans le Nord Aveyron ? Les plus beaux villages d'Aveyron, Conques, le canyon de Bozouls, Salles la Source, Espalion... Voyage en Aveyron.
Conques

Je ne peux m’empêcher d’ajouter un deuxième village aveyronnais avec Belcastel, splendeur médiévale entre château fort et pont pittoresque. Un charme fou.

Le voisin de l’Aveyron se défend aussi merveilleusement en matière de beaux villages : dans le Lot, j’ai été éblouie par St Cirq Lapopie, une véritable perfection visuelle. Je comprends qu’il ait été élu village préféré des français.

Et toujours côté Occitanie, j’ai eu un immense coup de cœur pour Saint Chély du Tarn, petite perle logée au cœur des gorges du Tarn en Lozère. Un des paysages que j’aime le plus en France.

L’Alsace est un véritable gisement de villages de poupées aux couleurs incroyables. J’ai un coup de cœur pour Riquewihr, ses teintes si vives et son perpétuel esprit de Noël.

Il me faut évidemment citer un village drômois, et je jette mon dévolu sur Grignan, avec son château Renaissance extraordinaire et ses champs de lavande. Il est tout récemment entré au classement des plus beaux villages de France.

La Savoie est pour moi un pays féerique, et j’ai trouvé mon idéal à Pralognan la Vanoise, petit village tellement authentique et préservé, dans un cadre d’exception. Un hiver de conte de fées.

Parmi les villages du Luberon, j’en citerai un moins célèbre que Gordes, mais dont j’adore l’atmosphère : Saignon, un petit bijou provençal.

Je finis avec le joyau du Vercors : Pont-en-Royans, avec ses maisons multicolores suspendues au dessus de la rivière et sa gorge pittoresque.

Et vous ? Quels villages de France vous donnent furieusement envie de poster sur Instagram ?

Pour plein d’aventures en France (Moustiers Sainte Marie, le Lot, l’Aveyron, la Bourgogne…) et ailleurs (Minorque, les Pouilles, les îles Féroé…), n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter. Ou à me suivre sur Instagram 😉

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

21 commentaires pour
“Les 10 villages les plus instagrammables de France ?”

  • Cet article est infiniment juste et remet les pendules à l’heure face à la mode de dénoncer le tourisme et les instagrammeurs, qui révèle surtout l’élitisme de ceux qui veulent jouer les voyageurs et les explorateurs, et ne supportent pas d’être tout simplement des touristes, c’est à dire des personnes qui ont la chance d’avoir le temps et les revenus pour bénéficier d’une mobilité choisie, fondée sur le plaisir de la découverte d’autres lieux et d’autres cultures. Merci infiniment à Itinera Magica d’associer à ses merveilleuses mises en scène de lieux tous plus attirants les uns que les autres des analyses de fond et des réflexions, qui donnent à ce blog toute sa profondeur et son unicité.

  • Merci de tout coeur pour ce commentaire qui me touche énormément.

  • Je vais commencer par chipoter 😉 Dinan n’est pas pour moi au bord de la mer, c’est un port fluvial qui n’est pas sur la partie maritime de la Rance mais juste après… Par contre, cela n’enlève rien à son charme indéniable !
    Je suis d’accord avec toi quand tu dis que ces villes étaient déjà de hauts lieux du tourisme bien avant Instagram, bien avant internet même ! Je pense que si on regarde dans un guide vert, ils auront tous au moins 2 étoiles… ce qui était une référence déjà au siècle dernier donc. Là où il est culturellement ancré, le tourisme ne s’avère pas aussi destructeur que là où il advient de façon récente et anarchique.
    Quant à en ajouter à la liste, je pourrais le faire presque à l’infini tant je suis sujette à tomber sous le charme de tout village mignon que je croise.. Le dernier en date, c’est Vaison-la-Romaine, découvert la semaine passée…

  • J’accepte volontiers ton chipotage : j’avoue (c’est une tare !) que je ne connais pratiquement pas la Bretagne.
    “Là où il est culturellement ancré, le tourisme ne s’avère pas aussi destructeur que là où il advient de façon récente et anarchique.” : je suis totalement d’accord avec toi, c’est très bien dit.
    Et Vaison ! oui ! j’adore :-)))

  • Le classement “officiel” me stupéfait, je m’attendais à y trouver des villages médiévaux à la pelle (Grignan, Saint-Guilhem-le-Désert…) et finalement c’est ma chère Haute-Savoie qui tient le haut du pavé. Merci pour ta réflexion pertinente sur les effets positifs d’Instagram pour les petits villages qui n’auraient pas pu être connus autrement, et à qui ce réseau social donne un second souffle.

  • Moi aussi, j’ai été surprise ! mais le tourisme balnéaire + de montagne reste très important, malgré la revalorisation des beaux villages campagnards 🙂
    Merci beaucoup !

  • Coucou Alexandra! Je passe seulement te dire que je te rejoins tellement sur plusieurs de tes positions ici. Moi aussi, j’aime Instagram. Bon, j’y suis arrivée tardivement en n’ayant pas connu la supposée belle époque du réseau mais pleinement consciente de ses problèmes et pourtant! J’aime m’y inspirer et à tous ceux qui se plaignent d’un manque d’originalité (réel, il faut bien l’avouer), je leur dis qu’il existe des milliers d’instagrammeurs talentueux et originaux. Soyons curieux!

    Autre point aussi, je suis tellement d’accord qu’Insta représente un potentiel extraordinaire pour plusieurs destinations méconnues. Il y a des villages qui pourraient vraiment connaître un développement touristique incroyable et intelligent en l’utilisant bien.

    Enfin, je suis pas très surprise de voir Cassis tout en haut de la liste. Vrai qu’elle est très belle. Mais j’avoue ma déception aussi de ne pas y retrouver plus de villages de campagne. Je retrouve avec bonheur tes images de l’Aveyron, région magnifique et accueillante s’il en est une! 😉

  • Je suis totalement d’accord avec toi sur tout.
    Oui, Insta nous pousse à une certaine standardisation, mais il décuple aussi la créativité pour essayer de se démarquer.
    Et oui, Insta est une super façon de “percer” pour des destinations méconnues qui ont besoin de + de touristes !
    Et quand tu reviens en France on se refait une virée aveyronnaise <3 😉

  • très bel article !!! Je suis absolument d’accord ! Tous ces villages que tu cites non pas attendu Instagram pour être touristique ! Je suis ravie de lire que Collioure fait partie de la liste des villages les plus Instagramés hihi et ça fait belle lurette que c’est touristique bien avant qu’IG existe ! Et sinon je rêve de visiter l’Alsace, ton village Riquewihr me fait rêver depuis toujours ! J’espère en 2020 explorer cette partie de France !

  • J’adorerais retourner à Collioure, j’y suis allée ado et j’en garde un très beau souvenir, il faudrait que j’y retourne appareil photo en main 😉
    Tu vas adorer l’Alsace, je connais tes goûts, je t’y vois bien !

  • A mon sens, tu minimises beaucoup l’impact négatif d’Instagram à la fois sur les individus et sur la nature. Je suis la première à m’énerver contre ceux et celles qui râlent contre le réseau social et j’incite tous ceux qui y sont malheureux à quitter la plateforme. Souvent, on se plaint du manque de contenu de qualité d’IG et s’il est vrai que de nombreux contenus, comme tu l’as fait remarquer sont des vilains copiés/collés, on y trouve des merveilles de créativité mais aussi des contenus très engagés. Il y a de encore quoi trouver son bonheur sur IG.
    Malheureusement, le réseau social a des conséquences. Sur la vie de certains individus, touchés par l’uniformisation du beau et les mises en scène. On ne peut nier l’impact de certaines images sur les jeunes filles, les personnes plus fragiles.
    Et on ne peut nier les effets dévastateurs d’IG sur certaines destinations. Bien entendu, la plupart étaient connues avant IG mais le réseau et sa notoriété n’ont fait que renforcer l’effet du tourisme de masse. Et il ne s’agit pas d’épiphénomènes. L’Everest, Valensole, les champs de tulipes en Hollande, les Dolomites … les sites qui souffrent d’IG sont nombreux. Et même si les destinations savent gérer l’afflux de touristes, des précautions draconiennes sont prises parfois comme la fermeture des sites …
    Bien entendu, IG participe aussi de la mise en valeur et du développement des territoires. Seulement je pense que l’équilibre est très difficile à trouver, notamment pour les destinations ne prenant pas conscience ou trop tardivement des conséquences réelles des réseaux sociaux.
    Cet équilibre est compliqué aussi pour les individus, IG pouvant être une source de frustration, de perte de temps mais aussi de réflexion, de partages, d’échanges …
    Bref, on pourrait en débattre des heures 🙂

  • Ah, je savais que tu allais réagir, je t’attendais ;-))
    Tu me connais, je suis fondamentalement pro-tourisme, et je pense que les avantages surpassent largement les inconvénients, à condition bien sûr d’avoir les infrastructures pour gérer (c’est pour cela que je citais l’exemple de pays sans tout à l’égout, sans traitement des déchets, etc, là la problématique est bien entendu différente – je parle d’un contexte de pays développé comme la France).
    Même pour les cas que tu cites de sur-tourisme, je pense que les avantages sont plus importants. Exemple : Valensole. Je suis très pro-agriculteurs, donc évidemment navrée et consternée par les cas de dégradation des lavandes, et je trouve normal que les agriculteurs protègent leurs champs et cherchent à éduquer le public. Mais j’ai travaillé à la fois avec un village du plateau et avec un magasin de produits régionaux à Manosque (au pied du plateau donc) en juin dernier, et ils m’ont dit à quel point cet afflux de tourismes signifiait aussi des nuitées, des recettes, des opportunités professionnelles et commerciales, la possibilité de valoriser la production locale : oui, il y a les abrutis qui piétinent les plants et il faut les éduquer, mais il y a aussi des centaines de personnes qui vont acheter du savon, de l’huile essentielle, des cosmétiques à base de lavande… L’engouement autour de la plante est avant tout une chance pour les producteurs, et cela touche même les gens qui sont loin de Valensole. En juillet dernier, j’ai fait le portrait d’une lavandicultrice drômoise, productrice de cosmétiques, et elle me disait à quel point la demande avait explosé, elle était en train d’agrandir, d’acheter de nouveaux terrains, un nouveau batîment, proposer des massages à la lavande… Là où il y a du tourisme, il y a de l’emploi, des recettes, de l’argent pour restaurer et entretenir le patrimoine, des initiatives qui dynamisent… Je pense qu’un lieu à la mode sur Instagram a plus de raisons de s’en féliciter que l’inverse.
    Après, il y a une autre dimension, celle-ci individuelle : l’image de soi sur IG, les rapports avec les autres, les relations sur les réseaux, la frustration, la FOMO, etc, c’est un débat tout à fait légitime, bien sûr – je n’en parle pas ici, mais on pourra en débattre de vive voix avec grand plaisir !

  • Très intéressant et je suis tout à fait d’accord avec toi! Nous en oublions surtout que cette plateforme permet le partage et l’échange sur des cultures, des passions, des humanités par le biais de la photographie. Peu importe l’uniformité ou la prétendue aggravation de fréquentation de lieux touristiques, il en ressort de jolies créations et réflexions ! J’adore toujours autant te lire, tes sujets et tes questionnements sont toujours autant de pistes de réflexion.

  • Merci beaucoup pour ton gentil commentaire <3 très heureuse de savoir que cela te parle !

  • Génial cet article ! Je m’attendais un quelque chose d’assez bateau mais la réflexion est profonde et intéressante. Je suis d’accord avec le fait qu’il faille prendre des pincettes avec la stigmatisation d’Instagram. Tout est une question de mesure et j’apprécie toujours d’y passer du temps chaque jour.
    Pas facile de lister les 10 plus beaux villages de France que j’ai visité… Grignan, que tu cites, en fait sûrement partie. J’ai quelques noms de villages ardéchois qui me reviennent en tête également ^^ Mais il y en a tellement !

  • Oh, je suis enchantée d’avoir pu vous surprendre agréablement ! Merci beaucoup pour ce message.
    Je suis drômoise donc forcément chauvine, mais je l’avoue : l’Ardèche compte des villages sublimes. Et le Gard voisin aussi : juste au dessus de la rivière Ardèche, je suis folle d’Aiguèze !

  • Ton point de vue est intéressant, e

  • Ton point de vue est intéressant, car j’avais plutôt tendance à voir pratiquement que les effets négatifs, mais tu as raison, il y a aussi énormément d’aspects positifs, et il ne faut pas l’oublier !
    Je suis assez étonnée moi aussi de la prépondérance de la mer/montagne dans le classement, mais j’aime beaucoup le tien ! Après vu les critères, tous les petits villages (il me semble que statistiquement c’est moins de 3000 habitants) sont exclus…
    Mais la conclusion de tout ça, c’est quand même que notre France est belle <3

  • Excuse moi, il fallait lire 500 habitants et non 5000, c’est une erreur de zéro de ma part !
    Oui, j’aurais adoré que la liste continue avec les 30 premiers, je suis sûre qu’on aurait eu plus de campagne 🙂
    La France est magnifique, bien d’accord avec toi <3

  • Je suis très ambivalente en ce qui concerne Instagram… Comme le dit @La fille de l’encre, Instagram a de réels côtés sombres qu’il ne faut pas mettre sous le tapis (la petite dépression causée par Instagram, ça existe, j’en ai fait les frais durant ma grossesse !). Néanmoins, comme tu le soulignes aussi, il y a des côtés sympas comme le partage et la découverte. Et c’est un excellent moyen pour l’inspirer et s’améliorer en photographie 🙂
    (D’ailleurs depuis ma phase “dépression” instagram, j’ai supprimé la majorité des comptes aux lifestyle parfaits pour me concentrer sur les profils de voyages, et ça va beaucoup mieux !).

  • Coucou Ariane !

    Je trouve ton point de vue très intéressant, car même si j’adore Instagram pour le côté partage, spontanéité et rencontre (dont toi 😉 ), pour moi il y a pas mal d’aspects négatifs, sur la nature et sur les gens, comme l’évoque La fille de l’Encre.

    En ce qui concerne la France, je pense que redorer l’image de nos petits villages ne peut qu’être une bonne chose, pour l’emploi, pour la restauration du patrimoine, pour les finances locales. Internet est un formidable outil de partage, et j’ai découvert de merveilleux endroits avec toi. Bien évidemment, il y a aura toujours du mauvais, mais c’est la dualité de l’être humain qui veut ça…

    Mais je suis quelqu’un de résolument optimiste comme toi 😉

    Bisous et merci pour tes voyages, tes découvertes !

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.