Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
5 mai 2019    /    

Morzine : ski, expériences et bonnes adresses-


Morzine n’est pas une station comme les autres. La belle savoyarde a une personnalité, une identité propre, qui tranche avec tout ce que j’ai connu ailleurs. L’ambiance qui règne dans les rues de ce beau bourg savoyard, son histoire singulière, lui confèrent une originalité véritable. Skier à Morzine, ce n’est pas seulement bénéficier d’un immense domaine, c’est plonger dans une vie de village vibrante où les bonnes adresses foisonnent et où les nuits sont colorées.

Morzine, la station-village qui ne ressemble à aucune autre

Après Pralognan, Chamonix et Les Saisies, Morzine a confirmé mon histoire d’amour avec la Savoie en me montrant son versant le plus historique et singulier. L’ancien duché savoyard a su cultiver une puissante personnalité, et Morzine fait partie des lieux qui l’ont le mieux préservée.

L'hiver à Morzine : ski et bonnes adresses. Que faire à Morzine ? Que voir à Morzine. Morzine ski et outdoor
Morzine la belle, savoyarde et authentique. Regardez tout au fond de l’image, sur les falaises : les silhouettes sont celles des constructions futuristes d’Avoriaz

Cinq raisons d’adorer Morzine

Pourquoi Morzine m’a-t-elle tant séduite et marquée ?

On vient à Morzine parce que c’est une station mythique, une des plus anciennes de Savoie (la première remontée mécanique française, c’est Morzine qui l’avait), ancrée dans un village riche d’une très longue histoire. Ce n’est pas qu’une station de ski, c’est un vrai bourg savoyard, fier de son identité et de ses traditions, dans lequel on a plaisir à se promener. Et sur les falaises qui surplombent Morzine se déploie la silhouette futuriste d’Avoriaz, fabuleuse folie architecturale qui m’a fascinée. A Morzine, l’histoire, le charme, la Savoie authentique, à Avoriaz, la beauté mégalomane d’un rêve devenu bois. L’alliance des deux est puissamment originale.

L'hiver à Morzine : ski et bonnes adresses. Que faire à Morzine ? Que voir à Morzine. Morzine ski et outdoor
Morzine le soir

On vient à Morzine pour l’ambiance de fête extraordinaire qui règne dès la fin d’après-midi dans le village. C’est quelque chose que je n’ai pas vu ailleurs en France à ce jour, et qui m’a vraiment rappelé l’Autriche, nation reine de la fête sur neige – à Morzine, j’ai retrouvé l’atmosphère ultra dynamique et déjantée de Kitzbühel ou Hintertux. D’ailleurs, les Anglais ne s’y trompent pas : eux qui plébiscitent l’Autriche adorent aussi Morzine.

Parce que Morzine est un vrai bourg de caractère avec une vraie vie festive, les bonnes adresses sont légion ici. La meilleure raclette de mon hiver 2019 ? C’est à Morzine que je l’ai mangée. L’hôtel le plus cosy, le plus romantique, le plus idyllique ? C’était aussi à Morzine. Et des dizaines d’autres lieux m’ont attirée sans que j’aie le temps de tout tester.

A force d’évoquer les restos, les bars et les hôtels, on en oublierait presque le ski. Ce serait dommage, car le domaine de Morzine-Avoriaz est intégré à l’immense domaine des Portes du Soleil : 620 km de pistes à cheval sur la France et la Suisse. Les fous de la glisse ne peuvent que trouver leur bonheur.

Enfin, une dernière chose m’a très agréablement surprise : je pensais venir à Morzine pour son village et son ambiance uniquement, pas pour son cadre naturel. Morzine est plus urbanisée que d’autres stations que j’ai découvertes cet hiver, ce n’est pas un petit hameau au cœur des bois. Mais en vérité, dès qu’on s’éloigne un petit peu du cœur du bourg et gagne les hauteurs, la forêt reprend ses droits, et j’ai vécu ici de sublimes expériences outdoor en pleine nature, notamment du ski joering au cœur de la forêt et une randonnée-raquettes extraordinaire.

Laissez-moi tout vous raconter en détail. Morzine est une belle qui a du caractère, et j’ai envie de vous parler des charmes de sa forte personnalité.

Visiter Morzine : des ardoises et des saints

Morzine est un authentique bourg savoyard. A l’époque où la Savoie était un duché indépendant, une puissante nation alpine ouverte sur l’Italie, Morzine était un des points clefs de passage, carrefour du commerce. Ce qui a fait la richesse de la ville, ce sont les carrières d’ardoise, matériau qui continue de couvrir les toits de nombre de maisons traditionnelles. En été seulement, on peut visiter ces carrières – une expérience qui m’intéresserait beaucoup. De nombreuses maisons anciennes, parfaitement préservées, disent l’ancienne vie de Morzine, l’opulence de la bourgeoisie, l’ouverture sur les alpages d’altitude où on conduisait les vaches en été, la rudesse des hivers.
Le monument incontournable, c’est la superbe église baroque de Morzine, dont le saint tutélaire est le savoyard St François de Sales, considéré comme le patron des journalistes et des écrivains. Prenez le temps d’explorer les ruelles du village, d’admirer les maisons anciennes, les miroitements de l’ardoise et le dédale des petites rues.

Avoriaz, la belle des brumes

Sur les falaises qui surplombent Morzine se dresse une silhouette hiératique : celle d’Avoriaz, la station futuriste conçue dans les années 1960 à l’initiative de Jean Vuarnet, natif de Morzine et immense skieur. La station est saisissante, avec ses immenses tours de bois non verni que le temps patine de brun ou de gris et ses formes laissées à l’imagination de chaque architecte. Morzine et Avoriaz se complètent bien : dans la vallée, la beauté traditionnelle et intemporelle d’un village savoyard, sur les hauteurs, un rêve de brumes et de neige.

J’ai passé quelques heures à Avoriaz lors de mon exploration du domaine skiable : je suis allée visiter l’igloo d’Avoriaz, où on peut boire un verre, manger ou même dormir dans un décor fantasmagorique, et j’ai mangé de délicieuses pâtes aux morilles (typiquement savoyard !) dans le resto montagnard Chez Flo.

Morzine, ski à l’infini

Le domaine de Morzine-Avoriaz s’intègre dans les Portes du Soleil, avec 620km de pistes entre la France et la Suisse, 197 remontées mécaniques, 400 km2 à découvrir à ski. Votre forfait vous ouvre l’ensemble du domaine, avec des pistes de tous niveaux, certaines parfaites pour les familles et d’autres plus extrêmes, dont certaines très spectaculaires – notamment la piste dite du « Mur Suisse », une des pistes les plus raides du monde, 1km de cauchemar vertical non damé et vertigineux.

Attention, le domaine de Morzine n’est pas continu : vous avez deux sites distincts ( chacun très grands, car ouvrant chacun sur d’autres stations, Morzine-Avoriaz et Morzine-Les Gets), et pour aller d’une partie du domaine à l’autre, vous devrez traverser Morzine en navette. N’hésitez pas à regarder la proximité de l’une ou l’autre partie au moment du choix de votre hébergement. Mon hôtel, L’Equipe, était situé juste au pied de la remontée mécanique Morzine-Les Gets, un choix que je trouvais idéal.

 Morzine, all day, all night

Vous voulez faire la fête sur la glace ? Vous pensez qu’on peut danser avec des chaussures de ski et que le bonnet, c’est sexy ? Ne cherchez plus, Morzine est the place to be. Dès seize heures, les bars au pied des pistes, comme le Tremplin, se remplissent de bière, de stroboscopes, de fumigènes et de gens heureux qui ne craignent pas les beats binaires et l’eurodance kitschouille (moi j’adore). C’est chaleureux, convivial, ça fait revivre les années 90 et ça donne envie de prolonger la journée jusqu’au bout de la nuit. Ou jusqu’à 23h, en vérité. J’avais promis que je testerais une des boîtes de nuit de Morzine. Mais après la rando raquettes, le ski dans le brouillard et la descente en luge, j’étais archicuite à 22h30 et je dormais déjà quand ouvraient les dance floors. Pardon, amis de la night, de vous avoir abandonnés.

Morzine côté gourmand : fromage et chocolat

J’aurais voulu tester des dizaines d’adresses à Morzine. Ce bourg est un piège à calories redoutable, avec tous les super petits restos et bars branchés et autres magasins tellement photogéniques. Mais il a fallu faire des choix. J’ai donc été à l’essentiel, ami lecteur. Fromage et chocolat, n’est-ce pas l’alpha et l’omega de la vie terrestre ?

Le meilleur restaurant savoyard du monde ? La Fruitière à Morzine

Commençons donc par le fromage, avec une adresse de très haut vol. La Fruitière affine ses propres fromages savoyards sur place dans une cave magnifique, et associe un magasin de produits régionaux – fromage et charcuterie – à un restaurant où j’ai mangé la meilleure raclette de ma vie.

Sincèrement, si j’ai UN restaurant savoyard à vous recommander dans l’ensemble des Alpes, à ce jour je choisis La Fruitière à Morzine. Le cadre est exceptionnel : vous mangez dans une cave voûtée superbe, face aux fromages en affinage, rien de tel pour se mettre en appétit. Les produits sont d’une qualité rare – le fromage est fruité, délicat, plein de nuances, c’est une merveille. Absolument tout est fait maison, local, artisanal, rien de ce que vous mangerez n’aura été acheté en supermarché. Le service est attentionné et adorable. C’est une merveilleuse adresse. Vraiment, j’ai bien mangé tout l’hiver, mais la médaille d’or du resto savoyard, elle va à La Fruitière ! Des raclettes et des fondues, on en trouve partout dans les Alpes, mais rarement de ce niveau… ici, les spécialités savoyardes deviennent gastronomiques. N’oubliez pas de réserver : ce restaurant a un succès fou et il le mérite bien.

Au délice chocolaté de Morzine

C’est un chocolatier artisanal dont les créations sont aussi belles que bonnes : Au délice chocolaté de Morzine ne se contente pas de faire son propre chocolat, il le sculpte et le magnifie avec un vrai sens de la création visuelle. Escarpins vertigineux, petites maisons alpines, animaux des montagnes, cœurs et fruits… c’est un monde de chocolat coloré et délicieux. Je recommande notamment les cœurs fourrés à la framboise, un régal !

La plus belle rando-raquettes de ma vie

 

 

 

 

 
 

 
Voir cette publication sur Instagram
 

 

 

 
 

 
 

 

 

 

 

Une publication partagée par Voyage🌎Travel✈️Reise🌞Ariane (@itineramagica) le

Tout est dans le titre. J’aime infiniment la randonnée en raquettes, la beauté paisible du cheminement dans la neige profonde, cette immersion au cœur de l’hiver secret et intact que permettent les équipements. C’est toujours une réussite : plonger dans la poésie silencieuse de la forêt enneigée, observer quelques animaux sauvages, s’enivrer de blanc. Je crois que j’aime encore plus les raquettes que le ski, que j’adore pourtant – c’est dire. Mais la plus belle randonnée en raquettes de ma vie, c’était à Morzine, avec Véronique.

Véronique est une sage des montagnes, comme ceux qu’on voit dans les livres, ceux qu’on imagine ermites des cimes et distribuant des tablettes de lois aux peuples en quête de Dieu – d’ailleurs, son chien s’appelle Sinaï, ce qui n’est pas un hasard. Véronique vit elle-même dans un chalet au cœur de la nature, connaît tous les sentiers et les plantes qui poussent sur les pentes abruptes, tous les noms des sommets et les dangers des avalanches. C’est une athlète, qui randonne et court parmi les montagnes tous les jours. Elle est guide de haute montagne depuis toujours et propose toutes sortes de rencontres avec son élément favori : raquettes l’hiver, méditation et pleine conscience, découverte des plantes du massif l’été, repas montagnard dans son chalet le mercredi… J’aurais adoré passer une semaine complète avec cette femme inspirante qui a déjà le don d’insuffler une grande sérénité en une matinée.

Ce jour-là, nous sommes partis en petit groupe sur la commune des Gets, au-dessus de Morzine. Je vous avais un jour expliqué que je considérais les Alpes comme une religion à part entière – c’était dans mon article sur les Dolomites à l’automne. Eh bien, ce matin-là, j’étais en crise mystique perpétuelle. C’était d’une beauté incroyable. Le givre scintillait aux branches des arbres. Un épais manteau de neige ourlait les chalets. Peu à peu, nous nous sommes élevés au-dessus du village, en direction du Mont Caly dont nous avons fait l’ascension. Dans un ciel d’une clarté de diamant se déroulaient deux massifs mythiques : celui du Mont Blanc, avec le mythique géant au dôme de glace qui fumait comme un volcan sous le soleil faisant fondre ses dernières neiges, 4809m de terreur et de magie, et autour de lui l’escorte fidèle des sommets voisins que j’avais eu le bonheur de découvrir à Chamonix ; puis celui des Aravis, en direction de la plus belle ville alpine du monde, Annecy, avec l’élégant envol de la Pointe Percée et ses 2700m déployant sa crête au-dessus des sommets adjacents. Sinaï bondissait dans la poudreuse et les sapins lourds de neige nous faisaient une haie d’honneur. J’aurais aimé rester encore des heures dans cette carte postale hivernale parfaite, infiniment sereine et heureuse. Avec mon initiation au ski de randonnée nordique sur les hauts plateaux du Vercors, cela a été l’autre sommet outdoor de mon hiver, l’autre moment de pure magie en pleine nature.
Pour être initié à votre tour aux sortilèges de Véronique, contactez l’office du tourisme de Morzine. Véronique n’a pas de site web, mais eux savent la trouver !

Du ski-joering parmi les sapins

Vous connaissez peut-être déjà le ski joering ? Il s’agit de skier tracté par un cheval, dans une belle alliance de mes deux passions alpine et équestre. C’était un moment que j’attendais avec impatience : pouvoir refaire du ski joering, que j’avais déjà eu le bonheur de tester à Pralognan, mais cette fois en pleine nature, sur les chemins.
Il neigeait lourdement sur Morzine-Avoriaz, mais rien n’aurait pu me dissuader de partir avec cette belle jument pie sur un sentier aménagé qui serpente au cœur de la forêt. Tout était comme dans un conte de fées : les sabots de la jument s’enfonçant dans la neige, le silence assourdissant des flocons sur les bois. Nous sommes partis une ou deux heures – j’ai perdu la notion du temps – et j’ai été enchantée de pouvoir vivre cette expérience. Le ski joering est plus fatigant que ce que j’imaginais, car les bras accrochés au cadre travaillent beaucoup, mais c’est une fabuleuse réunion des plaisirs montagnards et équestres qui m’a vivement séduite.

Pour tester, RDV chez Ski Joering Avoriaz, renseignements au 06 86 07 31 32. Je les ai trouvés très pro et sympas, et leurs chevaux sont magnifiques et bien entretenus.

La luge à la tombée de la nuit

Un insolite à Morzine : à la tombée de la nuit, à la fermeture du domaine skiable, remontez tout en haut du domaine de Morzine-Les Gets et partez pour 45 minutes de descente en luge sur des pentes douces (pistes vertes et bleues), équipé d’une lampe frontale. Ce que j’ai adoré dans cette activité, c’est l’arrivée sur Morzine : la vue sur le village éclairé, baigné des tons mauves des dernières lueurs du jour, était éblouissante. Pour ce qui est de la descente elle-même, elle est à réserver aux gens qui aiment vraiment la luge et en sont adeptes – ceux qui tombent souvent risquent d’être un peu échaudés au bout de 45 minutes de gamelles 😉

Morzine, destination romantique : des hébergements de charme

Vous avez une occasion spéciale à fêter ? Pour un week-end romantique dans les Alpes, Morzine est la destination idéale : l’offre hôtelière est très riche et d’excellente qualité, avec des hôtels de standing dotés de spas, de belles décorations, d’équipements luxueux, à des prix très abordables. L’hôtellerie est excellente, mais beaucoup moins chère que dans d’autres stations réputées pour leurs beaux hôtels, par exemple Courchevel. Je vais vous parler de deux hébergements romantiques qui m’ont infiniment séduite et que je vous recommande chaleureusement : L’Hôtel l’Equipe, un 3* supérieur extraordinaire, et le Mas de la Coutettaz, chambres d’hôtes de charme dans un manoir de toute beauté datant de 1771. Il faut noter que Morzine compte plusieurs autres hôtels supérieurs (4*) qui semblent de grande qualité, devant lesquels je suis passée sans les visiter : Les Airelles, La Bergerie, Le Samoyède… vous trouverez forcément votre bonheur.
C’est la grande différence entre Morzine et Avoriaz : Avoriaz ne compte qu’un hôtel, tout le reste de l’offre d’hébergement est constituée de résidences locatives type Pierre et Vacances, tandis que Morzine la coquette a misé sur l’hôtellerie de charme. Vous connaissez mes goûts de princesse, vous vous doutez bien que cela me plaît beaucoup !

L’Hôtel l’Equipe, mon grand coup de coeur : spa de folie et décoration incroyable

Je vais la faire courte : j’ai ADORE cet hôtel et je vous le recommande sans l’ombre d’une hésitation. La qualité de l’espace piscine-spa-sauna, la décoration complètement délirante, le niveau de confort, l’excellent rapport qualité-prix, la localisation au pied des pistes et en cœur de village, la gentillesse du personnel qui tient cet établissement en famille depuis plusieurs générations, l’Equipe a tout bon. Je l’ai déjà recommandé à plusieurs couples d’amis qui me disaient « je cherche un bel hôtel pour emmener ma chérie/mon chéri au ski, je n’ai pas un budget de PDG russe mais je voudrais quand même du confort, un joli cadre et un beau spa », je répondais illico : l’Equipe à Morzine.

Ici, chaque chambre a sa propre décoration. Fantaisies bovines dans l’une, idylle délicieusement kitsch dans une autre, bois et cloches, c’est Alice au pays des vachettes. L’esprit alpin est poussé à l’extrême, mais avec un sens de la créativité, de l’exubérance et de la fantaisie qui me réjouit. Tout est mignon, un peu « too much », confortable et cosy, tout donne envie de dégainer son portable et de faire des stories. Ma chambre possédait un plafond voie lactée qui clignotait doucement, et j’ai choisi de ne pas l’éteindre pour m’endormir la tête dans les étoiles… D’autres chambres étaient munies de lits à baldaquins, de mezzanine baroque, de grands miroirs, de meubles délicieusement rococo… Le soin porté à chaque détail et le kitsch assumé me réjouissent. Cet hôtel ne ressemble à aucun autre, parce que la famille de propriétaires a choisi de ne rien uniformiser, de laisser libre cours à leur imagination, et qu’une nuit à l’Equipe soit une véritable expérience onirique. J’adore, j’adore, j’adore.

Le bonheur absolu, c’est l’espace spa. La piscine est grande et chaude, illuminée alternativement de bleu, de vert et de violet. Je nage longuement sous le regard des sommets enneigés. Une partie bains à remous, plus chaude encore, est agrémentée d’une cascade très zen. Côté sauna et hammam, tout est de bois et de cristal, façon « Blanche Neige et les sept nains » et leur mine magique. A peine revenue du ski, je fonçais me mettre en maillot de bain pour profiter de l’espace bien-être pendant une ou deux heures avant de dîner, et je me sentais vraiment hors du monde, sur une planète violette où il fait 38 degrés, où il y a des bulles et des faux diamants qui scintillent et où tout n’est que bonheur et sérénité. C’était vraiment bien.

Vous pouvez également bénéficier de la pension complète ou de la demi-pension – j’ai eu le plaisir de goûter au repas du soir, de la cuisine familiale de qualité et qui fait la part belle aux produits locaux, dans un très joli cadre. Vous l’aurez compris, l’Equipe a tout bon, et cela ne m’étonne pas que l’hôtel bénéficie d’une clientèle fidèle, qui revient année après année…

Le Mas de la Coutettaz, tout le charme de la Morzine historique

C’est une des plus vieilles maisons de Morzine, majestueuse avec son toit d’ardoises noires : le Mas de la Coutettaz date de 1771 et respire une élégance et une authenticité folles. La situation du Mas est exceptionnelle. Perché sur les hauteurs, au-dessus de l’église baroque de Morzine, il s’ouvre en terrasse sur tout le village et sur Avoriaz au loin. L’été, ses jardins se remplissent de roses, et j’imagine quel plaisir on doit prendre à se reposer à l’ombre des fleurs face à un tel panorama.

Si vous êtes féru d’histoire, d’authenticité et d’adresses singulières, le Mas de la Coutettaz fera battre votre cœur. L’ambiance cultivée par le couple d’élégants Anglais installés ici depuis plus de vingt ans est extraordinaire. Devrais-je parler du salon, où j’imagine des dandys deviser d’histoires de fantômes au coin du feu tout en goûtant l’exquise tarte aux fraises de la maîtresse de maison ? Ou de la salle de réception, tellement médiévale et chevaleresque qu’on imagine Arthur et Lancelot y deviser ? Chaque chambre a son âme, et tout a été décoré avec un goût parfait – œuvres d’art, bibelots, détails soignés, chaque chambre est un chef d’œuvre. Vous êtes ici dans une maison ancienne, majestueuse et soignée, où tout respire le bon goût.

Comme vous pourrez le voir sur les photos, les chambres sont extrêmement différentes, et il est bien de discuter avec les propriétaires pour déterminer celle qui vous séduira le plus. Dans le jardin, le petit chalet indépendant a une déco très « sports d’hiver dans les années 30 », avec des affiches historiques et un style rétro. Certaines chambres sont très romantiques, avec un esprit à la Jane Austen. Ma préférée fut une vaste suite de bois clair, avec une baignoire originale et insolite. J’aime les lieux qui ont de la personnalité, et le Mas de la Couttetaz répond pleinement à cette aspiration. Et quel bonheur d’écouter l’accent délicat des hôtes, prévenants et attentionnés… Une adresse raffinée à retenir !

J’espère que ce petit tour d’horizon de Morzine vous aura donné envie de découvrir cette station attachante, à la personnalité très forte. L’ambiance inimitable du bourg, l’atmosphère de fête, la multiplicité des bonnes adresses et des lieux romantiques, m’auront vraiment marquée : Morzine ne ressemble à aucune autre !

Morzine : du ski, de belles expériences et de bonnes adresses ! Une destination romantique à la neige.
Epinglez-moi !

Un grand merci à l’office du tourisme de Morzine et en particulier à Sara de m’avoir permis de découvrir la ville au gré de mes goûts et de mes envies. Les choix des bonnes adresses sont pleinement les miens : j’ai eu le loisir d’explorer Morzine en suivant mon inspiration, et je remercie chaleureusement Sara d’avoir été aussi attentive à ce que j’aime. Je garderai un merveilleux souvenir de cette escapade !  

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

Un commentaire pour
“Morzine : ski, expériences et bonnes adresses”

  • Ca a l’air d’une superbe station. Tes photos en montrent une ambiance très chaleureuse et réconfortante, ça fait envie ! Et puis, qui dit Savoie dit Raclette, donc il n’en faut pas plus pour me convaincre ! 😉

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.