Abonnez-vous
 
Français English Deutsch
 
10 mai 2019    /    

Le massif de la Chartreuse, ou l’hiver en douceur-

A deux pas de Grenoble, le massif de la Chartreuse est baigné de spiritualité. C’est ici, dans ce décor de sapins et de sommets baignés de neige, que des moines ont fondé il y a mille ans un des monastères les plus mythiques de la chrétienté : la Grande Chartreuse. Aujourd’hui encore, sa beauté solitaire continue d’aimanter les voyageurs en quête de silence et de vérité, et cet esprit méditatif semble s’être emparé du massif tout entier. Dans ce cadre préservé, où les stations de ski sont à taille humaine et les villages traditionnels, on prend soin de soi, on se reconnecte au monde et à la nature. En Chartreuse, j’ai vu des artistes inspirés, des praticiens du bien-être et de la détente, des cabanes insolites pour dormir dans le silence des bois, des sportifs qui aiment quitter les sentiers battus, des artisans passionnés, beaucoup de calme et d’authenticité.
J’ai profondément aimé l’atmosphère dégagée par ce massif, sa promesse de bien-être et de sérénité. On vient dans le massif de la Chartreuse pour se retrouver soi-même. Laissez-moi vous donner quelques idées, impressions et bonnes adresses…

L'hiver dans le massif de la Chartreuse : où dormir ? que faire ? que voir ? Idées d'activités en hiver en Chartreuse, à côté de Grenoble
Cultiver le bien être en Chartreuse, ici aux bains Oréade

Le massif de la Chartreuse : légende et mystique

Cela fait mille ans qu’un souffle particulier anime la Chartreuse. Des moines aux artistes inspirés d’aujourd’hui, voici un itinéraire patrimonial et spirituel…

Au cœur des montagnes : le sublime monastère de la Grande Chartreuse

Nous sommes en 1084. L’évêque de Grenoble, St Hugues, a une vision : sept hommes venaient le trouver et établissaient un lieu de prière et de recueillement au cœur des montagnes. Le lendemain, l’Allemand St Bruno et ses six compagnons viennent se prononcer à lui. L’évêque y voit l’accomplissement de la prémonition. Il conduit les pèlerins au cœur du massif de la Chartreuse, dans un « désert » âpre, hostile et inhospitalier, au pied de la muraille du grand Som et très loin des demeures des hommes. La Grande Chartreuse vient de naître, un des ordres les plus mythiques et secrets du christianisme occidental.
Cela fait mille ans que les moines chartreux vivent de prière et de recueillement. Ils ne parlent pas, à l’exception d’une promenade, une fois par semaine, où le vœu de silence est rompu. Personne ne les voit : le monastère ne se visite pas et se protège du public derrière ses hauts murs. Mais les randonneurs peuvent approcher, à pied l’été, en raquettes l’hiver, des tours majestueuses de la Grande Chartreuse et imaginer la vie des moines dans ce somptueux décor minéral.
Cela faisait longtemps que je rêvais de voir la Grande Chartreuse, et le lieu m’a saisie. Je crois que les images parlent par elles-mêmes : ce monastère sous la neige est une vision sublime, qui incite à la contemplation.

Vous êtes frustré de ne pas en voir davantage ? Sachez qu’en été seulement, le musée de la Grande Chartreuse (situé à 2km du monastère) vous permettra de découvrir des reconstitutions et images de l’intérieur du bâtiment. Vous pouvez également regarder le film Le grand silence de Philip Gröning (2005), documentaire exceptionnel sur la vie de cet ordre.

Si le massif de la Chartreuse est aussi célèbre, c’est aussi en raison de la liqueur verte du même nom, dont le secret de fabrication est détenu par les moines chartreux depuis toujours. Le processus de fabrication est tellement secret que seuls deux moines connaissent la composition du breuvage, et qu’ils ont l’interdiction de voyager ensemble – ils ne faudrait pas qu’ils meurent dans un même accident… Tout ce qu’on sait, c’est que la chartreuse contient 130 plantes différentes, et aucun ingrédient de synthèse, car la recette est inchangée depuis des siècles. Les caves ne sont aujourd’hui plus dans le massif de la Chartreuse, mais à Voiron. Elles se visitent.

La célèbre liqueur verte (photo Chartreuse).

L’église de St Hugues en Chartreuse 

Des siècles après l’arrivée de St Bruno, le massif de la Chartreuse continue d’agir comme un aimant à énergies spirituelles et à inspirer les hommes. L’église de St Hugues en Chartreuse, qu’on évoque aussi parfois sous le nom de musée d’art sacré contemporain ou encore musée Arcabas, en est un très bel exemple. En 1952, le jeune artiste Arcabas arrive à St Hugues en Chartreuse et découvre l’église du village, alors en réfection. Très pieux et en quête d’un lieu qui lui permette d’exprimer son inspiration mystique, il rencontre le curé de la paroisse, qui choisit de faire confiance à ce jeune homme. Arcabas commence alors ce qui sera l’œuvre de toute une vie. En plusieurs étapes et jusqu’à sa mort en 2018, il déploiera sa vision artistique en couvrant l’église de fresques et de sculptures saisissantes. Récits de l’Ancien Testament, paraboles issues des Evangiles, symboles mystiques puissants, tout concourt à une vision puissamment personnelle, parfois apaisée, parfois terrifiante, où la théologie et l’onirisme se conjuguent en couleurs vives et formes audacieuses. L’œuvre divise – certains adorent, d’autres sont dérangés par la radicalité d’Arcabas. J’ai été très touchée par cette expression moderne d’un art sacral vraiment différent et personnel, et j’ai passé un long moment à admirer cette église. Je vous recommande vraiment d’y passer.

De beaux villages au cœur du massif de la Chartreuse

J’ai évoqué Saint Pierre et Saint Hugues de Chartreuse. Parce que j’ai profondément aimé la beauté enneigée de ces deux villages au cœur du massif de la Chartreuse, je vous recommande de prendre le temps de les explorer, de marcher et de vous perdre entre les sapins. Ils incarnent bien l’esprit de la Chartreuse : de la moyenne montagne, très boisée, très préservée, où la nature est omniprésente et où les constructions s’intègrent harmonieusement à l’environnement.

En fin de séjour, j’ai également adoré le village du Sappey en Chartreuse, dont je vous parlerai davantage dans la suite de cet article. Il est surmonté par les crêtes saisissantes de Chamechaude, une vision que j’ai trouvée superbe.

Et enfin, tout au sud du massif de la Chartreuse, juste avant de rejoindre Grenoble, je me suis arrêtée pour photographier ce beau village dont je ne connais pas le nom… un Isérois pourra peut-être me renseigner ! Je trouve ces quatre villages très représentatifs de la beauté tranquille de la Chartreuse. Que j’aime la moyenne montagne bien préservée…

L'hiver dans le massif de la Chartreuse : où dormir ? que faire ? que voir ? Idées d'activités en hiver en Chartreuse, à côté de Grenoble

Prendre soin de soi dans le massif de la Chartreuse

Autrefois, on venait dans le massif de la Chartreuse pour prier. La spiritualité de notre époque a changé, elle est plus personnelle, plus pratique, mais au fond, on vient toujours en Chartreuse pour cultiver le silence et la dimension intérieure. Ici, on prend soin de soi.

Marche nordique, sophrologie et diététique à St Pierre de Chartreuse

C’est une jolie expérience que j’ai vécue à St Pierre en Chartreuse : une matinée de bien-être avec Peggy, coach sportive spécialisée en marche nordique, Delphine, sophrologue, et Chloé, diététicienne.

L'hiver dans le massif de la Chartreuse : où dormir ? que faire ? que voir ? Idées d'activités en hiver en Chartreuse, à côté de Grenoble
Le super trio de choc ! De gauche à droite : Peggy la coach sportive, Delphine la sophrologue, Chloé la diététicienne

La marche nordique ? Contrairement à ce que j’imaginais, l’activité est en réalité plus proche du fitness que de la randonnée : c’est une discipline sportive complète, où on fait travailler l’ensemble du corps. On marche en rejetant les bras en arrière et appuyant beaucoup son poids sur les bâtons, afin de faire travailler les bras, on fait des exercices type squats, fentes, pompes sur bâtons… ceux qui connaissent les cours en salle ne seront pas dépaysés. Mais la différence, c’est que cela se passe en pleine nature, qu’on découvre des paysages enneigés superbes, qu’on respire l’air de la forêt et qu’on brûle davantage de calories grâce au froid et à l’effort supplémentaire induit par la neige. Peggy est pédagogue et dynamique, et j’ai adoré l’activité. En quête de sport et de bien-être, essayez !

L'hiver dans le massif de la Chartreuse : où dormir ? que faire ? que voir ? Idées d'activités en hiver en Chartreuse, à côté de Grenoble

On continue avec la sophrologie, dans un cadre parfaitement propice à la relaxation. Delphine a aménagé un superbe cabanon tout de bois (comme une sorte de sauna géant, mais en plus luxueux ;)), une sorte de petite idylle alpine, tout équipé de tapis et de coussins invitant à s’installer confortablement. On travaille sur sa respiration, on médite, on tente de se libérer de blocages et de tensions… après le froid de la marche nordique, ce moment de travail sur soi dans un cadre chaud et confortable infuse un profond bien-être.

On finit par une séance diététique avec Chloé. Comment retrouver un rapport plus équilibré à la nourriture ? Comment bien s’alimenter pour avoir de l’énergie et pratiquer un sport ? Chloé vous fait réfléchir sur votre rapport à l’alimentation, propose des recettes, des dégustations, nous fait préparer des barres énergétiques maison naturelles… J’aurais adoré faire quelques séances avec elle, son approche est joyeuse et non culpabilisante, très saine !

Les trois prestataires sont chaleureuses et sympas et elles peuvent travailler ensemble : il s’agit dans ce cas d’une session de 3h30 environ, durant laquelle vous enchaînerez les trois activités (dans l’ordre que j’ai cité). Mais vous pouvez aussi voir chacune séparément. Pour contacter les prestataires et avoir plus d’informations sur les différentes formules et tarifs proposés, je vous invite à contacter l’office de tourisme de St Pierre de Chartreuse !

Détente et balnéothérapie à St Pierre de Chartreuse

Rendez-vous ensuite chez Oréade, à St Pierre de Chartreuse. Il s’agit d’un joli concept associant balnéothérapie, détente et restauration. Dans un cadre naturel magnifique avec vue sur les plus hauts sommets de Chartreuse (qu’on ne voit pas bien sur mes photos pour cause de météo pourrie, mais c’était très sympa quand même), plusieurs bains nordiques ont été installés. Vous vous détendez dans des bains de bois chauffés à 39 degrés, en regardant la neige tomber sur les montagnes… Quand une pause s’impose, vous pouvez redescendre dans la grande yourte de relaxation où du thé et des infusions vous attendent, ou faire un tour dans le sauna. L’ambiance est très réussie et je trouve qu’une session balnéo en plein air fait un bien fou : cela détend le corps et apaise l’esprit !
Oréade, c’est aussi un restaurant dont le concept m’a plu : des plats sains, frais, colorés, faisant la part belle aux produits locaux, pour poursuivre l’expérience de bien-être, dans un cadre joyeux. Je trouve la combinaison des deux très heureuse, et je vous recommande volontiers un après-midi déjeuner + balnéo à St Pierre de Chartreuse !

Des expériences hivernales sportives dans le massif de la Chartreuse    

Je vous ai parlé de la marche nordique à St Pierre de Chartreuse – cette station au cœur du massif propose d’autres activités sportives susceptibles de plaire à tous.

Skier en famille à St Pierre de Chartreuse

C’est la station la plus célèbre de Chartreuse, où nombre de Grenoblois ont fait leurs premières armes. St Pierre est une petite station familiale équilibrée, avec des prix doux et des pistes de tout niveau, beaucoup de vert et de bleu pour les débutants, mais aussi des rouges et des noires bien corsées pour les plus avancés, et un cadre naturel qui m’a beaucoup séduite. La station est très boisée et offre une vue dégagée sur les plus hauts et les plus beaux sommets du massif : le Grand Som, Chamechaude… La vue est belle et l’ambiance est familiale, j’aime beaucoup ce type de petites stations où on ne se sent pas écrasé par la foule. Vous pourrez skier sur 28 pistes en tout, et n’hésitez pas à regarder les tarifs des forfaits : ils sont avantageux, ce qui en fait un bon endroit pour skier sans se ruiner.

S’essayer au ski de randonnée dans le massif de la Chartreuse

C’est toujours sur le domaine de St Pierre de Chartreuse que j’ai pu tester une discipline qui m’intriguait depuis longtemps : le ski de randonnée. Attention, ne confondez pas avec le ski de randonnée nordique, que j’ai testé dans le Vercors voisin, les techniques sont très différentes – notamment parce qu’en ski de randonnée, on fait beaucoup plus de descente. L’objectif est de partir en hors piste, dans la poudreuse, et d’accéder à des versants vierges, combinant montée en rando et descente en poudreuse.

En montée, on chausse les « peaux de phoque » (je vous rassure, cela fait longtemps qu’elles ne sont plus en peau de phoque) pour accrocher à la neige et on profite du talon libre pour avancer efficacement. En descente, on attache le talon et on skie en poudreuse, poids un peu porté sur l’avant, pour ne pas chuter dans la neige fraîche, et on profite de la qualité d’une neige toute douce.

Nous sommes dans les bois, en marge des pistes, et la lumière est extraordinaire. C’est une expérience d’immersion en pleine nature magnifique. Le vrai ski de randonnée, quand on est plus expert que moi, permet de partir chercher les versants secrets et de s’éloigner complètement du monde.

C’était une première expérience pour moi, et j’ai pu bénéficier de l’accompagnement expert d’un super moniteur passionné, Jérôme – adorable et très investi dans son métier, n’hésitez pas à le solliciter auprès de l’ESF pour qu’il vous initie à la discipline ! C’est aussi ma première fois en hors-piste, et je suis impressionnée d’être équipée d’un dispositif de recherche en cas d’avalanche. Jérôme dispense énormément de conseils de bon sens pour veiller à sa sécurité en montagne. J’en profite pour en répercuter quelques-uns ici : ne partez pas seul en hors-piste, prenez un guide si vous n’avez pas une connaissance experte des lieux et des conditions, suivez les bulletins météos et apprenez à renoncer si les conditions sont dangereuses, munissez vous de matériel adéquat et apprenez à vous en servir (dispositifs de recherche, airbag…), renseignez-vous un maximum et ne vous prenez pas pour un Dieu… la montagne est si belle, mais elle tue trop de monde chaque année, hélas !

Du biathlon au Col de Porte

Le massif de la Chartreuse a un très beau site de biathlon homologué pour les compétitions internationales, au Col de Porte. Parce que je vous ai déjà longuement parlé de l’activité qui mêle ski de fond et tir à 50 mètres sur des cibles dans mon article sur les Saisies, je ne reviens pas là-dessus, mais sachez que le site est de grande qualité, dans un cadre naturel de toute beauté, et que c’est un excellent endroit pour s’essayer la discipline popularisée par Martin Fourcade !

Du parapente à St Hilaire du Touvet

Parmi mes expériences outdoor dans le massif de la Chartreuse, il m’en manque une que j’adorerais vivre : aller faire du parapente à St Hilaire du Touvet, un des sites les plus spectaculaires de France pour pratiquer l’activité, à deux pas de la majestueuse Dent de Crolles. Je garde cela pour une autre fois !

Où dormir dans le massif de la Chartreuse ? 3 idées, 3 ambiances

Une cabane tout confort au sommet des cimes, un gîte écolo labellisé WWF, un hôtel-restaurant chaleureux et cosy…. voici trois idées pour un séjour dans le massif de la Chartreuse.

Version insolite et romantique : Les Cabanes en Chartreuse

J’étais très, très impatiente de tester ces cabanes et elles m’ont comblée au-delà de mes espérances. Je vous le dis sans détour : c’était le meilleur hébergement insolite de ma vie à ce jour, et je vous le recommande très, très chaleureusement pour une nuit romantique inoubliable au cœur du massif de la Chartreuse.
Pourquoi le meilleur ? Parce qu’il combinait tous les avantages de ce type d’hébergement, sans aucun de ses inconvénients. On va rechercher l’insolite pour s’évader loin du quotidien : on a envie de calme, de nature, de solitude, de dépaysement… Et en général, on est prêt à accepter un certain nombre d’inconvénients qui vont avec, du type : pas de WC, pas de douche, pas d’électricité, pas de confort, etc. Mais rien de tel ici. Vous avez le calme, la solitude, le dépaysement total, l’impression d’être parti sur une autre planète. Mais vous avez AUSSI le confort, un lit douillet, l’électricité, le wifi, une vraie douche, un WC normal, le chauffage… bref, tout le confort d’une belle chambre d’hôtel. C’est l’aventure version princesse, la robinsonnade de luxe, c’est le pur bonheur.

Les deux cabanes sont installées dans une partie boisée du domaine de St Pierre de Chartreuse, à deux pas des pistes. Vous accédez aux cabanes en empruntant les remontées mécaniques de la station (l’aller-retour est compris dans le prix de votre hébergement). Dès la fermeture des pistes vers 17h, vous êtes seul au monde. Il n’y a plus que vous, la forêt et les sommets enneigés, une myriade d’étoiles dans le ciel et la féerie chuchoteuse des cimes dans laquelle vous vous plongez depuis votre plate-forme au sommet des grands arbres.

La cabane a un charme fou. Bois nu, déco montagnarde soignée, une petite cuisine, une salle de bain bien chaude, un lit sous les toits… c’est une idylle romantique parfaite. J’étais aux anges et j’aurais adoré être ici en amoureux.

La propriétaire des lieux vous montera votre panier repas pour le dîner et le petit-déjeuner. Vous avez le choix entre plusieurs options (raclette, avec un vrai appareil à raclette bien sûr, panier végétarien…). Tout est bon, copieux et fait-maison, vous vous régalez dans votre nid douillet en haut des arbres. Vous avez des livres, des jeux, le wifi, tout pour vous distraire. Je recommande mille fois cet hébergement fabuleux.

Version écolo et familial : Le Gîte du Champ de l’Eau

Dans le ravissant village du Sappey en Chartreuse, le Gîte du Chant de l’Eau séduira les plus écolos d’entre nous, adeptes de tourisme durable : « gîte Panda » labellisé WWF, ce gîte entend inscrire sa différence. Les propriétaires s’engagent à limiter au maximum leur impact, à se rapprocher du zéro déchet, et tendent vers l’autosuffisance, à la fois en termes d’énergie (utilisation du bois…) et de nourriture. Agriculteurs vivriers, ils produisent l’immense majorité de ce qu’ils servent à la table d’hôte : les légumes et herbes du jardin, le pain fait-maison, les œufs et la viande… Le reste est ultra local et provient de chez les agriculteurs voisins. De nombreuses informations sur la faune et la flore du massif de la Chartreuse, les randonnées et l’observation des animaux, sont à votre disposition. Bref, si vous êtes en recherche de vacances écologiques, ce gîte vous comblera, et les propriétaires sont chaleureux et sympathiques. Les tarifs sont très abordables, pour des chambres propres et colorées au cœur d’une nature préservée.

Un moment m’a particulièrement séduite : j’ai pu accompagner le propriétaire dans sa calèche tirée par une magnifique jument comtoise lors de sa tournée pour récupérer le foin. Au coucher du soleil, explorer le village du Sappey sous la neige au bruit des sabots de la jument, puis rentrer au gîte couvert d’une épaisse couche de neige troublée par la seule fumée de la cheminée… c’était une idylle d’un autre temps.

Version cosy et délicieux : Les Skieurs

J’ai découvert Les Skieurs au Sappey en Chartreuse par leur restaurant, de grande qualité. Cela a été un de mes meilleurs repas de l’hiver dans les Alpes : un menu absolument délicieux, élaboré par un chef attentif et passionné, soucieux de mêler produits locaux et recettes raffinées. Un menu gastronomique abordable dans un cadre magnifique et cosy, que demander de plus ? J’ai adoré le saumon fumé maison, les milles saveurs du plat principal, et je me dois de mentionner le mythique chariot des desserts. Je l’élis meilleur chariot des desserts des Alpes : une profusion de merveilles faites maison, un régal visuel et gustatif, impossible de ne pas craquer. Je me suis vraiment régalée et j’ai adoré l’ambiance des lieux : la salle était magnifique, cosy et raffinée. Cela m’a donné très envie de tester également l’hôtel, qui a l’air du même goût. Les Skieurs proposent notamment de très jolis chalets douillets au pied des montagnes, que j’espère avoir l’occasion de découvrir un jour ! L’adresse m’a vivement séduite et en attendant de tester l’hôtel, je vous recommande de foncer au restaurant.

Un régal en Chartreuse : la chocolaterie et confiserie Sandrine Chappaz

Sandrine Chappaz, c’est l’histoire d’une reconversion magistralement réussie. Ancienne cadre, titulaire d’un poste à hautes responsabilités, elle décide de poursuivre un rêve d’enfant en se lançant à son propre compte dans le chocolat et la confiserie. Elle crée son entreprise avec beaucoup de rigueur et de passion au cœur du massif de la Chartreuse, et travaille sans compter. Aujourd’hui, trois autres personnes de sa famille travaillent avec elle, ses chocolats et ses pâtes de fruit se trouvent dans les établissements les plus prestigieux – par exemple le Ritz à Paris, qui lui achète ses pâtes de fruit « spécial fromage » : une confiserie faite pour accompagner à la perfection tel ou tel fromage, tout en raffinement. J’ai testé, c’est bluffant. Elle propose également des chocolats fourrés à la chartreuse (la liqueur verte emblématique de la région), et différentes créations toutes plus équilibrées et intéressantes les unes que les autres, comme le chocolat vegan (sans lait), les napolitains, les orangettes… Le prestigieux Guide des croqueurs de chocolat a d’ailleurs reconnu son savoir-faire. Vous pouvez commander sur son site des chocolats et confiseries.

J’ai beaucoup aimé cette virée dans le massif de la Chartreuse, qui m’intriguait et m’attirait depuis longtemps. J’ai aimé l’identité très spirituelle et douce de ces montagnes où on prend le temps de vivre pour soi… Peut-être vous laisserez-vous tenter, vous aussi ?

Merci à Chartreuse Tourisme et notamment à Albane pour ce très beau séjour en Chartreuse, totalement à l’écoute de mes envies. J’ai été très heureuse de pouvoir découvrir plusieurs sites, hébergements et activités dont j’étais curieuse, et j’ai adoré l’ambiance si particulière du massif de la Chartreuse !

Vous avez aimé cet article ?
Alors n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler !

-


Pour suivre l’actualité d’Itinera Magica, aimez notre page Facebook
ou inscrivez-vous à notre newsletter


Merci pour votre soutien et à bientôt !

3 commentaires pour
“Le massif de la Chartreuse, ou l’hiver en douceur”

  • Ca donne presque envie de revenir en hiver tout ça 😀 C’est vrai que c’est un massif mythique, et tes photos lui rendent un très bel hommage ! Je vais regarder tout ça de plus près pour l’hiver prochain 🙂

  • J’ai pris un peu du soleil entre les arbres de tes photos. Doux bonheur.

  • Superbe cet article ! Ca me donne envie de retourner en Chartreuse dessuite !
    Je connais très bien ce coin et j’ai l’habitude de randonner vers le Col de Porte qui est magnifique été comme hiver 🙂
    Et merci pour la découverte de la chocolaterie ! Les parents de mon copain habitent à Saint-Laurent du Pont et je ne connaissais même pas !

Laissez un commentaire


Explorez Itinera Magica

Consultez le profil de ItineraMagica sur Pinterest.